CDURABLE
CDURABLE.info sélectionne, depuis 15 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Humain - Contribution Sociale > Réseau des acteurs du DD
Infos 21

Spécial Citoyenneté écologique

L’exemple des adhérents du Comité 21 : Associations, Collectivités et Entreprises

lundi 8 avril 2019
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF

Parmi les adhérents du Comité 21, l’exemple de Nomadéis, Rouge Vif Territoires, Veolia, des Départements de l’Essonne et de la Gironde, d’Electriciens sans frontières, de l’association Empreintes Citoyennes, de la Fondation de France, du Forum International de la Météo et du Climat (FIM), du projet européen Erasmus+ « ETRES » : Educational and Training Resources for Environment and Sustainability, du Mouvement écologiste le Jour de la Terre, de PikPik Environnement, de l’association Teragir.

Pour approfondir la Citoyenneté écologique :
- Les préconisations du CESE pour « réconcilier la France »
- Le Rapport sur la citoyenneté de l’Union 2017 : garantir et promouvoir les droits liés à la citoyenneté européenne
- La citoyenneté comme projet de société dans l’étude 2018 du Conseil d’Etat
- La contribution de la Plateforme RSE au Grand Débat national : « La RSE, démarche de dialogue et levier de transformation »

Des exemples et outils à retrouver juste après l’édito de Bettina Laville, Présidente du Comité 21, sur le thème " Une écologie citoyenne pour relancer l’Europe ?"



 Focus

Une écologie citoyenne pour relancer l’Europe ? par Bettina Laville

Ce numéro 195 d’Infos 21 est publié à moins de deux mois de l’élection du Parlement européen, relativement occultée depuis plusieurs semaines par les enjeux nationaux issus du mouvement des « Gilets jaunes ». Pourtant, cette élection est d’autant plus importante que l’Union Européenne fait aujourd’hui face à sa plus grande crise politique depuis sa création : de l’intérieur, elle est menacée par la montée des nationalismes qui vont jusqu’à prôner la dislocation de l’Union, et, à l’extérieur, plusieurs puissances mondiales remettent en cause le principal fondement politique de l’Union, à savoir la coopération multilatérale entre États.

Et si l’écologie sociale, la lutte contre le changement climatique, la défense de la biodiversité, l’engagement des citoyens pour le bien-être et la dignité devenaient des éléments centraux pour sortir de la crise européenne ? Pourquoi ne pas imaginer une Europe qui s’appuierait sur l’« Agenda 2030 » à la fois pour rayonner à l’international et attirer de nouveaux talents, mais également pour fonder les bases d’une nouvelle promesse politique à ses ressortissants ?

Telles sont quelques-unes des questions qui seront posées par le Comité 21 le 12 avril prochain lors de la deuxième édition de son « Forum sur la citoyenneté écologique », cette année centrée sur l’Europe et organisée en partenariat avec l’OCDE, le Comité économique et social européen, le Ministère de la Transition écologique et solidaire, de l’ADEME, European Partners for the Environment, Décider Ensemble, Empreintes Citoyennes, le média AEF info, et ENGIE Cofely.

A partir d’un état des lieux des différentes expressions de la citoyenneté écologique en Europe (débats citoyens organisés ou spontanés autour de projets nationaux ou locaux dans les territoires, tant en France que dans d’autres pays ; actions plus radicales comme les recours en justice, les grèves des jeunes et les marches citoyennes) et de leur impact sur les organisations et institutions publiques et privées, nous nous interrogerons à la fois sur le rôle des citoyens européens dans la transition écologique et énergétique, et, en même temps, sur celui de l’Union européenne pour mettre en oeuvre cette transition, en particulier à partir de l’Agenda 2030.

ACTES du 1er Forum du Comité 21 sur la Citoyenneté écologique - Jeudi 25 janvier 2018

En janvier 2018, le Comité 21 organisait son premier Forum annuel consacré à la citoyenneté écologique. Ses Actes révèlent que cette journée, à travers les interventions des chercheurs et des experts, a ouvert de nouveaux horizons : comment redonner du sens à l’engagement ? Comment pallier les lacunes pour que les citoyens se sentent membres actifs d’une « communauté écologique » ? Quels rôles pour les collectivités territoriales, deux ans après la réforme ? Quelle démocratie face aux enjeux environnementaux ?

