Dans l'actualité :

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures...

Restauration de la nature : une victoire citoyenne pour la biodiversité !

Le Parlement européen a franchi une étape décisive pour...

Installer des panneaux solaires en 2024

Alors que les coûts de l'énergie explosent, le prix...

Les forêts peuvent aider à sortir des multiples crises que le monde traverse, selon la FAO

Les membres d'une communauté aident à préserver une forêt au Viet Nam.
Les membres d’une communauté aident à préserver une forêt au Viet Nam.
Développement durable (ODD) Les multiples crises auxquelles le monde est confronté (Covid-19, conflits, crise climatique et perte de biodiversité) font subir des effets dont on peut se relever avec l’aide des forêts, mais cela passe par une intensification des mesures requises pour déverrouiller leur potentiel, estime la FAO dans un nouveau rapport publié lundi. cb9363frpdf-1ad6.pdfDans l’édition 2022 de La Situation des forêts du monde, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) définit trois solutions forestières : mettre fin à la déforestation et restaurer les terres dégradées; développer l’agroforesterie; utiliser les forêts sur un mode durable et créer des chaînes de valeur respectueuses de l’environnement. « La poursuite équilibrée et simultanée de ces objectifs touchant les forêts peut aider à endiguer les crises auxquelles l’humanité et la planète sont confrontées, tout en engendrant des atouts économiques durables, en particulier dans les communautés rurales (souvent isolées) », résume le Directeur général de la FAO, Qu Dongyu dans son avant-propos à ce rapport, présenté à l’occasion du XVe Congrès forestier mondial qui se tient à Séoul. Les solutions sont proposées « en retenant l’idée que l’interdépendance des crises planétaires est porteuse de vastes implications économiques, sociales et environnementales qui n’admettent de solutions que si on les aborde dans leur totalité », ajoute M. Qu.
Les sociétés pourraient faire un meilleur usage des forêts en vue de préserver la biodiversité, de mieux assurer le bien-être humain et de dégager des revenus chez les populations rurales
Les sociétés pourraient faire un meilleur usage des forêts en vue de préserver la biodiversité, de mieux assurer le bien-être humain et de dégager des revenus chez les populations rurales

Pas d’économie saine sans une planète en bonne santé

L’argumentaire développé dans le rapport est le suivant :
  • 1. L’arrêt de la déforestation et l’entretien des forêts permettraient d’éviter l’émission de 3,6 +/- 2 gigatonnes d’équivalent dioxyde de carbone par an entre 2020 et 2050, dont environ 14% de ce qui est nécessaire jusqu’en 2030 pour maintenir le réchauffement planétaire en dessous de 1,5 °C, tout en sauvegardant plus de la moitié de la biodiversité terrestre.
  • 2. La restauration des terres dégradées et l’expansion de l’agroforesterie – 1,5 milliard d’hectares de terres dégradées appellent une restauration, et l’augmentation du couvert arboré pourrait relancer la productivité agricole sur un milliard d’hectares supplémentaires. La restauration des terres dégradées par le boisement et le reboisement pourrait à bon compte retirer de l’atmosphère 1,5 gigatonnes d’équivalent dioxyde de carbone entre 2020 et 2050, ce qui reviendrait à retirer de la circulation 325 millions de voitures particulières à essence tous les ans.
  • 3. L’utilisation durable des forêts et la création de chaînes de valeur respectueuses de l’environnement aideraient à répondre à la demande future de matières, sachant que la consommation mondiale de toutes les ressources naturelles est appelée à faire plus que doubler, en passant de 92 milliards de tonnes en 2017 à 190 milliards de tonnes en 2060; elles permettraient aussi de soutenir la durabilité des économies avec de meilleures perspectives d’emplois et des moyens de subsistance mieux assurés.
Les sociétés pourraient faire un meilleur usage des forêts et des arbres en vue de préserver la biodiversité, de mieux assurer le bien-être humain et de dégager des revenus, en particulier chez les populations rurales affirme le rapport, en ajoutant qu’il « ne saurait y avoir d’économie saine sans une planète en bonne santé ». Cependant, les investissements actuels dans les forêts se situent très en deçà des besoins. Selon une estimation, la somme des financements des solutions forestières doit être triplée d’ici à 2030, et multiplié par quatre d’ici à 2050, pour que le monde atteigne les objectifs de neutralité en matière de climat, de biodiversité et de dégradation des terres, sachant que les besoins de financement pour la seule création de forêts et leur gestion sont estimés à 203 milliards de dollars par an d’ici à 2050. Situation des financements pour la nature

Les solutions forestières: avancer dans leurs itinéraires

Le rapport présente ce que peuvent être les modalités d’une progression rapide dans les itinéraires des solutions forestières:
  • Orienter le financement de la relance sur des politiques visant le long terme par la création d’emplois durables et viables pour l’environnement, et mobiliser davantage le secteur privé dans les politiques d’investissement;
  • Développer la faculté d’agir des acteurs locaux, y compris les femmes, les jeunes et les populations autochtones, et leur offrir des incitations à adopter un rôle de premier plan dans les solutions forestières;
  • Procéder à une sensibilisation et engager un dialogue sur les politiques publiques concernant l’utilisation durable des forêts comme moyen d’atteindre des objectifs économiques et environnementaux simultanément;
  • Créer des synergies d’amplitude maximale entre les trois itinéraires de solutions forestières et entre les politiques agricoles, forestières et environnementales, en s’abstenant d’opérer des arbitrages autant que faire se peut.
Le rapport présente un large éventail d’exemples qui, dans le monde entier, illustrent l’importance vitale des forêts et des arbres pour les moyens de subsistance des populations, et signale un certain nombre d’initiatives qui accompagnent ces aspects– du rôle clé des produits forestiers non ligneux en Turquie et du bois-énergie en Géorgie à la sylviculture artisanale en Chine et au Vietnam, en passant par le charbon de bois de production durable en Côte d’Ivoire et la titrisation des droits fonciers en Colombie.

Activités de la FAO dans le secteur forestier

capture_d_e_cran_2022-05-04_a_20.51_02.png L’axe du Programme forestier de la FAO consiste à induire une transformation bénéfique pour les forêts et les populations qui en sont tributaires, en contribuant à la réalisation du Programme 2030 pour le développement durable et à la concrétisation des objectifs de développement durable. La démarche adoptée par la FAO associe des objectifs économiques, sociaux et environnementaux de façon équilibrée, afin de permettre à la génération actuelle de tirer parti des ressources forestières de la planète tout en préservant ces ressources qui doivent pouvoir répondre aux besoins des générations futures.

En savoir plus sur ce thème

forestsdbeb7cf7-14ce-4c34-aed7-af4a50a535ab.mp4Résumé de La Situation des forêts du monde 2022Situation des forêts du monde 2022Programme forestier de la FAOVideo: Le rapport sur La Situation des forêts du monde 2022 : Une relance verte et des économies inclusives, résilientes et durables (En anglais)

 

Documents joints

A lire

Efficacité, rénovation et transition énergétique : ambition 2030

Chantier prioritaire de la planification écologique, la rénovation énergétique...

Que veut le Rassemblement national sur le climat ?

À l'approche des élections européennes, le Pacte vert est...

Élu(e)s pour agir ? Rejoignez le réseau Ademe !

Gilles Pérole est adjoint au maire de Mouans-Sartoux (06)...

Quand les agriculteurs s’impliquent dans les énergies renouvelables

Quand agriculteurs et riverains d’un territoire s’associent pour développer...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures...

Baromètre de confiance envers les fruits et légumes frais

Avec + 4,9 % d'après l'INSEE, l'inflation des produits...

Fédérer agriculteurs et entreprises pour régénérer notre terre

L’agriculture, c’est 40% des surfaces terrestres et 25% des...

Roots of Tomorrow : un Jeu Vidéo gratuit pour comprendre l’agroécologie

Gamabilis, studio indépendant français, a créé Roots of Tomorrow,...

Etudiant-e ? Secoue ton campus !

D’après la Consultation Nationale Étudiante 2023, 74% des étudiant·es...

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures diplômés chaque année. Syntec-Ingénierie, la fédération professionnelle de l’ingénierie, lance une campagne de communication qui...

Restauration de la nature : une victoire citoyenne pour la biodiversité !

Le Parlement européen a franchi une étape décisive pour restaurer et protéger de la biodiversité en Europe en adoptant le règlement sur la restauration...

Installer des panneaux solaires en 2024

Alors que les coûts de l'énergie explosent, le prix de vente du surplus d'électricité généré par des panneaux photovoltaïques est désormais indexé sur l'inflation....