Dans l'actualité :

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...
Une étude nationale ECO-TRACC de l’OID et l’I4CE révèle

Les conséquences dévastatrices du changement climatique sur le secteur du bâtiment

Bat-ADAPT analyse la résilience climatique du bâtiment

Une étude conjointe de l’Observatoire de l’Immobilier Durable (OID) et de l’Institut de l’Économie pour le Climat (I4CE) met en lumière les risques majeurs que le changement climatique fait peser sur le secteur du bâtiment en France, appelant à une action immédiate pour l’adaptation et l’atténuation. Renforcer la résilience des bâtiments est un chantier d’envergure auquel les acteurs de l’immobilier ont pour unique choix de se préparer. C’est également dans ce contexte que l’OID poursuit le développement de Bat-ADAPT, son outil d’aide à la décision permettant de réaliser une analyse de résilience climatique pour le bâtiment.

Une récente étude menée en partenariat avec l’Observatoire de l’Immobilier Durable (OID) et l’Institut de l’Économie pour le Climat (I4CE) met en lumière les conséquences dévastatrices du dérèglement climatique sur le secteur du bâtiment en France. L’année 2023 a été la plus chaude jamais enregistrée depuis le début de l’ère préindustrielle, avec une anomalie de la température globale moyenne de l’atmosphère de +1,45 °C. En 2024, cette tendance se poursuit et s’installe désormais comme une nouvelle norme, avec le mois de mars enregistrant la température la plus chaud (+1,68°C), marquant ainsi le 10ème mois consécutif à battre un record de chaleur.

Le changement climatique est une réalité, l’urgence est là, l’inaction est impensable, l’atténuation un impératif et l’adaptation incontournable.

Le calcul du risque climatique

Inconfort, inhabitabilité, fissures, endommagement et incendies : l’avenir pour le secteur du bâtiment face à des risques croissants

Le rapport met en évidence une augmentation significative de l’exposition liés au changement climatique, pour les vagues de chaleur, la sécheresse et les retrait-gonflement des argiles (RGA), les feux de forêt et les inondations liées aux précipitations intenses, qui auront un impact direct sur le confort, la sécurité et les modes de vies des français.es.

L’étude porte spécifiquement sur les aléas ci-dessus

Dans une France à +4°C :

  • La quasi-totalité du territoire hexagonale sera fortement ou très fortement exposée aux vagues de chaleur, à l’exception des zones de hautes montagnes et de l’extrême nord-ouest.
  • En raison des périodes de sécheresses plus intenses et plus fréquentes, on observera une intensification majeure du phénomène de retrait et gonflement des argiles, avec une très forte exposition couvrant les 2/3 du territoire.
  • Autrefois concentrée dans le sud de la France (80% des zones méditerranéennes sont classées à une exposition très forte ou exceptionnelle), une exposition supérieure à la moyenne aux feux de forêt concernera près de la moitié du territoire.
  • Pour les précipitations moins fréquentes mais plus intenses, le nord de la France (Normandie et Hauts-de-France) et l’est (Grand-Est) seront les plus fortement exposés à des inondations, avec respectivement 52% et 56% des surfaces concernées par une exposition très forte.
Évolution du niveau d’exposition au risque de vague de chaleur et îlots de chaleur urbains

Un appel à l’action pour l’adaptation et l’atténuation

Face à ces défis, l’étude souligne l’urgence de s’adapter au changement climatique tout en poursuivant les efforts d’atténuation.

 » Il est impératif que le secteur du bâtiment intègre des stratégies d’adaptation pour faire face aux impacts du changement climatique, qui sont déjà une réalité incontournable, Il est crucial comprendre les risques, anticiper les impacts et adapter le bâtiment »

Cristhian Molina, Chef de projets, à l’OID
Évolution du niveau d’exposition au risque de sécheresse et retrait et gonflement des argiles

Pour les quatre aléas étudiés, l’exposition est très sensible au degré de réchauffement considéré (+2,1°C, +2,7°C, +4°C). Chaque fraction de degré compte, les efforts d’atténuation doivent s’accélérer pour éviter un scénario catastrophe qui pourrait aller au-delà des +4°C et des conséquences désastreuses déjà modélisées.


Le réveil climatique de la France a sonné

La France a pris un tournant décisif en matière de politique climatique en mettant l’accent sur l’adaptation, auparavant négligée au profit de l’atténuation. Le rapport de la Cour des comptes, soulignant les lacunes et les besoins urgents en matière d’adaptation au changement climatique, a renforcé ce changement de paradigme. Face à la perspective d’un réchauffement de +4°C, le secteur immobilier doit se mobiliser à intégrer à la fois l’atténuation et l’adaptation, assurant la sécurité, le confort, l’habitabilité des bâtis et les modes de vie des générations futures.

Alors que nous nous dirigeons vers un futur incertain, la prévision et la préparation seront nos meilleurs alliés. Il est crucial de reconnaître que s’adapter au changement climatique n’est pas simplement une option, mais une nécessité impérieuse pour assurer la sécurité et la prospérité des générations futures. La politique d’adaptation doit être vue comme une composante intégrale de notre réponse au changement climatique, aussi importante que les efforts d’atténuation.

Cristhian Molina – Chef de projets OID

À propos :

L’Observatoire de l’Immobilier Durable (OID) est un espace d’échange indépendant du secteur immobilier sur le développement durable et l’innovation. L’Institut de l’Économie pour le Climat (I4CE) est un institut de référence qui fournit une expertise économique et financière sur les enjeux du climat et de la transition énergétique.

https://o-immobilierdurable.fr/

A propos de l’OID :

Association indépendante, L’Observatoire de l’Immobilier Durable (OID) a pour but d’accélérer la transition écologique du secteur de l’immobilier en France et à l’international. Composée d’une centaine d’adhérents et partenaires parmi lesquels les leaders de l’immobilier, l’OID constitue la référence pour toute la chaîne de valeur du secteur, et promeut l’intelligence collective pour résoudre les problématiques environnementales, sociales et sociétales de l’immobilier. L’OID produit des ressources et outils au service de l’intérêt général qui permettent d’agir directement auprès du secteur privé et des pouvoirs publics.

A lire

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (Cpccaf) est, depuis son origine en 1973, au service de la croissance...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux du Pays d’Aix, la nouvelle Zone de Rejet Végétalisée de la Station d’Épuration a été...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage à l’échelle des entreprises ! C’est pourquoi l’Impact Tank et le Groupe SOS prennent position...

1 COMMENTAIRE

  1. […] Une étude conjointe de l’Observatoire de l’Immobilier Durable (OID) et de l’Institut de l’Économie pour le Climat (I4CE) met en lumière les risques majeurs que le changement climatique fait peser sur le secteur du bâtiment en France, appelant à une action immédiate pour l’adaptation et l’atténuation. Renforcer la résilience des bâtiments est un chantier d’envergure auquel les acteurs de l’immobilier ont pour unique choix de se préparer. C’est également dans ce contexte que l’OID poursuit le développement de Bat-ADAPT, son outil d’aide à la décision permettant de réaliser une analyse de résilience climatique pour le bâtiment.  […]