CONTRIBUTION du Comité 21 & ORÉE au Grand Débat - Réunion publique du 6 mars 2019

Et comment ne pas être frappé par la similitude de ces interrogations, anticipatrices, plusieurs mois avant, des débats actuels, tant dans la rue que lors des multiples réunions du Grand Débat national ! C’est d’ailleurs pourquoi le Comité 21, en partenariat avec l’association OREE, a tenu à initier une réunion spécifique, qui s’est déroulée à Paris le 6 mars dernier, en présence de Brune Poirson, Secrétaire d’État auprès du Ministre d’État, Ministre de la transition écologique et solidaire. Issues de cette réunion, des propositions communes, à la fois sur la citoyenneté écologique et sur l’économie circulaire, ont été versées sur le site officiel dédié au Grand Débat national. Ces mêmes enjeux d’engagement des citoyens transparaissent dans les exemples et les initiatives présentés dans cet Infos 21 par nos adhérents.

Bettina Laville - Présidente du Comité 21

Enfin, puisqu’on parle ici d’engagement, signalons que le Comité 21 vient de publier sa note sur l’engagement sociétal des entreprises : De la RSE vers une stratégie de transformation à la hauteur des enjeux sociétaux du XXIème siècle, en appui de son débat du 20 mars. Les entreprises disposent-elles des instruments suffisants pour répondre aux injonctions sociétales ?

Le 26 mai prochain constituera une étape cruciale pour l’avenir de l’Union européenne et notre avenir à tous. Ne manquons pas ce rendez-vous ! La secousse du Brexit nous montre à quel point il n’y a aucun avenir, aucun consensus, aucune discussion intelligente et sensée au dehors de l’Union.

Bettina Laville,
Présidente du Comité 21

 Nomadéis

Nomadéis : concertation et dialogue citoyen en Outre-mer

Depuis le mois de novembre 2018, les territoires français sont confrontés à une mobilisation citoyenne de grande ampleur, dont le mouvement des « Gilets jaunes » est l’expression la plus visible.
Ce dernier a souvent été utilisé pour illustrer la fracture entre social et écologie.
Pourtant, ces deux notions sont intrinsèquement liées : la transition doit être écologique et solidaire.
A La Réunion, les mobilisations ont été particulièrement violentes au début du mouvement.
Face aux revendications exprimées par les citoyens, le Président du Conseil régional de La Réunion a saisi le Conseil économique social environnemental régional (CESER) de La Réunion en tant qu’organisation représentante de la société civile et assemblée consultative.
Il s’agissait de l’aider à mieux comprendre la situation de l’île et de ses habitants, identifier les pistes d’actions à envisager, et éclairer les décisions et politiques publiques.
Dans ce contexte, Nomadéis a accompagné le CESER La Réunion durant 2 mois (février - mars) afin d’engager une démarche de concertation pour co-élaborer et proposer des solutions concrètes et opérationnelles aux défis locaux, à l’origine des fractures civiques, sociales, et territoriales qui marquent la société réunionnaise.
Dans ce cadre Nomadéis a notamment : proposé un appui méthodologique aux commissions du CESER afin de faire émerger les propositions ; réalisé une consultation en ligne dans le cadre du Grand Débat National, effectué l’analyse des résultats et la rédaction de la contribution du CESER de La Réunion aux CESER de France ; soutenu et participé à la rédaction de la contribution finale et de sa synthèse communicante, articulant en bonne intelligence les attentes de la Région, les revendications citoyennes, ainsi que les expertises et la vision prospective portées par le CESER.
- Pour en savoir plus.
- Cédric Baecher - cedric.baecher@nomadeis.com

 Rouge Vif Territoires

Rouge Vif Territoires anime la dynamique collective « Plan Climat 2030 » de l’Eurométropole de Strasbourg

De novembre 2017 à juin 2018, l’Eurométropole de Strasbourg a lancé un vaste débat public animé par Rouge Vif Territoires pour construire son Plan Climat 2030 avec l’ensemble des acteurs du territoire : habitants, entreprises, communes, associations.
L’objectif des échanges était d’impliquer le plus grand nombre d’habitants et d’acteurs de la Métropole en mobilisant au-delà des citoyens et acteurs déjà sensibilisés à la question du changement climatique.
Une dynamique s’est ainsi créée autour de nombreuses possibilités de contribuer à ce projet collectif : rencontres, ateliers, évènements, ciné-débats...
Les citoyens étaient particulièrement ciblés avec des dispositifs complémentaires permettant de toucher un public diversifié à travers : une plateforme numérique de participation, la mise en place d’un groupe de citoyens engagés « les Solutionneurs » et des temps pour aller à la rencontre des habitants.
Au total plus de 1500 participants ont été écoutés et 400 contributions concrètes recueillies.
Légende photo : Engagement des citoyens lors de la conférence de lancement du débat public Plan Climat 2030 en présence d’Isabelle Autissier.
- Pour en savoir plus.
- Caroline Bataillon - caroline.bataillon@grouperougevif.fr

 Veolia

Veolia : sensibiliser les jeunes aux enjeux de l’économie circulaire

Depuis plusieurs années, la Fondation Veolia organise les conférences 2C à la REcyclerie (Paris).
Destiné aux étudiants et au grand public, ce cycle annuel de quatre conférences a pour objectif de partager les grands principes et enjeux de l’économie circulaire.
Il est urgent d’inventer et de déployer une nouvelle économie, plus sobre en matières premières et moins émettrice de carbone, de repenser nos manières de produire et de consommer.
Les solutions existent, l’enjeu est de mettre en place les conditions de leur déploiement, ce qui passe notamment par de la pédagogie sur le sujet.
Ce programme s’adresse plus particulièrement aux étudiants et aux jeunes actifs, parce qu’ils sont les acteurs économiques de demain.
Il est donc important de les sensibiliser.
Les conférences font intervenir différents experts selon le thème.
Dominique Bourg - philosophe, vice-président de la Fondation pour la Nature et l’Homme - en est le parrain.
En 2019, le programme s’articule autour des “4R”, - Repenser, Réduire, Réparer, Recycler - quatre actions successives pour aller vers un monde plus sain, plus juste et plus durable.
Conjuguées avec l’économie circulaire, elles sont un levier pour réduire les déchets, mieux gérer les ressources et espérer des citoyens plus engagés pour une empreinte environnementale réduite.
- Pour en savoir plus.
- Amélie Rouvin - amelie.rouvin@veolia.com

 Département de l’Essonne

Un prix « Action pour la planète » pour valoriser les initiatives des Essonniens

Dans la lignée de l’Accord de Paris sur le climat et la transition énergétique, le Département de l’Essonne a créé le prix « Action pour la planète ! ».
Il a pour objectif de valoriser les initiatives citoyennes essonniennes en faveur de la transition énergie-climat et en matière d’amélioration de l’environnement et du cadre de vie, de consommation responsable, de vivre ensemble, afin de donner à d’autres l’envie d’agir. Le Département de l’Essonne affirme sa volonté de contribuer à la transition énergie-climat en Essonne avec son schéma cadre pour la transition énergie-climat, adopté le 27 mars 2017.
Il souhaite aller plus loin et amplifier les actions dont il a la responsabilité, tout en continuant d’inciter les acteurs essonniens à développer dans leurs domaines de compétences respectifs, les initiatives convergeant vers ce même cap.
Cette dynamique se traduit en encourageant les Essonniens à travers un prix pour valoriser et récompenser les actions éco-citoyennes.
Cette année, parmi les nombreuses actions proposées par les Essonniens, abordant des thématiques aussi variées que les déchets, l’économie circulaire, la nature, la solidarité, le handicap, la lutte contre le gaspillage ou les pollutions, l’éducation à l’environnement et au développement durable, 12 initiatives ont été sélectionnées par un jury. Pour les départager et les récompenser, ces 12 actions vont désormais être proposées à un vote citoyen sur www.actionplanete.essonne.fr du 11 mars au 14 avril 2019.
- Louise Lezy-Bruno - LLezy-bruno@cd-essonne.fr

