CDURABLE
Cdurable
CDURABLE.info sélectionne, depuis 15 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Développement Durable en débat > Elections présidentielles
Présidentielles

Les propositions structurantes du Scénario négaWatt 2022

pour engager une action politique à la hauteur des enjeux environnementaux, sociaux et industriels d’ici à 2030

vendredi 28 janvier 2022
Posté par Cyrille

Imprimer

L’Association négaWatt apporte au débat un ensemble de propositions structurantes pour engager une action politique à la hauteur des enjeux environnementaux, sociaux et industriels d’ici à 2030.
Sur la base de son nouveau scénario, elle appelle les candidats à la présidentielle à se saisir de sujets essentiels en matière de transition énergétique, dès le début du prochain quinquennat : rénovation performante des bâtiments, développement soutenable de la mobilité électrique, stratégie industrielle et relocalisation, gestion opérationnelle de la trajectoire nucléaire.



L’Association négaWatt attire aujourd’hui l’attention des candidats à la présidentielle sur quatre enjeux majeurs :

  1. Engager un grand programme de rénovation performante des bâtiments
  2. Promouvoir une mobilité électrique soutenable et accessible à tous
  3. Soutenir une stratégie industrielle vertueuse
  4. Réformer le mode de pilotage de la trajectoire nucléaire

Ces quatre axes pourraient être les piliers structurants d’une stratégie qui permettrait à la France d’atteindre la neutralité carbone en 2050. Ils ne sauraient en revanche se suffire à eux-mêmes, et reposent sur une action globale et cohérente sur l’ensemble des secteurs de consommations et des modes de production associés.

Avec la publication de son nouveau scénario et de plus d’une trentaine de mesures clés associées, l’Association négaWatt se mobilise pour soutenir ces propositions dans le débat national et auprès d’acteurs de terrains.

 > Toutes les ressources sur le scénario négaWatt 2022 sont rassemblées sur cette page web.

Les cinq prochaines années seront déterminantes pour engager les transformations qui permettront à la France de faire de sa transition énergétique une réussite sociale, industrielle et politique, tout en prenant pleinement part à l’effort international face à l’urgence climatique.

Dans le cadre de la publication de son nouveau scénario, l’Association négaWatt a articulé son travail de prospective sur l’énergie et les matériaux avec une réflexion sur les mesures politiques à mettre en œuvre afin de concrétiser les transformations nécessaires dans nos modes de consommation et de production. Avec le souhait d’une mise en débat et en concertation avec des acteurs professionnels et politiques, négaWatt soumet un ensemble de propositions d’actions politiques transversales ou sectorielles à engager lors du prochain quinquennat et d’ici à 2030. À ce titre, elle attire l’attention des candidats à la présidentielle sur quatre enjeux majeurs :

  • Engager un grand programme de rénovation performante des bâtiments
    Avec le potentiel le plus important de création d’emplois non-délocalisables sur nos territoires (+230 000 d’ici 2030) et d’économies d’énergie rentables et bénéfiques tant sur le plan climatique, sanitaire, que social, un programme de rénovation performante des bâtiments est un incontournable du prochain quinquennat. L’organisation de la filière et la mobilisation de moyens nécessaires à sa réalisation doivent être la priorité du gouvernement.
    Parmi les mesures prioritaires : vote d’une loi de programmation planifiant un rythme ambitieux de rénovation au niveau BBC (bâtiment basse consommation), mise en place d’une obligation conditionnelle et accompagnée de rénovation performante lors des mutations en maison individuelle et lors des ravalements en copropriété, lancement d’un plan de formation aux métiers de la rénovation performante, et création de dispositifs adéquats pour accompagner et financer les projets de rénovations.
  • Promouvoir une mobilité électrique soutenable et accessible à tous
    Aux côtés des efforts pour réduire le trafic routier et renforcer les alternatives à la voiture, le développement de la mobilité électrique participe à la décarbonation des transports. Néanmoins, l’électrification doit se faire en bonne intelligence : dans le cadre de son travail approfondi sur les matériaux nécessaires à la transition énergétique, négaWatt appelle à considérer les enjeux d’équité dans l’accès aux ressources critiques en lithium et cobalt, et à mettre en place des mesures réglementaires de sobriété.
    Ainsi, l’indexation des réglementations européennes et du bonus-malus sur une mesure des émissions en ACV, et l’établissement d’un critère poids (bonus et malus) sur les véhicules électriques pour encourager le développement des petits véhicules, sont plus que jamais nécessaires. Pour le fret routier, négaWatt rappelle que le bioGNV a un rôle majeur à jouer dans la conversion bas carbone du parc de Poids lourds. Son développement doit être accéléré, notamment par la mise en place de mécanismes fiscaux incitatifs et conditionnés à l’achat de bioGNV.
  • Soutenir une stratégie industrielle vertueuse
    Avec son nouveau scénario négaMat, négaWatt démontre l’opportunité d’une stratégie industrielle cohérente avec une consommation plus sobre et plus responsable des ménages.
    Dans ce cadre, l’association incite les décideurs à renforcer les planifications stratégiques et à mieux prendre en compte l’empreinte carbone dans les schémas industriels, à mobiliser davantage de moyens pour accompagner les mutations industrielles (y compris la relocalisation de certaines activités comme la production textile) et à se saisir des marchés en développement liés à la transition écologique tels que l’éolien offshore, la méthanisation, les batteries et le photovoltaïque. L’association propose par ailleurs de mettre en place des réglementations soutenant le développement de l’économie circulaire, et de développer sur nos territoires les compétences nécessaires au traitement des matières et au recyclage.
  • Réformer le mode de pilotage de la trajectoire nucléaire
    La modélisation réalisée par négaWatt a permis de pointer plusieurs vulnérabilités associées à la prolongation et au renouvellement du parc nucléaire en France, par rapport aux enjeux de soutenabilité globale mais également sur le plan de la gestion industrielle et des matières.
    L’association appelle à ne pas démarrer l’EPR de Flamanville, à ne pas lancer de constructions d’autres EPR, et à planifier l’arrêt d’exploitation des réacteurs via un pilotage par site avec une plus grande flexibilité que le calendrier des visites décennales.

Ces quatre axes pourraient être les piliers structurants d’une stratégie qui permettrait à la France d’atteindre la neutralité carbone en 2050. Ils ne sauraient en revanche se suffire à eux-mêmes, et reposent sur une action globale et cohérente sur l’ensemble des secteurs de consommations et des modes de production associés.

Avec la publication de son nouveau scénario et de plus d’une trentaine de mesures clés associées, l’Association négaWatt se mobilise pour soutenir ces propositions dans le débat national et auprès d’acteurs de terrains.

Scénario négaWatt 2022

La transition énergétique au cœur d’une transition sociétale

Les conséquences du dérèglement climatique sont déjà visibles, y compris en France. Le récent rapport publié par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) vient à nouveau confirmer l’origine anthropique de ces bouleversements. Depuis 20 ans, l’Association négaWatt contribue à la recherche de solutions en traçant la voie d’une société plus respectueuse des ressources de la planète, de la biodiversité et de l’humain.

Le 26 octobre 2021, l’Association négaWatt a rendu public son 5e scénario de transition énergétique pour la France. Ce scénario négaWatt 2022 comporte deux grandes nouveautés par rapport au précédent : les émissions importées, c’est à dire les émissions de gaz à effet de serre engendrées par la fabrication à l’étranger de biens importés en France, sont désormais comptabilisées,
le scénario négaWatt est couplé à un scénario négaMat qui évalue les évolutions possibles de consommation et de production de matériaux (acier, béton, cuivre, plastiques, lithium, etc.).
Ce scénario atteint la neutralité carbone en 2050 ainsi qu’un mix énergétique à 96 % renouvelable, tout en réduisant fortement l’extraction de matières premières dans la croûte terrestre. Il est également compatible avec l’objectif de -55 % de gaz à effet de serre fixé au niveau européen à l’horizon 2030.

 TOUTES LES RESSOURCES

Vers une société plus durable et équitable

Le scénario négaWatt s’inscrit dans une démarche globale de soutenabilité. Il vise à répondre aux impératifs énergétiques et climatiques, tout en nous orientant vers une société plus durable, plus équitable et plus résiliente, en traitant également les enjeux de biodiversité, de précarité, de pollution de l’air, etc.
Par sa dimension systémique, ce scénario contribue pleinement à l’atteinte des 17 objectifs de développement durable définis par l’Organisation des Nations Unies. Ce référentiel, bien qu’ayant ses propres limites, propose un socle pertinent pour considérer la diversité des enjeux sociaux, économiques et environnementaux autour des choix de transition énergétique.

Une réduction globale de l’empreinte environnementale

« Il n’y a pas de Planète B » lit-on sur les pancartes des jeunes manifestants lors des marches pour le climat. De fait, nous n’avons que cette Terre pour vivre et ses limites physiques ne sont pas négociables ! C’est seulement dans le respect des limites planétaires qu’une société humaine harmonieuse et durable peut prendre sa place. Par construction, le scénario négaWatt ambitionne justement de diminuer les méfaits des modes de vie actuels sur l’environnement.

De nouvelles dynamiques économiques

Les coûts et les bénéfices de la transition énergétique ont été calculés lors des précédents scénarios négaWatt. D’autres travaux ont également montré depuis plusieurs années que des trajectoires similaires sont tout à fait comparables économiquement voire plus avantageuses qu’un statu quo du système énergétique français. L’approche technique du scénario négaWatt n’est pas déconnectée des considérations économiques car les solutions choisies sont intrinsèquement celles coûtant le moins cher pour décarboner l’économie.

Une perspective de progrès social

La conviction profonde des membres actifs de négaWatt est que l’immense majorité des leviers d’action décrits dans le scénario sont porteurs de progrès social. Bien entendu, la perspective d’une société meilleure n’est pas uniquement sous-tendue par les efforts de transition écologique, mais ceux-ci peuvent participer à l’amélioration des conditions pour y parvenir, en mettant toujours en première ligne un critère de justice sociale. Il s’agit notamment d’instaurer des dynamiques de satisfaction des besoins essentiels, de création locale de valeurs et d’emplois, et d’une plus grande équité entre personnes.

Une amélioration du cadre de vie

Concrètement, plusieurs aspects du scénario négaWatt vont concrètement améliorer les conditions de vie de la population française. Les impacts positifs viennent d’effets directs (amélioration du confort des logements ou de la qualité de l’air par exemple), ou d’effets moins directs liés à des pratiques de consommation et des modes d’organisation différents.

Une gouvernance partagée à toutes les échelles

Atteindre une durabilité forte, c’est-à-dire agir en tenant compte de toutes les limites planétaires, nécessite une gouvernance efficace et équilibrée. La tendance centralisatrice, descendante et technocratique de la France n’a pas prouvé son efficacité en la matière. Les seules forces du marché ne semblent pas suffisantes non plus. Il est donc nécessaire d’évoluer vers des formes plus horizontales, partenariales et participatives de gouvernance, de l’échelle locale à la coopération internationale.

Les ressources à votre disposition

Ils soutiennent le scénario négaWatt

Le scénario négaWatt 2022 est le fruit d’un travail essentiellement bénévole, dont la coordination et la diffusion ont été rendues possible grâce à une campagne de financement participatif organisée en mars 2021, ainsi qu’au soutien de plusieurs entreprises et organisations dont European climate foundation, les fondations Charles-Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme et Terre solidaire.

L’Association négaWatt

Depuis sa création en 2001, l’Association négaWatt promeut la réduction de nos consommations d’énergie - pilier de son approche : sobriété, efficacité et renouvelables - comme levier vers une société plus respectueuse des ressources, de l’environnement et de l’humain.

La singularité de négaWatt réside dans sa capacité collective à analyser les problématiques énergétiques de manière globale et à proposer des solutions concrètes et réalistes inspirées d’expériences de terrain.

 www.negawatt.org


Webinaires thématiques

Retrouvez toutes les informations sur ces webinaires dans l’agenda en ligne.
Les enregistrements seront mis en ligne sur le site internet de l’Association négaWatt.

  • Décrypter l’énergie – Énergies renouvelables et nucléaire
    Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les énergies renouvelables et l’énergie nucléaire...
    Jeudi 24 mars à 18h - Ouvert à toutes et tous
  • Énergies renouvelables : quel impact sur les ressources en matériaux ?
    Dans sa dernière édition, le scénario négaWatt intègre un volet matériaux « négaMat » évaluant la disponibilité des matériaux nécessaires à la transition énergétique, et notamment au développement des énergies renouvelables.
    Mardi 17 mai à 12h - Ouvert à toutes et tous
  • Rénovation performante : retours d’expérience et actions opérationnelles pour massifier la rénovation en France
    Comment mobiliser les moyens nécessaires à l’atteinte des objectifs de rénovation en maison individuelle et en copropriété ? Quels sont les dispositifs envisageables ? Comment apprendre des retours de terrains et expériences menées par les acteurs de la filière ?
    Mercredi 15 juin à 10h30 - Ouvert aux professionnels de la filière - Sur invitation
  • Nucléaire : quelles vulnérabilités associées à une trajectoire de prolongation et de renouvellement du parc nucléaire ?
    État des lieux des diverses vulnérabilités associées aux trajectoires de prolongement et de renouvellement du parc nucléaire
    Septembre - Ouvert à toutes et tous
  • Hydrogène et décarbonation de l’industrie
    Quels sont les usages possibles de l’hydrogène dans l’industrie ? Quels sont ses potentiels en matière de décarbonation de l’industrie ? Quels freins et leviers sont identifiés dans son développement ?
    Septembre - Ouvert aux professionnels de la filière - Sur invitation
  • Bilan environnemental du scénario négaWatt
    Au-delà des questions de consommation et de production d’énergie, le scénario négaWatt vise aussi à limiter l’ensemble des effets de nos modes de vie sur la planète et les ressources : l’eau, la santé, la biodiversité, etc.
    Novembre - Ouvert à toutes et tous
  • Relocalisation et industrie, l’exemple du textile
    La transition énergétique présente de nombreuses opportunités pour l’industrie française. La filière textile en est un exemple avec plusieurs acteurs qui ont pris le virage de la relocalisation.
    Décembre - Ouvert à toutes et tous

Article lu 2490 fois



 
Google
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable