Dans l'actualité :

Les technologies liées à l’hydrogène sont elles pertinentes pour atteindre les objectifs de développement durable ?

Ce rapport est l’œuvre d’une cinquantaine d’étudiants scientifiques tirés...

Les 10 principes du Code mondial d’éthique du tourisme

Cadre de référence fondamental pour le tourisme responsable et...

Comprendre les enjeux de la CSRD – Corporate Sustainability Reporting Directive

Tennaxia, précurseur français des logiciels de pilotage de la...

Quotas échangeables de CO2 : quels industriels européens et français profitent du système ?

Communiqué du Réseau Action Climat-France :

« Quand ArcelorMittal et Lafarge engrangent des centaines de millions d’euros grâce au système de quotas européen »

Les industriels français soumis au marché européen de quotas de CO2 ont été les premiers à faire pleurer dans les chaumières à l’heure où la contribution carbone a été mise à l’étude par le gouvernement, s’inquiétant d’être doublement imposés[[« Il faut éviter le risque d’une « double peine » qui ferait que les entreprises de l’industrie lourde seraient soumises à la taxe carbone française et aux quotas européens » – Claire Tutenuit, déléguée générale d’Entreprises pour l’environnement, in Le Monde, L’industrie redoute une « double peine », entre taxe française et quotas européens, 31/12/09]]
par l’établissement de ce dispositif. Or, le rapport The Carbon Rich List: The companies profiting from the EU Emissions Trading Scheme, tout juste publié par l’ONG britannique Sandbag en association avec www.carbonmarketdata.com , montre, chiffres à l’appui, à quel point les principaux industriels européens et surtout français profitent du système de quotas échangeables de CO2.

En 2008, dernière année pour laquelle les émissions sont connues, les deux entreprises qui ont engrangé le plus important surplus de quotas (la différence entre le nombre de quotas reçus et les émissions) sont aussi les principaux émetteurs français (hors électricité) : il s’agit d’ArcelorMittal (14,4 millions de tonnes de CO2 de surplus) et de Lafarge (4,2 millions de tonnes). Au prix actuel de 14 euros la tonne, la valeur de ces surplus est de 202 millions pour Arcelor et de 59 millions d’euros pour Lafarge. Bien que les émissions de l’année 2009 ne soient pas disponibles, une estimation basée sur l’évolution de la production dans ces secteurs entre 2008 et 2009 indique que le surplus de ces deux entreprises en 2009 pourrait atteindre, respectivement, 42 et 6,7 millions de tonnes. Sur l’ensemble de la période 2008-2012, une estimation prudente aboutit aux chiffres de 100 et 24 millions de tonnes, soit respectivement 1,4 milliard d’euros pour Arcelor et 336 millions d’euros pour Lafarge !

Peu loquaces sur ces profits faramineux obtenus grâce au système européen d’échanges de quotas, les lobbyistes des secteurs industriels appellent le gouvernement à reporter la mise en œuvre de la contribution carbone au-delà de juillet 2010 (date d’entrée en vigueur annoncée par le gouvernement) ou à l’abandonner purement et simplement, au motif que la coexistence des deux systèmes (quotas européens et contribution carbone) les soumettrait à une « double peine ». Les chiffres montrent, au contraire, que non seulement il n’y aura pas de « double peine », mais que les industriels pourront puiser dans ces surplus pour payer la contribution carbone.

— –

Contacts :

– Philippe Quirion – Réseau Action Climat-France : 06 81 37 09 99
– Anna Pearson – Sandbag UK : +44 77 96 17 62 80

A lire

Le Service Civique écologique pour les jeunes de 16 à 25 ans

Dérèglements climatiques, menace de la biodiversité, expansion des déchets...

Quelle place pour l’écologie dans le débat public ?

Le débat public sur l'écologie, s'il est devenu plus...

Féris Barkat porte la voix de la génération Banlieues Climat

Féris Barkat est le fondateur de Banlieues Climat, une...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...

Zéro Artificialisation Nette pour réduire le mal-logement

Comment créer 400 000 nouveaux logements chaque année pendant...

Mode : comment passer du jetable au durable ?

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de...

Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de la construction

Le Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...

Les technologies liées à l’hydrogène sont elles pertinentes pour atteindre les objectifs de développement durable ?

Ce rapport est l’œuvre d’une cinquantaine d’étudiants scientifiques tirés au sort pour participer à la première « Convention scientifique étudiante ». Lancée en 2023...

Les 10 principes du Code mondial d’éthique du tourisme

Cadre de référence fondamental pour le tourisme responsable et durable, le Code mondial d’éthique du tourisme est un ensemble de 10 principes destinés à...

Comprendre les enjeux de la CSRD – Corporate Sustainability Reporting Directive

Tennaxia, précurseur français des logiciels de pilotage de la performance durable des entreprises et investisseurs, décrypte pour nous les grands thèmes de la CSRD...