CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Humain - Contribution Sociale > Réseau des acteurs du DD
En 2007, l’éco-contribution concernent tous les imprimés gratuits

EcoFolio, l’éco-organisme des papiers

jeudi 13 décembre 2007
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF

Chaque année, environ 4 millions de tonnes de déchets d’imprimés papiers sont collectés et traités par les collectivités. En 2006, le législateur a instauré le principe de la responsabilité financière des
émetteurs d’imprimés gratuits. Aujourd’hui, prospectus, annuaires, journaux gratuits d’annonces et catalogues supportent le coût de leur traitement. Une charge que les collectivités assumaient seules
jusqu’à présent.

Dernier né des éco-organismes, EcoFolio prend en charge la responsabilité des émetteurs d’imprimés gratuits pour encourager leur recyclage et participer financièrement à leur élimination. 5 000 émetteurs ont adhéré dès juillet 2007.

Depuis le 5 décembre, la contractualisation avec les collectivités est ouverte. Cette étape majeure rend pleinement opérationnelle la filière des imprimés gratuits en France. La Convention-type proposée par EcoFolio a été rédigée en concertation avec les associations nationales d’élus locaux (Association des Maires de France, AMORCE et le Cercle National du Recyclage). Le barème des soutiens prime le recyclage, tout en prenant en compte les autres formes de valorisation. Explications.



 Les imprimés gratuits, un nouveau contexte réglementaire

Ecofolio Lectures diverses, impressions informatiques, écritures… Chaque année, plus de 4 millions de tonnes de déchets d’imprimés papiers sont collectés par les collectivités territoriales.
Depuis une dizaine d’années, le recyclage s’est développé : il représente aujourd’hui 60% de la matière utilisée par l’industrie papetière.

Afin de l’encourager davantage, l’article L. 541-10-1 du Code de l’environnement organise une nouvelle source de financement de ces déchets. La loi fait désormais obligation à "toute personne physique ou morale qui, gratuitement, met pour son propre compte à disposition des particuliers sans que ceux-ci en aient fait préalablement la demande, leur fait mettre à disposition, leur distribue pour son propre compte ou leur fait distribuer des imprimés dans les boîtes aux lettres, dans les parties communes des habitations collectives, dans les locaux commerciaux, dans les lieux publics ou sur la voie publique, [...] de contribuer à la collecte, la valorisation et l’élimination des déchets ainsi produits. Cette contribution peut prendre la forme de prestations en nature."

EcoFolio a été créé par les acteurs économiques pour répondre collégialement à ces obligations légales et proposer des barèmes ainsi qu’une organisation de la filière. En adhérent à EcoFolio, l’acteur économique assujetti lui confie l’exercice de sa responsabilité environnementale.

A défaut d’adhésion et de contribution volontaire à EcoFolio, les émetteurs sont redevables d’une taxe générale sur les activités polluantes (TGAP). Conçue comme une sanction, elle est considérablement plus onéreuse pour l’assujetti. En outre, elle ne permet pas son implication dans la gestion environnementale du produit puisqu’elle est recouvrée par les Douanes, et versée au budget général de l’Etat.

A l’inverse, la contribution à EcoFolio est fixée par son Conseil. Elle résulte des négociations conduites avec les collectivités territoriales, destinataires des soutiens.

Quels sont les imprimés concernés par le dispositif EcoFolio ?
Il s’agit principalement des imprimés gratuits d’information et de publicité : catalogues, prospectus, tracts, annuaires et presse gratuite d’annonces.

 EcoFolio, l’éco-organisme des papiers

EcoFolio est le dernier-né des éco-organismes, après, notamment, les initiatives emballages (Eco-Emballages) et appareils électriques et électroniques (Eco-Systèmes). SAS au capital de 41 500€, EcoFolio est une société privée sans but lucratif, agréée par arrêté des Ministères de l’Ecologie, des Collectivités, et de l’Industrie le 19 janvier 2007.

34 associés : Aldi , Auchan, BNP Paribas, Boulanger, Brico-Dépôt , But, Carrefour, Casino, Castorama, ParuVendu, Conforama, Cora, Ferrero, Fromageries Bel, Galeries Lafayette, Gitem, Ikea, Intermarché, Leroy Merlin, Lidl, L’Oréal, Media-Saturn, Mobilier Européen, Monoprix, Mr Bricolage, Nestlé, Pages Jaunes, Peugeot, Renault, SFR, Société Générale, Spir, System U, 3 Suisses.

 Les missions d’EcoFolio

Une mission économique

EcoFolio collecte les contributions des émetteurs d’imprimés papiers gratuits et les reverse sous forme de soutiens aux collectivités territoriales.

Une mission environnementale

EcoFolio encourage la collecte sélective et le recyclage, au travers de son barème incitatif : 65 euros par tonne recyclée contre 30 euros par tonne valorisée (valorisation énergétique, compostage ou méthanisation) et 2 euros par tonne orientée vers un centre d’enfouissement technique (CET). EcoFolio accompagne également ses adhérents pour qu’ils conjuguent communication et environnement (choix des encres, des papiers, modes de diffusion).

Une mission citoyenne

EcoFolio est un acteur de la sensibilisation des habitants avec le monde associatif et les collectivités.

Des principes de fonctionnement : EcoFolio en 1 clic

Dématérialisation, simplicité de la gestion administrative, et transparence. Trois principes qui garantissent l’efficacité des procédures.
Par souci de prévention, l’usage du papier est réduit à son minimum.
Des sites Extranet sécurisés accompagnent les émetteurs et les collectivités dans toutes leurs démarches (adhésion, contractualisation, déclaration, versement et vérification).

 5 000 adhérents engagés pour conjuguer communication et environnement

La première campagne d’adhésion à EcoFolio s’est déroulée de mai à juillet 2007. En moins de trois mois, ce sont près de 5 000 entreprises émettrices, représentant 95% du gisement des imprimés gratuits [1], qui ont adhéré à EcoFolio. Ces 5 000 entreprises sont aujourd’hui regroupées sous 700 contrats.
Pour cette première campagne d’adhésion, 950 000 tonnes ont ainsi été facturées, soit environ 30 millions d’euros de chiffre d’affaires en année pleine.

 Les collectivités, principales bénéficiaires du dispositif EcoFolio

Catalogues, prospectus, annuaires et presse gratuite d’annonces participent désormais au financement de leur fin de vie. Jusqu’à présent, les collectivités assuraient elles-mêmes et seules cette dépense.

Un partenariat incitant les collectivités au recyclage

Depuis le 5 décembre, en signant la Convention proposée par EcoFolio, les collectivités territoriales peuvent désormais bénéficier d’un soutien financier. Il s’ajoute à la recette industrielle versée par le repreneur. Ce soutien a pour objectif d’inciter au recyclage des imprimés gratuits, de prendre en compte les autres types de valorisation et de s’adapter au contexte de la collectivité.

Trois soutiens financiers sont ainsi prévus :
- un soutien au recyclage des imprimés gratuits,
- à leur valorisation (hors recyclage),
- à leur enfouissement.

Des opérations en ligne
Adhésion, contractualisation, déclaration, versement et vérification se font en ligne et en quelques clics sur www.ecofolio.fr.

- Télécharger la plaquette de présentation d’EcoFolio

Recevez chaque semaine la liste des nouveautés de Cdurable.info en vous inscrivant à la newsletter


A propos d’EcoFolio :

Conformément aux dispositions prévues par le Code de l’environnement, EcoFolio SAS est une société privée, créée en décembre 2006 et agréée par les pouvoirs publics pour participer à la collecte et au recyclage des déchets d’imprimés.
A l’instar d’Eco-Emballages pour les emballages et d’Eco-Systèmes pour les déchets d’équipements électriques et électroniques, EcoFolio collecte des contributions auprès des émetteurs d’imprimés pour les reverser aux collectivités locales sous forme de soutiens financiers.
Ces transferts financiers permettent au travers d’un barème différencié de renforcer la collecte sélective et le recyclage des déchets papier puisque le soutien financier versé à la collectivité locale sera d’autant plus important qu’elle recycle ces produits.
Par-delà cette mission économique, EcoFolio déclinera des programmes environnementaux, notamment en matière de prévention et d’éco-conception des supports imprimés.
Des opérations de communication et de sensibilisation du citoyen seront mises en place en liaison avec les collectivités et le monde associatif.
EcoFolio a vocation à contracter avec l’ensemble des acteurs assujettis et à leur permettre dans une synergie « vertueuse » d’exercer collégialement leurs nouvelles responsabilités environnementales.

EcoFolio : quelques dates, quelques chiffres

- Mars 2006 et décembre 2006 : parution des décrets qui encadre le fonctionnement de l’écoorganisme
- 19 décembre 2006 : création d’EcoFolio
- 19 janvier 2007 : agrément (par arrêté des ministères de l’Ecologie, de l’Intérieur et de l’Industrie)
- 19 janvier 2007 : 1er Conseil et désignation du Président, Frédéric Aurand, Président du Directoire du Groupe Hersant Media et PDG de Comareg
- 23 janvier 2007 : conférence de presse inaugurale
- 19 février 2007 : ouverture du site grand public www.ecofolio.fr
- 8 mars 2007 : ouverture de la préadhésion via l’extranet d’EcoFolio
- 12 juin 2007 : ouverture de la contractualisation


[1Gisement des imprimés gratuits en France = 1 million de tonnes.

Article lu 5394 fois



 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 10429519

38 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable