CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Humain - Contribution Sociale > Réseau des acteurs du DD > Fraternité
Congrès du MCC - 15 & 16 Janvier 2011 à Lyon

Inventer un avenir commun

Responsables d’une espérance durable

jeudi 23 septembre 2010
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Tous les cinq ans, le congrès est un temps fort pour le MCC et ses membres : invitation à la réflexion autour des questions qui nous interpellent mais aussi invitation à la rencontre et à la fête entre les équipes et les régions.

Des expériences innovantes ont déjà vu le jour : en les partageant à Lyon, nous témoignerons de l’espérance qui nous porte dans les responsabilités que nous exerçons dans la société !



  Sommaire  

Notre mode de développement est-il soutenable ? Les inégalités se creusent aussi bien au plan local que mondial et peuvent générer des tensions incontrôlables. Notre économie est gouvernée par les considérations de la sphère financière soumise au court terme et nous épuisons les ressources naturelles sans prévoir d’alternatives sérieuses. Il est temps de nous aider mutuellement à rompre avec ces schémas qui conduisent à des impasses. Accepter de dépasser nos peurs pour appréhender la complexité de ces problématiques, inventer des réponses qui permettent de bâtir un monde où chaque homme ait sa place, chercher comment inscrire la fraternité entre les hommes au cœur d’un développement respectueux du bien commun, telle est l’invitation de Lyon 2011.

- Télécharger le dépliant d’information sur le Congrès MCC 2011 au format .pdf

- Voir en quelques diapositives la démarche de Lyon 2011 : le thème et ses enjeux, les différents temps du congrès, en particulier les forums.

JPEG - 27 ko
Congrès du MCC - 15 & 16 Janvier 2011 à Lyon

Inventer un avenir commun. Responsables d’une espérance durable

Quelques mots sur ces mots …

- Inventer :

Si nous voulions que tous les hommes qui habitent notre planète aujourd’hui aient le niveau de vie moyen des européens, il faudrait 2,5 planètes. Notre mode de développement n’est pas soutenable à la fois parce qu’il détruit la planète, parce que l’augmentation des inégalités à l’intérieur d’un même pays et entre pays génère une violence de plus en plus incontrôlable et parce que le court-terme qui pilote les décisions dans nos entreprises nous rend aveugles aux vrais enjeux. Il nous faut impérativement changer notre regard et notre agir : il nous faut inventer pour qu’un avenir soit possible.

- Un avenir commun :

Un avenir pour tous les hommes vivants aujourd’hui, alors que nous nous accommodons de l’exclusion dans nos pays (organisation de l’espace en ghettos, augmentation significative de la pauvreté) et de l’exclusion de pays entiers - sans avenir - (non seulement la faim n’est pas éradiquée mais même elle progresse). Un avenir pour tous les hommes à naître c’est à dire une terre habitable, des hommes en paix, paix qui n’est jamais acquise, et qu’il faut sans cesse construire.

- Responsables :

C’est répondre de nos actions d’hommes et de femmes, engagés dans le monde du travail, qui ouvrent de nouvelles perspectives pour que chacun – sans exclusion - ait un avenir !

- Espérance :

Nous sommes responsables de l’Espérance que Dieu met dans l’Homme, nous avons à en répondre, à en être les témoins « En vue de bâtir un monde plus humain, il (le MCC) invite ses membres à témoigner de leur Espérance, en cherchant à vivre et travailler autrement et en sachant y mettre le prix. » (Charte) Témoigner de notre espérance car elle porte le projet d’un monde où « l’homme, la personne dans son intégrité, est le premier capital à sauvegarder et à valoriser. » (Caritas in Veritate)

- Durable :

C’est sortir du court terme qui ne laisse pas de place à un avenir, nous inscrire dans une histoire, celle de la Promesse du Salut. C’est aussi une allusion à un développement qui se préoccupe de la pérennité de la vie de l’Homme sur terre.

 PROGRAMME

ANALYSER LES ENJEUX

Samedi matin

Conférence introductive de Dominique Bourg, philosophe et de Geneviève Iacono, juriste et économiste « Quelles sont les questions que pose notre mode de développement ? »

INVENTER : discerner pour agir

Samedi après-midi

— Forum

Autour de quatre domaines :

• L’entreprise
• Pouvoir / contre-pouvoir / régulation
• Les solidarités nouvelles
• Développement durable / bien commun

Ce forum s’organise entre 4 tribunes et des stands où des témoins présenteront leurs expériences innovantes que mettront en perspectives des experts. Il donnera l’occasion aux participants d’échanger et de débattre avec des acteurs de nouvelles manières de travailler, consommer, vivre ensemble ...

Samedi soir, Veillée festive

Dimanche matin (à partir de 9h)

— Table-ronde animée par Philippe Bertrand avec des experts présents le samedi après-midi
« Quelles sont les perspectives nouvelles qui s’ouvrent à nous après nos échanges d’expériences lord du forum ? »

A 11h : eucharistie présidée par le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon

UN AVENIR COMMUN : s’engager pour l’Espérance

Dimanche après-midi

Conférence d’envoi : « Un avenir commun : à quelles conditions et comment le construire ? »

 PREPARATION

Lors de ces forums, le but est de présenter des expériences concrètes innovantes, décalées, en rupture par rapport aux pratiques les plus courantes, qui soient des signes d’espérance et qui donnent des idées pour l’action. Les forums s’articulent autour des 4 grands thèmes suivants :

1. L’entreprise : quel homme construit-on dans le monde du travail, quelles relations internes à l’entreprise (relations intergénérationnelles, regard sur la performance, la concurrence, le handicap), quel management, quel rôle social, quelle prise en compte du long terme, etc.

2. Pouvoirs, contre-pouvoirs, régulation : dans notre société, qui fait les choix et comment ? faut-il parler de « Régulation » ou de « confrontation » ? Nos formes de lieux de pouvoir personnel : comment exerçons-nous du pouvoir ? Comment approfondir les mots « Légitimité » et « autorité ». L’évolution de la gouvernance des entreprises : réalité ou non ? Qui pourrait en parler ? Quid du syndicalisme ? les questions de gouvernance et de régulation se posent dans les entreprises, les collectivités publiques, les associations.

3. Quelles solidarités ? chercher ce qui peut permettre à l’homme de se remettre debout, chercher ce qui est bloquant dans le fonctionnement « normal » de la société, ce qui peut le remettre en question Il faudrait faire le lien avec les suites du congrès de Marseille : « solitaires ou solidaires », quid depuis ?

4. « Durabilité » et bien commun : que veut dire rendre l’activité humaine « responsable » dans le temps et dans l’espace ? comment devenir « acteur du bien commun » ? comment l’identifier ? Secteurs à aborder : agriculture et agroalimentaire, industrie manufacturière, transport (cf. pôle de compétitivité transport à Lyon), éducation, etc. Face au bien commun, il y a souvent des « gagnants » et des « perdants » : quel renoncement demander, quel avenir proposer à ceux qui sont impactés, quelles solutions immédiates ?

Des intervenants « grands témoins » sont là pour élargir la perspective, interroger, faire réfléchir plus large.

Le Choix des sujets

Chaque atelier peut donner lieu à 4 présentations orales. Elles doivent porter sur des actions concrètes, éventuellement limitées dans leur portée mais susceptibles de faire réfléchir à d’autres actions comparables ou dérivées. Les mots-clés du titre et du sous-titre du congrès « inventer un avenir commun » et « responsables d’une espérance durable » doivent permettre de sélectionner ces expériences. On peut dire en quoi l’initiative est novatrice, en rupture par rapport aux pratiques habituelles ? Quels sont les risques ? Quels sont les fruits attendus ? Comment peut-elle aider d’autres à avancer dans leurs propres contextes professionnels / associatifs ? Quelle reconnaissance de cette initiative au niveau local ? National ? International ?

Le Format des présentations

Les présentations orales doivent tenir en 10 à 20 minutes oralement avec un support visuel, et chacune sera suivie des réactions de nos « grands témoins » (familiarisés avec le thème du forum). En complément, d’autres expériences plus nombreuses pourront être présentées sous diverses formes, notamment en « séance poster » : une affiche présente l’expérience et ses principaux enjeux, l’auteur est là pour commenter et discuter avec ceux que cela intéresse. Ne vous limitez donc pas dans les propositions de sujets !

Quelques Exemples

Voici quelques exemples de thèmes de présentations (pour le forum n°4), qui ont déjà été évoqués avec nous, notamment lors de l’équipe nationale de janvier :

— Expérience au Burkina Faso : application d’une méthode pédagogique dans les écoles pour porter attention à l’environnement (lien Sud-Nord, via une personne présente sur Lyon),

— Expérience vécue de l’AMAP, en Alsace, qui occasionne une "rupture" dans la conscience des liens entre production et consommation,

— Choix d’investissement industriel, par exemple, dans l’industrie chimique, avec les enjeux associés d’emplois, de délocalisation, de préservation de l’environnement, etc.

— Investissements énergétiques, à l’échelon industriel (nucléaire, etc.), ou plus personnel (cf. évolutions dans l’architecture et l’urbanisme).

- Télécharger la fiche de renseignements forum


A propos du MCC :

Un mouvement d’hommes et de femmes en responsabilité qui cherche à placer l’homme au cœur de l’entreprise

• Le MCC est un mouvement chrétien de cadres et dirigeants qui cherche à placer l’homme au cœur de l’entreprise et de la société. Il est composé d’hommes et de femmes en responsabilité qui cherchent à prendre du recul sur leur vie et leur travail pour les relire à la lumière de l’Evangile. La diversité de ses membres, tant au niveau de l’âge que de la profession ou des opinions, est une des grandes richesses du mouvement. Ils participent ainsi à un débat enrichissant dans une complémentarité des éclairages.

• Le MCC est composé d’environ 6000 membres dont 1/3 de moins de 35 ans repartis sur toute la France et même pour quelques-uns à l’étranger.

• Le MCC est membre du CCFD (comité catholique contre la faim et pour le développement), de Pax Romana (mouvement international des intellectuels catholiques) et de l’Uniapac (union internationale chrétienne des dirigeants d’entreprise).


Article lu 1211 fois

lire aussi :
  • DevHope : le réseau social du développement solidaire et citoyen
  • L’évolution en marche : du Parvis de Notre Dame au Mont Saint Michel


  •  

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9970021

    50 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable