Dans l'actualité :

Crise agricole : analyser les vrais problèmes et éviter les fausses solutions …

Revenus agricoles, haires, jachères, ecophyto... : voici une analyse...

Un monde sans argent inspire partage et rencontres …

Un monde sans argent, une idée du Grand Projet...

Loi AGEC : quel bilan ?

L’ONG Reloop, une association internationale engagée dans l’économie circulaire...
Editions Les Liens qui Libèrent

Comment « Nourrir le Monde … Sans dévorer la planète » ?

La réponse dans le livre enquête de George Monbiot

S’appuyant sur une documentation scientifique pointue et variée, George Monbiot prouve qu’une autre voie se dessine. Malgré un sombre constat, il montre qu’il est possible de produire plus de nourriture avec moins d’agriculture (de surfaces, de produits chimiques etc.) ; sa recherche se double d’une enquête auprès de celles et ceux qui révolutionnent notre façon d’élever et de cultiver : des sélectionneurs de céréales vivaces, des producteurs qui mettent au point de nouvelles techniques culturales, des militants écologistes, des promoteurs de la justice alimentaire et bien d’autres acteurs de la transition agro-alimentaire. Il apporte la preuve que le concours de formes de vie minuscules peut nous permettre de nourrir la population mondiale, sans dévorer la planète.

En librairie depuis le 8 octobre 2023 « Nous pouvons désormais penser la fin de l’agriculture, la force la plus destructrice jamais provoquée par l’homme. Nous pouvons envisager le début d’une ère nouvelle dans laquelle nous n’aurons plus besoin de sacrifier le monde vivant sur l’autel de nos appétits. Nous pouvons résoudre le principal dilemme qu’il nous a été donné d’affronter, nourrir le monde sans dévorer la planète. » George Monbiot f988bb81-86ea-64e2-7c05-0015917449f2.jpg « George Monbiot est une des voix les plus courageuses du mouvement écologique aujourd’hui. » Greta Thunberg « Ce qui impressionne le plus dans l’écriture intelligente et élégante de Monbiot, c’est la façon dont il s’efforce de penser au-delà de la protestation pour trouver des solutions réalistes aux problèmes de la politique et du commerce mondiaux. » The Times La fin de l’agriculture est-elle souhaitable ? Pour George Monbiot, la réponse n’admet aucune hésitation. C’est l’intégralité de nos pratiques et de nos conceptions qu’il faut remettre à plat. S’appuyant sur une documentation scientifique pointue, l’auteur prouve qu’une autre voie doit être empruntée. En dépit d’un sombre constat, il montre qu’il est possible de produire plus de nourriture avec moins d’agriculture (de surfaces, de produits chimiques etc.) ; sa recherche se double d’une enquête auprès de celles et ceux qui révolutionnent notre façon d’élever et de cultiver : des sélectionneurs de céréales vivaces, des producteurs qui mettent au point de nouvelles techniques culturales, des militants écologistes, des promoteurs de la justice alimentaire et bien d’autres acteurs de la transition agro-alimentaire. Il donne la preuve que le concours de formes de vie minuscules peut nous permettre de nourrir la population mondiale, sans dévorer la planète. Ces expérimentations, qu’elles soient fondées sur des techniques anciennes ou sur les principes de la science moderne, à contre-courant de l’uniformisation technique, sont capables de bouleverser l’ordre agricole établi. Selon George Monbiot, il ne fait aucun doute que les temps sont mûrs et toutes les conditions réunies pour assister à un changement de paradigme aussi important que lors du passage du Paléolithique au Néolithique. Dans cette nouvelle configuration, l’humanité entretiendra enfin des relations respectueuses et équilibrées avec la planète. « Nous commençons à assister à une convergence entre évolutions technologiques, fragilité systémique et montée de l’inquiétude publique. Nul besoin de prières pour entraîner ce changement d’état ; seul est requis le travail acharné d’un petit nombre de volontaires engagés, soutenu par la détermination des autres. »
Pour la première fois nous avons l'opportunité de repenser notre système alimentaire ainsi que notre relation avec le monde vivant.
Pour la première fois nous avons l’opportunité de repenser notre système alimentaire ainsi que notre relation avec le monde vivant.
« Je pense que nous commençons à assister à une convergence entre évolutions technologiques, fragilité systémique et montée de l’inquiétude publique. Cette convergence devrait être suffisamment puissante pour provoquer une mutation éthico-technique, du genre de celles catalysées par l’imprimerie ou la pilule contraceptive, qui pourrait rendre possible une refondation de notre relation à la planète vivante. Nul besoin de prières pour entraîner ce changement d’état ; seul est requis le travail acharné d’un petit nombre de volontaires engagées, soutenu par la détermination des autres. A mon sens, nous serons bientôt face à un moment décisif où les conditions vont changer« 
Comment
Comment

A propos de l’auteur

georges_monbiot.jpg George Monbiot est un journaliste britannique, éditorialiste du quotidien The Guardian. Son engagement écologiste le conduit à donner de nombreuses conférences avec un grand succès et à mener une activité d’écrivain. Il est ainsi l’auteur de plusieurs livres dont Reconstruire sur les ruines du capitalisme (Actes Sud, 2021). Regenesis est son deuxième livre publié en France.

 

A lire

Un monde sans argent inspire partage et rencontres …

Un monde sans argent, une idée du Grand Projet...

Quels sont les enjeux écologiques des élections européennes ?

Les prochaines élections européennes seront cruciales pour l’avenir de...

Accélérer le passage à l’action pour la résilience des stations de montagne

Un séminaire de travail Green Cross a eu lieu...

L’agriculture et l’écologie sont condamnées à réussir ensemble selon la LPO

La transition agroécologique s’impose pour assurer la souveraineté alimentaire,...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication CDURABLE.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Crise agricole : analyser les vrais problèmes et éviter les fausses solutions …

Revenus agricoles, haires, jachères, ecophyto... : voici une analyse rapide et, quand c'est pertinent, une "remise en contexte" des principaux arguments avancés par la...

Un monde sans argent inspire partage et rencontres …

Un monde sans argent, une idée du Grand Projet MOCICA qui prend vie à Saint-Louis ... Si un espace de gratuité peut revêtir plusieurs visages...

Loi AGEC : quel bilan ?

L’ONG Reloop, une association internationale engagée dans l’économie circulaire des emballages et la lutte contre la pollution liée aux déchets sauvages via la mise...