Dans l'actualité :

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures...

Restauration de la nature : une victoire citoyenne pour la biodiversité !

Le Parlement européen a franchi une étape décisive pour...

Installer des panneaux solaires en 2024

Alors que les coûts de l'énergie explosent, le prix...

Ecouter et agir sur des bases scientifiques peut mettre fin au réchauffement climatique selon l’ONU

Les dirigeants mondiaux doivent écouter et agir sur la base d’orientations scientifiques solides pour réduire de toute urgence le réchauffement climatique, a déclaré lundi le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, dans un message vidéo à l’ouverture de la nouvelle session du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).
L'eau s'accumule après la pluie dans le désert d'Oman.
L’eau s’accumule après la pluie dans le désert d’Oman.
Soulignant le besoin urgent de mettre fin au réchauffement climatique avec des faits « réels et concrets », le chef de l’ONU a déclaré que le prochain rapport du Groupe d’experts avant la prochaine Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP28), qui se tiendra à Dubaï en novembre, arrive à un moment charnière.

Point critique

« Notre monde est à la croisée des chemins et notre planète est dans le collimateur », a-t-il déclaré. « Nous approchons du point de non-retour, du dépassement de la limite internationalement convenue de 1,5 degrés Celsius de réchauffement climatique. Nous sommes parvenus à un seuil critique ».

Les preuves sont claires, convaincantes et irréfutables.

Le panel, un organe des Nations Unies chargé d’évaluer la science liée au changement climatique, a présenté, pendant des décennies, des preuves claires de la façon dont les personnes et la planète sont affectées par la destruction du climat. Sa nouvelle évaluation sera le premier rapport complet depuis l’Accord de Paris sur le changement climatique, adopté en 2015.
« Vous avez monté le dossier, exposant la science du changement climatique et l’urgence de l’action climatique », a déclaré M. Guterres. « Les preuves sont claires, convaincantes et irréfutables ».
Les conclusions du Groupe soulignent la nécessité d’agir maintenant, a-t-il déclaré. Citant plusieurs rapports récents du GIEC, il a déclaré que des preuves en 2021 montraient pour la première fois que certains des changements apportés aux océans, à la glace et à la surface terrestre de la Terre étaient irréversibles. Ce rapport indique également que les changements sont « sans équivoque » causés par l’activité humaine, principalement par la combustion de combustibles fossiles et la création de niveaux sans précédent de gaz à effet de serre.

Des progrès sont possibles

Près de la moitié de la population mondiale vit dans la zone dangereuse des impacts climatiques, selon le rapport 2022 du GIEC. Notant que les investissements dans l’adaptation doivent être intensifiés, le rapport indique également qu’il est possible de limiter le réchauffement climatique à 1,5 degrés Celsius avec des réductions rapides et profondes des émissions dans tous les secteurs de l’économie mondiale.
« Les faits ne sont pas en cause, mais nos actions le sont », a-t-il déclaré au panel. « Il n’est pas trop tard, comme vous l’avez montré ».
À l’approche de la COP28, il a encouragé le GIEC à fournir aux dirigeants « des orientations scientifiques solides, franches et détaillées pour prendre les bonnes décisions pour les personnes et la planète ».
Les dirigeants « doivent comprendre les énormes conséquences d’un retard et les énormes avantages de choix difficiles mais essentiels pour accélérer l’élimination progressive des combustibles fossiles et combler l’écart d’émissions, pour se diriger vers un avenir sans carbone et renouvelable et pour garantir la justice climatique, en aidant les communautés à s’adapter et à renforcer leur résilience face à l’aggravation des impacts », a-t-il déclaré.
giec-2.jpg

 

A lire

Efficacité, rénovation et transition énergétique : ambition 2030

Chantier prioritaire de la planification écologique, la rénovation énergétique...

Que veut le Rassemblement national sur le climat ?

À l'approche des élections européennes, le Pacte vert est...

Élu(e)s pour agir ? Rejoignez le réseau Ademe !

Gilles Pérole est adjoint au maire de Mouans-Sartoux (06)...

Quand les agriculteurs s’impliquent dans les énergies renouvelables

Quand agriculteurs et riverains d’un territoire s’associent pour développer...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures...

Baromètre de confiance envers les fruits et légumes frais

Avec + 4,9 % d'après l'INSEE, l'inflation des produits...

Fédérer agriculteurs et entreprises pour régénérer notre terre

L’agriculture, c’est 40% des surfaces terrestres et 25% des...

Roots of Tomorrow : un Jeu Vidéo gratuit pour comprendre l’agroécologie

Gamabilis, studio indépendant français, a créé Roots of Tomorrow,...

Etudiant-e ? Secoue ton campus !

D’après la Consultation Nationale Étudiante 2023, 74% des étudiant·es...

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures diplômés chaque année. Syntec-Ingénierie, la fédération professionnelle de l’ingénierie, lance une campagne de communication qui...

Restauration de la nature : une victoire citoyenne pour la biodiversité !

Le Parlement européen a franchi une étape décisive pour restaurer et protéger de la biodiversité en Europe en adoptant le règlement sur la restauration...

Installer des panneaux solaires en 2024

Alors que les coûts de l'énergie explosent, le prix de vente du surplus d'électricité généré par des panneaux photovoltaïques est désormais indexé sur l'inflation....