Dans l'actualité :

Des Assises nationales pour construire l’avenir du vivant dans le milieu urbain

Les Assises nationales de l’animal en ville 2024 sont...

10 apprentissages clés du Baromètre RSE 2024

Vendredi, une start-up sociale pionnière dans l'intégration de l'engagement...

« Urgence climatique » : une action à l’inverse des mots, malgré l’enfer des chiffres

On parle depuis plus de 20 ans d'urgence climatique !...

L’Europe doit encore relever le défi de la surconsommation selon les Amis de la Terre

Alors que la pression sur les ressources naturelles mondiales s’intensifie, le Parlement européen a s’est positionné pour que l’Europe mesure les ressources qu’elle consomme. Mesurer nos consommations est une étape clé vers une utilisation plus efficace des ressources, à intégrer aux objectifs définis dans la stratégie économique Europe 2020. Cependant, pour les Amis de la Terre, l’Europe doit aussi définir des objectifs clairs de réduction de son utilisation de ressources.

Les Parlementaires européens se sont exprimés sur la feuille de route vers une Europe efficace dans l’utilisation des ressources publiée par la Commission européenne [[Commission européenne (2011). Feuille de route vers une Europe efficace dans l’utilisation des ressources ]]. En votant en faveur de la mesure de l’utilisation des ressources, ils ont ouvert la voie à la mise en place de politiques clés pour que l’Europe se prémunisse face à la raréfaction et à l’augmentation inexorable du prix des ressources. Des objectifs clairs sont néanmoins nécessaires pour s’attaquer à la surconsommation européenne des ressources naturelles de la planète.

Ariadna Rodrigo, chargée de campagne Utilisation des ressources pour les Amis de la Terre Europe, a déclaré : «Nous avons maintenant pleinement le soutien du Parlement pour que l’Europe commence à mesurer sa consommation en terres, en eau, en carbone et l’empreinte des matériaux ; une étape clé pour assurer que l’Europe devienne plus économe en ressources. Mais il est essentiel de ne pas omettre de s’occuper du problème de la surconsommation des ressources naturelles mondiales en élaborant des objectifs visant à réduire, en valeurs absolues, l’utilisation des ressources de l’Europe ».

Une série de quatre indicateurs pour mesurer la consommation de terres, d’eau, de carbone et de matériaux [[Ces quatre indicateurs de l’utilisation de ressources mesure notre consommation de ressources clés à savoir : l’eau, la terre, le carbone et les matières premières. Ces indicateurs sont exprimés en unités physiques « concrètes » et sont calculés à partir d’une méthodologie transparente. Plus d’information sur ces indicateurs ]] a été privilégiée à un indicateur «productivité des ressources». Ce choix met une nouvelle fois en évidence les préoccupations que suscite cet indicateur qui manque de transparence et qui n’est pas adapté à son objet. Les mesures pour interdire la mise en décharge des déchets et l’incinération des déchets recyclables ou compostables, et atteindre l’objectif « zéro déchet » ont été soutenues – une première pour un changement radical dans les politiques des déchets en Europe. La feuille de route vers une Europe efficace dans l’utilisation des ressources et le rapport du Parlement mettent en revanche principalement l’accent sur les bénéfices économiques résultants d’une meilleure utilisation des ressources [[L’efficacité des ressources pourrait permettre de réaliser d’importantes économies à travers l’Europe – Une étude réalisée pour le gouvernement britannique a montré que 28 milliards d’euros d’euros pourraient être économisés rien qu’au Royaume-Uni. Des économies pourraient également être réalisées via un meilleur recyclage et une gestion des déchets ]].

Pour Camille Lecomte, chargée de campagne aux Amis de la Terre France : « L’Europe devrait être proactive en prenant des mesures pour améliorer la façon dont nous utilisons les ressources et tirer le meilleur parti des avantages économiques, sociaux et environnementaux que cela comporte. La Commission européenne – et les gouvernements nationaux – doivent cesser de retarder leur action et commencer à prendre des mesures ».

Les impacts sociaux et environnementaux de la surconsommation européenne des ressources se font déjà sentir – la demande croissante de terres agricoles pour des cultures destinées à l’alimentation animale ou aux agrocarburants, conduit à la destruction d’habitats écologiques de grande valeur et à l’accaparement des terres des populations locales [[Friends of the Earth Europe. (2010). Africa: Up for grabs – The scale and impact of land grabbing for agrofuels.]].


LIRE AUSSI :

– http://cdurable.info/REDuSE-un-site-d-information-pour-reduire-sa-consommation-de-ressources-naturelles.html

A lire

Le Service Civique écologique pour les jeunes de 16 à 25 ans

Dérèglements climatiques, menace de la biodiversité, expansion des déchets...

Quelle place pour l’écologie dans le débat public ?

Le débat public sur l'écologie, s'il est devenu plus...

Féris Barkat porte la voix de la génération Banlieues Climat

Féris Barkat est le fondateur de Banlieues Climat, une...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...

Zéro Artificialisation Nette pour réduire le mal-logement

Comment créer 400 000 nouveaux logements chaque année pendant...

Mode : comment passer du jetable au durable ?

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de...

Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de la construction

Le Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...

Des Assises nationales pour construire l’avenir du vivant dans le milieu urbain

Les Assises nationales de l’animal en ville 2024 sont une initiative des rédactions du magazine 30 Millions d’amis et de Peuple-animal.com, édités par 1Health,...

10 apprentissages clés du Baromètre RSE 2024

Vendredi, une start-up sociale pionnière dans l'intégration de l'engagement au cœur de la culture des entreprises, en collaboration avec Kantar Insights et 11 partenaires, nous dévoile les résultats...

« Urgence climatique » : une action à l’inverse des mots, malgré l’enfer des chiffres

On parle depuis plus de 20 ans d'urgence climatique ! Cette expression remonte à 1997 dans la presse française, nous rappelle Iris Viloux (Université Paris-Panthéon-Assas). Et...