Dans l'actualité :

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques...

Pourquoi arracher les haies malgré les bénéfices environnementaux et sociaux de leur maintien ?

Depuis 40 ans, les haies font l’objet de politiques publiques...

Un monde de justice, de fraternité, de solidarité et de paix est possible

La France a besoin :
  • de têtes pensantes, pas de têtes nucléaires
  • de scanners et d’infirmières, pas de missiles nucléaires
  • d’un bon service public ferroviaire, pas de sous-marins nucléaires
Nous avons besoin d’infirmières, d’enseignants, de médecins et de fonctionnaires pour l’enseignement, la recherche, la transition écologique, les EHPAD, des cheminots et un réseau ferroviaire complet et pas cher pour lutter contre le dérèglement climatique. Autant d’éléments constitutifs d’une sécurité humaine telle que définie par l’Unesco. Or, le Gouvernement nous dit que l’État n’a pas les moyens. Pourtant, le Gouvernement vient de faire voter une loi de programmation militaire qui prévoit 37 milliards d’euros sur 6 ans soit 120 milliards sur 20 ans pour renouveler tout l’arsenal d’armes nucléaires de la France. Or l’ONU, en juillet 2017, a voté un Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) en application de l’article 6 du Traité sur la Non-Prolifération Nucléaire (TNP) signé par la France. 37 milliards en 6 ans pour des armes nucléaires qui sont illégales, dangereuses, coûteuses, éthiquement inadmissibles et militairement inutiles pour notre sécurité et pour la paix, c’est insupportable. strasbourg-sitting-2202.jpgLa France doit vite signer et ratifier le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN), arrêter ses programmes de modernisation des armes nucléaires et affecter immédiatement les milliards ainsi économisés à la satisfaction des besoins exprimés par toutes les couches de la société. Comme l’indique le préambule de l’OIT [[OIT: Organisation Internationale du Travail]] « Une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale ». Un autre monde est possible et nécessaire. Il se construira dans la convergence des luttes des peuples pour la réalisation de leurs aspirations à vivre dans un monde de justice, de fraternité, de solidarité et de paix. Monsieur Le président de la République « ôtez-vous la Bombe de la tête, pensez à nos besoins et à nos aspirations ». Vive la Paix, Vive le 1er Mai ! Le 1er mai 2018
Le Mouvement de la Paix

Le Mouvement de la Paix, depuis 1948…

Qui sommes-nous ?

Logo officiel
Logo officiel
Le Mouvement de la Paix est une Organisation non-gouvernementale créée en 1948 et agréée «Association nationale de jeunesse et d’éducation populaire». Association loi 1901 à but non lucratif, le Mouvement de la Paix agit pour le désarmement, en particulier nucléaire, mais aussi contre la production et les transferts d’armements, pour la réduction des budgets militaires. Constitué de près de 150 comités répartis sur toute la France et tissant des liens avec des organisations internationales pacifistes, le Mouvement de la Paix entend proposer des initiatives autour des 8 points constitutifs de la décennie internationale (ONU – UNESCO) de la promotion d’une culture de la Paix et de la non-violence :
  1. Le renforcement d’une culture de la paix par l’éducation,
  2. La promotion d’un développement durable sur les plans économique et social,
  3. La promotion du respect de tous les droits de l’homme,
  4. Les mesures visant à assurer l’égalité entre les femmes et les hommes,
  5. Les mesures visant à favoriser la participation à la vie démocratique,
  6. Les mesures visant à développer la compréhension, la tolérance et la solidarité,
  7. Les mesures visant à soutenir la communication participative et la libre circulation de l’information et des connaissances,
  8. Les mesures visant à promouvoir la paix et la sécurité internationales.
Les statuts du Mouvement de la Paix (pdf)

Nous rassemblons des femmes et des hommes aux opinions philosophiques, religieuses, politiques différentes, mais qui sont en accord sur le fait que les menaces pour la paix et la sécurité des peuples s’appellent misère, pauvreté, chômage, injustices, analphabétisme, ignorance, manque de démocratie et qui désirent :

  • S’opposer aux guerres et promouvoir la résolution politique et pacifique des conflits.
  • Soutenir les forces de la paix qui agissent au coeur des conflits.
  • Défendre une conception globale de la construction de la paix au travers de la promotion d’une culture de la paix.

En s’inscrivant dans la culture de paix, en s’ouvrant largement à toute la société et en permettant aux nouvelles générations d’y prendre leur place, le Mouvement de la paix participe au renouveau du pacifisme. Le Mouvement de la Paix entend agir pour la prévention des conflits en se mobilisant sur les causes des guerres.

Le Mouvement de la paix développe une solidarité internationale active en partenariat avec les acteurs de terrain aux quatre coins du monde. Il participe à différents réseaux notamment le Conseil Mondial de la Paix, le Bureau International de la Paix et Abolition 2000. Le Mouvement de la Paix participe à l’émergence d’un monde nouveau en s’engageant dans le mouvement alter-mondialiste comme acteur du mouvement mondial de la culture de la paix promu par l’ONU.

NOS AXES D’ACTIONS :

  • La promotion de la culture de la Paix et l’éducation à la culture de la Paix
  • Le soutien à la charte de l’ONU et le développement des organismes multilatéraux de sécurité
  • L’arrêt des guerres et le règlement pacifique des conflits
  • Le désarmement et l’élimination des armes nucléaires
  • La diminution des budgets militaires et la reconversion des industries militaires
  • La démilitarisation des relations internationales et la promotion d’une sécurité humaine
  • La mondialisation de la Paix et l’émergence d’un nouveau monde
En savoir plus sur NOS AXES D’ACTIONS

Une histoire riche…

CineA-1949-BatailleDeLa-11-1_1.mp4Le premier congrès international des partisans de la paix, le 20 avril 1949, à Paris, salle Pleyel, et le rassemblement qui s’ensuivit au stade Buffalo… L’origine du Mouvement de la Paix est à chercher dans la création des « Combattants de la Liberté » au lendemain de la Seconde guerre mondiale.
C’est le député et résistant Charles Tillon qui, fin 1947, lance un appel à créer une organisation destinée à « soutenir le régime républicain et interdire le retour du fascisme et de la dictature ». Le 22 février 1948, une soixantaine de personnalités issues de la Résistance fondent à l’Hôtel des 2 Mondes à Paris « les Combattants de la Liberté », sous la direction d’Yves Farge, nommé Préfet de la région Rhône-Alpes par le Général de Gaulle à la Libération. Les statuts de ce tout jeune mouvement qui veut préserver l’esprit unitaire de la Résistance sont déposés notamment par Raymond Aubrac. Après le Congrès des peuples pour la paix de Wroclaw de 1948, le Mouvement mondial des partisans de la paix se constitue et incite à la création de comités nationaux. En France, « les Combattants de la Liberté » devenus « les Combattants de la Liberté et de la Paix » puis « les Combattants de la Paix et de la Liberté » deviennent en 1951 « le conseil national français du Mouvement de la Paix », appelé communément « Mouvement de la Paix ».

D’illustres colombes et combattants de la Liberté…

Notre symbole, la colombe bleue offerte par Pablo Picasso
Notre symbole, la colombe bleue offerte par Pablo Picasso
Laurent Casanova, Maurice Kriegel-Valrimont, Raymond Guyot, André Souquière, Emmanuel d’Astier de la Vigerie, Robert Chambeiron, Pierre Cot, Pierre Villon, Georges Braque, Yvonne Dumont, Henri Caillavet, André Armengaud, Benoît Frachon, Louis Saillant, Frédéric Joliot-Curie, Eugénie Cotton, Pablo Picasso, Serge Fiorio, Jean Effel, Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Louis Aragon, Elsa Triolet, Hervé Bazin, Bernard Clavel, Vercors, Pierre Seghers, Maurice Druon, André Stil, Jean-Marie Domenach, Jean Cassou, Michel Leiris, Yves Montand, Simone Signoret, Michel Piccoli, Pierre Mondy, Claude Piéplu, Bernard Blier, Francis Lemarque, Juliette Gréco, Jean Ferrat, Lucie Aubrac, Albert Lacaze, Jean Pierre-Bloch, Marie-Claude Vaillant-Couturier, Abbé Jean Boulier, Jacques Denis, Pierre-Luc Séguillon,…et vous!

(Cliquez sur les noms pour en savoir plus…)

LA JEUNESSE POUR LA PAIX…

tnp2010-manif2mai-dscn2131-4503.jpg maniftroca190910-ls1015-450.jpg Afin de reprendre le flambeau de ces célèbres aînés, nous avons créé un réseau de jeunes “Messagers de la paix” qui anime des initiatives nationales et internationales en direction de la jeunesse. Ainsi, en 2000, 128 jeunes se sont rendus à l’ONU avec le Mouvement de la Paix porter les signatures recueillies en France sur le Manifeste pour la Culture de la Paix et de la non-violence. Avec eux nous avons organisé à Marseille une Rencontre internationale des jeunes d’Europe et de Méditerranée pour la culture de Paix en Novembre 2002 avec des jeunes de 15 pays. En juillet 2011, une nouvelle Rencontre Internationale et Européenne des Jeunes pour la Culture de Paix a rassemblé près de 200 jeunes d’Europe et du Monde entier, dans la Nièvre (58).
Chaque année depuis 2005, une délégation se rend au Japon, à Hiroshima et Nagasaki pour les commémorations des bombardements nucléaires de 1945, et nos jeunes adhérents prennent régulièrement place dans nos rencontres internationales (Tunisie, Québec, Palestine, Israël, Égypte, etc.). crozon-090613-dsc_20952-e1461840237621.jpgSi vous êtes intéressé, vous pouvez contacter Le Mouvement de la Paix

FONCTIONNEMENT…

Le Mouvement de la Paix repose sur un réseau d’élus dans ses diverses instances : 116 membres au Conseil national, 37 au Bureau national et 10 à la Coordination nationale. Plusieurs commissions travaillent en permanence sur les problématiques suivantes :
  • Désarmement
  • Résolution pacifique des conflits, Solidarité avec les acteurs de paix
  • Institutions internationales
  • Éducation à la Culture de la Paix et de la Non-violence
  • Dépenses militaires, Commerce des armes, Développement, Diversification et reconversion des industries d’armement
  • Mondialisation, Forums sociaux et nouvelles solidarités
  • Culture de paix, droits humains, discriminations
  • Vie et développement des comités
  • Activités financières
  • Communication
  • Élargissement de l’action pacifiste
L’équipe

 

A lire

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

La consommation écoresponsable et les jeunes : faites ce qu’on dit, pas ce qu’on fait ?

Découvrez dans cet avis-d’expert, les 3 raisons pour lesquelles...

Comment s’adapter à la chaleur en gardant son logement frais tout l’été ?

Rester au frais dans son logement en été, tout...

(Re)donner et faire confiance à la jeunesse dans notre société

La Fabrique Spinoza publie une étude scientifique qui dépeint...

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie un livre vert intitulé « Risque climatique et impact en assurance ». Cette chaire académique...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS), SNCF Réseau mène une démarche pionnière dans le monde des gestionnaires d’infrastructure. Il...

Pourquoi arracher les haies malgré les bénéfices environnementaux et sociaux de leur maintien ?

Depuis 40 ans, les haies font l’objet de politiques publiques qui tentent de dissuader les agriculteurs n’en voyant plus l’utilité de les arracher. Si l’inefficacité...