[CDURABLE.info l'essentiel du développement durable] : Les océans dans la tempête
Les Cahiers de Saint-Lambert N°6
Les océans dans la tempête
mardi 15 juin 2010
par David Naulin

À l’approche de juillet, Les Cahiers de Saint-Lambert abordent le difficile sujet des océans du monde. D’abord une bonne nouvelle : le grand Recensement mondial de la vie sous-marine s’achèvera en octobre. Il s’agit du plus important programme scientifique jamais consacré aux océans, qui mobilise la bagatelle de 2000 chercheurs répartis dans 80 pays de la planète. Le résultat de ces étonnantes investigations est prévu pour octobre 2010, autrement dit demain. Et de nombreuses surprises, comme le montre ce dossier, seront au rendez-vous. Avez-vous notamment entendu parler de Kiwai hirsuta, le crustacé velu des grands fonds ?

Bien sûr, il y a le reste. Jean-Claude Pierre et Alain Le Sann décrivent pour vous une crise qui prend, pour les pêcheurs du Sud, un aspect tragique. Car les océans se vident à une vitesse accélérée, comme l’explique par ailleurs Fabrice Nicolino. Il est clair, il n’est que trop manifeste que seul un changement profond, qui favoriserait enfin la pêche artisanale, est susceptible d’améliorer les choses. Dominique Lang, pour sa part, ouvre la porte à une réflexion essentielle sur les liens entre la mer et la foi. Ajoutons un mot sur le chercheur Daniel Pauly, auquel Les Cahiers consacrent un portrait. Ce gaillard métis, de mère française, est l’un des meilleurs spécialistes mondiaux de la pêche. Et il a quantité de choses à nous apprendre sur le sujet. De son côté, le directeur artistique des Cahiers, Olivier Duron, nous offre une précieuse infographie sur l’inquiétante disparition des abeilles, si décisives pour la pollinisation, donc l’alimentation. Abeilles-poissons, même combat ? Cela se pourrait bien.

Vous ne connaissez pas les Cahiers ? Visite guidée du premier numéro :
Pour découvrir l’intégralité du premier numéro, en cliquant ici et découvrez en un clin d’œil la revue en cliquant ici.

Les Cahiers de Saint-Lambert doivent impérativement trouver encore 3 000 abonnés pour que l’aventure continue. Pour soutenir ce projet, abonnez-vous en cliquant ici.