Dans l'actualité :

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Rendre irrésistible la bascule de l’économie extractive vers l’économie régénérative !

62 entreprises imaginent, produisent, diffusent et financent les récits...

Un nouveau rapport de l’OMT pour soutenir l’action climatique du tourisme

L’OMT a publié un nouveau rapport soulignant les progrès réalisés par le tourisme mondial dans la mesure des émissions de gaz à effet de serre, ainsi que les défis auxquels le secteur doit encore faire face. new-report-to-support-climate-action-in-the-tourism-sector.jpg La mesure des émissions de gaz à effet de serre (GES) est essentielle à l’action climatique. Cependant, la chaîne de valeur du tourisme est complexe, diversifiée et se chevauche, ce qui la rend difficile à mesurer avec certitude. Le nouveau rapport « Climate Action in the Tourism Sector: An overview of methodologies and tools for measuring greenhouse gas emissions » a été préparé par l’OMT avec le soutien du ministère fédéral allemand de l’environnement, de la protection de la nature, de la sécurité nucléaire et de la protection des consommateurs (BMUV) et est publié en collaboration avec la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC).
Climate Action in the Tourism Sector:
Climate Action in the Tourism Sector:
Elle se concentre sur trois domaines – l’hébergement, les voyagistes et les destinations – et aboutit aux conclusions suivantes:
  1. L’hébergement dispose du plus grand nombre de méthodologies et d’outils spécifiquement conçus, suivi par les voyagistes.
  2. Les destinations sont confrontées aux plus grands défis en matière de mesure.
  3. Les voyagistes : Il n’y a guère de consensus sur les différentes responsabilités et limites des parties prenantes, ni sur les paramètres utilisés par les organisations pour mesurer les émissions.

Recommandations pour améliorer les mesures de GES

Tout en notant que la mesure des émissions de GES dans le secteur du tourisme en est encore à ses débuts, le rapport constate qu’une nouvelle génération d’outils et de ressources est en train d’émerger. Ceux-ci visent à faciliter l’accès aux sources de données communément disponibles et leur utilisation, à montrer les progrès réalisés en matière de mesure intégrée et à fournir des conseils spécifiques pour une déclaration plus efficace et des efforts de décarbonisation plus performants. Parmi ses principales recommandations, le rapport appelle à
  • Élaborer des orientations adaptées aux différents groupes de parties prenantes (destinations, hébergement, voyagistes).
  • Trouver un équilibre entre la nécessité de pouvoir mesurer avec précision et la priorité d’accroître l’engagement, l’efficacité et les progrès.
  • Promouvoir les avantages de la mesure en démontrant les changements de pratiques fondés sur des preuves et en faisant progresser les évaluations des risques climatiques pour mobiliser le soutien.

Faire progresser les connaissances dans le domaine du tourisme

Cette vue d’ensemble est basée sur les résultats de la première enquête mondiale sur l’action climatique dans le tourisme, qui a permis d’identifier plus de 50 méthodologies et outils, puis de les évaluer en fonction d’une série de critères, d’entretiens approfondis et de réunions de groupes de travail avec des experts de l’ensemble du secteur. Avec ce nouveau rapport, l’OMT vise à fournir des conseils sur la mesure des émissions de GES, à accélérer l’action climatique et à soutenir la mise en œuvre des engagements lancés en novembre 2021 dans le cadre de la Déclaration de Glasgow sur l’action climatique dans le tourisme.

Approfondir

glasgow%20reduce.JPG Glasgow%20Declaration%20video%20for%20COP27_NEW.mp4 Déclaration de Glasgow sur l’action climatique dans le tourisme

A propos de l’OMT

Le programme tourisme durable du réseau One Planet
Le programme tourisme durable du réseau One Planet

Tourisme responsable, durable et accessible à tous

capture_d_e_cran_2023-03-13_a_14.48_44.png L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) est l’institution des Nations Unies chargée de promouvoir un tourisme responsable, durable et universellement accessible. Organisation internationale chef de file pour le tourisme, l’OMT plaide la cause du tourisme entendu comme un moteur de la croissance économique, du développement inclusif et de la durabilité environnementale. Elle guide et appuie le secteur pour faire avancer le savoir et les politiques de tourisme dans le monde entier. Priorités Intégrer le tourisme parmi les priorités mondiales: mettre en avant la valeur du tourisme en tant que ressort de la croissance socioéconomique et du développement, chercher à élever le tourisme au rang de priorité dans les politiques nationales et internationales, et faire reconnaître la nécessité de mettre en place des conditions identiques pour tous afin de permettre au secteur de se développer et d’être florissant. Améliorer la compétitivité du tourisme: accroître la compétitivité des Membres de l’OMT grâce à la création et à l’échange de savoir, au développement des ressources humaines et à la promotion de l’excellence dans des domaines tels que l’élaboration des politiques, les statistiques et les tendances du marché, le développement d’un tourisme durable, le marketing et la promotion, le développement des produits, la gestion des risques et des crises. Favoriser le développement d’un tourisme durable: appuyer les politiques et les pratiques compatibles avec un tourisme durable, c’est-à-dire les politiques faisant un usage optimal des ressources environnementales, respectant le caractère socioculturel authentique des communautés d’accueil et assurant des retombées socioéconomiques pour tous. Accroître la contribution du tourisme à la réduction de la pauvreté et au développement: Convertir el turismo en una herramienta de desarrollo para maximizar su contribución a la reducción de la pobreza y al cumplimiento de los ODM y promover su inclusión en la agenda del desarrollo. Favoriser le savoir, l’éducation et le renforcement des capacités: aider les pays à évaluer leurs besoins et à y répondre dans les domaines de l’éducation et de la formation, et mettre à disposition des réseaux aux fins de la création et de l’échange de savoir Nouer des partenariats: travailler avec le secteur privé, les organisations régionales et locales en charge du tourisme, les milieux universitaires et les instituts de recherche, la société civile et le système des Nations Unies en faveur d’un tourisme plus durable, responsable et compétitif.

 

Documents joints

A lire

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...

Réussir l’éducation canine de son chien et le promener sans laisse !

Vous avez certainement déjà vu un chien obéir à...

Le plaisir est essentiel pour engager les Français dans la transition alimentaire

Une étude Jacquet Brossard menée avec BVA révèle que...

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle Greenpeace qui sort de sa neutralité comme certains syndicats. "Après le choc des élections européennes,...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité ? Dans quelle mesure les transitions actuelles – écologiques, énergétiques, technologiques… – annoncent-elles des changements...

Rendre irrésistible la bascule de l’économie extractive vers l’économie régénérative !

62 entreprises imaginent, produisent, diffusent et financent les récits avec le mouvement de la Convention des Entreprises pour le Climat (CEC) qui place les...