[CDURABLE.info l'essentiel du développement durable] : Le thermomètre n’en finit plus de grimper !
Le thermomètre n’en finit plus de grimper !
Par Greenpeace France
jeudi 26 avril 2007
par Cyrille

Les experts internationaux du Giec l’ont annoncé. Nous serons de plus en plus confrontés au stress hydrique, à des sécheresses importantes, des évènements climatiques exceptionnels comme des canicules, des extinctions massives d’espèces, l’augmentation du niveau des mers, la croissance des tempêtes et des crues, plus de famines et de misère causées par la réduction des capacités de production alimentaire dans les régions les plus pauvres du monde… bref rien de positif !

En France, les sept derniers mois ont battu quasiment tous les records de températures. « l’automne 2006 a été le plus chaud jamais enregistré, avec une moyenne de 3 degrès au dessus de la normale saisonnière, explique t-on à Météo France. Quant à l’hiver il faut remonter 50 ans à l’arrière pour trouver des températures équivalentes. » Le mois d’ avril a battu tous les records dans plusieurs villes du sud-ouest de la France, dont Toulouse (jusqu’à 40,7 degrés, dépassant l’ancien record fixé à 40,2), Bordeaux (40,2 contre 38,8 pour le précédent record), Limoges (36,9 contre 35,4) et Montauban ( 41,8 contre 38,9 ). Pour les trois mois à venir, les températures devraient continuer à être au dessus des normales saisonnières.

Côté pluviométrie, la situation n’est pas très bonne non plus ! Le ministère de l’écologie considère que l’apport aux nappes est resté insuffisant voire inexistant sur plus de la moitié du territoire. C’est le cas notamment dans l’Ariège, le sud de l’Auvergne et la Beauce. La situation est très tendue sur le pourtour méditerranéen ainsi qu’en Corse.

Conclusion… agissez pour sauvegarder le climat ! Alertez vos amis, vos voisins, vos collègues pour renforcer le nombre de Révolutionnaires énergétiques. Aujourd’hui, nous sommes 9000 révolutionnaires énergétiques ! Aidez nous à informer le plus de monde possible !