 Département de la Gironde

Département de la Gironde : « Solutions Solidaires », nouvelle plateforme d’initiatives citoyennes

En partenariat avec Terra Nova, la Fondation Jean-Jaurès, Up, Harmonie mutuelle, l’Avise, Usbek & Rica et Alternatives économiques, le département de la Gironde lance « Solutions Solidaires ».
Cette nouvelle une plateforme favorise l’émergence d’initiatives citoyennes au service des solidarités nouvelles sur son territoire.
Face aux urgences climatiques et environnementales, mais aussi, face aux mutations numériques, économiques et à la mutation des revendications citoyennes, la Gironde estime que les solidarités encouragent et favorisent l’émergence de nouvelles initiatives citoyennes.
Le Département souhaite ainsi augmenter l’animation territoriale des solidarités nouvelles, permettant d’organiser les idées et les initiatives émergentes « afin d’inventer ensemble les protections de demain ».
Pour compléter le dispositif, une rencontre annuelle est aussi organisée afin de penser et mutualiser les retours d’expériences.
La Gironde dispose ainsi d’un outil pour croiser, comparer et projeter les idées et les expérimentations des citoyens du territoire en imaginant des parcours de vie plus équilibrés et plus équitables.
- Pour en savoir plus.
- Julie Chabaud - j.chabaud@gironde.fr

 Electriciens sans frontières

Electriciens sans frontières : Île de la Dominique, de l’urgence à la reconstruction

Le 19 septembre 2017, l’ouragan Maria ravageait l’île de la Dominique causant des dégâts sur les habitations et mettant hors service la quasi-totalité du réseau électrique.
Suite à cet ouragan, le Premier Ministre de la Dominique a émis le souhait que l’île devienne le 1er état insulaire résilient au dérèglement climatique.
C’est dans ce contexte qu’une initiative citoyenne a émergée.
Deux bénévoles d’Electriciens sans frontières ont pensé et porté un projet pour accompagner la transition énergétique de l’île.
L’énergie photovoltaïque se prêtant au contexte, les bénévoles ont conçu et mené, avec 2 ministères, un projet répondant à 3 objectifs : sécurisation de la production d’électricité en cas de défaillance du réseau électrique centralisé, participation à la réduction de l’empreinte carbone* de l’île et réduction de la facture électrique.
Cette initiative citoyenne pour la décarbonation des mix énergétiques de l’île est effective, puisque depuis fin 2018, 25 lampadaires sécurisent 3 artères principales de Roseau, 6 centres de santé sont équipés de centrales solaires autonomes, et un champ solaire de 40 kWc injecte directement dans le réseau électrique.
Ce projet, qui se poursuit en 2019, contribue durablement aux ambitions de transition énergétique de l’île via la mise en oeuvre d’installations électriques renouvelables.
- Solène Vergerolles - solene.vergerolle@electriciens-sans-frontieres.org

* Environ 300 tonnes de CO2 non produits grâce aux 6 premiers kits autonomes ainsi que 700 tonnes pour le champ solaire avec une durée de vie moyenne de 15 ans pour ce type d`installation.© Electriciens sans frontières

 Empreintes Citoyennes

L’association Empreintes Citoyennes lance un label « Village et Ville citoyennes »

Suite à une enquête montrant que les communes sont les collectivités les plus à même de porter les enjeux de la citoyenneté (enquête Citoyenneté et territoires 2015 par Empreintes Citoyennes), l’association Empreintes Citoyennes a lancé, en septembre 2017, une consultation qui aboutira à la construction d‘un label « Village & Ville citoyenne ».
Le 7 décembre 2018, lors des 1ères Assises Villages et Villes Citoyennes, l’association a présenté les résultats des 14 mois de la consultation nationale « C’est quoi une ville citoyenne ? ».
Menée en partenariat avec le Comité 21 et la ville d’Hazebrouck et soutenue par un groupe de travail pluridisciplinaire, cette consultation, distinguée par le Prix de la Démocratie 2018, a pour vocation d’établir le portrait d’une ville qui favoriserait l’émancipation citoyenne, entretiendrait une relation de confiance avec ses citoyens, replacerait le citoyen au coeur de la vie et des décisions de la ville...
Cette consultation a permis d’établir 7 piliers accompagnés de leurs enjeux et objectifs.
Le label « Village & Ville citoyenne » qui en est issu a pour vocation de devenir un outil pour les territoires en 2020 et doit donc être pratique.
Pour cela, en 2019, il est expérimenté sur un territoire pilote, la ville d’Hazebrouck, et mis en débat dans sept communes françaises (en cours d’identification).
- Pour en savoir plus.
- Julien Goupil - julien.goupil@empreintes-citoyennes.fr

