CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Finance - Contribution Economique > Energie
Prospective de la Fondation Nicolas Hulot

Facture énergétique : 833 € tous les deux mois de gaz et d’électricité en 2030, ça vous tente ?

Agir maintenant ou subir une facture salée, c’est notre choix !

mardi 3 avril 2012
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Mêlant réalité et prospective, les scénarios peu réjouissants se recoupent. Tandis que la situation des millions de personnes incapables de payer leurs factures d’énergie commence à interpeller, la raréfaction des ressources et la hausse inexorable du prix de l’énergie se confirment : +16% pour le gaz et +10% pour l’électricité en 2010. Et pourtant, la France ne s’est toujours pas engagée sur la voie d’une révision profonde de sa politique énergétique. Ainsi, en 2012, le prix record des carburants fait la une des médias relayant les mesures inadaptées des candidats à l’élection présidentielle. Et en 2030 ? La Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme s’est prêtée à l’exercice de prospective en calculant la facture énergétique moyenne (gaz et électricité) d’un foyer de 4 personnes sur les mois de février et mars 2030. Résultat ? Ce foyer devra payer en moyenne tous les deux mois 833,69 € pour payer son gaz et son électricité. Une somme considérable alors 8,2 millions de Français vivent actuellement avec moins de 954 € par mois (source INSEE).



Cette estimation a été réalisé sur la base d’une hausse de la consommation d’électricité de 2% par an et d’une consommation constante de gaz (cuisson, chauffage, eau chaude) à hauteur de 16000 kWh/ an. Tous les calculs de la FNH ont été validés par le cabinet de conseil Carbone 4 .

Facture réalisée d'après des estimations prospectives de la Fondation Nicolas Hulot et du cabinet de conseil Carbone 4, pour une famille de 4 personnes vivant dans une maison de 100 m2.

- Télécharger la facture décryptée au format PDF.

- Prix du carburant : les candidats à côté de leurs pompes ? Une analyse de la Fondation Nicolas Hulot très instructive puisqu’elle décrypte les réponses apportées par les candidats à l’élection présidentielle. Elle pourrait leur être utile au moment où une enquête réalisée par l’institut Toluna, à prendre avec des pincettes, révèle qu’un Français sur deux pourrait être influencé au moment du vote par leurs propositions dans ce domaine.

 L’énergie c’est notre affaire à tous

Découvrez la campagne l'énergie c'est mon choix

Pour encourager et porter la proposition d’un grand plan de transition énergétique, la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme a décidé de contribuer au débat. À l’occasion de l’année internationale de l’énergie durable pour tous, la FNH lance ainsi sa campagne grand public "L’énergie , c’est mon choix". Une campagne d’information et de sensibilisation indispensable selon FNH qui rappelle que le coût actuel de la facture énergétique de la France est déjà de 60 milliards d’euros (soit 1000 € par personne et par an) soit le montant du déficit commercial.

À travers cette campagne de sensibilisation et d’interpellation, la Fondation Nicolas Hulot se donne 4 objectifs :

- Conduire chacun à s’interroger sur la globalité de notre modèle énergétique, au-delà du prisme trop réducteur du « pour ou contre le nucléaire ».
- Inverser la tendance en questionnant nos habitudes en termes de consommation d’énergie, une question systématiquement mise à l’écart au profit de celle de l’offre disponible. Sans sobriété et ef- ficacité énergétique, il sera impossible de résoudre l’équation d’une énergie bon marché compatible avec la lutte contre le changement climatique.
- Impliquer le citoyen dans un débat qui lui échappe depuis plus de 30 ans, en lui donnant les clés de compréhension et en l’invitant à faire entendre ses choix.
- Challenger ses propositions politiques auprès des professionnels de l’énergie pour mieux les porter, à compter de septembre 2012, auprès du nouveau gouvernement.

Une campagne pour élargir le débat

Il y a un an, l’accident tragique de la centrale nucléaire de Fukushima relançait le complexe débat « pour ou contre le nucléaire ». Dans un contexte déjà marqué par la crise économique, cet événement doit, plus glo- balement, raviver le besoin d’une profonde réflexion sur la politique énergétique de la France. Au-delà de l’enjeu de sécurité et de santé, notre modèle repose principalement sur des énergies fossiles, aux res- sources limitées, dont le prix est appelé à croître constamment dans les années à venir, et dont les consé- quences environnementales et climatiques sont lourdes.

À travers sa campagne « L’énergie c’est mon choix ! », la Fondation Nicolas Hulot souhaite rappeler que pour construire un modèle économiquement, socialement et écologiquement viable, sur le long terme, il est indispensable de prendre en compte tous les enjeux :

- Peut-on faire face à une demande toujours croissante d’énergie ?
- Comment rendre l’énergie financièrement accessible au plus grand nombre ?
- Comment réduire les émissions de gaz à effet de serre ?
- Comment limiter les risques de catastrophes ?
- Comment partager les ressources naturelles de la planète avec une population croissante sur le long terme ?

 Une campagne pour impliquer les citoyens

Largement exclu des grandes décisions en matière d’énergie depuis les 30 dernières années, le citoyen est pourtant le premier concerné. Il doit pouvoir participer, en lien avec les décideurs politiques et économiques, et les différentes parties prenantes (ONG, syndicats, associations de consommateurs...), à la définition de la nouvelle feuille de route énergétique.

Pour ce faire, la Fondation Nicolas Hulot a développé un site Internet mettant à disposition des outils pour comprendre, mais aussi agir :

- Un énerquiz pour repenser notre façon de consommer et de produire l’énergie. En 10 minutes, grâce à un éventail de questions concrètes, l’internaute est invité à prendre des arbitrages chiffrés sur les déplacements, l’isolation des logements ou encore les habitudes alimentaires du futur. Projeté en 2030, c’est à lui de prendre les grandes décisions structurantes et d’en assumer les impacts en termes de consommation énergétique. Et pour que l’exercice de simulation soit complet, 5 scenarii énergétiques, du charbon au tout renouvelable, lui sont proposés pour répondre à la demande qu’il a générée. À l’aide d’un indicateur de prix et d’émissions de CO2, et grâce à un compa- ratif avec le parc énergétique existant, l’internaute peut alors appréhender de lui-même les conséquences de ses choix.

- Une énerthèque pour s’informer sur les principales sources d’énergies. Agrocarburant, bois, charbon, éolien, gaz, hydroélectricité, nucléaire, pétrole, solaire photovoltaïque...10 fiches réalisées sous forme de curriculum vitae présentent de façon décalée et pédagogique les atouts, faiblesses, menaces et opportunités des énergies.

- Un espace pour voter et faire entendre ses choix. A partir du mois de septembre, la Fondation va informer le public des propositions politiques qu’elle compte porter auprès du nouveau gouvernement. Chacun pourra alors voter pour celle(s) qu’il souhaite défendre. Un compteur permettra de définir les 5 propositions les plus plébiscitées.

UNE CONSULTATION CITOYENNE SUR LES CHOIX DE POLITIQUE ENERGETIQUE

En parallèle des outils citoyens, la Fondation appelle à une grande consultation citoyenne. Il y a eu en France de nombreux "débats" sur l’énergie, mais aucun n’a permis une vraie expression citoyenne. Pour la FNH, l’organisation d’une grande consultation publique est une bonne option pour entamer la profonde réflexion qui s’impose. Celle-ci doit respecter trois principes clés :

  • Un débat ouvert et transparent organisé sous le contrôle d’une commission pilotée par les membres du Grenelle de l’Environnement.
  • Un débat garantissant la participation des citoyens par des processus participatifs mis en place au niveau régional. Complétés par des outils Internet, ils devront permettre à chacun de faire entendre sa voix.
  • Un débat qui aboutit sur l’adoption d’une loi d’orientation sur l’énergie : A l’issue du dialogue citoyen sur l’énergie, le nouveau gouvernement devra s’engager à adopter une loi d’orientation sur l’énergie, posant les bases de la transition énergétique.

