Dans l'actualité :

Un MOOC pour comprendre la crise écologique et réinventer l’entreprise

Le MOOC gratuit et multi niveaux : Transformer l’entreprise pour...

Le méthane dans les stratégies d’atténuation : un enjeu majeur.

Les émissions de gaz à effet de serre (GES)...

Introduction à l’entreprise régénérative  : un parcours 100% digital de Butterfly School

La Butterfly School propose un parcours 100% digital pour...
Congrès des Parcs naturels régionaux du 6 au 8 octobre 2010

La biodiversité, atout des territoires ?

Au Parc naturel régional de la Montagne de Reims

« La biodiversité, atout des territoires ? », préserver la biodiversité et développer les territoires, tel sera le thème du congrès national 2010 des Parcs naturels régionaux qui se tiendra dans le PNR de la Montagne de Reims, au Centre des congrès de Reims, les 6, 7 et 8 octobre 2010. Un millier de congressistes issus des 46 Parcs français et leurs partenaires seront accueillis par Jean-Louis Joseph, président de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France et Dominique Lévèque, président du Parc de la Montagne de Reims. La Secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, Chantal Jouanno, ouvrira les travaux. Bernard Chevassus-au-Louis introduira la table ronde sur le thème de « Biodiversité et Economie ». 7 ateliers et 14 circuits permettront de pousser plus loin la réflexion autour du thème de la biodiversité avec l’agriculture, l’urbanisme, l’énergie, l’éducation… Un marché aux initiatives présentera les actions exemplaires issues des territoires des Parcs.

