Dans l'actualité :

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques...

Pourquoi arracher les haies malgré les bénéfices environnementaux et sociaux de leur maintien ?

Depuis 40 ans, les haies font l’objet de politiques publiques...
Programme des Nations Unies pour l'Environnement

Les solutions fondées sur la nature

Des innovations propres pour maintenir l'humanité et la planète en bonne santé

Les solutions fondées sur la nature sont des innovations propres à la Terre pour maintenir l’humanité et la planète en bonne santé. Elles offrent des moyens efficaces et rentables de lutter contre le changement climatique, la perte de biodiversité et la pollution. La biodiversité, ou diversité biologique, est la multitude d’êtres vivants qui composent la vie sur Terre. Elle englobe l’humain et les 8 millions d’espèces vivantes présentes sur la planète : des plantes et animaux aux champignons et bactéries en incluant les écosystèmes qui les abritent tels que les océans, les forêts, les environnements montagneux et les récifs coralliens. Mais, la nature est en crise. Nous perdons des espèces à un rythme mille fois plus élevé qu’à tout autre moment de l’histoire de l’humanité et un million d’espèces sont menacées d’extinction. « Nos solutions sont dans la nature » parce que les solutions fondées sur la nature offrent des moyens de promouvoir le bien-être humain, de lutter contre les changements climatiques et de protéger notre planète vivante.

Biodiversité : nos solutions sont dans la nature

Solutions fondées sur la nature : Les solutions fondées sur la nature tirent parti de la nature et de la puissance des écosystèmes sains pour protéger les personnes, optimiser les infrastructures et préserver un avenir stable et bio-divers. Il existe un standard mondial de l’UICN pour les solutions fondées sur la nature Standard mondial de l’UICN pour les solutions fondées sur la nature

« La biodoversité montre que l’homme fait partie de la nature plutôt que d’en être séparé« 

, déclare Elizabeth Mrema, secrétaire de la Convention sur la diversité biologique.
Biodiversité : nos solutions sont dans la nature
Biodiversité : nos solutions sont dans la nature

Pourquoi la biodiversité est-elle importante pour les être humains ?

ibd_2_photo_c222.jpg

« Malgré toutes nos avancées technologiques, nous sommes totalement dépendants d’écosystèmes sains et dynamiques pour notre eau, notre nourriture, nos médicaments, nos vêtements, notre carburant, notre logement et notre énergie« 

, déclare Elizabeth Mrema.
La biodiversité garantie un sol fertile, ainsi qu’une variété d’aliments, y compris des fruits et des légumes à manger. Elle est à la base de la plupart de nos industries et de nos moyens de subsistance et contribue à la régulation du climat grâce au stockage du carbone et à la régulation des précipitations. Elle filtre également notre air et notre eau et atténue l’impact des catastrophes naturelles telles que les glissements de terrain et les tempêtes côtières. wf20fr.pdf Sur terre, les écosystèmes et les refuges de biodiversité les plus importants sont les forêts, qui abritent la plus grande partie de la biodiversité terrestre : 80 % des espèces d’amphibiens, 75 % des espèces d’oiseaux et 68 % des espèces de mammifères, selon le rapport sur La Situation des forêts du monde. carib_3-amar4a23.jpg

Pourquoi la biodiversité est-elle importante pour notre santé ?

« Des écosystèmes sains peuvent protéger contre la propagation des maladies : Là où la biodiversité indigène est élevée, le taux d’infection de certaines zoonoses (rapport en anglais) peut être réduit« 

, explique Doreen Robinson, experte en biodiversité du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE).
En moyenne, une nouvelle maladie infectieuse apparaît chez l’être humain tous les quatre mois et 75 % de ces infections proviennent des animaux. Ces zoonoses peuvent se propager à l’être humain lorsque nous détruisons les habitats des animaux ou que nous faisons du commerce illégal d’animaux sauvages, car notre exposition aux agents pathogènes augmente. La nature est également une source essentielle de nombreux médicaments utilisés en médecine moderne. Les plantes, les animaux et les microbes permettent aux chercheurs médicaux de comprendre la physiologie humaine et de traiter des maladies. Quatre milliards de personnes dépendent principalement des médicaments naturels, et environ 70 % des médicaments contre le cancer sont soit des produits naturels, soit des produits synthétiques inspirés par la nature. Aux États-Unis, au moins 118 des 150 principaux médicaments délivrés sur ordonnance proviennent de sources naturelles.
La survie de l'humanité dépend de la santé des écosystèmes. Mais la nature est en crise.
La survie de l’humanité dépend de la santé des écosystèmes. Mais la nature est en crise.

En quoi la biodiversité est-elle liée à l’économie ?

La biodiversité est la base de la prospérité économique. Environ 44 000 milliards de dollars de valeur économique générée, soit plus de la moitié du PIB mondial (rapport en anglais), dépendent modérément ou fortement de la nature et des services qu’elle fournit. La construction, l’agriculture, l’alimentation et les boissons sont les trois principales industries qui dépendent le plus de la nature. Ces industries nécessitent soit l’extraction directe de ressources des forêts et des océans, soit dépendent de services écosystémiques tels que des sols sains, une eau propre, la pollinisation et un climat stable. Parmi les centaines de millions de personnes qui vivent dans la pauvreté, plus de 70 % d’entre elles dépendent des ressources naturelles pour gagner leur vie, que ce soit grâce à l’agriculture, la pêche, la sylviculture ou d’autres activités liées à la nature. elephants_cm620f.jpg

Comment participer

La Journée mondiale des abeilles (20 mai) et la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement (21 mai), la Journée internationale de la diversité biologique (22 mai) sont toutes consacrées à la sensibilisation aux domaines qui touchent aux différents objectifs de la Convention sur la diversité biologique, à savoir la conservation de la biodiversité ; la santé, la sécurité alimentaire et la biodiversité ; et les personnes, la culture et la biodiversité. La Journée mondiale de l’environnement, le 5 juin, célèbre également la biodiversité. Le thème de cette journée, par exemple « Le temps de la nature » en 2022, met en lumière la manière dont la nature fournit des services vitaux à l’humanité et l’urgence de mettre un terme à sa destruction. Consultez les sites web de ces événements pour accéder à des outils, des ressources éducatives et des kits de médias sociaux pour vous aider à vous informer et à vous sensibiliser à ces questions cruciales.
La nature est en crise en raison de la perte de biodiversité et d’habitat, le réchauffement climatique et la pollution toxique. Ne pas agir, c’est faillir à l’humanité. Pour se protéger contre les futures menaces mondiales, une gestion saine des déchets médicaux et chimiques dangereux, une intendance solide et mondiale de la nature et de la biodiversité et un engagement clair à « reconstruire en mieux », à créer des emplois verts et à faciliter la transition vers des économies neutres en carbone sont nécessaires. L’humanité dépend des mesures prises dès maintenant pour assurer un avenir résistant et durable. La Décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes 2021-2030, menée par le Programme des Nations unies pour l’environnement, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture et des partenaires, couvre les écosystèmes terrestres ainsi que côtiers et marins. Il s’agit d’un appel mondial à l’action, qui rassemblera le soutien politique, la recherche scientifique et la puissance financière afin d’intensifier massivement la restauration.

 

Documents joints

A lire

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

La consommation écoresponsable et les jeunes : faites ce qu’on dit, pas ce qu’on fait ?

Découvrez dans cet avis-d’expert, les 3 raisons pour lesquelles...

Comment s’adapter à la chaleur en gardant son logement frais tout l’été ?

Rester au frais dans son logement en été, tout...

(Re)donner et faire confiance à la jeunesse dans notre société

La Fabrique Spinoza publie une étude scientifique qui dépeint...

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie un livre vert intitulé « Risque climatique et impact en assurance ». Cette chaire académique...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS), SNCF Réseau mène une démarche pionnière dans le monde des gestionnaires d’infrastructure. Il...

Pourquoi arracher les haies malgré les bénéfices environnementaux et sociaux de leur maintien ?

Depuis 40 ans, les haies font l’objet de politiques publiques qui tentent de dissuader les agriculteurs n’en voyant plus l’utilité de les arracher. Si l’inefficacité...