Dans l'actualité :

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Y a-t-il des OGM au Burkina ?

Emmanuel Siambo, s’est chargé de faire l’état des lieux des OGM au Burkina Faso. Il a révélé que les OGM ont été introduits officiellement au Burkina en 2003, précisément dans les exploitations agricoles de Farakoba (Bobo-Dioulasso) et Kouaré (Fada N’Gourma).

Une équipe de la Coalition de veille face aux OGM (CVOGM) qui regroupe une quarantaine d’organisations de la société civile a effectué une visite sur ces sites d’expérimentation. Elle a constaté, selon M. Siambo, que le confinement des espèces végétales n’y est pas réel et qu’aucune étude d’impact n’est faite. Pour le conférencier, les moyens de contrôle des produits importés font défaut au niveau des frontières, particulièrement en ce qui concerne les OGM. « Fort de ce constat, il est risqué de proclamer qu’au Burkina, il n’existe pas d’OGM dans des lieux autres que Farakoba et Kouaré », a indiqué Siambo.

En effet, la plupart des semences maraîchères proviennent de pays développés fabriquant des OGM ; il en est de même de la plupart des produits agroalimentaires transformés et conditionnés industriellement. Par ailleurs, des organisations internationales d’aide alimentaire comme le Programme alimentaire mondial (PAM) font parfois appel (dans le cas ou l’achat des vivres dans le pays bénéficiaire est impossible) à l’appui en aliments des pays riches producteurs d’OGM.

CVOGM a découvert la présence de produits fabriqués avec des OGM dans les rayons de certains supermarchés et boutiques. M. Siambo a exhibé aux participants dont des étudiants fonctionnaires et acteurs de la société civile, un bidon d’huile à base de soja génétiquement modifié. CVOGM qui se donne pour mission d’informer la population sur les OGM, trouve que le gouvernement devrait faire l’état des lieux des OGM dans le pays et prendre les précautions requises pour leur utilisation ou consommation. « L’association n’est pas contre l’utilisation des organismes modifiés. Elle souhaite une maîtrise de leur technologie et une expérimentation précautionneuse. Cela dans le but de protéger l’environnement, la santé des populations et préparer l’avenir des générations futures », a précisé le président de CVOGM, Jean Didier Zongo. Les participants ont salué la tenue de la conférence. Ils ont suggéré la continuation et l’intensification des activités de sensibilisation des populations.

Séraphine SOME

A lire

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (Cpccaf) est, depuis son origine en 1973, au service de la croissance...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux du Pays d’Aix, la nouvelle Zone de Rejet Végétalisée de la Station d’Épuration a été...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage à l’échelle des entreprises ! C’est pourquoi l’Impact Tank et le Groupe SOS prennent position...