Trois questions à JEAN-LOUIS JOSEPH[[Président de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France depuis 2002 et du Parc naturel régional du Luberon, Jean-Louis Joseph est également maire de La Bastidonne (Vaucluse), commune rurale de 700 habitants. Il est également vice-président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, délégué aux finances, à l’agriculture et à la forêt, Président de la FEDARENE ( fédération européenne des régions et des agences régionales pour l’énergie et l’environnement ) et membre du Comité des Régions de l’Union européenne depuis 1994.]], Président de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France et à DOMINIQUE LEVÊQUE[[Conseiller général de la Marne, membre de la Commission permanente et de la 5e commission (affaires éducatives, culturelles, sportives et tourisme). Maire d’Aÿ-Champagne (chef-lieu de canton de 4 190 habitants). Président de la Communauté de Communes de la Grande Vallée de la Marne Président de la commission « Europe & International » de la FPNR. Membre du Bureau de la FPNR. Vice-Président de la section française d’Europarc.]], Président du Parc naturel régional de la Montagne de Reims. En quoi les Parcs ont-ils et peuvent-ils spécifiquement contribuer à la préservation de la biodiversité ? DOMINIQUE LEVÊQUE : « Les Parcs naturels régionaux ont certes été créés dans les années 60, dans la perspective d’un développement économique – qu’on appellerait durable aujourd’hui – mais aussi avec une volonté de préservation des paysages, du patrimoine, de la faune ainsi que de la flore. C’est en quelque sorte l’essence même des 46 Parcs naturels régionaux de France et la liste est longue des actions engagées par ceux-ci pour préserver la biodiversité qu’elle soit extraordinaire ou ordinaire ».
Jean-Louis Joseph Président de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France
Jean-Louis Joseph Président de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France
JEAN-LOUIS JOSEPH : « Les Parcs conjuguent depuis leurs débuts la préservation du patrimoine naturel et les préoccupations de vie des territoires. Progressivement, de « contraintes acceptées », ils passent à une politique dynamique intégrant la biodiversité comme un atout des actions humaines au quotidien. Ils sont tout à la fois sur les terrains de la connaissance et de sa diffusion, de la gestion concertée de l’espace dans laquelle ils interviennent comme des médiateurs actifs ». Comment un Parc comme celui de la Montagne de Reims, situé sur un territoire à très forte valeur économique, peut-il influer sur la conservation de l’environnement ? JEAN-LOUIS JOSEPH : « Mais la préservation de la biodiversité contribue au développement socio-économique d’un territoire. Le Parc naturel régional de la Montagne de Reims est là pour en apporter la preuve comme les autres Parcs. Il est connu pour son vignoble mais détient des parties naturelles et forestières et doit générer des partenariats avec les agriculteurs, les forestiers pour la conservation d’une nature parfois dite « ordinaire » mais qui n’en reste pas moins essentielle. Par l’importance justifiée qu’accorde l’opinion publique à ce sujet, les acteurs économiques ne peuvent l’ignorer, d’autant plus lorsque l’on se trouve être dans les fleurons des produits français ».
Dominique Lévêque Président du Parc naturel régional de la Montagne de Reims
Dominique Lévêque Président du Parc naturel régional de la Montagne de Reims
DOMINIQUE LEVÊQUE : « C’est vrai. C’est justement parce qu’il faut préserver cette forte valeur économique du champagne que la profession viti-vinicole a pris conscience de la nécessité de préserver l’environnement en redécouvrant des pratiques culturales plus respectueuses des équilibres biologiques et en limitant de manière conséquente l’utilisation des intrants chimiques. L’équipe du Parc accompagne avec force ce mouvement engagé maintenant depuis plusieurs années en partenariat avec les techniciens du Comité Interprofessionnel des Vins de Champagne et les viticulteurs soucieux de favoriser le développement durable. Car chacun se rend bien compte qu’il en va de l’image même du vin de champagne et donc de son avenir. Il est d’ailleurs à signaler que dans le cadre de la nouvelle charte approuvée par décret du Premier ministre en avril 2009, une convention d’objectifs a été signée avec le Comité Interprofessionnel des Vins de Champagne ». À l’avenir, quel rôle particulier devront jouer les Parcs pour continuer, parmi tant d’autres acteurs de la protection de la nature, à voir leur expertise reconnue comme spécifique ? JEAN-LOUIS JOSEPH : « Experts, les Parcs peuvent l’être, mais ils sont aussi des vulgarisateurs. N’oublions pas leur mission éducative. Elle est dans le quotidien de l’action des parcs auprès des écoles, auprès du public… Détenteurs d’une connaissance, présents au quotidien, leur positionnement est essentiel pour la protection des espaces et des espèces remarquables, la définition des trames vertes et bleues issues du Grenelle de l’environnement, la conduite d’actions de recherche. Ils peuvent fédérer, faire avancer les choses avec tous les partenaires dont ceux du milieu associatif, très attachés à ces questions ». DOMINIQUE LEVÊQUE : « Outre le fait que les Parcs naturels régionaux représentent des territoires – mais ils ne sont pas seuls dans ce cas – ils sont riches d’une expérience qui remonte à plus de 40 ans. Leur réseau animé par la Fédération des Parcs est particulièrement dense et riche d’expériences diverses et variées. Enfin, la pluri-disciplinarité de leurs équipes en fait de véritables locomotives dans une politique de développement durable. Ils sont enfin en capacité de mobiliser tous les acteurs publics (depuis l’Europe jusqu’aux communes) mais aussi privés et associatifs au service d’une dynamique locale associant protection de l’environnement et développement économique ».

Programme du Congrès

Congrès des Parcs naturels régionaux du 6 au 8 octobre 2010
Congrès des Parcs naturels régionaux du 6 au 8 octobre 2010
7 ateliers : – Comment l’agriculture peut-elle continuer à produire tout en préservant mieux la biodiversité ? – Maintien de la biodiversité en forêt : gage d’une approche multifonctionnelle et durable ? – L’insertion sociale et professionnelle par des actions en faveur de la biodiversité, une utopie ? – Cultiver un urbanisme vert ? – Infrastructures énergétiques et biodiversité : peut-on concilier harmonieusement enjeux énergétiques et environnementaux ? – Rapprocher l’Homme et la nature : quelle contribution de l’éducation à l’environnement et des démarches participatives ? – Economie et biodiversité : synergie ou antagonisme ? Avec les interventions de Jean-Marc Michel (Directeur général de l’Aménagement, du Logement et de la Nature au MEEDDM), Bernard Chevassus-au-Louis (Inspecteur général de l’Agriculture), Claire Tutenuit (Directrice « Entreprises pour l’Environnement »), François Letourneux (Président du Comité français de l’UICN), Bettina Laville (Membre du Conseil d’Etat), Jean Charles Bocquet (Directeur général de l’Union des Industries de la Protection des Plantes), Joseph van der Stegen (Direction générale des Ressources naturelles et de l’Environnement), Paul Raoult (Président du Parc naturel régional de l’Avesnois), Didier Marteau (Président de la Chambre d’agriculture de l’Aube, Président de la Commission Environnement et biodiversité des Chambres d’agriculture), Jean-Paul Bachy (Président du Conseil Régional de Champagne-Ardenne), Adeline Hazan (Maire de Reims), Daniel Chomet (Président du Parc naturel régional de la Martinique), Jean-Jacques Boussaingault (Président fondateur du Parc naturel régional du Gâtinais français), Laurent Godé (Responsable du service environnement du Parc naturel régional de Lorraine), Sylvain Plantureux (Professeur à l’Institut National Polytechnique de Lorraine, membre de l’unité de recherche INPL-INRA Agronomie et Environnement), Yves François (Agriculteur en Rhône-Alpes dans le département de l’Isère), Philippe Mestelan (Chargé de mission agri-environnement), Stéphanie Gilard (Ingénieure agronome de formation), Marianne Le Bail (Professeur en agronomie à AgroParistech), Guénola Pérès (Equipe RBPE, UMR CNRS EcoBio, Université Rennes 1), Anne-Catherine Loisier (Maire de Saulieu), Carole Zakin (Animation du réseau « forêt – filière bois » de la fédération des Parcs), Gérard Moulinas (Conseiller spécial à la Fédération des Parcs), Christian Bruneel (Directeur adjoint du Parc naturel régional du Haut-Jura), Eric Brua (Directeur du Parc naturel régional des Vosges du Nord), Francis Aubert (Professeur à Supagro Dijon), Estelle Jacquet (Chargée de mission à l’association régionale Etudes et Chantiers Bretagne et Pays de la Loire), Anne-Marie Stiévenart (Vice-présidente du Parc naturel régional de L’Avesnois), Jean-Philippe Caumont (Directeur du Parc naturel régional du Morvan), Christophe Vernier (Responsable Développement Durable au Crédit Coopératif), Jean-Luc Descrimes (Directeur Adjoint du Marais du Vigueirat), Arnaud Gossement (Avocat associé au Cabinet Huglo-Lepage & Associés), Catherine Delannoy (Chargée de mission Urbanisme et Aménagement du Territoire), Olivier Claude (Directeur du Parc naturel régional des Ballons des Vosges), Loic Bidault (Directeur du Parc naturel régional de Loire-Anjou-Touraine), Jean-François Lesigne (Attaché environnement à Réseau de Transport d’Electricité), Didier Olivry (Directeur du Parc naturel régional de Camargue), Patrick Pelle (Ingénieur de l’Ecole Centrale de Lyon), Marc Gastambide (Directeur de la Fédération des parcs naturels régionaux) … … Projection du film « Un monde pour soi » : un film d’interpellation pour un urbanisme rural durable. Pour en savoir plus sur ce film, cliquez ici. – Télécharger le programme complet au format PDF en cliquant ici.

 

A lire

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Comment s’adapter à la chaleur en gardant son logement frais tout l’été ?

Rester au frais dans son logement en été, tout...

(Re)donner et faire confiance à la jeunesse dans notre société

La Fabrique Spinoza publie une étude scientifique qui dépeint...

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions écologiques et sociales en Occitanie.

Un MOOC pour comprendre la crise écologique et réinventer l’entreprise

Le MOOC gratuit et multi niveaux : Transformer l’entreprise pour la transition écologique, lancé en 2021 en accès libre par le Collège des Directeurs Développement...

Le méthane dans les stratégies d’atténuation : un enjeu majeur.

Les émissions de gaz à effet de serre (GES) sont calculées grâce à un outil comptable, le Pouvoir de Réchauffement Global (PRG), utilisé dans...

Introduction à l’entreprise régénérative  : un parcours 100% digital de Butterfly School

La Butterfly School propose un parcours 100% digital pour penser croissance et décroissance, performance et ralentissement, observer les transformations possibles des modèles économiques, appliquer...