CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Média du Développement durable
Economie, société, environnement ...

France 5 : en avant-première, 20 documentaires événements à voir en 2010-2011

samedi 24 juillet 2010
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Le documentaire fait partie intégrante de l’ADN de France 5 et pour la prochaine saison 2010-2011, la chaîne poursuit son désir d’accompagner le téléspectateur dans son ouverture sur le monde avec toujours plus de décryptage des faits de société, de la géopolitique et des principales tendances du monde contemporain. En avant-première, nous vous dévoilons quels seront les documentaires diffusés par la chaîne publique du savoir dès la rentrée.



Le Secret des sept sœurs — La Véritable et Inavouable Histoire du pétrole © Marc Roussel Le Secret des sept sœurs. La Véritable et Inavouable Histoire du pétrole. En 1928, le Hollandais Henri Deterding, patron de la Royal Dutch Shell, réunit dans son château d’Achnacarry les présidents des six compagnies pétrolières : Standard Oil of New Jersey, Texaco, Anglo-Persian Oil Company, Gulf, Chevron et Mobil. Afin d’exploiter « fraternellement et le plus profitablement » les réserves mondiales de pétrole, les convives concluent alors l’accord d’Achnacarry, dit aussi « des sept sœurs ». Il va sceller la prospérité de leurs sociétés. Soixante-dix ans plus tard, ces sept compagnies figurent toujours parmi les dix plus puissantes... Mêlant interviews de spécialistes, images d’aujourd’hui, archives et reconstitutions, cette série montre comment le contrôle du pétrole a modelé les relations entre les Etats et nourri de multiples conflits. Les épisodes : Tempêtes et fortunes du désert ; Le Grand Jeu, les Soeurs et l’Ours ; Safari dans l’eldorado noir ; La Conspiration des milliardaires. 4 x 52 min. Auteurs-réalisateurs Arnaud Hamelin et Frédéric Tonolli. Une production Sunset Presse, avec la participation de France Télévisions. Consultez le blog consacré à cette série documentaire en cliquant ici.

- Terres agricoles : le grand Monopoly. Une gigantesque bataille planétaire est en train de se dérouler. L’enjeu : les millions d’hectares de terres fertiles de la planète. Ces surfaces appartiennent souvent
à des pays en voie de développement qui ne voient dans la vente ou la location de leurs terres rien d’autre qu’une perspective d’argent facile. Les acquéreurs sont des Etats en quête de superficies cultivables disponibles pour assurer leur sécurité alimentaire. Leurs demandes enflamment un marché dont s’est déjà emparé le monde de la spéculation. Mais la terre n’est pas un bien comme un autre. Souvent nourricière, parfois sacrée, toujours indispensable à la vie de milliards de paysans à travers le monde, elle occupe dans notre histoire une place singulière. Elle se trouve dorénavant au centre d’enjeux dépassant souvent les populations qui l’exploitent. 52 min. Réalisation Agnieszka Ziarek. Une production Bonne Compagnie, avec la participation de France Télévisions.

- Le Peuple des ordures. Selon les estimations, plusieurs millions de
personnes dans le monde vivent au milieu des ordures. La moitié est des enfants. Ils sont les symptômes visibles d’une crise sociale grave, abyssale… Pour dresser ce triste constat, le film mène une enquête dans trois pays : l’Inde, où l’industrialisation galopante a totalement évacué la question du traitement des détritus ; le Ghana, devenu une poubelle pour les déchets électroniques de l’Occident, et le Nicaragua, où la mobilisation des habitants a obligé les autorités à agir. En suivant longuement plusieurs familles, ce documentaire propose une immersion dans le quotidien du « peuple des ordures ». 52 min. Réalisation Olivier Wlodarczyk. Une production TV Presse Productions, avec la participation de France Télévisions.

- L’Or de la discorde. En un an, le cours de l’once d’or a bondi de
30 %. Mais si la demande d’or augmente, l’offre, elle, est très faible. En effet, tous les grands gisements aurifères s’épuisent. Dans la province indonésienne de Sulawesi du Nord, à trente kilomètres de la capitale Manado, se trouve une mine d’or sur le point d’être exploitée. La résistance s’organise parmi les villageois pour contrer cette « nouvelle ruée vers l’or » qui va bouleverser leur vie sans leur apporter le moindre bénéfice et menace aussi directement la biodiversité de ce lieu unique, situé au coeur de l’un des parcs nationaux marins les plus spectaculaires au monde. Ce film fait découvrir comment, par effet papillon, la fièvre de l’or à la Bourse peut avoir des répercussions
à l’autre bout du monde et ainsi influer sur le quotidien des habitants des pays du Sud. 52 min. Auteur-réalisateur Claude Theret. Une production Hikari Productions.

- Le travail : un peu, beaucoup, à la folie. Ouvriers, employés, artisans, chômeurs, agriculteurs, cadres... Quel que soit son statut, chacun est concerné par les grandes évolutions du travail. Par crainte de le perdre ou envie de s’y épanouir, il est devenu pour les Français l’expression totale de soi. Choisi ou subi, porteur d’épanouissement ou d’aliénation, il est vécu différemment selon sa propre histoire et ses attentes. Que nous apporte-t-il ? Quelle place occupe-t-il dans nos vies ? Aujourd’hui, la globalisation, les crises écologiques et financières interpellent l’ensemble de la société. Sommes-nous à un tournant historique ? S’appuyant sur des statistiques et le témoignage de personnes vivant des réalités différentes, ces deux films dressent un panorama du travail en France sur plusieurs générations et dans plusieurs régions. Ils remettent également en cause les lieux communs qui perdurent sur l’emploi. 2 x 52 min. Auteur-réalisateur Hugues de Rosière. Une production La Générale de Production, avec la participation de France Télévisions.

- Orange douce ou amère ? France Télécom : le temps de l’après… L’accumulation des suicides chez France Télécom a bouleversé les Français. Elle a souligné l’inhumanité des méthodes de management appliquées dans l’ex-entreprise publique pour l’adapter aux contraintes
de la productivité et ainsi obtenir les résultats financiers exigés par ses actionnaires. Soucieuse de son image à la veille de sa mutation en « Orange », qui interviendra le 1er janvier 2011, France Télécom vient de remanier son équipe dirigeante et de promettre une meilleure prise en compte du facteur humain. Mais alors que le travail est partout soumis à la priorité du profit, une grande entreprise peut-elle redonner toute sa place à l’humain sans remise en cause de sa propre existence ? 52 min. Réalisation Bernard Debord et Patricia Bodet. Une production Mat Films, avec la participation de France Télévisions.

- Amazonie, l’ultime frontière. A l’heure où le monde s’interroge sur les réponses à apporter aux changements climatiques, les autorités brésiliennes annoncent une réduction de 45 % du processus de déforestation de la forêt amazonienne. C’est l’objectif le plus audacieux de ces vingt dernières années et le résultat des nouvelles politiques de contrôle et de surveillance mises en place depuis deux ans par le gouvernement. Résolument engagé à jouer un rôle primordial dans le combat contre le réchauffement climatique, il s’est même doté de moyens ultrasophistiqués. Une nouvelle réalité se dessine : le fantasme d’un monde primaire cède la place à un laboratoire d’un développement durable. L’objectif de ce film est de capter cette mutation historique et révèle peu à peu une Amazonie en pleine effervescence. 90 min. Auteur-réalisateur Alexandre Valenti. Une production Mano a Mano, avec la participation de France Télévisions.

Première action de Greenpeace (1971), à bord du Phyllis Cormack, contre les essais nucléaires américains. L’Épopée des guerriers verts de Greenpeace. Ce documentaire retrace la saga d’une des plus célèbres ONG internationales, depuis sa création en 1971. A travers des témoignages et des archives inédites, il suit les grands combats de l’organisation, l’aventure humaine de ceux qui l’ont construite, l’invention d’une nouvelle forme d’activisme, les succès et les soubresauts de son histoire. Interroger quarante années de Greenpeace, c’est aussi offrir un regard incisif et nouveau sur les thèmes les plus sensibles de l’histoire contemporaine : la naissance de l’engagement en faveur de l’environnement, la question nucléaire, les tensions géopolitiques face aux ressources énergétiques, l’entrée des questions liées à l’environnement au cœur des instances politiques et du monde économique ainsi que dans la vie quotidienne de millions d’individus. 52 min. Auteur Jean-Michel de Alberti. Réalisation Thierry de Lestrade. Une production What’s up Films, avec la participation de France Télévisions.

- La Terre perd le Nord. Jean-Jacques Orgeval et Larry Newitt sont
les géologues chargés de mesurer la position exacte du pôle Nord magnétique, vers lequel pointent toutes les boussoles du monde. En
trente ans, ce dernier s’est déplacé de près de 2 000 kilomètres ! Au cours d’une mission sur la banquise, les chercheurs ont découvert que
sa vitesse de déplacement s’était accélérée de façon spectaculaire. Pourquoi le pôle bouge-t-il si vite ? Grâce au paléomagnétisme, on sait que le pôle magnétique s’inverse de façon cyclique, en moyenne tous les 250 000 ans. Mais le dernier retournement remonte à 780 000 ans… Sommes-nous à la veille de ce grand événement de l’inversion des pôles ? Quelles seraient alors les conséquences pour l’homme ? Cette enquête nous conduit au pôle Nord, en France, au Danemark et au Canada. De nombreux scientifiques travaillant sur le sujet apportent
leur éclairage. 52 min. Auteur Stéphane Nicolopoulos. Réalisation Yanick Rose. Une production TGA Production, avec la participation de France Télévisions.

- La Grande Invasion. Des milliers de substances chimiques partagent à notre insu notre vie quotidienne, nichées dans la nourriture et l’eau, incrustées dans les détergents, les plastiques ou les tissus. Retardateurs de flammes bromés, alkylphénols, perméthrine, bisphénol-A, paraben… ils se baladent dans nos veines et nos organes sous des noms inconnus, voire parfaitement barbares ! Des scientifiques s’inquiètent aujourd’hui de l’impact de ces substances
sur la santé humaine, notamment celle des enfants. Pour eux, cette pollution invisible continue empoisonne l’humanité à domicile et en toute discrétion. Souvent ignorée dans le débat environnemental, cette invasion invisible soulève des questions qui dépassent le domaine de la médecine et de la science. Elle touche à l’organisation de nos systèmes économiques et politiques, et aux fondements de nos sociétés de profusion. 52 min. Réalisation Stéphane Horel. Une production Mosaïque Films, avec la participation de France Télévisions.

Sale Temps pour la planète 4ème saison inédite Sale Temps pour la planète. Morad Aït-Habbouche et Hervé Corbière s’envolent vers de nouvelles régions du globe pour une quatrième saison de cette collection. Objectif ? Partir à la rencontre de ceux qui subissent les effets dévastateurs du réchauffement de la Terre. Au Maroc, le désert avance et une pénurie d’eau se profile d’ici 2020. Au Mexique, ouragans, désertification et inondations menacent les populations les plus pauvres. Pour les Massaï du Kenya, confrontés à la sécheresse, c’est leur civilisation qui se meurt. Même constat à Madagascar, où les sols s’appauvrissent, l’eau se raréfie et les ressources halieutiques s’épuisent. Lueur d’espoir avec les îles des Mascareignes, qui font figure de sentinelles du climat. 5 x 52 min. Auteurs-réalisateurs Morad Aït-Habbouche et Hervé Corbière. Une production Antipode, avec la participation de France Télévisions.

J'ai vu changer la terre J’ai vu changer la Terre. Les effets du réchauffement climatique affectent déjà le quotidien de bon nombre de personnes qui vivent au contact de la nature et en tirent leurs moyens de subsistance. Concernés en premier lieu : les agriculteurs, éleveurs, pêcheurs, chasseurs et sylviculteurs d’Asie, d’Afrique ou d’ailleurs. Refusant la fatalité, ceux qui ont « vu changer la Terre » rivalisent d’ingéniosité pour trouver des solutions afin de préserver leur coin de la planète. Cinq volets inédits viennent enrichir cette série qui s’appuie sur des rencontres, relaie les inquiétudes mais aussi les espoirs des premières victimes du réchauffement climatique. L’occasion de découvrir, en Norvège, en Grèce, en Namibie, dans le Sultanat d’Oman et en Mongolie, des initiatives étonnantes et de rendre hommage aux pionniers d’un combat qui doit devenir universel. 5 x 52 min. Auteurs Nadège Demanée et Laurence Ubrich. Réalisation Jérôme-Cécil Auffret, Sylvie Bergerot, Eric Robert, Gilles Capelle, Emmanuel Roblin et Xavier Lefèbvre. Une production Adamis Production, avec la participation de France Télévisions et de Planète.

- Sous le signe de la tortue. En un siècle, les exigences économiques de l’homme ont modifié de façon irréversible les écosystèmes de la planète. La tortue marine représente à elle seule l’ampleur du désastre annoncé. Le réchauffement des océans entraîne
une diminution des stocks de son alimentation à base de corail, d’algues et de méduses ; les plages sur lesquelles elle pond ses oeufs disparaissent sous l’effet de l’augmentation du niveau de la mer ; dans quelques décennies, elle aura de plus en plus de difficultés à se nourrir et se reproduire. A cette situation alarmante s’ajoute le problème du braconnage et de la pêche illégale. Dans les pays de la zone sud-ouest de l’océan Indien (Réunion, Afrique du Sud, Comores, Seychelles et Madagascar), des habitants se mobilisent pour sauver les tortues. Sous la forme d’un road-movie, ce documentaire révèle ces nombreuses
initiatives locales, porteuses d’espoir. 52 min. Auteur-réalisateur Rémy Tézier. Une production Tec Tec Production, avec la participation de France Télévisions.

Danse kayapo lors d'une manifestation contre un projet de barrage, 2006. © Survival Les Maîtres des insectes. Pour les Indiens Kayapos du Brésil, le projet de construction du barrage Belo Monte, au coeur de l’Amazonie, est perçu comme une déclaration de guerre. Les Kayapos se préparent à une nouvelle rencontre avec les responsables de la construction du barrage. Quelques mois plus tôt, une réunion similaire avait tourné à la confrontation. Seuls les hommes les plus valeureux feront donc le voyage pour y participer. C’est le moment pour les anciens de demander aux jeunes hommes du village de rassembler leurs forces et de se préparer au combat contre « ceux qui détruisent la forêt ». S’ils veulent accompagner les guerriers, les novices devront au préalable aller chercher la « force véritable » au fond de la forêt. Cette force, c’est celle d’Amyu, la guêpe tueuse. Mais pour l’obtenir, il faudra la lui « voler »... 52 min. Auteur-réalisateur Jérôme Raynaud. Une production Zed, avec la participation de France Télévisions.

- Les Espèces invasives. Elles sont animales ou végétales, prolifèrent de manière opportuniste hors de leur milieu naturel et modifient irrémédiablement les écosystèmes qu’elles colonisent. Cette série a pour objectif de porter un regard global et de faire la lumière sur le phénomène des espèces invasives, qui s’est considérablement accru avec la mondialisation. Scientifiques, politiques, militants associatifs, simples citoyens, acteurs du monde économique ou de la santé, dressent un panorama de la situation, tout en présentant leurs
méthodes de travail. Aussi crucial que celui du réchauffement climatique, ce problème est paradoxalement très peu porté à la connaissance du
grand public. 2 x 52 min ou 5 x 26 min. Auteur-réalisateur Daniel Rouyre. Une production Kcraft & Co, avec la participation de France Télévisions.

- Petit renard polaire, grosse chaleur. Depuis 400 000 ans, le renard polaire vit dans les régions arctiques de l’hémisphère Nord. Ce
champion de l’adaptation est capable de supporter le manque de nourriture et des températures pouvant descendre jusqu’à - 70 °C. Mais
le réchauffement climatique permet désormais à son cousin du Sud, le renard roux, d’envahir son territoire. Plus gros et plus vorace, il mange
ses proies, tue ses jeunes et occupe ses terriers. Paradoxe : le renard polaire aurait été autrefois un renard roux qui se serait adapté au froid au fil des millénaires ! Tourné en Islande, dans le Grand Nord canadien et en France (Bourgogne), ce film met en images le combat quotidien de ce petit animal pour survivre dans un environnement qui change trop vite. 52 min. Auteure-réalisatrice Marie-Hélène Baconnet. Une production Ecomedia, avec la participation de France Télévisions.

- Vu sur Terre. Alaska, Australie, Costa Rica, Egypte, Patagonie, Micronésie, Tanzanie ou encore Nouvelle-Zélande… Telles sont les nombreuses destinations évoquées dans cette série documentaire. Leur point commun ? Toutes sont des régions préservées des excès de l’activité humaine. La nature y règne en maître et le temps s’y étire à l’infini… Loin d’être des espaces désertés et sans âme, ces contrées sont le reflet du lien entre la nature et les hommes. Pour les découvrir, ces dix films s’intéressent aux êtres qui y vivent. C’est au travers de leur histoire, de leur quotidien et de leur mémoire que l’on plonge dans l’intensité de ces lieux. En donnant la parole aux hommes, cette série documentaire constitue un bel hommage à notre planète si fragile. 10 X 52 min. Auteurs-réalisateurs Jean-Etienne Frère, Pierre Fauque, Nick Robinson, Laurent Cadoret, Maud de Bohan, Aurélie Massait et Dominique Pipat. Une production Patly Productions, avec la participation de France Télévisions et du CNC.

Tristan Lecomte avec Oswaldo del Castillo, un des producteurs de la Coopérative Acopagro à Santa Rosa, qui plante des arbres dans le cadre du projet de reforestation / compensation Alto H. Equitour. Montrer les problématiques Nord-Sud et les enjeux du développement durable, tel est le propos de cette série. Entrepreneur social de renommée internationale, Tristan Lecomte, 36 ans, est un pionnier du commerce équitable en France. Depuis quinze ans, il parcourt le monde, développe des réseaux d’échanges avec des organisations de petits producteurs, tout en mettant son savoir-faire et son expérience à leur service. Chaque film traite d’un produit exemplaire des déséquilibres Nord-Sud, comme le riz, le sucre, le cacao... Partant d’un des points chauds de la planète, là où les inégalités sont les plus criantes, Tristan mène l’enquête. D’un continent à l’autre, il met en lumière les dysfonctionnements du système des échanges mondialisés et s’attache à montrer que d’autres voies plus équilibrées peuvent servir de modèle. 3 x 52 min. Réalisation Jean-Michel Corillion. Une production Elzevir Films.

Article lu 3552 fois



 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 9968492

33 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable