Dans l'actualité :

« Urgence climatique » : une action à l’inverse des mots, malgré l’enfer des chiffres

On parle depuis plus de 20 ans d'urgence climatique !...

Les technologies liées à l’hydrogène sont elles pertinentes pour atteindre les objectifs de développement durable ?

Ce rapport est l’œuvre d’une cinquantaine d’étudiants scientifiques tirés...

Les 10 principes du Code mondial d’éthique du tourisme

Cadre de référence fondamental pour le tourisme responsable et...
Espèces sauvages migratrices

21 résolutions pour agir en faveur des zones humides, de l’humanité et de la nature

14e conférence des pays signataires de la Convention de Bonn pour la protection et la conservation des espèces animales migratrices (COP 14 CMS)

La 14e conférence des pays signataires de la Convention de Bonn pour la protection et la conservation des espèces animales migratrices (COP 14 CMS) s’est tenue du 12 au 17 février 2024 à Samarcande en Ouzbékistan. Elle a rassemblé 2 000 délégués venant de 130 pays. Un plan d’action stratégique pour la protection des espèces migratrices a été adopté à son issue, dressant une liste d’actions jusqu’en 2032 pour tenter d’améliorer la conservation de ces espèces.

Le premier rapport sur l’état des espèces migratrices dans le monde dresse un constat sans appel : une espèce sur cinq serait menacée d’extinction. Pour inverser cette situation, les pays signataires de la Convention de Bonn ont adopté un nouveau plan stratégique pour les espèces migratrices, dont les objectifs doivent guider leurs mesures nationales jusqu’en 2032. En parallèle, de nombreuses espèces en danger ont été inscrites aux annexes de la Convention afin d’interdire leur prélèvement ou d’établir une coopération internationale en vue de leur conservation. Des résolutions marquantes ont aussi été votées sur l’exploitation minière des fonds marins, la conservation du jaguar et les captures accidentelles d’espèces marines.

COP14 – Ce que l’on peut attendre des espèces aquatiques migratrices ?

Les six objectifs du plan stratégique 2024-2032 consistent en :

  • 1 – L’amélioration de l’état de conservation des espèces migratrices,
  • 2 – Le maintien et la restauration des habitats et aires de répartition des espèces migratrices pour favoriser leur connectivité,
  • 3 – L’élimination ou la réduction significative des menaces pesant sur les espèces migratrices,
  • 4 – La mise en œuvre de la CMS s’appuyant sur des connaissances, des capacités et des ressources adéquates,
  • 5 – Le soutien à la mise en œuvre de la CMS par une gouvernance efficace, y compris l’utilisation des meilleures données scientifiques et informations disponibles et le travail en collaboration,
  • 6 – Le renforcement du profil de la CMS et les synergies avec d’autres cadres internationaux pertinents.
COP14 – Que peut-on attendre des oiseaux migrateurs ?

Au cours de la COP14 CMS, la délégation française a annoncé une contribution financière volontaire de 200 000 €, apportée par l’Office français de la biodiversité, aux deux initiatives du Secrétariat de la Convention portant sur la connectivité écologique et le prélèvement illégal d’espèces migratrices.

COP14 – Que peut-on attendre des mammifères terrestres migrateurs ?

La France s’engage pour la préservation de la biodiversité ; au niveau international, avec un financement doublé en faveur de la biodiversité, porté à 1 milliard d’euros d’ici 2025, et au niveau national, avec l’adoption en novembre 2023 de la Stratégie nationale biodiversité 2030 (SNB).

Pour atténuer la pression sur les espèces migratrices, la SNB prévoit notamment une réduction de 50 % de la pollution lumineuse en France d’ici 2030 et le renforcement des trames écologiques, pour améliorer la circulation des espèces.

A lire

Le Service Civique écologique pour les jeunes de 16 à 25 ans

Dérèglements climatiques, menace de la biodiversité, expansion des déchets...

Quelle place pour l’écologie dans le débat public ?

Le débat public sur l'écologie, s'il est devenu plus...

Féris Barkat porte la voix de la génération Banlieues Climat

Féris Barkat est le fondateur de Banlieues Climat, une...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...

Zéro Artificialisation Nette pour réduire le mal-logement

Comment créer 400 000 nouveaux logements chaque année pendant...

Mode : comment passer du jetable au durable ?

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de...

Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de la construction

Le Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

« Urgence climatique » : une action à l’inverse des mots, malgré l’enfer des chiffres

On parle depuis plus de 20 ans d'urgence climatique ! Cette expression remonte à 1997 dans la presse française, nous rappelle Iris Viloux (Université Paris-Panthéon-Assas). Et...

Les technologies liées à l’hydrogène sont elles pertinentes pour atteindre les objectifs de développement durable ?

Ce rapport est l’œuvre d’une cinquantaine d’étudiants scientifiques tirés au sort pour participer à la première « Convention scientifique étudiante ». Lancée en 2023...

Les 10 principes du Code mondial d’éthique du tourisme

Cadre de référence fondamental pour le tourisme responsable et durable, le Code mondial d’éthique du tourisme est un ensemble de 10 principes destinés à...