CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Planète - Contribution Ecologique
Un projet global : un livre, un film et une association

Résistants pour la Terre : à la rencontre de 21 lauréats du prix Goldman, le Nobel de l’environnement

vendredi 11 décembre 2009
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF

Résistants pour la Terre : un parcours autour du monde à la rencontre de 21 lauréats et lauréates du prix Goldman, le Nobel de l’environnement. Jeune enseignant de sport passionné d’environnement, Sébastien Viaud est parti pendant un an autour du monde partager la vie de ces hommes et femmes ordinaires qui portent des luttes exceptionnelles et contribuent à améliorer l’avenir de notre planète... L’aventure personnelle et planétaire de Sébastien est également devenue un film. En cinq étapes et autant de thématiques humaines et environnementales, Goldmen raconte le voyage de Sébastien et propose une réflexion pour notre présent et notre futur, à la rencontre des Résistants pour la Terre.



À l’origine du projet, la conviction qu’agir pour la planète est à la portée de chacun d’entre nous. La destruction des ressources naturelles n’est
pas une fatalité. Les solutions existent et les Gold Men en sont la preuve. Dans des zones reculées, parfois en guerre, ces hommes et ces femmes réussissent à porter des projets d’envergure, durables, avec peu ou pas de moyens. Contre la pollution, contre la déforestation, contre la disparition d’espèces animales, ces héros sont entrés en résistance et
marquent des points pour l’environnement, mais aussi pour les Droits de l’Homme : le droit de tous à vivre dignement sur une planète préservée, le droit d’accéder équitablement aux ressources naturelles.

Deux objectifs : éveiller les consciences ici, et protéger les Gold Men là-bas. Les Résistants pour la Terre sont parfois menacés de mort. Ce projet documentaire global vise d’abord à protéger ceux et celles qui prennent des risques pour la planète. Si leur travail et leur combat deviennent plus visibles, alors cette publicité découragera ceux qui les menacent. C’est le premier objectif du livre, du film et de la fondation créée par Sébastien Viaud. Le deuxième est d’éveiller les consciences ici.

- Pour en savoir plus sur le prix Goldman pour l’environnement, cliquez ici

 Un livre

Du Rwanda au Timor oriental, en passant par l’Ukraine, le Chili… et la France, Sébastien Viaud a fait le tour du monde pour ramener le message
d’espoir de ces Résistants pour la Terre : « En partageant un peu de leur combat et de leur quotidien, en transmettant leurs expériences, je veux montrer que chacun, s’il le décide, peut agir pour améliorer notre avenir. »

Quelques portraits extraits de l’ouvrage

HONDURAS, le Père José Tamayo Cortez, Prix Goldman 2005. Pour les derniers arbres des collines HONDURAS, le Père José Tamayo Cortez, Prix Goldman 2005. Pour les derniers arbres des collines. Constamment protégé par quinze militaires, le Padre lutte contre la déforestation tout en éduquant les communautés. Il vit comme en sursis. Sa tête est mise à prix : 40 000 $, c’est ce que les cartels du bois sont prêts à payer pour se débarrasser d’un homme de Dieu qui gêne leur business florissant.

SOMALIE, Fatima Jibrell, Prix Goldman 2002. Pour faire reculer le désert SOMALIE, Fatima Jibrell, Prix Goldman 2002. Pour faire reculer le désert. Après des années de guerre et de déforestation, le nord de la Somalie est un désert. Fatima a réussi à persuader les chefs de tribu de protéger les derniers arbres et de construire des digues pour faire revenir l’eau. Son dernier combat : développer l’usage de l’énergie solaire dans les villages pour remplacer le charbon de bois.

THAILANDE, Pisit CHARSNOH, prix Goldman 2002. Pour sauver la mangrove THAILANDE, Pisit CHARSNOH, prix Goldman 2002. Pour sauver la mangrove. Menacées par des pratiques de pêche brutales, les mangroves du sud de la Thaïlande risquaient de disparaître, et avec elles tout un écosystème. Grâce au travail mené par Yadfon, l’association créée par Pisit, les pêcheurs ont progressivement appris à protéger leur unique source de revenus. Sauvegarder la mangrove, c’est aussi éviter de répéter les erreurs du passé : la mangrove est indispensable pour protéger les côtes contre les risques de tsunami.

RWANDA, Eugène RUTAGARAMA, Prix Goldman 2001. Pour les derniers gorilles de montagne RWANDA, Eugène RUTAGARAMA, Prix Goldman 2001. Pour les derniers gorilles de montagne. Après avoir perdu presque toute sa famille dans le génocide de 1994, Eugène est revenu au Rwanda pour sauver les derniers gorilles de montagne, une espèce hautement menacée. Au péril de sa vie, bravant les milices et les braconniers, il a restauré le système des Parcs nationaux du Rwanda, et a développé une nouvelle activité pour les populations locales : l’écotourisme.

BOLIVIE, Oscar OLIVERA, Prix Goldman 2001. Pour un accès équitable à l'eau BOLIVIE, Oscar OLIVERA, Prix Goldman 2001. Pour un accès équitable à l’eau. Après la privatisation brutale de l’approvisionnement en eau dans sa ville, Oscar s’est battu pour faire annuler le contrat, et garantir l’accès de tous à une eau propre et bon marché. Leader syndical, Oscar a échappé de justesse à un guet-apens de la police militaire, alors que toute la ville manifestait. Le gouvernement a fini par faire marche arrière suite aux négociations qu’Oscar a mené. Pour lui, l’eau est un droit fondamental et non un bien de consommation.

INDE, Champa Devi SHUKLA et Rasheeda BEE, prix Goldman 2004. Pour les victimes de Bhopal INDE, Champa Devi SHUKLA et Rasheeda BEE, prix Goldman 2004. Pour les victimes de Bhopal. Le 3 décembre 1984 à Bhopal, l’explosion d’une usine de pesticides libère un nuage toxique qui fera 350 000 victimes, dont plusieurs milliers de morts : la plus grande catastrophe industrielle au monde. Aujourd’hui, le site abandonné n’est toujours pas décontaminé et les riverains boivent une eau polluée, responsable de la naissance d’enfants handicapés. Champa Devi et Rasheeda ont créé une structure d’accueil pour aider ces enfants et leurs familles, et se battent pour que le site soit décontaminé et les victimes indemnisées.

TIMOR ORIENTAL, Demetrio do Amaral de CARVALHO, Prix Goldman 2004. Pour reverdir le Timor oriental TIMOR ORIENTAL, Demetrio do Amaral de CARVALHO, Prix Goldman 2004. Pour reverdir le Timor oriental. Enfant, Demetrio a survécu cinq ans dans la jungle pour échapper à l’armée indonésienne : cinq années de lutte qui l’ont persuadé de l’importance vitale de la Nature pour le peuple de Timor. Après l’indépendance du Timor oriental, il a réussi à faire inclure des principes fondamentaux de justice environnementale dans la constitution du tout nouvel État. Aujourd’hui il continue de se battre, avec l’appui des communautés, pour que ces provisions constitutionnelles soient financées et mises en oeuvres.

FRANCE, Christine Jean, Prix Goldman 1992 : Pour sauver l'estuaire de la Loire FRANCE, Christine Jean, Prix Goldman 1992 : Pour sauver l’estuaire de la Loire. Biologiste et spécialiste en hydrologie fluviale, Christine Jean s’est lancée il y a quinze ans dans un combat sans relâche contre des projets de barrages qui menaçaient l’estuaire de la Loire, le dernier fleuve sauvage d’Europe. Pour pallier aux risques d’inondations tout en satisfaisant les besoins en eau des riverains, Christine a réussi à proposer et mettre en oeuvre des solutions alternatives. Désormais chargée de mission pour le WWF et Présidente honoraire de l’association SOS Loire vivante, Christine mène aujourd’hui un nouveau combat : protéger l’estuaire de la Loire des effets néfastes de l’extension des ports de Nantes et Saint-Nazaire.

PHILIPPINES, Von HERNANDEZ, prix Goldman 2003. Pour déplacer des montagnes… de déchets PHILIPPINES, Von HERNANDEZ, prix Goldman 2003. Pour déplacer des montagnes… de déchets. À Manille, des dizaines de milliers de famille vivent sur d’immenses décharges à ciel ouvert. Réduire, recycler, réutiliser : ce sont les mots d’ordre de la politique Zéro déchets pour laquelle Von se bat, malgré la corruption de certains membres du gouvernement et la pression des industriels. Il a réussi à faire interdire les incinérateurs à déchets et propose des solutions alternatives aux immenses décharges, permettant de créer des emplois durables pour les communautés.

- Découvrez des extraits du livre en cliquant ici.

- Références : Résistants pour la Terre de Sébastien Viaud et Anne
Gouyon - Editeur : Editions VIATAO - Format : 230 x 230 mm, 144 pages, texte et photos en quadrichromie, couverture souple pelliculée, 250 photos originales. Prix public : 24,90 €

- Achetez Résistants pour la Terre chez notre partenaire Amazon.fr

 Un film documentaire « Gold Men, Résistants pour la Terre »

Gold Men, Résistants pour la Terre Avec la complicité du réalisateur Cyril Peyramond, le périple de Sébastien est aussi relaté par un long-métrage documentaire produit par Laurent Segal et Kanari Films. Road movie romanesque, carnet de voyage intime et spontané, le film permet d’entrer avec Cyril et Sébastien dans le quotidien de cinq Gold men en approchant d’un peu plus près les réalités auxquelles ils sont confrontés jour après jour.

“Très différent du prêche au ton grandiloquent de Home, ce film emprunte les voies du récit d’aventures, du portrait militant, du carnet de voyage à la première personne et du grand reportage. Un exercice d’admiration aux vertus communicatives.” Télérama

- Pour en savoir plus sur le film, cliquez ici.
- Pour voir le film en ligne, cliquez ici.
- Pour commander le DVD, cliquez ici.

 Une association

Résistants pour la Terre « Résistants pour la Terre » est une étape dans l’engagement de Sébastien Viaud pour la protection de la planète. Ce voyage autour du monde, les petits bouts de route partagés avec ces héros quotidiens de l’environnement ont conforté ses convictions. Pour prolonger son action au-delà du livre, au-delà du film, Sébastien a décidé de créer l’association Résistants pour la Terre pour soutenir les projets portés par les les lauréats du prix Goldman.

- Pour en savoir plus sur l’association, cliquez ici.

Article lu 2066 fois

lire aussi :
  • L’évolution en marche : du Parvis de Notre Dame au Mont Saint Michel


  •  

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 10273807

    34 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable