Dans l'actualité :

Questions Cdurable à Nathalie Kerhoas, nouvelle présidente de Bleu-Blanc-Coeur

Lors de son assemblée générale du 30 mai dernier,...

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques...
PATRIMOINE MONDIAL

Candidature du Bassin minier du Nord-Pas de Calais au Patrimoine mondial de l’UNESCO

Présentée par la France à la prochaine session du Comité, entre le 24 juin et le 6 juillet 2012, à Saint-Pétersbourg

Tous l’espèrent, tous y croient… Depuis 10 ans, habitants, acteurs institutionnels, touristiques et associatifs, avec le soutien de l’association BMU (Bassin Minier Uni), porteuse du projet de candidature du Bassin minier du Nord-Pas de Calais à une inscription sur la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO, ont contribué à porter haut et fort le projet. Beaucoup l’ignorent encore, mais le Bassin minier regorge de trésors patrimoniaux et paysagers, qui sont autant de témoignages techniques, sociaux, culturels et environnementaux de l’empreinte de l’activité minière sur un territoire.

Ce sera la première fois qu’un bassin industriel aussi vaste -120 km de long et 4 000 hectares-, riche, dense et préservé, témoin parlant de l’histoire de la mine durant 3 siècles, sera présenté par la France à la prochaine session du Comité du Patrimoine mondial de l’UNESCO, entre le 24 juin et le 6 juillet 2012, à Saint-Pétersbourg. Pour suivre le compte à rebours, les événements et actions locales avant, pendant et après la session, les dernières actualités, …
Le dossier de candidature
Le dossier de candidature
BMU vient de mettre en ligne une nouvelle version de son site www.bmu.fr.
Extrait du dossier
Extrait du dossier
Souhaitons « Bonne Chance ! » au Bassin minier du Nord-Pas de Calais. Verdict fin juin, début juillet !!! À moins de huit semaines de l’ouverture de la session du Comité du Patrimoine mondial de l’UNESCO, l’association BMU est heureuse et fière de la mobilisation de tous, depuis 10 ans, autour de la candidature du Bassin minier du Nord-Pas de Calais à une inscription sur la Liste du Patrimoine mondial.
Extrait du dossier
Extrait du dossier
Cette mobilisation et l’exceptionnelle richesse du Bassin minier du Nord-Pas Calais qui, on le souhaite, sera consacré fin juin, début juillet, à Saint-Pétersbourg, sont mises en lumière dans un clip de 3 minutes, visible sur le tout nouveau site de l’association : www.bmu.fr.
Extrait du dossier
Extrait du dossier
Un site qui permettra de suivre le décompte et les événements locaux jusqu’à l’ouverture de la session 2012, puis, entre le 24 juin et le 6 juillet, le reporting de la délégation régionale et les délibérations du Comité. Pour tout savoir sur cette candidature, pour connaître les acteurs et porteurs du projet, l’histoire de cette folle aventure, suivre les dernières actualités et surtout soutenir le Bassin minier du Nord-Pas de Calais, rendez-vous sur www.bmu.fr. !
Le Bassin minier Nord-Pas de Calais candidat au Patrimoine mondial de l'UNESCO
Le Bassin minier Nord-Pas de Calais candidat au Patrimoine mondial de l’UNESCO
Un projet de candidature authentique
Extrait du dossier
Extrait du dossier
Projet perçu comme fou, voire utopique, au début de ce qui sera finalement une belle et symbolique aventure, la candidature du Bassin minier du Nord-Pas de Calais au Patrimoine mondial de l’UNESCO, dans la catégorie « paysage culturel évolutif vivant » sera examinée dans quelques semaines. Cette demande d’inscription qui, si elle est actée, résonnerait comme une reconnaissance pour les anciens mineurs, leur famille, les habitants, pour ce qu’ils ont fourni et pour les valeurs qu’ils défendent : le courage, l’humilité et la solidarité.
Extrait du dossier
Extrait du dossier
Une histoire dont ils peuvent être fiers et qui est force de vie pour les générations présentes et à venir et pour toutes les corporations minières du monde. Pas moins de 353 éléments (fosses, chevalements, cavaliers, cités ouvrières, écoles, équipements sportifs, édifices religieux, terrils, …) entrent dans le périmètre proposé à inscription, soit 87 communes et 4 000 hectares de paysages impactés. Un héritage issu de l’activité industrielle minière, menée durant près de 3 siècles (jusqu’en 1990), qui a transformé un paysage, créé des villes et modifié les modes de vie. Au-delà de ce patrimoine, c’est bien sûr l’empreinte culturelle et sociale (traditions, vie familiale et sociétale) –toujours vive- laissée par cette mono-industrie qui présente également une valeur universelle exceptionnelle.

 

A lire

Questions Cdurable à Nathalie Kerhoas, nouvelle présidente de Bleu-Blanc-Coeur

Lors de son assemblée générale du 30 mai dernier,...

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

La consommation écoresponsable et les jeunes : faites ce qu’on dit, pas ce qu’on fait ?

Découvrez dans cet avis-d’expert, les 3 raisons pour lesquelles...

Comment s’adapter à la chaleur en gardant son logement frais tout l’été ?

Rester au frais dans son logement en été, tout...

(Re)donner et faire confiance à la jeunesse dans notre société

La Fabrique Spinoza publie une étude scientifique qui dépeint...

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...

Questions Cdurable à Nathalie Kerhoas, nouvelle présidente de Bleu-Blanc-Coeur

Lors de son assemblée générale du 30 mai dernier, la démarche collective de qualité Bleu-Blanc- Cœur en faveur d'un modèle d’agriculture vertueux s’est transformée...

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie un livre vert intitulé « Risque climatique et impact en assurance ». Cette chaire académique...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS), SNCF Réseau mène une démarche pionnière dans le monde des gestionnaires d’infrastructure. Il...