 Une campagne pour peser sur les décideurs politiques

Au-delà de la prise de conscience, c’est l’action concrète que la FNH vise avec cette campagne. Les décideurs politiques et économiques doivent construire les outils réglementaires et économiques pour permettre la métamorphose de notre modèle énergétique. Si elle reste indispensable, la bonne volonté du citoyen a néanmoins ses limites.

A partir de septembre 2012, l’Etat devra déterminer les investissements dans les infrastructures de produc-tion et de distribution d’énergie pour les 5 ans à venir. Il s’agit de la révision de la politique pluriannuelle d’investissements (PPI) : le moment idéal pour amorcer un véritable tournant dans la politique énergétique française. La Fondation Nicolas Hulot entend saisir cette occasion pour mettre à jour ses propositions et engager le nouveau gouvernement à agir.

5 ATELIERS DE TRAVAIL ENTRE LA FNH ET LES ACTEURS DE L’ENERGIE

D’avril à juin, la Fondation va rassembler une vingtaine de structures représentant les différentes parties prenantes de l’énergie (énergéticiens, distributeurs, entreprises du bâtiment et du transport, syndicats, asso- ciations) pour 5 ateliers de travail. Objectif : définir, sur la base d’une première réflexion de la Fondation, des positions et propositions concrètes à porter de manière conjointe auprès du gouvernement.

ATELIER 1 : La transition énergétique face aux contraintes physiques et
technologiques
.

Notre modèle énergétique est à bout de souffle. Largement dépendant de ressources dont les quantités s’amenuisent de plus en plus (comme pour le gaz et le pétrole), il peut être fragilisé par les chocs géopolitiques et économiques qui bousculent régulièrement notre planète. Face à ces contraintes liées aux stocks de ressources limités, les énergies renouvelables présentent de nombreux intérêts, mais elles sont également restreintes par plusieurs paramètres notamment technologiques. Cette session évaluera donc les enjeux liés aux contraintes physiques et au potentiel technologique (tant sur l’offre que sur la demande) de nos ressources d’énergie.

Les propositions de la FNH qui serviront de base de discussion :

  • Rééquilibrer le mix électrique en faveur des renouvelables.
  • Réduire le rôle du pétrole dans les transports en développant la mobilité électrique.
  • Sortir du fioul dans le chauffage d’ici 2020.

ATELIER 2 : La transition énergétique à l’épreuve du changement climatique

Notre bouquet énergétique reste, à l’exception de la production électrique, très dépendant des énergies fossiles (surtout gaz et pétrole) qui correspondent à plus des deux tiers de la consommation d’énergie finale en France. Or, les combustibles fossiles sont direc- tement responsables de l’accroissement de l’effet de serre. Pour atteindre les objectifs fixés par la communauté internationale en matière de lutte contre le changement clima- tique, il faudra diviser au moins par 4 les émissions de gaz à effet de serre (GES) à l’horizon 2050.Cette session aura pour but d’évaluer les principales options existantes pour limiter ces émissions de GES, secteur par secteur.

Les propositions de la FNH qui serviront de base de discussion :

  • Fermer les dernières unités de production électrique à base de charbon d’ici 2020.
  • Développer la capture et séquestration du CO2 sur les quelques secteurs industriels concernés en France.
  • Interdire la vente de véhicules émettant plus de 85g de CO2 par Km en 2020.
  • Développer 2 secteurs clés d’excellence dans les énergies renouvelables électrogène en France d’ici 2020.

