Dans l'actualité :

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Six degrés changeraient le monde sur France 5

France 5 poursuit sa programmation sur l’environnement. Cette semaine, zoom sur le réchauffement climatique. En quelques décennies, la température a augmenté de 0,8 °C. A ce rythme, quel est l’avenir de notre planète ? Réponse détaillée avec le documentaire inédit intitulé Six degrés changeraient le monde diffusé sur France 5 aujourd’hui à 16h25 et rediffusé dimanche 31 août à 20h40 (TNT). Flippant ! Télérama n°3057)

Depuis vingt ans, la planète est sous surveillance. Un phénomène retient l’attention de tous : le réchauffement climatique. La Terre a connu bien d’autres changements climatiques, mais celui qu’elle doit affronter aujourd’hui se fait à une échelle et à une vitesse sans précédent. Mark Lynas, journaliste anglais de renom, spécialisé dans l’environnement et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet, a compilé les conclusions des modélisations climatiques réalisées par les chercheurs du monde entier. Le film se fonde sur son travail. Images de synthèse, reconstitutions, rencontre avec des chercheurs et des témoins directs de ces bouleversements, il montre les conséquences du réchauffement climatique et en dévoile de manière didactique le fonctionnement.

Les scientifiques prévoient une augmentation de six degrés d’ici à 2100

Ce documentaire dessine les conséquences de cette inquiétante hausse du mercure. Avec un degré de plus, la face de la Terre changerait radicalement. La sécheresse toucherait certaines régions du globe quand d’autres seraient soumises à des inondations. Les zones les plus prospères des Etats-Unis se transformeraient en désert ; vignes et oliviers de Toscane seraient exploités en Grande-Bretagne.

Avec deux degrés de plus, c’est tout le système marin qui serait perturbé. Le processus d’absorption du CO2 par les océans se ferait moins bien : l’eau deviendrait acide, provoquant la disparition des récifs coralliens tropicaux et, avec eux, de quelque 500 000 espèces essentielles au bon fonctionnement des océans et du monde.

Avec trois degrés de plus, la machine commence à s’emballer. La banquise et la neige ne seraient plus qu’un vieux souvenir, une savane aride remplacerait la forêt amazonienne, poumon de notre planète. A ce niveau, c’est tout le processus de photosynthèse qui serait perturbé : les plantes retiennent l’oxygène et rejettent du CO2, un phénomène constaté notamment lors de la canicule qui a touché l’Europe en 2003. Une libération de carbone qui provoquerait la hausse d’un degré supplémentaire et amplifierait des phénomènes comme El niño et son lot de tempêtes, d’ouragans et d’inondations.

Un scénario digne d’un film catastrophe

Avec quatre degrés de plus, l’équilibre naturel est menacé. A ce stade, les prévisions sont encore plus spéculatives et pessimistes. L’eau se ferait de plus en plus rare, les plus grands fleuves du monde s’assécheraient, rendant certaines régions inhospitalières et provoquant les migrations massives de réfugiés climatiques.

Avec cinq degrés de plus, la machine ne fonctionne plus. Les océans meurent, les déserts avancent inexorablement et les catastrophes naturelles se multiplient.

Avec six degrés de plus, le scénario devient apocalyptique et prévoit l’extinction de toutes les espèces vivantes. Des projections dignes des plus grands films catastrophe. Pourtant, il ne s’agit en rien d’une fiction.

Le film montre de façon très concrète comment nos gestes quotidiens et les modes de consommation des pays les plus riches agissent sur l’environnement. Il reste encore un espoir. Mais il est urgent d’agir. Tout se jouera dans les dix prochaines années.

Durée : 85′ – Auteurs : Ed Fields et Ron Bowman – Réalisation : Ron Bowman – Production : France 5 / Nacional Geographic Television and Film – Année : 2008 – Inédit

Source : France 5 (Valentine Ponsy)

A lire

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (Cpccaf) est, depuis son origine en 1973, au service de la croissance...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux du Pays d’Aix, la nouvelle Zone de Rejet Végétalisée de la Station d’Épuration a été...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage à l’échelle des entreprises ! C’est pourquoi l’Impact Tank et le Groupe SOS prennent position...