[CDURABLE.info l'essentiel du développement durable] : L’épopée de l’énergie : la dernière pub d’Areva déchaîne les passions
L’épopée de l’énergie : la dernière pub d’Areva déchaîne les passions
dimanche 16 janvier 2011
par David Naulin

A partir du 15 janvier 2011, la nouvelle publicité d’Areva sera sur tous les écrans, avec 1 500 spots sur 30 chaînes TV, rien qu’en France pour un coût estimé à près de 20 millions d’euros. Ce film d’animation, produit par l’agence Euro RSCG, qui retrace "l’épopée de l’énergie" de l’Antiquité à nos jours, fait grincer des dents chez les écologistes, au point que certains veulent la faire interdire. Plusieurs critiques reprochent à la publicité de laisser penser, implicitement, que le nucléaire est une énergie renouvelable, au même titre que l’éolien ou le solaire.

Le réseau "Sortir du nucléaire" a pour sa part décidé de porter plainte devant le "jury de déontologie publicitaire" et a diffusé une vidéo parodique anti-nucléaire :

Le réseau Sortir du Nucléaire estime qu’"avec ce coûteux trompe-l’œil, Areva compte avant tout redorer un blason bien terni par de multiples scandales et déconfitures, et à s’inscrire dans une Histoire faute de vision d’avenir. Déboires de l’EPR, problèmes au Niger, conflits avec les autres acteurs du nucléaire, guerres de succession... l’« expert en énergie » autoproclamé est en déroute, comme l’ensemble de la filière. Le parc nucléaire français vieillissant est confronté aux coûts faramineux de sa prolongation et du démantèlement ; de l’aveu même des travailleurs du nucléaire, la sûreté n’est plus assurée, et il n’existe toujours aucune solution pour la gestion des déchets..."

Au sein du groupe nucléaire, on se défend d’avoir voulu mettre ces énergies sur le même plan. "Je le conteste", a répondu à l’AFP le directeur de la communication et porte-parole du groupe, Jacques-Emmanuel Saulnier. "Personne n’a jamais dit que le nucléaire est une énergie renouvelable. Qui pourrait le prétendre ?", a-t-il insisté. Il "fait partie du mix énergétique, avec ses avantages et ses inconvénients, comme toutes les énergies".

Le Jury de déontologie publicitaire devrait donner sa réponse d’ici deux mois.