Dans l'actualité :

Ensauvager les villes pour réconcilier nature et société

56 % de la population mondiale habite en ville, une...

Panorama de l’organisation et la performance des services publics de l’eau et d’assainissement

L’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement, piloté par...

Protection de l’environnement : PMI présente ses engagements en matière de biodiversité et d’eau

Philip Morris International (PMI) a annoncé cette semaine de nouvelles ambitions environnementales. L’industriel du tabac vise notamment la neutralité carbone d’ici 2040 et d’atteindre un niveau zéro de déforestation dans ses chaînes d’approvisionnement en matériaux à base de papier et de pâte à papier, d’ici 8 ans. PMI a par ailleurs lancé l’initiative Perfect Forest pour soutenir la gestion durable des forêts, et a fixé des objectifs environnementaux et sur les ressources en eau.

Philip Morris International veut réduire les impacts environnementaux de ses activités commerciales. Une ambition qui s’illustre à travers deux stratégies principales : lutter contre le changement climatique et préserver la nature. Dans ce cadre, le cigarettier a publié un plan présentant, entre autres, ses engagements en matière de biodiversité et d’eau.

A travers son plan de transition bas carbone 2021, le groupe américain vise tout d’abord à atteindre la neutralité carbone dans ses opérations directes (scopes 1+2) d’ici 3 ans, et sur l’ensemble de sa chaîne de valeur (scopes 1+2+3) en 2040. PMI a également fixé un objectif pour ses fournisseurs critiques, qui consiste à adopter des objectifs basés sur la science (SBT) à l’horizon 2025.  

En ce qui concerne la préservation de la nature, la multinationale a publié son Manifeste zéro déforestation 2020. Si elle a déjà cessé la déforestation brute des forêts primaires et protégées, elle compte atteindre zéro déforestation nette des forêts naturelles et préserver les forêts associées à la chaîne d’approvisionnement du tabac en 2025. L’entreprise prévoit également une déforestation brute nulle dans ses chaînes d’approvisionnement en matériaux à base de papier et de pâte à papier d’ici 2030.

Pour promouvoir la gestion durable des forêts, PMI a lancé une initiative fondée sur la nature (SFN) nommée Perfect Forest™. Cette solution vise à soutenir la captation du carbone, à protéger les ressources en eau, à équilibrer les éléments du sol ou encore à préserver les habitats naturels, éléments essentiels pour soutenir la biodiversité.

En clair, Philip Morris International ambitionne une perte nette zéro sur les écosystèmes connectés à sa chaîne de valeur d’ici 2033 et un impact positif sur la nature d’ici 2050. Le groupe prévoit aussi un impact positif sur les ressources en eau d’ici 2050, en mesurant notamment les progrès en termes de volume d’eau optimisé et restauré.

« Comme le démontrent nos nouvelles ambitions, PMI comprend que la décarbonisation, la protection de la biodiversité, la gestion forestière et la gestion de l’eau sont profondément liées. Nous aspirons à montrer l’exemple dans la gestion responsable et durable des ressources naturelles qui peut permettre la promotion et la protection des écosystèmes naturels », a affirmé la directrice du développement durable de PMI Jennifer Motles.

Les efforts en matière de gestion du climat, des forêts et de l’eau ont été reconnus par le Carbon Disclosure Project (CDP), l’organisation qui publie des données sur l’impact environnemental des plus grandes entreprises. Le 13 décembre dernier, elle a attribué à PMI le score Triple A, plaçant ainsi le groupe parmi les 1 000 entreprises les plus transparentes et durables au monde.

« Le capital naturel est une richesse que nous partageons tous et dont nous dépendons tous. Il est essentiel que nous fassions notre part pour le protéger, le gérer de manière durable et le nourrir. Nous sommes fiers que le CDP ait une fois de plus reconnu les efforts de PMI pour faire exactement cela. […]. En outre, la préservation des écosystèmes naturels par une gestion appropriée des ressources en terres et en eau contribue à accroître la résilience de nos systèmes de production et à réduire les risques opérationnels », a expliqué Massimo Andolina, Vice-président principal des opérations mondiales chez PMI.

logo-pmf-dc3f8cd.png

 

A lire

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Conseils pour préserver la biodiversité pendant vos aventures de plein air

Ça y est, c'est l'été ! Fini le "métro...

Éducation canine : dresser et punir ou récompenser et respecter ?

Adopter un chiot est un engagement à long terme...

Un contrat de la filière pour faire plus de vélo(s) en France

Comme prévu dans le plan vélo et marche 2023-2027...

Lidl travaille avec le WWF pour offrir des choix de produits plus durables

Lidl, un distributeur majeur en Europe, et le WWF,...

Ensauvager les villes pour réconcilier nature et société

56 % de la population mondiale habite en ville, une proportion qui atteint 80 % en France. Ce contexte d’urbanisation modifie en profondeur les relations entre...

Les Solutions fondées sur la Nature (SfN) offrent la possibilité de recréer un littoral désirable demain et pour tous 

Réputées peu coûteuses et faciles à mettre en œuvre, les solutions fondées sur la nature (SfN)1 sont mises en avant pour lutter contre les...

Panorama de l’organisation et la performance des services publics de l’eau et d’assainissement

L’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement, piloté par l’Office français de la biodiversité avec l’appui des services de l’État, vient de publier son...