ATELIER 3 : Sobriété et demande dans la transition énergétique

Face à la raréfaction des énergies fossiles (principalement le gaz naturel et le pétrole), entraînant une hausse du prix de l’énergie, et dans la perspective d’une réduction forte des émissions de gaz à effet de serre (GES), il est indispensable d’engager un grand plan de réduction des consommations d’énergie et de recherche d’efficacité énergétique. Or, les chiffres de la consommation énergétique en France montrent que celle-ci s’est au mieux stabilisée. Dans ce cadre, la FNH dédiera cette session aux outils technologiques, économiques et réglementaires permettant de développer la sobriété (c’est-à-dire réduire le gaspillage d’énergie) et l’efficacité énergétique (améliorer les performances technologiques des équipements consommateurs et producteurs d’énergie) qui sont les clés pour une véri- table réduction de la demande d’énergie en France.

Les propositions de la FNH qui serviront de base de discussion :

  • Bâtiment : Rendre obligatoire en 2020 la rénovation thermique des logements
  • Mobilité : Limiter l’étalement urbain et redensifier les zones d’habitat desservies par les transports en commun.
  • Consommation : Rendre obligatoire des garanties de 3 et 5 ans pour tout appareil électrique mis sur le marché (Hi-fi, électroménager, informatique & téléphonie)

ATELIER 4 : La gouvernance de la transition énergétique

La politique énergétique est largement subie par le citoyen, et le lien entre consommation et production semble rompu. Les grandes orientations impactant les consommations d’énergie comme la production sont en effet rarement débattues collectivement, et lais- sent peu de place aux citoyens et aux consommateurs. Cette session traitera donc d’un chantier prioritaire pour la FNH : celui de la réappropriation par le citoyen des grands choix énergétiques, condition sine qua non pour que se ré- tablisse la connexion entre offre et demande.

Les propositions de la FNHs qui serviront de base de discussion :

  • Lancer un grand débat citoyen sur l’avenir énergétique de la France, mettant l’accent sur les questions de demande
  • Reformer la gouvernance européenne de l’énergie la mettant au service de l’efficacité énergétique

ATELIER 5 : L’économie de la transition énergétique

Notre économie est fragilisée par les crises énergétique et climatique, mais semble inca- pable de développer les outils adaptés pour se mettre en conformité avec ces grands défis. Toutes les sphères de la société ressentent pourtant les conséquences de ces deux crises majeures : les ménages (précarité énergétique, renchérissement des factures), les entreprises (perte de compétitivité, augmentation des charges), l’Etat (politiques fiscales et économiques, investissement public). Cette session aura pour objectif d’évaluer, sur la base des sessions précédentes, les in- vestissements nécessaires à la mise en œuvre de la transition énergétique, et les outils fiscaux, économiques et réglementaires correspondants.

Les propositions de la FNH qui serviront de base de discussion :

  • Mettre en place une Contribution Climat Energie, progressive et croissante dans le temps
  • Mettre en place une tarification écologique et sociale de l’électricité
  • Créer une agence d’investissement de la transition énergétique financé par la Banque Centrale Européenne
  • Développer en priorité les actions de réduction des consommations, et notamment dans le logement pour les ménages en situation de précarité énergétique.
Article lu 1483 fois

lire aussi :
  • Prix du carburant : les candidats à côté de leurs pompes ?
  • L’efficacité énergétique : faire plus avec moins
  • Transition énergétique : faut-il mettre fin au marché du carbone européen ?
  • 350.org : quand Internet mobilise 200 000 citoyens dans le monde contre le réchauffement climatique
  • Les objectifs climatiques et énergétiques de l’UE à l’horizon 2030


  • forum

    • Facture énergétique : 833 € tous les deux mois de gaz et d’électricité en 2030, ça vous tente ?
      9 avril 2012, par chuppa

      Les Verts ont élus démocratiquement Eva Joly, mais quel gachis quand on voit la capacité de Nicolas Hulot a communiquer et structurer les enjeus pour nous et nos enfants. Espérons qu’il (N.H.) réussisse a réveiller la fin de campagne sur ces sujets vitaux.

     

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9843211

    40 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable