CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Consommer responsable > Alimentation
La vérité sur le gavage par le Collectif "Stop au gavage"

Le foie gras pour le réveillon, on s’en passera !

jeudi 27 décembre 2007
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF

Vous aviez déjà visionné sur Cdurable.info EARTHLINGS et vous vous étiez juré de ne plus manger (trop) de viande. A quelques jours, du prochain réveillon, je partage avec vous quelques documentaires et le combat du collectif Stop au gavage initié par l’association L214. Peut-être que cela vous donnera envie de renoncer comme moi au traditionnel foie gras pour le réveillon du nouvel an.



 La vérité sur le gavage par le Collectif "Stop au gavage"

Le foie gras, on s'en passera ! La production de foie gras implique la naissance de 80 millions de canetons par an et 800 000 oisons. Par définition du foie gras, le gavage est obligatoire (art. L. 654-27-1 du code rural). Cependant, le gavage est une violation des règlements et des principes les plus élémentaires de protection des animaux. Le gavage est interdit, pour motif de cruauté, dans la plupart des pays de l’Union Européenne, et depuis peu en Israël et Californie.

Les canetons ou oisons naissent dans un couvoir : les oeufs sont placés sur des chariots dans de grandes armoires à incubation.

Chez les canards, seuls les mâles sont gavés, l’utilisation des femelles est interdite. Le foie des femelles est trop nervé. Les oisillons sont donc triés par sexe dès leur sortie de l’oeuf. Il existe deux techniques pour le faire, soit par autosexage (pour certaines souches, la sélection génétique permet de différencier mâles et femelles par une tâche noire sur la tête des animaux), soit par retournement du cloaque.

Les femelles mulardes sont généralement éliminées (par broyage) après leur naissance.

A un jour, les canetons sont transportés dans un élevage qui les mènera jusqu’à la phase de gavage à l’âge de 80 jours environ.

Le gavage consiste à administrer de force à l’aide d’un tuyau enfoncé de la gorge à l’estomac de l’animal des aliments en grande quantité, très énergétiques et déséquilibrés. Cette opération prend 45 à 60 secondes avec la méthode artisanale. Elle ne prend que 2 à 3 seconde avec la méthode industrielles (largement prédominante) de gavage à la pompe hydraulique ou pneumatique. Les oiseaux sont gavés deux fois par jour.

En France, 87% des canards sont enfermés dans des cages de batterie où ils ne peuvent ni se lever, ni se retourner, ni étendre leurs ailes.

Le foie gras, on s'en passera ! La recommandation de 1999 interdit l’usage des cages individuelles (la France n’applique pas cette recommandation...) Comme alternative à la cage individuelle, il existe la cage collective. D’autres sont enfermés dans des parcs, utilisés pour les oies également.
Suite au choc du gavage, l’animal est pris de diarrhées et de halètements.

Le fonctionnement du foie est perturbé, l’animal a du mal à réguler la température de son corps, il développe une maladie appelée stéatose hépatique. En outre, les dimensions de son foie hypertrophié qui atteindra presque 10 fois son volume normal, rendent sa respiration difficile, et ses déplacements pénibles. Les sacs pulmonaires sont compressés, le centre de gravité de l’animal est déplacé.

Outre la longue liste des maladies, troubles et le malaise général des animaux gavés et encagés, les statistiques de mortalité trahissent l’état de santé des animaux suralimentés. Le rapport de 1998 du Comité Scientifique vétérinaire mandaté par la commission européenne mentionne même des taux de 10 à 20 fois plus élevés en gavage qu’en élevage.

Au bout d’une douzaine de jours de gavage, les oiseaux sont alors emmenés à l’abattoir dans des caisses où ils sont entassés.

Pour voir ce qu’endurent vraiment les oiseaux, vous pouvez également regarder la vidéo tournée en 2004 dans des salles de gavage en France.

 Autres vidéos

 Pour en savoir plus

Selon l’ONG Protection Mondiale des Animaux de Ferme, le foie gras est un phénomène franco-français. La plupart du foie gras mondial est produit, transformé et consommé en France : 83 % de la production, 98 % de la transformation et 90 % de la consommation. La production mondiale s’élève à 20 500 tonnes, la part française est de 17 000 tonnes. Ces tonnages sont l’accumulation de foies d’animaux, soit, pour la France les foies de 30 millions de canards (pour 37 millions de canetons mis en place intialement…) et près de 800 000 oies. Les deux autres principaux pays à produire du foie gras sont la Hongrie et la Bulgarie loin derrière la France (dans les 3 000 tonnes).

Si la France exporte un peu vers l’Espagne, la Belgique, la Suisse, le Royaume-Uni ou encore le Japon, la plupart de la consommation mondiale se fait en France qui importe aussi du foie gras notamment des pays de l’Est.

- Le Rapport du Comité scientifique de la Commission Européenne de la santé et du bien-être des animaux
- Un manifeste pour l’abolition du foie gras initié par le collectif

Article lu 2812 fois



forum

  • Etude sur l’abolition du foie gras en France
    19 février 2008, par Camille

    Je suis actuellement étudiante en première année à l’EDHEC (5ème école de commerce de France). Chaque trimestre, notre école nous propose d’approfondir un sujet, à choisir parmi une dizaine. J’ai choisi le cours sur la consommation militante, car je suis sensible aux actions des associations qui luttent contre les abus du système de consommation actuel en général.

    Mon groupe et moi-même avons choisi d’étudier les mouvements de résistance au gavage abusif des oies et des canards. Nous souhaitons recueillir le point de vue de personnes encourageant cette action ; dans ce but nous avons élaboré un questionnaire rapide à remplir, comprenant huit questions.

    Pourriez-vous compléter ce questionnaire et le retourner à camille.moreau@edhec.com ?


    Votre avis nous est important, nous souhaitons recueillir les réponses d’un maximum de personnes.

    Merci pour le temps que vous nous accorderez.

    Camille Moreau


    QUESTIONNAIRE

    1) Depuis quand militez-vous pour l’abolition du foie gras ?

    2) Qu’est-ce qui vous révolte dans le traitement actuel des oies et des canards gavés ?

    3) Quelles ont été vos actions pour lutter contre cette pratique ?

    4) Quels ont été selon vous les principaux succès dans la lutte pour l’abolition du foie gras ?

    Le principal échec ?

    5) Le gavage est interdit dans plusieurs pays de l’Union. Pensez-vous que la France à terme prendra une telle mesure ? Etes-vous optimiste ou pessimiste quant à l’évolution de la situation ?

    6) A votre avis, pourquoi le gavage est-il encore autorisé en France ?
    - Parce que c’est un produit traditionnel français ?
    - Parce que les Français ne sont pas assez au courant de la réalité du gavage des oies ?
    - Pour des raisons économiques ?
    - Autres ? Précisez

    7) Si vous pensez que les Français ne sont pas assez au informés à ce sujet, comment leur faire prendre conscience de cette réalité ?

    8) Quelles sont les autres causes auxquelles vous êtes sensible ?

    9) Autres remarques

    Nom :
    Prénom :
    Sexe :
    Age :
    Profession :

    Merci d’avoir pris le temps de répondre à ce questionnaire.

  • Le foie gras pour le réveillon, on s’en passera !
    29 décembre 2007, par Nathalie

    Bonjour David,

    Merci pour votre franchise quant à votre conduite lors du réveillon de Noël. Toutefois, je souhaite vous faire partager l’impression ressentie à la lecture de votre article.

    En parcourant son contenu, je suis découvre le martyr de ces pauvres volatiles. Encore une souffrance imposée par l’Homme à l’animal pour un plaisir futile et égoïste.

    A l’heure où des millions d’être vivants meurent de faim et de soif, nos sociétés modernes n’hésitent pas à sacrifier et torturer des millions d’animaux, à gaspiller les richesses naturelles de la terre, pour satisfaire une minorité d’individus indignes de porter le nom "Humain".

    A l’heure où nos sociétés modernes s’inquiètent de sécurité et d’hygiène alimentaire, les consommateurs de ces mêmes sociétés se nourrissent d’aliments rendus toxiques par les conditions de production toujours plus abominables, tant pour la planète que pour les êtres qui la peuplent.

    Alors je m’interroge. Comment pouvez-vous pointez du doigt de telles horreurs quand, pour satisfaire à la convenance ou aux traditions, vous encouragez ce massacre en en consommant ce que vous dénoncez ?

    Je pense que vous gagneriez en intégrité, si vos paroles s’associaient à un comportement cohérent.

    Enfin, sachez que le gavage est une monstruosité que je refuse depuis que j’ai découvert sa réalité, voilà bientôt 30 ans. Convenance ou pas, tradition ou pas, je refuse d’acheter ou de consommer ce produit, et j’invite autrui à suivre mon exemple en expliquant la cruauté liée à ce produit. Mon intégrité n’a jamais été discutée et j’ai réussi à convaincre plusieurs personnes autour de moi de s’opposer au foie gras.

    Il existe de multiples manières de satisfaire sa gourmandise, mais aucune ne justifie la souffrance d’un être, quel qu’il soit. D’ailleurs, il me semble aussi que la plus noble façon de s’alimenter consiste à pratiquer le végétarisme. Depuis que je m’y suis mise, j’ai gagné en santé, en plaisir et en intégrité. Je ne peux que vous invitez à essayer. Et je suis prête à vous y aider.

    Je vous souhaite une bonne fin d’année, sans foie gras bien sûr, et je vous remercie pour les oiseaux.
    Nathalie

    • Le foie gras pour le réveillon, on s’en passera !
      5 janvier 2010, par graphito

      mais bien sûr, et après le foie c’est quoi, le veau, l’agneau la viande ?
      et après les poissons ?
      et après les oeufs ?
      tous ça c’est cruelles !
      allons donc directement brouté l’herbe dans les prés.
      mais attends l’herbe est vivante, donc ne mangeons plus y a qu’a tous ce suicidé.
      faut arrêté les conneries, arrêté les corridas et ce genre de choses, stoppé les foies gras industriels ok.
      alors merde, je continue à manger du foie gras, des gésiers, des escargots
      et toutes sortes de viandes, même du cheval ! miam miam.

 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 10279604

42 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable