Dans l'actualité :

Quelles perspectives sur les ressources mondiales 2024

Le monde est confronté à une triple crise planétaire...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...

Paiements pour services environnementaux : retours d’expérience et conditions de réussite

logos-3.jpg

Retours d’expérience et conditions de réussite des Paiements pour services environnementaux

  • Les paiements pour services environnementaux bénéficieront de 20% des aides agricoles de la future PAC
  • Ils apportent une réponse concrète au double enjeu de préservation de l’environnement et de la biodiversité et à la recherche d’un nouveau modèle économique rémunérant les agriculteurs sur leurs action de maintien et de préservation du milieu naturel.
Paysage-Paiements-Services-Environnementaux-1.jpg Inaugurée en 2013 au sein de l’Ecole Supérieure d’Agriculture d’Angers la Chaire Mutations Agricoles spécialisée en sociologie et économie rurale vise à comprendre et expliquer les mutations des métiers de l’agriculture, en s’inscrivant dans les questionnements des acteurs du monde agricole et rural. Pour y parvenir elle développe des recherches sur les transformations des mondes de l’agriculture et de la ruralité, tout en leur donnant une meilleure lisibilité. Elle organisait le Jeudi 20 Janvier 2022 un atelier conférence sur le thème « Les Paiements pour services environnementaux (PSE) : comment construire de nouveaux marchés entre agriculteurs et entreprises ? »

Les Paiements pour services environnementaux au cœur de la PAC 2023

Un-agriculteur-pratique-les-Paiements-pour-Services-Environnementaux.jpg Les paiements pour services environnementaux (PSE) en agriculture sont un outil innovant au service de la transition écologique et correspondent à des services que l’activité humaine rend par son usage de la nature. En matière agricole, les PSE rémunèrent les exploitants pour des actions qui contribuent à restaurer ou maintenir des écosystèmes, dont la société tire des bénéfices : préservation de la qualité de l’eau, stockage de carbone, protection du paysage et de la biodiversité. Le contexte national et européen est favorable à la mobilisation des PSE par les collectivités territoriales. Le plan Biodiversité (2018), en son action 24, consacrait déjà 150 millions d’euros aux PSE dans le cadre du programme d’action des agences de l’eau. Au niveau européen, la politique agricole commune (PAC) pour 2023-2027, qui reposera de manière inédite sur des plans stratégiques nationaux, devrait consacrer 20 % des aides agricoles directes (formant le 1er pilier de la PAC) à des « écorégimes ». Les PSE correspondent à ces mécanismes d’incitation à l’adoption de pratiques agricoles plus écologiques. Dans ce cadre, la chaire mutations agricoles de l’ESA a initié le projet LabPSE (laboratoire pour le paiement des services environnementaux) afin de concevoir, suivre et analyser les conditions d’émergence de nouvelles formes de rétribution de l’agriculture à travers des paiements pour services environnementaux portés par des collectifs d’agriculteur. Partenariats-agriculteurs-paiements-pour-services-environnementaux.jpg

Synthèse de la journée atelier du 20 janvier 2022 sur « Les Paiements pour services environnementaux (PSE) : comment construire de nouveaux marchés entre agriculteurs et entreprises ? »

Interventions de :
  • Pierre Dupraz, UMR SMART, Institut Agro – INRAE, Rennes
  • Bertille Thareau, sociologue, ESA, Chaire Mutations Agricoles
Table ronde avec :
  • Carine Chassé, Agricultrice à Piré sur Seiche, contributrice au projet de PSE « Carabes et Canopée » développé avec LabPSE
  • Sandra Delaunay, Chargée de mission à Trame, en charge de l’accompagnement des groupes locaux multi-acteurs pour le montage de PSE dans le programme LabPSE
  • Michel Dauton, agriculteur retraité, président de Solenat
  • Stéphane Galibert, PDG de YesWimmo, mécène au sein de Solenat
ESAPSESYNTHESE.pdfTélécharger le compte rendu écrit de la journée – 7 pages Replay vidéo de la matinée :

A propos de la Chaire Mutations Agricoles

L’objectif de la Chaire Mutations Agricoles est de comprendre et expliquer les mutations des métiers de l’agriculture, en s’inscrivant dans les questionnements des acteurs du monde agricole et rural. Devenir membre de la Chaire, c’est avant tout coproduire et partager des connaissances… C’est entreprendre des recherches en partenariat (travaux de master, doctorat…), réfléchir à de nouvelles offres de formations initiale et continue avec et dans les entreprises partenaires, construire un processus de dialogue sur la recherche. Cette dynamique partenariale sera pour vous et pour nous un formidable outil de réflexion, de communication stratégique, et un lieu de débats sur les problématiques présentes et à venir des professions agricoles. Pour « Nourrir le monde d’intelligences », développons des recherches sociologiques en partenariat ! – https://www.chaire-mutations-agricoles.com/

A propos de l’ESA (Angers)

Implantée historiquement dans l’Ouest de la France, l’ESA est étroitement liée au contexte agricole, alimentaire et environnemental de cette région. Impliqué dans les principaux réseaux de l’enseignement supérieur, l’établissement a développé une dimension nationale et internationale. Ses administrateurs, issus du monde de l’entreprise, travaillent à ouvrir l’école à tous les publics d’étudiants, aux professionnels et plus généralement à la société. L’ESA développe ainsi une recherche finalisée et forme des professionnels réactifs aux problématiques contemporaines. – https://www.groupe-esa.com/

 

A lire

Efficacité, rénovation et transition énergétique : ambition 2030

Chantier prioritaire de la planification écologique, la rénovation énergétique...

Que veut le Rassemblement national sur le climat ?

À l'approche des élections européennes, le Pacte vert est...

Élu(e)s pour agir ? Rejoignez le réseau Ademe !

Gilles Pérole est adjoint au maire de Mouans-Sartoux (06)...

Quand les agriculteurs s’impliquent dans les énergies renouvelables

Quand agriculteurs et riverains d’un territoire s’associent pour développer...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...

Stockage intersaisonnier de chaleur : la solution de chauffage – climatisation durable et décarbonée

Le stockage intersaisonnier de chaleur consiste à mettre en...

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures...

Baromètre de confiance envers les fruits et légumes frais

Avec + 4,9 % d'après l'INSEE, l'inflation des produits...

Quelles perspectives sur les ressources mondiales 2024

Le monde est confronté à une triple crise planétaire : le changement climatique, la perte de biodiversité, la pollution et les déchets. L'économie mondiale...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse les inégalités, consume la bio-régénérescence de la planète et accélère le dérèglement climatique. Il y...

Pourquoi bouder l’alimentation bio malgré la réduction de l’écart de prix avec les produits conventionnels ?

Choisit-on consciemment ce que l'on mange ? Chaque jour, nous favorisons, à travers nos choix alimentaires, un type d’agriculture plutôt qu’un autre. Les aliments...