 Fondation de France

Fondation de France : une démarche participative au coeur de la transition écologique

A l’issue d’une réflexion stratégique, la Fondation de France a décidé de mettre en place une démarche participative interne sur le développement durable.
Six groupes de travail impliquant des collaborateurs volontaires se sont formés pour aborder des thèmes tels que la gestion des déchets, les achats et consommations responsables ainsi que la contribution de la Fondation de France aux Objectifs de Développement Durable (ODD) fixés par les Nations Unies.
Ces groupes ont pour objectif de définir des priorités et des plans d’action pour le pilotage de la contribution de la Fondation de France aux ODD et la mise en oeuvre de mesures réduisant les externalités négatives induites par son fonctionnement.
Elle assure ainsi la mise en cohérence de ses pratiques avec ses missions sociales.
En parallèle, la Fondation de France intensifie son soutien aux initiatives innovantes, participatives et locales qui placent le citoyen au coeur de la transition écologique à travers un appel à projet dédié à ce thème.
Lutte contre le changement climatique, préservation des ressources naturelles et de la biodiversité, développement de modes de vie durables etc.
sont autant de défis qui font de la transition écologique un levier de transformation des sociétés et des territoires.
- Pour en savoir plus
- Thierry Gissinger -thierry.gissinger@fdf.org

 Forum International de la Météo et du Climat (FIM)

Le Forum International de la Météo et du Climat : entre partage et action climat

Créé en 2004, le Forum International de la Météo et du Climat (FIM) rassemble les experts du climat pour favoriser le partage d’expériences avec les citoyens et le passage à l’action climatique.
La 16ème édition du FIM se déroulera du 25 au 28 mai 2019 sur le Parvis et dans les Salons de l’Hôtel de Ville de Paris.
Elle est co-organisée par Météo et climat, IW2C et EcoAct.
Cet événement comporte : un événement grand public (25 au 28 mai 2019), avec des animations, des ateliers pédagogiques et des débats participatifs.
Ces journées sont une démarche collective portée par de nombreux acteurs tant institutionnels que privés, et ce, afin de favoriser les rencontres et les échanges entre le grand public, les chercheurs et les acteurs investis dans les questions climatiques ; un événement professionnel avec un media workshop à destination des présentateurs météo (27 & 28 mai ) et un colloque International le 28 mai 2019 sur la thématique « Climat : les nécessaires changements de comportements et de modes de vie, du citoyen au collectif ».
- Inscriptions.
- Amandine Durupt - amandine@forumeteoclimat.com

 Educational and Training Resources for Environment and Sustainability

Ifrée : « ETRES », un projet européen et des ressources pour accompagner la citoyenneté écologique !

L’Ifrée participe depuis 2 ans au projet européen Erasmus+ « ETRES » : Educational and Training Resources for Environment and Sustainability.
Ce projet vise à étudier et soutenir le développement d’une fonction émergente dans les métiers de l’éducation à l’environnement : l’accompagnement de projets collectifs de citoyens en faveur de la transition écologique.
Et cela en prenant en compte la réalité des différents partenaires : espagnols, grecs, italiens et français.
Une première phase de travail en 2017 avait consisté à réaliser un état des lieux de l’émergence de cette fonction dans chaque pays, et bâtir un référentiel d’activité.
Plusieurs ressources de formation ont été produites et sont maintenant disponibles pour l’auto-formation ou la formation (licence CC-By-SA), organisées selon 5 modules : EEDD et transition écologique ; Démarche participative et démocratie active ; Concevoir et piloter un dispositif d’accompagnement ; Dimension éducative de l’accompagnement ; Postures et pratiques de l’accompagnement.
- Présentation du projet, des partenaires et accès à l’ensemble des ressources.
- Annie Bauer - annie.bauer@ifree.asso.fr

 le Jour de la Terre

Le 22 avril, célébrons le Jour de la Terre !

Mouvement écologiste, le Jour de la Terre, c’est la célébration par l’action chaque 22 avril, pour mettre citoyens, établissements et organisations en action.
L’idée est de poser un geste concret, lors de cette journée afin de diminuer notre impact sur l’environnement, geste qui pourrait être adopté toute l’année.
Ainsi, le Jour de la Terre propose de mettre en lumière les leaders de la transition écologique pour un monde durable au travers des activités organisées sur la France.
Cette année encore, une belle programmation se dessine à travers l’hexagone.
Vous souhaitez participer à ce mouvement international ! Consultez la liste d’idées d’activités (ateliers, projections, opérations terrain, conférences, etc.) pour célébrer le Jour de la Terre puis communiquez vos initiatives.
- Pour en savoir plus.
- Anne-Claire Jacquet - acjacquet@jourdelaterre.org

 PikPik Environnement

Pik Pik Environnement : devenir éco-citoyens avec « Welcome Chez Moi »

Face à l’urgence climatique, les publics sont débordés d’informations négatives et d’injonctions et n’arrivent pas à voir quelles actions concrètes ils peuvent mettre en oeuvre individuellement pour préserver l’environnement.
PikPik Environnement, association d’éducation à l’environnement, s’investit auprès de tous les publics franciliens et plus particulièrement dans les quartiers, afin d’impulser des changements de comportements, de consommation et donner à chacun le pouvoir d’agir en éco-citoyen.
Les animations du programme « Welcome Chez Moi » visent à diffuser des gestes concrets et positifs, puis à donner aux publics sensibilisés tous les outils pour s’en emparer et devenir des éco-citoyens.
Lors des rencontres, différents thèmes sont abordés (les transports, le logement, la santé et les déchets) et les bénéfices de ces actions (santé, économies, etc.) sont mis en avant.
Ce programme participatif s’appuie donc sur les logiques des défis participatifs (Défi Zéro Déchets, Défi Famille à Energie Positive), mais s’en distingue par son caractère ludique et sa capacité à être facilement « essaimable » par les participants.
- Pour en savoir plus.
- Camille de Ligondés - animation4@pikpik.org

 Teragir

Ici et Là-Bas, le nouvel outil pédagogique du programme Eco-Ecole de Teragir

L’Agenda 2030 représente une opportunité majeure d’éducation à la citoyenneté reliant ici et là-bas, local et global, présent et futur.
C’est pourquoi avec l’AFD, l’association Teragir, qui développe le programme Eco-Ecole, a créé Ici et Là-Bas.
Cet outil pédagogique permet de découvrir les Objectifs de développement durable (ODD) à travers des projets concrets, et invite les élèves à passer à l’action à leur tour ! L’outil est adressé prioritairement aux élèves du secondaire et propose deux outils.
Tout d’abord, une carte interactive pour découvrir des projets dans le monde qui contribuent à l’Agenda 2030.
Chaque fiche projet présente des clés de compréhension pour expliquer les enjeux auxquels les populations font face ailleurs dans le monde.
Un guide pédagogique permet de mener un projet sur les ODD avec des élèves en 5 étapes successives, de l’enquête jusqu’aux actions concrètes dans son établissement scolaire et son territoire.
- Pour en savoir plus.
- Estelle Barrere - estelle.barrere@teragir.org

 Pour approfondir

Les préconisations du CESE pour « réconcilier la France »

Au regard des tensions que connaît la France depuis le mois de novembre 2018, le Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) a publié, mardi 12 mars 2019 un avis intitulé « Fractures et transitions : réconcilier la France ».
Cet avis a pour objectif de dégager des pistes et des propositions de réponses à la crise des Gilets Jaunes.
Elaboré selon une méthodologie innovante, il inclut la contribution d’un groupe citoyen de 28 personnes et de chacune des 12 formations de travail du CESE, ainsi qu’une plateforme de consultation citoyenne où plus de 31 000 citoyens ont eu l’occasion de s’exprimer.
Dans son état des lieux, le document met en avant les différentes fractures qui traversent le paysage social en France.
En parallèle, le CESE s’interroge sur les changements de fond engagés par les transitions en cours : écologique, démographique, économique, numérique.
L’avis propose donc l’élaboration d’un pacte productif, social et écologique à travers 20 préconisations, qui s’attardent aussi bien sur le contenu des décisions à prendre que sur la manière d’y associer les citoyens.
Parmi elles, on retrouve des thématiques centrales telles que les inégalités sociales, le pouvoir d’achat, la mobilité-transports, l’accès aux services publics, l’alimentation, le logement, l’énergie...
- A lire - Voir la séance

Rapport sur la citoyenneté de l’Union 2017 : garantir et promouvoir les droits liés à la citoyenneté européenne

Dans son rapport de 2017 sur la citoyenneté de l’Union, la Commission européenne dresse un bilan des progrès accomplis depuis le précédent rapport de 2013.
Depuis son institution à l’entrée en vigueur du traité de Maastricht de 1992, la citoyenneté européenne a progressé : la majorité des citoyens des pays membres se sentent également citoyens européens.
Cependant, un certain nombre de droits assortis à cette citoyenneté restent encore méconnus.
Dans ce rapport, la Commission présente plusieurs projets visant à promouvoir et garantir la citoyenneté européenne.
Le rapport est réparti en quatre volets : promouvoir les droits liés à la citoyenneté de l’Union et les valeurs communes de l’UE, promouvoir et renforcer la participation des citoyens à la vie démocratique de l’Union, simplifier la vie quotidienne des citoyens de l’Union, renforcer la sécurité et promouvoir l’égalité.
68 pages
- A lire

La citoyenneté comme projet de société dans l’étude 2018 du Conseil d’Etat

La « crise de la citoyenneté » est un terme récurrent depuis quelques temps maintenant.
C’est pourquoi le Conseil d’Etat a décidé en 2018 de faire de la citoyenneté le sujet de son étude annuelle, intitulée « La citoyenneté - être (un) citoyen aujourd’hui ».
L’étude propose une analyse des phénomènes qui affectent la citoyenneté, comme la crise de confiance et de représentativité, plutôt que d’affirmer qu’il existe une « crise de la citoyenneté » dans son ensemble.
Au contraire, elle souligne un regain d’intérêt envers la citoyenneté à travers une volonté marquée des citoyens de participer à la vie collective.
L’engagement au service de l’intérêt général ou encore le succès des plateformes participatives en sont des illustrations probantes.
Ce renouveau de la citoyenneté est pour le Conseil d’Etat un moyen de renforcer l’unité nationale et restaurer la confiance des citoyens afin de faire de cette citoyenneté « notre projet de société ».
211 pages
- A lire.
- 7 pages - Lire la synthèse

Contribution de la Plateforme RSE au Grand Débat national : « La RSE, démarche de dialogue et levier de transformation »

La Plateforme RSE, observatoire des enjeux émergents et lieu de dialogue et de concertations multi-acteurs, a souhaité apporter sa contribution au Grand Débat national qui s’est achevé le 18 mars dernier.
La RSE peut, elle aussi, proposer de nouveaux modèles et nouvelles pratiques qui contribuent à la transition écologique et à la transformation sociale.
Actrice des territoires, l’entreprise a un rôle à jouer dans les grands enjeux auxquels notre société est confrontée, enjeux liés notamment aux mutations profondes du travail, mais aussi aux mutations environnementales, culturelles et économiques.
Dans ce contexte, la RSE représente une démarche de dialogue, mais est aussi un facteur de cohésion sociale et vecteur de la transition écologique.
Dans cette contribution, la Plateforme RSE partage donc des éléments de réflexion nés de ses travaux menés depuis 2013.
22 pages - A lire


Comité 21

132 rue de Rivoli - 75001 Paris
tél. : 01 55 34 75 21 - fax : 01 55 34 75 20
Contact : Comité 21

- Site internet du Comité 21


Article lu 737 fois



 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 11308022

25 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable