Dans l'actualité :

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques...

Pourquoi arracher les haies malgré les bénéfices environnementaux et sociaux de leur maintien ?

Depuis 40 ans, les haies font l’objet de politiques publiques...

2008, année Internationale de la pomme de terre

L’ONU a fait de 2008 l’année internationale de la pomme de terre. Objectif : promouvoir la culture de ce tubercule dans les pays en développement, en Afrique en particulier. Car la patate a l’avantage de s’adapter à toutes les conditions climatiques et ne nécessite que peu d’eau pour pousser. Pour l’ONU, c’est un élément de réponse aux grands problèmes mondiaux tels que la malnutrition, la pauvreté et les menaces pour l’environnement.

Au cours des vingt prochaines années, la population mondiale devrait croître de plus de 100 millions d’habitants par an, dont plus de 95 pour cent dans les pays en développement où la pression sur la terre et l’eau est déjà très forte. Un défi principal que doit relever la communauté internationale consiste, par conséquent, à garantir la sécurité alimentaire des générations présentes et futures, tout en protégeant la base de ressources naturelles dont nous dépendons tous. La pomme de terre sera un élément important des efforts déployés pour relever ces défis…

Cultivée partout dans le monde

Photographie: A. Balaguer © CIP La pomme de terre est consommée dans les Andes depuis 8 000 ans environ [[L’histoire de la pomme de terre a débuté il y a environ 8 000 ans près du lac Titicaca, à 3 800 mètres au-dessus du niveau de la mer, dans la cordillère des Andes, à la frontière entre la Bolivie et le Pérou. Des recherches ont révélé que des communautés de chasseurs et de cueilleurs arrivés dans le sud du continent américain depuis au moins 7 000 ans avaient commencé à domestiquer des espèces sauvages de pommes de terre qui poussaient en abondance autour du lac. Quelque 200 espèces sauvages de pommes de terre ont été répertoriées sur le continent américain. Mais c’est dans la cordillère centrale des Andes que les agriculteurs sont parvenus à sélectionner et à améliorer les premiers spécimens de ce qui allait donner, au fil des millénaires, une diversité inouïe de tubercules. La pomme de terre que nous connaissons, l’espèce Solanum tuberosum, ne contient en réalité qu’une infime partie de la diversité génétique contenue dans les sept espèces reconnues et dans les 5 000 variétés de pommes de terre qui sont encore de nos jours cultivées dans les Andes. Les agriculteurs des Andes cultivaient un grand nombre de cultures vivrières, notamment des tomates, des haricots et du maïs, mais leurs variétés de pommes de terre se sont particulièrement bien adaptées à la région de la « vallée quechua », à 3 100-3 500 mètres d’altitude, sur les flancs de la Cordillère centrale (les peuples andins considéraient la région quechua comme la « région civilisée »). Ils ont aussi mis au point des variétés résistantes au gel qui survivent sur la steppe d’altitude (puna), à 4 300 mètres d’altitude (Source FAO).]]. Arrivée en Europe grâce aux Espagnols au XVIème siècle, elle a rapidement gagné le reste du globe: aujourd’hui, les pommes de terre sont cultivées sur quelque 195 000 km2 de terres, du plateau du Yunnan en Chine aux plaines subtropicales de l’Inde, aux hauts plateaux équatoriaux de Java et aux steppes de l’Ukraine. En termes de quantités récoltées, notre humble tubercule est, en réalité, la quatrième culture vivrière au monde avec une production de presque 315 millions de tonnes en 2006. Plus que la moitié de cela total a été moissonné dans les pays en développement. La pomme de terre devrait faire partie intégrante des stratégies visant à fournir une alimentation nutritive aux populations pauvres et affamées. Elle est parfaitement adaptée aux sites où les terres sont limitées mais où la main d’oeuvre abonde, conditions qui caractérisent une grande partie du monde en développement. La pomme de terre produit davantage de nourriture nutritive sur moins de terres et dans des climats plus rudes que toute autre grande culture – 85 pour cent de la plante est comestible pour l’homme, contre environ 50% pour les céréales. La pomme de terre, bonne pour la santé Les pommes de terre sont riches en glucides, ce qui en fait une bonne source d’énergie. Elles ont la plus haute teneur en protéines (environ 2,1 pour cent en poids frais) de toute la famille des racines et tubercules, et de surcroît, de qualité relativement élevée, avec une combinaison d’acides aminés parfaitement adaptée aux besoins de l’homme. Elles sont également très riches en vitamine C -une pomme de terre de taille moyenne contient environ la moitié des apports quotidiens recommandés- et un cinquième des apports quotidiens recommandés de potassium. Demande de pommes de terre en hausse La production mondiale de pommes de terre augmente en moyenne à un rythme annuel de 4,5 pour cent depuis 10 ans; elle a dépassé la croissance de la production de nombreuses autres denrées alimentaires dans les pays en développement, en particulier en Asie. Si la consommation de pommes de terre a reculé en Europe, elle a augmenté dans le monde en développement, passant de moins de 10 kg par habitant en 1961-63 à 21.53 kg en 2003. Elle reste encore nettement inférieure à celle de l’Europe (93 kg/an), mais tout semble indiquer qu’elle enregistrera une forte hausse à l’avenir.

 

A lire

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

La consommation écoresponsable et les jeunes : faites ce qu’on dit, pas ce qu’on fait ?

Découvrez dans cet avis-d’expert, les 3 raisons pour lesquelles...

Comment s’adapter à la chaleur en gardant son logement frais tout l’été ?

Rester au frais dans son logement en été, tout...

(Re)donner et faire confiance à la jeunesse dans notre société

La Fabrique Spinoza publie une étude scientifique qui dépeint...

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions écologiques et sociales en Occitanie.

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie un livre vert intitulé « Risque climatique et impact en assurance ». Cette chaire académique...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS), SNCF Réseau mène une démarche pionnière dans le monde des gestionnaires d’infrastructure. Il...

Pourquoi arracher les haies malgré les bénéfices environnementaux et sociaux de leur maintien ?

Depuis 40 ans, les haies font l’objet de politiques publiques qui tentent de dissuader les agriculteurs n’en voyant plus l’utilité de les arracher. Si l’inefficacité...

1 COMMENTAIRE

  1. 2008, année Internationale de la pomme de terre
    Samedi 5 et Dimanche 6 juillet 2006 , 19ème Fête de la Pomme de Terre à WICKERSCHWIHR (près de COLMAR) en Alsace .
    (organisée par le Comité des Fêtes de Wickerschwihr)
    au programme : cours de fermes ouvertes (repas avec différentes recettes à base de pommes de terre , orchestres , danses , animations …) , expositions artisanales et artistiques , exposition culturelle sur la Pomme de Terre , et dimanche après-midi , grand cortège avec chars (sur le thème de la Pomme de Terre) et musiques .

    Dans le cadre de  » 2008 , Année Internationale de la Pomme de Terre  » est-ce que vous pourriez nous aider , en ce qui concerne l’exposition culturelle sur la Pomme de Terre , en nous fournissant des  » panneaux  » à exposer (posters , affiches , schémas …) ou autres matériels ?
    et si vous des idées pour des chars (sur le thème de la Pomme de Terre) … ?

    Dans l’attente de votre réponse , et avec mes remerciements anticipés , veuillez agréer mes meilleures salutations .

    Jean-Louis Biellmann
    président du Comité des Fêtes de Wickerschwihr
    37 , Grand-Rue 686320 WICKERSCHWIHR
    tél. 03.89.47.46.07
    e-mail : bilou.biellmann-jean-louis@wanadoo.fr
    ou cdf.wickerschwihr@laposte.net