CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Développement Durable en débat
Les Ateliers de la Terre du 26 au 28 Novembre 2009 à Deauville

Les 100 mots de Copenhague et du changement climatique : ce que les français attendent du Sommet de Copenhague

mercredi 25 novembre 2009
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF

Le sommet de Copenhague sur le changement climatique, qui aura lieu du 7 au 18 décembre prochain, approche à grands pas. Qu’attendent les Français de ce sommet ? C’est ce qu’ont voulu savoir Les ateliers de la Terre qui ont, via l’institut Médiascopie, proposé à un panel représentatif les 100 mots de Copenhague et du changement climatique, à classer selon deux critères. L’appréhension d’abord –"ce mot m’inquiète", "ce mot me rassure"- : l’importance ensuite –"primordial" ou "secondaire".



L’étude permet d’abord de désigner les menaces aux yeux des Français. Les mots qui les désignent se classent en deux catégories : ceux de la catastrophe climatique en elle-même, jugés à la fois primordiaux et les plus inquiétants (réchauffement climatique, fonte de la banquise, déforestation, dégradation des sols). La deuxième catégorie est celle des responsables de ce changement : la pollution industrielle (industrie chimique et compagnies pétrolières en particulier), et l’agriculture intensive (utilisation de pesticides, OGM, etc.).

Les défis sont, pour les Français, au nombre de quatre : la protection de l’environnement (protection des mers et océans, préservation de la biodiversité…), le passage à l’agriculture verte (l’agriculture biologique est ainsi la mieux notée), l’espoir que suscitent les énergies nouvelles (l’éolien, le photovoltaïque, le géothermique, l’hydroélectrique), et le choix de la croissance verte. A noter que le nucléaire est dans l’ensemble assez mal considéré, notamment à cause de ce que le rapport de l’étude qualifie de "boulet" : la gestion des déchets nucléaires.

Face aux défis, quatre solutions sont privilégiées : la fiscalité écologique, d’abord, avec une tendance claire : un refus de la taxe carbone. Le principe pollueur-payeur et la taxation des entreprises polluantes sont en revanche plébiscités. La coopération mondiale ensuite, avec la mise en place de structures, comme une Organisation Mondiale de l’Environnement et la création d’un Fonds vert mondial, avec des objectifs clairs et chiffrés. Des solutions concrètes sont également évoquées, comme la voiture électrique et les maisons vertes. Enfin, les Français estiment qu’une mobilisation à tous les niveaux est primordiale. "C’est tous ensemble que nos concitoyens conçoivent une lutte efficace contre le changement climatique", peut-on lire dans le rapport.

Enfin, l’enquête permet de connaître les acteurs qui sont "jugés les plus crédibles pour affronter les enjeux du changement climatique". Au bas de l’échelle, Vladmir Poutine et les banquiers font figure de "repoussoir". Les dirigeants politiques ne rassurent pas. Les industriels non plus. A l’inverse, les acteurs les plus crédibles sont les écologistes. Et Barack Obama, qui continue de jouir d’une grande cote de popularité dans l’Hexagone, alors même que les Etats-Unis inquiètent largement.

- Téléchargez le rapport de Médiascopie et des Ateliers de la Terre

The GLOBAL CONFERENCE, Forum International pour le Développement Durable

Les Ateliers de la Terre poursuivent leur action fédératrice autour de la promotion du développement durable et présentent The GLOBAL CONFERENCE, Forum International pour le Développement Durable qui se déroulera à Deauville du 26 au 28 novembre 2009. Cet espace unique de dialogue et d’action, résolument tourné vers l’international, multidisciplinaire et totalement indépendant, fut initié voilà quatre ans par les Ateliers de la Terre.
The GLOBAL CONFERENCE 2009 réunira plus de 400 dirigeants d’entreprises, leaders d’opinion, experts, journalistes, ONG et politiques afin de débattre et agir autour du thème « Construire un nouvel équilibre ».

Ces trois journées de rencontres et d’échanges verront nombre d’intervenants prestigieux débattre des bonnes pratiques et modèles à mettre en place, des solutions concrètes et pérennes à initier afin de construire une nouvelle société durable et responsable, dont :
Abdoulaye Bio Tchané, président Banque Ouest Africaine de Développement - Denis Cans, président Nestlé Waters France - Rachida Dati, Ancien ministre, député Européen, Maire du VIIème arrondissement de Paris - Eric Derville, président de la Fondation Norauto - Ahmed Djoghlaf, secrétaire exécutif de la Convention de la Diversité Biologique (CAN) - Mercedes Erra, présidente exécutive, Euro RSCG Worldwide - Baltasar Garzon, Juge, Audencia National (ESP) - Dominique Lafont, directeur général Bolloré Africa Logistics - Corinne Lepage, députée Européenne, 1ère vice présidente de la commission environnement, Ancien ministre de l’Environnement - Alexander Likhotal, président Green Cross International (CH) - Claude Lorius, membre du GIEC - Finn Mortensen, directeur général du Climate Consortium (DK) - Hamid Narjisse, vice président du Parlement du Royaume du Maroc - Erik Orsenna, membre de l’Académie Française - Frank Riboud, président directeur général Danone - Jacques Richier, directeur général Allianz - Jacques Toubon, Ancien ministre, chargé de mission 2010 – Année de l’Afrique - Philippe Van de Maele, président de l’Ademe - Patrick Viveret, conseiller Cour des Comptes - Tertius Zongo, Premier ministre du Burkina Faso.

Sous le haut patronage de M. Jean-Louis Borloo, Ministre d'Etat, ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de la Mer, en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat.

Le comité d’orientation, présidé par Bettina Laville (Avocate associée au Cabinet Landwell & Associés, présidente du Mouvement Vraiment Durable, présidente d’honneur du Comité 21) a centré sa réflexion sur une thématique forte et ambitieuse : Construire un nouvel équilibre. « L’éclatement de la crise financière mondiale est un fait majeur qui a bouleversé nos certitudes sur l’avenir, mais au-delà, il s’agit d’un « carrefour des crises »…Les Ateliers de la Terre ont décidé d’être acteurs de ce défi, en s’appuyant sur les leviers décisionnels de toutes les « parties prenantes » du changement nécessaire de civilisation. C’est ce thème qui nous paraît mériter d’être approfondi en 2009 afin que le « carrefour des crises » ne se transforme en « chaos mondial »

Plateforme de réflexion transversale sur le développement durable, les formats choisis pour The GLOBAL CONFERENCE se veulent variés et dynamiques, les principaux thèmes débattus s’inscriront autour d’enjeux fondamentaux tels que la définition d’un dialogue Nord/Sud, l’Afrique, la biodiversité, l’éco-mobilité, l’économie carbone, les défis de la RSE, l’impact des négociations de Copenhague sur le business, le climat des affaires en 2050.

Plus de 35 sessions vont ainsi rythmer les trois journées de forum, leur priorité est de favoriser l’interactivité, faire vivre les débats et être force d’action concrète autour des six ateliers suivants (séances plénières) :
- A la veille de Copenhague, pourquoi ne peut on plus penser comme avant ?
- Les risques de rupture : Comment gérer l’irréversibilité et favoriser la réversibilité ?
- Face aux contraintes, les politiques de régulation suffisent elles ?
- Quelles valeurs communes dans un monde multiple et complexe ?
- Comment civiliser la crise ?
- La responsabilité comme clé d’un futur désirable.

- Consulter le programme complet de The GLOBAL CONFERENCE

Quatre grands témoins, personnalités majeures de la vie économique et politique, nous honoreront de leur présence et partageront leur expertise, action et vision sur les grands enjeux du développement durable.

Evénements au cœur de l’événement, les résultats de plusieurs contenus d’études et enquêtes seront dévoilés en exclusivité et en avant-première dans le cadre de The GLOBAL CONFERENCE :
- Etude CIRED sur la modélisation économique du rôle du véhicule électrique, produite pour le groupe RENAULT
- Pétition participative « verte » réalisée par MSN/IFOP, lancée durant la journée de la Terre 2009,
- Enquête barométrique NORAUTO/SNCF,
- Présentation d’un manifeste pluricitoyen, magnifique plaidoyer de 100 personnalités internationales pour une république multiculturelle et post raciale.

The GLOBAL CONFERENCE et les Ateliers de la Terre font leur BILAN CARBONE et compensent leurs émissions de CO2. La validation du bilan carbone sera réalisée par notre partenaire PricewaterhouseCoopers, les émissions de CO2 seront compensées par des programmes de reforestation ALTER ECO en milieu tropical, en Bolivie et au Pérou.

Article lu 1522 fois

lire aussi :
  • Climat : omerta sur le méthane


  •  

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 10325100

    252 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable