CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Education au DD
Lettre Infos 21 du Comité 21 : Réseau des acteurs du développement durable

Spécial Education au Développement Durable

L’exemple des adhérents du Comité 21 : Associations, Collectivités et Entreprises

jeudi 27 novembre 2014
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Parmi les adhérents du Comité 21, l’exemple d’Arpège-Elior Entreprises, du Conseil régional d’Auvergne, de la Région Basse-Normandie, des villes d’Angers, Ayen et Le Havre, de l’Office français de la Fondation pour l’éducation à l’environnement en Europe, la Conférence des Présidents d’Université et de l’Université de Nantes
pour DES STRATEGIES EDD POUR ACCOMPAGNER LE CHANGEMENT, de la Fondation Veolia, la Communauté d’agglomération de de Cergy-Pontoise, des villes de Cannes et
Niort, de Cohérence, la Ligue de l’Enseignement et Méditerranée 2000 pour EDUQUER TOUS LES PUBLICS, de Auxilia, Egis et Pôle emploi pour MOBILISER SES EQUIPES, de la SNCF, du Conseil général de l’Essonne, de la Communauté urbaine de Bordeaux, de la ville de Besançon, du Parc naturel du Luberon, de l’ADEME, l’association Arts de Vivre, l’IFFO-RME, l’Ecole des Métiers de l’Environnement, l’Ecole des mines de Nantes et l’association EVEIL pour PLACE AUX JEUNES et des Amis de Circée, du Conseil régional Pays de la Loire, de l’ARENE Ile-de-France, CARENE, EpE et
France Nature Environnement pour EN ROUTE VERS LA COP 21 : EDUQUER AU CHANGEMENT CLIMATIQUE

Des exemples à retrouver après le focus de Catherine Decaux, directrice générale du Comité 21, sur le thème "Education au développement durable : comment construire le « monde d’après » ?"



 FOCUS

Education au développement durable : comment construire le « monde d’après » ?

Depuis plusieurs années, toutes les études le montrent : la conscience des citoyens face au développement durable et ses enjeux grandit, mais parallèlement ils peinent à l’intégrer concrètement dans leur vie quotidienne.

Au centre de cette dichotomie : un socle culturel, des schémas acquis et des repères qui doivent être profondément modifiés.
L’éducation au développement durable va bien au-delà d’une transmission des connaissances sur le concept et ne se cantonne sûrement pas aux établissements scolaires.
Elle porte cette ambition de refonder nos modes de pensée et d’agir en accord avec un moindre impact environnemental et plus de solidarité.
Les initiatives de plus en plus nombreuses pour rapprocher sciences et société vont dans ce sens.
Elles permettent de façonner une interface favorable entre connaissances et pratiques.
Rendre désirable un futur commun placé sous le sceau du développement durable, doit être l’une des finalités de l’EDD qui revêt des approches et des outils multiples.
Malgré les cristallisations sur la pénurie de moyens, l’EDD doit être développée.
C’est vital !

Les Nations Unies en ont fait un enjeu prioritaire et déployé un plan intitulé « Décennie pour l’éducation au développement durable ».
Celui-ci s’achève en 2014 et vient de faire l’objet d’une grande conférence mondiale à Nagoya pour en tirer le bilan et en esquisser des perspectives mondiales.
Pour la directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova, le principal enseignement de cette Décennie est qu’un « leadership politique fort est indispensable pour faire progresser l’EDD ».
Plus de 1 100 participants se sont réunis pour cette conférence de trois jours placée sous le thème Apprendre aujourd’hui pour un avenir viable.  


Le Rapport «  Façonner l’avenir que nous voulons  » : identifie dix enseignements clés qui affirment la nécessité d’aligner l’éducation sur le développement durable afin de garantir que l’éducation soutient les objectifs du développement durable et que les décideurs en matière de développement durable apportent leur soutien à l’éducation.
Pour poursuivre et surtout renforcer les dynamiques enclenchées, les Nations Unies ont adopté le 16 novembre un programme d’actions qui va générer et élargir des actions EED dans chacun des cinq secteurs prioritaires : renforcement des politiques ; approches institutionnelles globales ; éducateurs ; jeunes et communautés locales.

En France, l’heure est également à un premier bilan des mesures sur l’EDD établies lors de la Conférence environnementale 2013 (tableau de bord suivi). Celui-ci montre qu’il reste encore beaucoup à faire par exemple pour intégrer dans l’ensemble des programmes scolaires, la prise en compte de l’environnement et du développement durable.
Malheureusement, trop peu de mesures concernent l’ensemble des citoyens ou les décideurs.
Elles seront pourtant nécessaires pour accélérer le changement d’échelle.

La France saisit l’occasion de la tenue de la COP21 sur son territoire fin 2015 pour impliquer l’ensemble des acteurs et en particulier les jeunes et toute la communauté éducative : les enjeux climatiques seront sur le devant de la scène pour les douze mois qui viennent.
Cet événement important constitue une opportunité pour faire savoir les actions vertueuses et renoncer aux pratiques non soutenables en démontrant leur faisabilité économique et en favorisant les coopérations entre tous les pays et tous les acteurs.

Le Comité 21 porte cette intention depuis sa création.
Les exemples illustrés dans cette Infos 21 montrent le dynamisme de ses adhérents.
Je vous en souhaite une bonne découverte et vous invite à innover à votre tour et à partager vos réussites.

Catherine Decaux, directrice générale – decaux@comite21.org

 DES STRATEGIES EDD POUR ACCOMPAGNER LE CHANGEMENT

 Arpège-Elior Entreprises

Arpège-Elior Entreprises participe à la lutte anti-gaspi alimentaire

Le 16 octobre 2014, lors de la Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, Arpège, filiale prestige d’Elior Entreprises, a invité ses convives à participer à « l’enquête qui ne compte pas pour des prunes ».
Une initiative participative dont le but était de sensibiliser et d’impliquer ses convives dans sa démarche de développement durable.
Lutter contre le gaspillage alimentaire est un enjeu majeur en restauration et le groupe Elior multiplie depuis de nombreuses années les initiatives pour mobiliser ses équipes et ses convives.
Arpège a donc proposé à ses convives à s’exprimer sur trois solutions pour limiter les sources de gaspillage : réduire la taille des portions de pain (en effet, 20% du pain pris au restaurant d’entreprise est jeté*) ; remplacer la « table de présentation » par un menu écrit (près de 100 000 plats de présentation sont jetés chaque année) ; offrir un choix d’entrées, de plats et de desserts plus réduit (plus l’offre est large, plus il y a d’invendus).
Près de 11 000 convives d’Arpège ont participé à l’enquête ! La majorité des répondants sont prêts à abandonner la table de présentation et sont favorables à des portions de pain plus petites.
En revanche, seule une minorité accepte d’avoir moins de choix d’entrées, de plats et de desserts à la fin du service.
Ces résultats permettent aujourd’hui à Arpège de construire, avec ses clients, des plans d’actions adaptés à chaque restaurant, mais également de nourrir sa réflexion globale autour d’une démarche anti-gaspi.
Cette action s’inscrit dans la continuité de la démarche RSE d’Elior, qui a, cette même journée, renforcé son engagement en devenant partenaire de La Tablée des Chefs, une association qui agit en faveur de la lutte contre le gaspillage alimentaire et promeut la transmission des principes d’une saine alimentation auprès des jeunes générations.
- Claire Aboudi-Schwartz - claire.schwartz@elior.com

*Pesées réalisées en octobre 2013 sur 83 restaurants Arpège.

 Conseil régional d’Auvergne

Le Conseil régional d’Auvergne s’engage dans les E3D

En 2013-2014, le Rectorat de l’Académie de Clermont-Ferrand a mis en place un processus de labellisation reconnaissant le statut « E3D » (établissement en démarche globale de développement durable) à un établissement scolaire.
Cette labellisation s’inscrit dans la 3ème phase de généralisation de l’éducation au développement durable, définie par la circulaire de l’Education Nationale du 10 novembre 2011, invitant les établissements à construire des démarches globales de développement durable.
Afin d’accompagner au mieux les établissements souhaitant obtenir la labellisation E3D, un groupe de formateurs académiques a initié un rapprochement avec les services du Conseil régional d’Auvergne afin de bénéficier de l’expertise de la collectivité régionale, notamment dans le domaine de la gestion de projet et de l’évaluation.
Cette collaboration a abouti à la réalisation par le Pôle évaluation contrôle de gestion du Conseil régional d’une plaquette conçue sous la forme d’un guide-outil et destinée à tous les établissements.
Ce Guide E3D permet de lister les conditions indispensables à la réussite d’une démarche E3D, avec une attention toute particulière portée à la question de la définition d’objectifs et d’indicateurs et à la dimension évaluative nécessaire à tout projet E3D.
L’implication de la Région s’inscrit dans la même logique que les dispositifs (Eco-projets, Agenda 21 des lycées et CFA) précédemment mis en place et est en parfaite cohérence avec la stratégie régionale en matière d’éducation à l’environnement.
- Sandrine Theillard - s.theillard@cr-auvergne.fr
- Lydie Charderon - l.charderon@cr-auvergne.fr

 Région Basse-Normandie

L’éducation au développement durable est une priorité d’action pour la région Basse-Normandie

Chaque année, la région Basse-Normandie consacre un budget de plus de 250 000 euros à l’éducation au développement durable, dont elle a fait sa priorité dans le cadre de son Agenda 21.
Elle soutient ainsi les lycées, CFA et organismes de formation dans leurs démarches de développement durable grâce à son dispositif partenarial d’accompagnement des structures d’éducation et de formation en démarche de développement durable, les associations régionales par des Conventions Pluriannuelles d’Objectifs et toutes les initiatives associatives grâce à son appel à projets « Associons-nous pour le développement durable ! ».
L’Espace régional de concertation pour l’EEDD créé dès 2010 facilite la synergie entre les acteurs.
Les collectivités qui engagent des actions de sensibilisation peuvent également être soutenues (publication et l’édition d’outils pédagogiques).
Enfin, chaque année, les Assises régionales du développement durable proposent à plus de 1 200 jeunes une sensibilisation au développement durable par une conférence retransmise en visioconférence dans 5 lycées de Basse-Normandie.
- Pour en savoir plus.
- Nadine Tournaille - n.tournaille@crbn.fr

 Angers

Tous concernés par l’éducation au développement durable à Angers

Consciente que l’éducation et la sensibilisation sont des étapes nécessaires vers la responsabilisation de chacun et l’adoption de nouveaux comportements, la ville d’Angers mène depuis de nombreuses années une politique globale d’éducation au développement durable, en dialogue étroit avec les acteurs de son territoire (monde éducatif, associations, etc.).
Les projets développés cherchent à agir de manière transversale sur les différents leviers de l’éducation au développement durable : la politique éducative générale (prise en compte du développement durable dans le cadre de l’élaboration du Projet éducatif local de la Ville, guide Agenda 21 scolaire et guide d’animations pédagogiques à destination des enseignants) ; les types de publics (les scolaires avec par exemple les « classes énergies », le grand public avec un programme d’activité annuel, les acteurs du monde éducatif avec les guides précédemment cités et le réseau des chargés de mission développement durable des établissements d’enseignement supérieur) ; les supports de sensibilisation (programme de sciences participatives, visites, animations, expositions, campagne de communication, guides explicatifs, lieu ressource « Maison de l’environnement et du développement durable » et jardin biologique, etc.) ; les thèmes abordés (énergie, prévention des déchets, gestion de l’eau, biodiversité, circuits-courts, ...).
De manière plus précise, Angers Loire Métropole a notamment organisé un cycle de conférences sur trois années, dans le cadre de son PCET 2011-2014.
Au rythme d’une conférence par mois (la première année étant consacrée au phénomène de changement climatique, la deuxième aux causes et la troisième aux solutions), ce projet mené en partenariat avec l’Institut Municipal de la Ville d’Angers et l’Université d’Angers, a réuni pas moins d’une soixantaine de personne à chacune de ces rencontres.
- Pour en savoir plus
- Paméla Bailly - pamela.bailly@ville.angers.fr

 Ayen

La jeunesse d’Ayen au coeur du développement durable

La commune d’Ayen a toujours eu la volonté de mettre les jeunes générations au coeur de l’éducation au développement durable.
Le plan d’actions de l’Agenda 2, véritable fil d’Ariane, a permis depuis 10 ans de très nombreuses concrétisations pragmatiques et transversales.
Parmi les plus emblématiques, on pourrait évoquer : le groupe scolaire Maurice Cassan, composé d’une école maternelle intercommunale, et d’une école primaire avec près de 200 élèves, a été reconnu Eco-école en 2013 grâce a des actions fortes sur les déchets, la biodiversité, l’eau et le jardin ; le centre de loisirs les coccinelles propose depuis sa création des animations nature de qualité (adopte un pommier, le jardin tom’pousse, fête de l’arbre, ateliers nature...) ; la bibliothèque municipale accueille de très nombreuses expositions environnementales qui sont visitées par de nombreux Ayennois, y compris les classes du groupe scolaire ; un grand nombre d’événements a lieu sur la commune, à l’initiative de la Maison du développement durable, ainsi que des animations de sensibilisation proposées par le Conservatoire de espaces naturels, la Société d’études et de protection des oiseaux du Limousin, le collectif associatif « Le durable à son village ».
- Pour en savoir plus
- Jérôme Perdrix - jerome.perdrix@laposte.net

 Le Havre

Le Havre se mobilise pour l’éducation à la nature

Afin d’accompagner sa stratégie consacrée à la biodiversité (récemment reconnue par le ministère de l’Ecologie comme contribuant à la Stratégie nationale pour la biodiversité), la ville du Havre met en oeuvre un projet global autour de l’éducation à la « nature ».
Il s’agit à travers des animations, des outils pédagogiques, des formations...de redonner à chacun, petits et grands, le goût de la nature, y compris urbaine à travers des contacts directs et sensoriels.
Parmi les initiatives récentes, on peut ainsi trouver : création d’une malle pédagogique « la nature au Havre », véritable outil de découverte naturaliste ; formation des agents techniques à la biodiversité ; impulsion d’une politique de création de clubs CPN (Connaître et Protéger la Nature) ; mise en place d’un programme de sorties nature (faune et flore en forêt, insectes des parcs et jardins, laisse de mer, plantes sauvages de nos trottoirs).
- Pour en savoir plus
- Marjorie Sarrail - marjorie.sarrail@lehavre.fr

 Office français de la Fondation pour l’éducation à l’environnement en Europe

Comment devenir un établissement scolaire éco-responsable avec Eco-Ecole ?

Actuellement 1800 écoles, collèges et lycées français s’engagent dans un fonctionnement éco-responsable dans le cadre d’Eco-Ecole en intégrant l’éducation au développement durable dans les enseignements.
Le programme coordonné l’Office français de la Fondation pour l’éducation à l’environnement en Europe propose pour cela une démarche en 7 étapes qui les guide dans la mise en place d’un projet concret sur l’un des 6 thèmes proposés : alimentation, biodiversité, déchets, énergie, eau et solidarités.
Sur une année scolaire, en impliquant pleinement les élèves, force motrice des projets, les établissements scolaires vont mener leur projet et prétendre à la labellisation.
Le Jury est alors attentif à la qualité des démarches engagées et garantit leur reconnaissance nationale et internationale.
Eco-Ecole bénéficie du soutien et du parrainage du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et du ministère du Développement durable.
Le programme est développé en partenariat avec Eco-Emballages, l’ADEME et le Réseau Ecole et Nature.
Eco-Ecole est aussi parrainé par l’Association des Maires de France et relayé par Milan Presse dans ses publications.
- Inscriptions gratuites : avril-mai 2015 en ligne pour commencer un projet en septembre 2015.
- Programme Eco-Ecole
- Pour en savoir plus
- eco-ecole@f3e.org

 Conférence des Présidents d’Université

CPU : l’enseignement supérieur, acteur essentiel de l’Education au développement durable

Au cours des dix dernières années, la France a développé de nombreuses initiatives en matière d’éducation au développement durable, que ce soit dans l’enseignement scolaire ou dans l’enseignement supérieur.
Ces initiatives ont toutes eu pour objectif d’apporter aux élèves et étudiants, selon des démarche pédagogiques appropriées, les connaissances et compétences leur permettant de devenir des acteurs responsables désireux de promouvoir une société plus durable.
Les institutions françaises d’enseignement supérieur, qu’il s’agisse des Universités, des Grandes Écoles ou des Ecoles d’Ingénieurs, se sont fortement investies dans des programmes d’éducation, de formation et de recherche revisités afin de mieux répondre aux attentes de la société en matière de développement durable.
Trois axes illustrent ces avancées.
Tout d’abord, le Plan Vert, stratégie de développement durable dans les campus, élaboré par la Conférence des Présidents d’Université et la Conférence des Grandes Ecoles dès 2009-2010, et mis en oeuvre dans plus d’un tiers des établissements français en 2014.
Ce Plan de stratégie de développement durable, un Agenda 21, va au-delà du seul aménagement environnemental des campus.
Par ailleurs, un premier test international de connaissance sur le développement durable de 50 questions, sustainability literacy test, est disponible en ligne et gratuit pour les établissements d’enseignement supérieur.
Customisé à ce jour dans 16 pays (dont la Chine, les USA, le Brésil, l’Afrique du Sud, l’Egypte ou le Japon), il est accessible en 7 langues.
Au 1er septembre 2014, 214 universités se sont inscrites et commencent à faire passer le test à leurs étudiants.
En novembre 2014, les premiers résultats de ce test sont présentés lors de la conférence mondiale EDD de Nagoya.
Pour finir, un référentiel de compétences développement durable destiné aux enseignants et aux étudiants du supérieur a été élaboré par des représentants de l’enseignement supérieur français en étroite collaboration avec les représentants des ministères, des entreprises et des syndicats.
- Céline Leroy - Celine.Leroy@cpu.fr

 Université de Nantes

L’Université de Nantes en marche vers la transition énergétique

Après s’être engagée dans une démarche d’Agenda 21 en 2007, l’Université de Nantes a affirmé sa volonté de poursuivre ses efforts en se dotant, en septembre 2013, d’une vice-présidence dédiée et d’une direction de la qualité et du développement durable dont les deux objectifs principaux sont d’intégrer la qualité à tous les niveaux de l’établissement et de renforcer la prise en compte du développement durable.
L’Université de Nantes se veut non seulement exemplaire dans sa démarche mais elle a aussi la volonté de participer pleinement au développement de son territoire.
Parmi les priorités développement durable qui sont fixées, les premières à réaliser sont la réussite de la transition énergétique de l’Université et la mise en place d’une gestion performante des déchets.
L’Université de Nantes propose aussi de nombreuses formations initiales et tout au long de la vie en développement durable, notamment sur la question énergétique.
Une formation courte sur la transition énergétique des territoires a été mise en place.
- Pour en savoir plus sur le pôle Qualité et Développement Durable
- Paul Fattal - paul.fattal@univ-nantes.fr
- Gaëlle Mourier-Bouchon - gaelle.mourier-bouchon@univ-nantes.fr

 EDUQUER TOUS LES PUBLICS

 Fondation Veolia

Sensibiliser le grand public aux enjeux environnementaux : une des priorités de Veolia et de sa fondation

Près du tiers des 1 300 projets que la Fondation Veolia a déjà aidés concernent la préservation de la biodiversité et la sensibilisation du grand public aux enjeux environnementaux.
Parmi ceux-ci, citons le Prix du Livre Environnement, créé en 2006, dont l’édition 2014 vient de récompenser, le 9 novembre, Didier Van Cauwelaert pour « Les abeilles et la vie », et en direction des plus jeunes, la Galerie des Enfants du Muséum d’Histoire Naturelle (inaugurée en 2010) pour la conception de laquelle la fondation s’est engagée dès le début du projet.
Citons également son soutien tant financier qu’à travers les compétences de salariés du Groupe à l’Université Virtuelle Environnement et Développement durable (UVED) pour la réalisation d’un MOOC (Massive Open On line Course) sur le thème de la biodiversité.
Le Groupe Veolia a également développé de nombreux outils pédagogiques à destination du grand public et plus particulièrement des écoles.
Plus de 20 000 exemplaires de la malle pédagogique de l’eau ont été distribués, depuis sa création en 1995, en France et à l’international.
- Pour en savoir plus
- Nathalie de Lataillade - nathalie.de-lataillade@veolia.com

 Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise

Un blog « Nature en ville à Cergy-Pontoise » pour apprendre aujourd’hui pour un avenir viable

Une initiative concrète et innovante de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise en matière d’éducation à l’environnement et au développement durable : le blog « Nature en ville à Cergy-Pontoise ».
Cet outil d’animation de réseau et de sensibilisation a été créé en 2013 et est animé en interne par la cellule Biodiversité de la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise.
Il a pour objectifs : la sensibilisation du public aux enjeux de la biodiversité ; l’animation d’un réseau d’acteurs locaux (élus, services communaux d’espaces verts, jardiniers professionnels et amateurs, associations, bailleurs sociaux, universités, entreprises) et la diffusion régulière d’informations pertinentes dans le domaine de la nature et de la gestion écologique des espaces verts et naturels et des jardins ; la promotion des initiatives des acteurs locaux ; le développement de l’innovation et des synergies dans les actions locales.
Cette initiative n’a nécessité aucun financement particulier.
Ce blog capitalise plus de 220 articles.
Il compte 350 abonnés et sa fréquentation dépasse maintenant 3 000 visites par mois.
Le blog est relayé par de nombreux partenaires parmi lesquels : l’Office du tourisme de Cergy-Pontoise - porte du Vexin, la base de loisirs de Cergy-Pontoise, la Ferme d’Ecancourt, des blogs animés par des habitants du territoire, la page Facebook du site jardiner-autrement.fr, les pages Scoop.it du CAUE95, Natureparif, Plante et cité, etc.
- Pour en savoir plus
- Gilles Carcasses - gilles.carcasses@cergypontoise.fr

 Cannes

Cannes fête la semaine du développement durable

Dans le cadre de la Semaine du développement durable, la Ville de Cannes organise depuis deux ans une soirée « Fête le vous-même ». Cette manifestation à destination du grand public est basée sur l’échange d’objets, de plantes, de savoir-faire et surtout de lien social. La manifestation se structure autour de 3 grandes animations : une Trocante, où plus de 600 objets (livres, cd, vêtements, jeux, déco, etc.) ont été échangés ; un Troc’plantes, pour troquer plants, graines et secrets de jardinage ; un Troc’astuces, pour montrer qu’en partageant ses connaissances, en mutualisant le matériel, en pratiquant et en essayant, on peut faire plein de nouvelles choses soi-même.
L’objectif est d’amener le citoyen, dans un contexte de crise financière et écologique, à changer ses habitudes en lui démontrant comment améliorer son pouvoir d’achat tout en préservant l’environnement.
C’est une fête conviviale et de proximité entre les habitants ! En 2014, la 2ème édition était centrée sur le gaspillage alimentaire et le « manger local et de saison » avec une Discosoupe et un potager éphémère sur le principe des incroyables comestibles.
Plus de 1 000 personnes sont venues mettre la main à la patte.
Une 3ème édition est d’ores et déjà programmée pour la SDD 2015.
- Pour en savoir plus
- Thomas Onzon - Thomas.ONZON@ville-cannes.fr

 Niort

Niort au plus près de ses citoyens pour la protection de l’environnement

Depuis 2009, la ville de Niort met en oeuvre une politique d’éducation à l’environnement en vue d’un développement durable (EEDD) sur son territoire communal à destination de différents publics.
Une équipe composée de deux éco-animateurs, encadrée par la chargée de mission Biodiversité et EEDD, conçoit des outils pédagogiques (dont des jeux) et anime des séances dans les écoles et sur des sites naturels et urbains communaux.
Chaque année, un programme d’animation à destination des scolaires est proposé et animé dans les écoles niortaises sur des thèmes variés tels que le paysage, l’alimentation, le jardin, l’énergie, la biodiversité, etc.
Près de la moitié des enfants scolarisés (43%) participent à ces temps d’EEDD.
La dynamique se retrouve également lors d’événements grand public (Journée du développement durable, sorties nature...).
A titre d’exemple, en 2013, la Ville a conçu une exposition sur la biodiversité communale ; depuis, cette exposition est itinérante sur le territoire auprès de différents acteurs (écoles, associations...).
- Pour en savoir plus
- Marie Barribaud - marie.barribaud@mairie-niort.fr

 Cohérence

Dialoguer avec le baromètre du développement durable et solidaire de Cohérence !

En 2007, l’association Réseau Cohérence a élaboré le baromètre du développement durable et solidaire (DDS), questionnaire à destination des élus et associations des communes.
Cet outil a pour but de rendre visible leurs actions de DDS, de créer du dialogue entre élus, associations et citoyens en favorisant l’émergence d’une démocratie participative mais aussi de mettre en place de nouvelles actions avec l’idée sous-jacente d’amener les communes vers la mise en place d’un Agenda 21 local.
A l’origine, le baromètre était destiné à la Bretagne mais grâce à l’engouement qu’il a suscité, il a été adapté à d’autres régions (PACA et Pays de la Loire), et département de l’Essonne.
Ces différentes expériences ont permis de faire émerger un questionnaire généraliste à destination de toutes les communes françaises, il s’agit de la pépinière des baromètres.
Ainsi, chaque élu ou citoyen peut dès à présent s’approprier cet outil et le faire vivre via la pépinière.
- Pour en savoir plus
- contact@reseau-coherence.org

 Ligue de l’Enseignement

Des outils pour mieux comprendre Les « Fleuves Grandeur Nature »

Avec le soutien de l’Union Européenne, la Ligue de l’Enseignement et ses partenaires (Solidarci en Italie et la Ligue de l’Enseignement et de l’Education permanente de Belgique) lancent le projet « Fleuves Grandeur Nature ».
Ce travail collaboratif de grande ampleur va permettre le développement d’outils pédagogiques novateurs autour de la connaissance de nos bassins versants (nos territoires de vie) et de la compréhension de l’ensemble des enjeux inhérents à l’eau et aux milieux aquatiques.
Des outils sont créés pour être utilisés par et pour un public très large (éducateurs, animateurs, formateurs, enfants, grand public...).
Le projet concerne 8 bassins fluviaux en Europe dont 5 en France (Seine, Rhône, Loire, Garonne, Meuse, Escaut, Volturno et Tibre) et s’appuie sur la participation de près de 50 associations locales volontaires réparties sur tout le territoire français.
Les outils sont déclinés sous forme de malles pédagogiques diffusées sur chaque bassin ainsi que sous la forme d’un site internet interactif d’activités de découverte et d’apprentissage.
Ce sont 250 organismes (associations, collectivités...) qui bénéficieront gratuitement de la malle ainsi que d’une formation à sa prise en main.
- Pour en savoir plus
- Franck Beysson - cedecole42@laligue.org

 Méditerranée 2000

INF’EAU Jeu « sérieux » et EEDD au service de la protection des ressources en eaux locales

Votre mission : nous aider à protéger les ressources en eau du bassin cannois ! Tel est l’objectif de ce nouveau « serious game » sur l’eau, Aquacity Game, lancé en octobre 2014.
Alliant le ludique et l’éducatif, le serious game est un support original et innovant pour faire passer des messages de protection et de bonne gestion des ressources en eau pour le développement durable du territoire. Ainsi, des parties prenantes diverses se sont associées pour créer le premier jeu de gestion de l’eau potable : Le SICASIL (syndicat intercommunal de l’eau potable du bassin cannois), Lyonnaise des Eaux Côte d’Azur, Interactive 4D (jeune entreprise niçoise spécialisée dans les serious game) et Méditerranée 2000 (association d’éducation au développement durable).
Lancé en octobre 2014 à destination des jeunes et des familles du bassin cannois, ce serious game sera prochainement utilisé comme outil pédagogique dans le cadre scolaire, avec le soutien de l’Académie de Nice.
- Pour en savoir plus
- Estelle Bellanger - Estelle.Bellanger@mediterranee2000.org

 MOBILISER SES EQUIPES

 Auxilia

Auxilia anime un réseau de bénévoles pour améliorer les pratiques

Auxilia accompagne CALITOM, service public des déchets en Charente, afin de constituer, de former et d’animer le réseau de bénévoles « Jardinons nos territoires ».
Ce réseau a pour objectif de diffuser sur l’ensemble du territoire départemental des actions d’animation et de sensibilisation grand public en lien avec la réduction à la source des déchets.
Cette démarche unique mobilise à ce jour une centaine de Volon’Terres répartis sur l’ensemble du département.
Ils seront formés au jardinage au naturel et à la réduction des déchets à compter de janvier 2015.
En parallèle, le réseau sera animé pour favoriser les échanges entre bénévoles, la communication des actions menées et la montée en compétences afin que les bénévoles puissent par eux-mêmes porter des animations.
L’accompagnement des bénévoles est un travail de long terme puisqu’ils seront soutenus de 2014 à 2017.
- Pour en savoir plus
- Christian Chatard -christian.chatard@auxilia-conseil.com

 Egis

Egis s’engage sur la formation avec le FORHOM

Depuis plus de soixante ans et sur tous les continents, Egis inscrit la dimension humaine au coeur de ses interventions.
L’entreprise a ainsi développé un savoir-faire reconnu et une vaste expérience dans les domaines de la gestion des ressources humaines et de l’ingénierie de la formation.
Ses compétences ont été regroupées au sein de l’Institut Forhom (Institut de formation international pour le développement durable), qui forme chaque année, en France comme à l’étranger, plus de 1 000 cadres et agents des administrations ou d’entreprises publiques et privées.
Qu’il s’agisse de formations en inscription individuelle sur catalogue (près de 40 formations) ou de formations de groupe à réaliser sur site ou dans ses centres de formation ou encore de formations à la carte et voyages d’études, tous les thèmes du développement durable sont proposés : la gestion environnementale et sociale des projets, l’éco-conception et l’éco-construction des projets, l’adaptation au changement climatique, le développement local, le développement durable dans les projets ou programmes, la mise en place d’une politique RSE...
Plus de 100 experts internationaux fidélisés apportent leurs expériences et savoir-faire au sein des formations et plus de 1 000 personnes sont formés chaque année.
Dernièrement, pour le compte du ministère des Mines et de la Géologie de Guinée une formation a été réalisée pour 38 cadres issus des différentes institutions concernées par les impacts environnementaux des projets miniers.
La formation s’est déroulée à Conakry sur deux semaines.
- Fiche descriptive de l’offre
- Pour en savoir plus
- Emmanuelle Gotkovsky - Emmanuelle.GOTKOVSKY@egis.fr

 Pôle emploi

Pôle emploi lance un module de formation sur l’économie verte

Les secteurs couverts par l’économie verte sont porteurs de créations d’emploi et de nombreux métiers vont évoluer au regard des exigences environnementales.
Dans ce contexte, Pôle emploi s’est engagé à accompagner les demandeurs d’emploi et les entreprises en termes d’information, d’orientation et de formation.
C’est aussi une manière pour Pôle emploi de concrétiser son action sociétale en faveur d’une société soutenable.
Afin d’outiller les conseillers Pôle emploi dans leurs échanges avec les demandeurs d’emploi, la direction Innovation et RSE et la direction des Ressources Humaines accompagnés par l’organisme Défi métiers ont créé un module de formation d’une durée de un jour.
Les stagiaires pourront à l’issue de cette journée : décrypter les enjeux présents et à venir de l’économie verte sur leur territoire, et trouver et mobiliser les informations nécessaires pour informer et orienter les entreprises et les demandeurs d’emploi sur les secteurs de l’économie verte.
Cette formation doit s’inscrire dans le contexte opérationnel du stagiaire.
Pour cela, elle interpelle particulièrement les activités portant sur le diagnostic territorial et l’élaboration des plans d’action en agence et invite les directions régionales à identifier des référents économie verte dans leurs réseaux d’agences.
Les premières sessions ont débuté automne 2014.
La cible est de un conseiller formé par agence.
- Pour en savoir plus
- Hélène Rambourg - helene.rambourg@pole-emploi.fr

 PLACE AUX JEUNES

 SNCF

Mobilité, sécurité et aménagement du territoire : la SNCF s’investit auprès des jeunes

Depuis plus de 20 ans, SNCF mène des actions de sensibilisation auprès des jeunes avec la double ambition de prévenir les risques d’accidents en milieu ferroviaire (aux passages à niveau, à la traversée des quais, dans les emprises du chemin de fer) et d’inciter aux bons comportements dans les trains (prévention des incivilités) et plus largement dans les transports collectifs.
En 2006, SNCF a lancé un dispositif d’interventions en milieu scolaire en partenariat avec le ministère de l’Education nationale : 450 agents SNCF sensibilisent désormais chaque année 230 000 jeunes du CM1 à la terminale, grâce au programme pédagogique « Voyageur et citoyen ».
Pour compléter une intervention ou permettre aux enseignants de mener des séances en autonomie, SNCF a créé en 2009 une offre de ressources pédagogiques sur les thèmes de la mobilité, en lien avec les programmes scolaires de citoyenneté, de sécurité et d’aménagement du territoire.
Intégralement refondues en 2014, ces ressources ont été complétées par un programme pédagogique en partenariat avec la Fondation La Main à la Pâte, permettant de sensibiliser plus largement les jeunes à la notion de mobilité responsable.
Enfin, afin d’impliquer les jeunes dans leur propre sensibilisation, SNCF lance depuis plusieurs années un concours autour de l’écomobilité.
Le dispositif invite toujours les jeunes à s’investir dans un projet créatif pour sensibiliser leurs pairs aux enjeux de sécurité, de citoyenneté et de mobilité responsable (slam, affiche, vidéo, pochette à billets de train...).
- Pour en savoir plus
- Clémence Beck - clemence.beck@sncf.fr

 Conseil général de l’Essonne

L’Essonne accompagne des clubs développement durable dans les collèges

Le Conseil général de l’Essonne a mis en place depuis maintenant 3 ans un appel à projets annuel visant à financer et accompagner techniquement les clubs développement durable dans les collèges du territoire.
Aujourd’hui, 28 clubs dans 26 collèges ont pu bénéficier d’un financement allant jusqu’à 1 000 euros.
Les clubs sont sélectionnés en début d’année scolaire par un comité de sélection composé d’un représentant des services départementaux de l’éducation nationale, de syndicats de parents d’élèves et d’élus du Conseil général de l’Essonne.
Des jeunes en service civique accompagnent durant toute l’année scolaire les porteurs de projets.
Par ailleurs, trois fois par an, une infolettre est envoyée à tous les porteurs de projets, faisant l’état des actions entreprises dans les divers établissements.
- Chrystelle Touzeau - ctouzeau@cg91.fr

 Communauté urbaine de Bordeaux

Les Juniors du Développement Durable par la Communauté urbaine de Bordeaux

La Communauté urbaine de Bordeaux (Cub), en lien avec la direction des services départementaux de l’Éducation nationale, promeut un dispositif d’éducation au développement durable (EDD), à destination des élèves des écoles maternelles et primaires des 28 communes de son territoire.
Ce dispositif unique en France, intitulé « les Juniors du Développement Durable », offre aux enseignants du premier degré des formations créées sur mesure pour préparer, en fonction de l’adhésion que rencontre la démarche, des projets d’ampleur variable sur des thématiques consacrées (biodiversité, consommation et déchets, eau, énergies et déplacements) et d’autres plus singulières, qui font l’originalité de ce dispositif (Juniors créateurs, Juniors philosophes et Juniors solidaires).
Des associations, des délégataires de services publics mais aussi des agents communautaires interviennent auprès des élèves sur le parcours choisi.
La Cub finance ainsi, chaque année, une cinquantaine d’actions de sensibilisation, une soixantaine d’actions de projet et onze modules de formation touchant 150 enseignants environ.
- Pour en savoir plus
- Agnès Larme - alarme@cu-bordeaux.fr

 Besaçon

Besaçon lance son nouvel appel à projet « J’agis pour ma planète »

L’accompagnement à la transition du territoire se traduit par une éducation au développement durable dès le plus jeune âge. La ville de Besançon a lancé la cinquième édition de son appel à projet J’agis pour ma planète destiné à soutenir les projets des écoles dans le but d’accompagner, aider et valoriser les actions menées par les écoles.
Aucun sujet n’est défini en amont pour permettre à chaque école de se positionner sur les champs thématiques souhaités.
Chaque année, émerge de belles réalisations en faveur de la biodiversité, des énergies renouvelables, de la préservation des ressources...et crée une émulation entre élèves.
Par exemple, en 2013-2014, dans le cadre du projet « Goûter la nature », tous les enfants de l’école maternelles Jules Ferry Rosemont ont eu l’occasion, tout au long de l’année, de mieux percevoir leur environnement proche.
Ils ont approfondi leur connaissance du monde animal et végétal en visitant la ferme bio de They et les cultures maraîchères attenantes.
Cette même année, ce sont 26 classes et 635 élèves qui se sont investis.
- Pour en savoir plus
- Rokaya Toubale - rokaya.toubale@besancon.fr

 Parc naturel du Luberon

Le Parc naturel du Luberon propose de découvrir son territoire à vélo

Dans le cadre des enseignements à l’école primaire, la direction académique du Vaucluse propose en direction de ses enseignants de cycle 3 (CE2, CM 1 et 2) un projet départemental d’itinérance à vélo.
Projet interdisciplinaire, ce projet permet aux élèves de réinvestir « grandeur nature  » dans leur environnement proche, les apprentissages développés en amont en classe tout au long de l’année.
Impulsé en partenariat avec le Parc naturel régional du Luberon qui vient enrichir ces tracés avec des propositions pédagogiques concertées, lesdits apprentissages sont multiples.
Tout d’abord, il s’agit de conduites éco-citoyennes à partir de contenus en EPS (maitriser la conduite du vélo et circuler en groupes, APER).
Par ailleurs, cela permet de la connaissance et du respect de l’environnement (patrimoine bâti, flore, arbres, ripisylve, géologie, tri de déchets...) qui correspond à une mission fondatrice des Parcs naturels régionaux « rendre sensible le territoire au plus grand nombre afin de vivre en bonne intelligence ».
Une zone est particulièrement investie : le tour du Luberon sur lequel chaque année une quinzaine de classes sillonne les parcours à vélo reconnus par les conseillers EPS du département.
Cette année, un nouveau secteur « Les ocres à vélo » vient enrichir les propositions avec des contenus inter-actifs (réalité augmentée) développés par le Parc naturel régional du Luberon.
- Pour en savoir plus
- Sophie Billaud - sophie.billaud@parcduluberon.fr

 ADEME

Le Tour de France universitaire des gestes éco-responsables de l’ADEME prend le départ

Pour la 5ème année, le Tour de France Universitaire des gestes éco-responsables, initié par l’ADEME, va prendre le départ le 25 novembre 2014 dans 25 villes universitaires dont 4 ESPE Parisiens (Batignolles, Molitor, Anthony et Cergy).
Avec le soutien de 105 animateurs mobilisés à travers la France, 135 000 étudiants vont être sensibilisés dans 62 restaurants universitaires soit plus de 1 900 heures d’animation.
Grâce à un partenariat fort avec l’AVUF (Association des villes universitaire de France), la CDC, la MGEN et la CPU (conférence des présidents d’université), cette opération qui portait initialement sur des actions pour les étudiants, est également proposée depuis cette année (dans 7 villes) pour les agents techniques du campus et les enseignants.
Ils pourront ainsi participer aux différentes animations qui seront proposées : trois ateliers (devenir économe : mode d’emploi ; choisissez l’eco-assiette ; tri dans le caddie), un quizz sur l’énergie et un point de collecte (des petits appareils électriques et électroniques, vieux portables, piles, batteries, ...).
- Pour en savoir plus
- Thérèse Giordano - therese.giordano@ademe.fr

 Arts de Vivre

Arts de Vivre sensibilise les jeunes à l’agro-écologie

Depuis 2007, l’association Arts de Vivre conduit de nombreux projets éducatifs et de sensibilisation des scolaires et du grand public à l’environnement et au développement durable.
Cette année, elle lance la création d’un verger patrimonial éducatif dédié aux jeunes générations et ayant pour objectifs la conservation d’espèces végétales cultivées d’intérêts spécifiques (variétés anciennes et/ou en voie de disparition).
L’association sensibilise également les jeunes et la population à l’agro-écologie et à la gestion soutenable des ressources (sols, eau, énergie...) compte tenu des défis posés au milieu rural en matière de développement durable.
L’originalité du projet consiste à impliquer les jeunes dès les premières étapes de création : étude du terrain en friche avant aménagement (sol, flore, paysage alentour), rencontres des prestataires, dessins et constructions des aménagements, préparation de plants, plantation, etc.
Elèves du primaire, collégiens et lycéens vont apprendre à coopérer sur ce projet unique qui a déjà reçu le soutien financier de la région PACA.
- Pour en savoir plus
- R Beret - a2v@voluance.org

 IFFO-RME

L’IFFO-RME éduque à la prise en compte des évènements météorologiques majeurs

L’augmentation des évènements météorologiques graves en lien avec le dérèglement du climat mérite d’être considérée y compris dans la sphère éducative en direction des jeunes pour prévenir et développer des comportements adaptés.
L’IFFO-RME (Institut français des formateurs risques majeurs et protection de l’environnement) travaille depuis plusieurs années en partenariat avec Météo France pour mettre à disposition des élèves des classes du primaire et du collège des fiches d’actions pédagogiques (téléchargeables et interactives) portant sur les risques météorologiques et intégrées à une démarche globale de connaissances des phénomènes météo intitulée « l’école météo ».
En complément l’IFFO-RME a élaboré et édité un « Gafforisk météorologiques » spécifique qui fait suite à une série de Gafforisk thématiques sur les différents aléas naturels et technologiques majeurs et qui se présentent sous la forme d’un éventail ludo éducatif facilement accessibles dans leurs contenus et les messages véhiculés pour un niveau primaire et secondaire.
Ces Gafforisk sont distribués gratuitement aux enfants qui les portent dans leur espace de vie familial.
- Pour en savoir plus
- Laurine Gely - laurine.gely@iffo-rme.fr

 Ecole des Métiers de l’Environnement

Mobilisation des étudiants de l’EME pour le projet COP in MyCity

9 étudiants de l’Ecole des Métiers de l’Environnement se sont impliqués dans un projet reconnu à l’échelle internationale, nommé COP in MyCity porté par Climates.
L’objectif de ce projet est de rapprocher les COP (conférences des parties) sur les changements climatiques des citoyens et de favoriser des synergies entre les jeunes et les décideurs sur ce sujet.
La sensibilisation à ces enjeux est réalisée grâce à une conférence plénière suivie par un jeu de rôle où les participants apprennent à négocier comme s’ils étaient dans la peau de diplomates.
Climates vise à mobiliser 100 villes dans le monde et 10 000 étudiants pour la COP 20 qui a lieu à Lima au Pérou en décembre.
A Bruz/Rennes, les élèves de l’EME formés le 4 octobre par des membres de Climates transmettent à leur tour des connaissances règlementaires, techniques et scientifiques sur le climat en organisant une présentation et une simulation.
Cette formation a lieu dans un premier temps pour des élèves de l’EME les 18 et 19 novembre avant d’organiser un évènement sur le campus de Ker Lann le 10 décembre prochain.
Le Collège des Etablissements du campus de Ker Lann dans le cadre de la démarche de développement durable « Plan vert » soutient cette initiative.
COP in MyCity ne se limite pas à la formation.
Les jeunes doivent dans un second temps se mobiliser lors de la vraie conférence onusienne autour de projets ou d’évènements avec des professionnels.
Investis dans cette dynamique, les étudiants se projettent déjà en 2015, à l’occasion de la COP21 présidée par la France.
Ils espèrent mobiliser d’autres élèves, d’autres écoles et des décideurs du territoire breton autour de projets pour répondre concrètement aux enjeux du climat.
- Pour en savoir plus
- Anne Cikankowitz - annecikankowitz@ecole-eme.fr

 Ecole des mines de Nantes

60 heures d’engagement sociétal à l’Ecole des mines de Nantes !

Suite à l’adoption de son premier agenda 21 en 2008, l’Ecole des mines de Nantes a inscrit, dans le programme formation de première année des élèves ingénieurs, une unité de valeur intitulée engagement sociétal.
Destinée à mieux appréhender les enjeux sociétaux et la systémique associée, cet enseignement obligatoire comporte trois temps : un temps de la compréhension avec 15 heures d’interventions interactives, un temps de l’action avec 40 heures de projet dans le domaine social, artistique, sportif, humanitaire..., un temps de partage avec la Semaine développement durable.
Une nouveauté pour 2014-2015, les 190 étudiants sont invités par groupe de 6 à travailler sur le thème « une journée professionnelle ordinaire en 2045 », avec la forme de rendu de leur choix (récit, théâtre, bande dessiné, chanson, poster...).
- Rendez-vous lors de la Semaine développement durable ! Pour en savoir plus
- Bernard Lemoult - bernard.lemoult@mines-nantes.fr

 EVEIL

L’association EVEIL sensibilise les écoliers de Paris aux économies d’énergie

A l’initiative de la ville de Paris, l’association ÉVEIL a créé un programme de sensibilisation innovant pour les élèves de 100 écoles de Paris.
En effet dans ces écoles, des travaux de performance énergétique sont effectués dans le cadre du Plan Climat de la ville de Paris.
En coopération avec l’Inspection d’académique, ÉVEIL, association agréée par le ministère de l’Éducation nationale, réalise depuis 2012 des interventions en classe de grande section de maternelle et de CM1.
En expérimentant, en jouant, en créant, les enfants découvrent les sources d’énergie, leurs utilisations et réfléchissent sur les comportements à adopter pour devenir des écocitoyens.
Depuis 2012, 350 animations en classe ont été réalisées avec un taux de satisfaction de 100%.
- Pour en savoir plus
- Tiphaine Leclerc - tiphaine.leclerc@eveil.asso.fr

 EN ROUTE VERS LA COP 21 : EDUQUER AU CHANGEMENT CLIMATIQUE

 Amis de Circée

Paris Climat 2015 : parlons aussi d’éducation

Voilà bientôt vingt ans que, chaque année en décembre, les représentants de toutes les nations se réunissent pour tenter de faire face au changement climatique.
Vingt ans qu’ils tentent de s’accorder sur les moyens d’inverser les courbes exponentielles des émissions de gaz à effet de serre et de s’adapter aux bouleversements qu’elles entraînent.
Vingt ans que nous piétinons, conférence après conférence, dans la mise en place d’un accord international dont les effets ne seront vraiment visibles que sur plusieurs décennies.
Le collectif « Paris-éducation 2015 », soutenu par différentes personnalités du monde pédagogique, associatif, scientifique et politique, souhaite que la France intègre à la COP 21 une rencontre internationale qui pourrait s’intituler : « transformer l’éducation face à l’urgence climatique : une question de sécurité planétaire ».
Ce collectif, au sein duquel sont impliqués les Amis de Circée, publie une tribune appelant notre pays à relever ce défi pour la jeunesse d’aujourd’hui et de demain, et pour notre terre commune.
Gilles Berhault, président du Comité, est signataire de la tribune.
- Consulter la tribune sur facebook
- Yves Reinkin -paris-education2015@hotmail.com

 Conseil régional Pays de la Loire

Les jeunes des Pays de la Loire « ambassadeurs de la COP21 »

Depuis 2009, le Conseil régional Pays de la Loire mène une action incitative en direction des établissements scolaire afin qu’ils s’engagent dans une démarche éco-responsable, l’accent a été mis auprès des chefs d’établissements pour que les jeunes soient au coeur du dispositif et fassent vivre, concrètement, le développement durable.
C’est ainsi que l’on peut désormais recenser plus de 2 500 éco-référents en Pays de la Loire.
Une démarche d’animation a ainsi été mise en place par la Région en direction des lycéens et des apprentis pour favoriser leur mobilisation autour de projets liés au développement durable dans sa compréhension la plus globale.
Le programme d’actions éducatives leur permet de recevoir un soutien financier de la Région.
Ces apprenants sont par ailleurs associés systématiquement aux manifestations nationales et internationales ayant trait à ce sujet : RIO 2012, ANDD, COP20, COP21, action du CESE sur les enjeux du réchauffement climatique, journées dédiées au DD et à la RSE, etc.
C’est dans ce contexte qu’est né le projet des ambassadeurs de la COP21 : des étudiants bénévoles, formés par la Région et l’Université, s’impliquent, intuitu personae, et ce, jusqu’en décembre 2015, date de la COP21, pour sensibiliser apprentis et lycéens aux enjeux du changement climatique.
Une conférence donnée par une universitaire de renom, Yamna Djellouli, le 13 novembre 2014 au lycée Funay Boucher au Mans, a marqué le point de départ de cette mobilisation régionale.
Quelques ambassadeurs ont pu témoigner, par des exemples concrets, de la nécessité de s’engager sans tarder dans cette lutte qui nous concerne tous.
Les demandes d’interventions affluent en nombre désormais ! Climat, environnement, changement climatique, négociations internationales seront abordés lors de séances allant d’une à trois heures.
Il est désormais envisager de proposer aux jeunes sensibilisés de devenir des « sentinelles de la COP21 ».
- Pour en savoir plus
- Maryse Tricot - maryse.tricot@paysdelaloire.fr

 ARENE Ile-de-France

L’ARENE Ile-de-France sensibilise les collectivités sur le changement climatique

L’ARENE Ile-de-France vient de mettre en ligne une nouvelle vidéo « Le climat change ... Et en Île-de-France ? ».
Son objectif est de sensibiliser les collectivités territoriales, les acteurs de l’éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD), de l’énergie et du climat sur les enjeux du changement climatique en Île-de-France.
Quels constats ? Quels impacts ? Quels leviers d’actions possibles ? Libre de droit, la vidéo comprend cinq séquences qui chacune met en relief une thématique et un enjeu.

Le changement climatique, quels enjeux en Île-de-France ? (1/5)
Pour une gestion de l’énergie responsable et raisonnée (2/5)
La contradictoire question de l’eau (3/5)
Le changement climatique et ses impacts sur la santé (4/5)
Préservons la biodiversité (5/5)
Version en format Playlist : Le climat change... Et en Île-de-France ?

Cette vidéo est un outil de mobilisation des élus, agents et acteurs du territoire que l’ARENE met à disposition de toutes les collectivités engagées ou pas dans une démarche territoriale de développement durable (Agendas 21, Plans climat).
Elle a été conçue pour permettre également aux acteurs de l’éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD), de l’énergie et du climat, d’accompagner leurs démarches de sensibilisation sur le climat et d’organiser des débats.
- Télécharger la vidéo
- Sandra Garrigou - s.garrigou@areneidf.org

 CARENE

La CARENE mobilise ses citoyens pour son Plan Climat

Fin 2013, la CARENE a sollicité le Conseil de développement pour mener une réflexion sur l’implication de la société civile dans la mise en oeuvre des actions du PCET.
Quinze membres du Conseil de développement se sont mobilisés sur six séances de travail de janvier à septembre 2014 sur le sujet.
Deux conférences grand public ont été également organisées présentant le travail mené par la Chaire développement humain durable et territoire de l’École des Mines de Nantes sur la transition énergétique et les engagements des entreprises du territoire.
Fin 2014, le Conseil de développement a proposé aux élus trois axes de travail : l’implication des jeunes pour les accompagner dans la mise en action, la valorisation des acteurs du territoire engagés dans des démarches de réduction des consommations d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre, la coordination des initiatives pour une montée en puissance.
- Pour en savoir plus
- Sandrine Laisné - laisnes@agglo-carene.fr

 EpE

La 10ème édition du Prix EpE-metronews mobilise les citoyens pour le climat

Dans la perspective de la COP21, EpE et metronews lancent la 10ème édition du Prix EpE-metronews autour de « la mobilisation citoyenne pour le climat » et invitent les jeunes de moins de 30 ans à expérimenter une vie sans émission de CO2. Ils peuvent ensuite adresser leur démarche au travers d’une proposition personnelle et originale d’une dizaine de pages, accompagnée ou non d’un support visuel (dessin de presse, bande dessinée, vidéo...).
Les participants ont jusqu’au 9 mars 2015 pour remettre leur contribution.
Saint-Gobain, BASF et Séché Environnement parrainent cette édition du prix et remettront aux trois lauréats respectivement 5 000 euros, 3 000 euros, et 2 000 euros. A partir du 1er avril tous les dossiers reçus seront en ligne sur le blog du prix et les votes pourront débuter.
Le jury, présidé par Jean Jouzel, climatologue et vice-président du GIEC remettra les prix lors d’une cérémonie ouverte au public le 16 juin 2015 à Paris.
- Pour en savoir plus
- epe.communication@epe-asso.org

 France Nature Environnement-FNE

FNE recense ses initiatives Climat/Energie au sein du réseau

Des outils et actions d’éducation, de sensibilisation et de formation aux thématiques Climat/Energie existent déjà au sein des associations de France Nature Environnement-FNE.
Dans le cadre de son projet pour la COP21, FNE a souhaité recenser et valoriser l’ensemble de ces initiatives afin de montrer que FNE, ses permanents et ses bénévoles représentent une ressource importante pour éduquer et former aux enjeux du changement climatique, qui est l’un des challenges de notre société.
Ce recueil bientôt disponibles décrit ainsi des actions telles que les programmes pédagogiques sur le changement climatique menés dans les écoles par les associations Charente Nature et FNE Vaucluse, ou encore l’animation « Ça chauffe ! Ça chauffe ! » de la FRAPNA Rhône sur les conséquences du changement climatique sur la biodiversité.
- Pour en savoir plus
- Rachel Louiset - rachel.louiset@fne.asso.fr

 Archives

 Guide 2010-2011 des actions pédagogiques « Juniors du développement durable »

Juniors du Développement DurableDepuis dix ans, la Communauté urbaine de Bordeaux a choisi d’accompagner les écoles de son territoire dans leurs projets pédagogiques autour du développement durable. Ce travail effectué en partenariat avec l’Inspection académique de la Gironde et le tissu associatif concerne les élèves des écoles ainsi que des établissements accueillant des enfants souffrant de handicap, dans les 27 communes de la Cub. Cette année, près de 12 000 écoliers ont profité du dispositif à travers trois grands types d’actions :

- les actions de sensibilisation (initiation et perfectionnement au développement durable) ;
- les actions de projet parmi lesquelles les emblématiques Agenda 21 scolaires et ces 18 écoles-pilotes,
- les actions de formation (séance sur les enjeux concrets du développement durable à l’attention des enseignants et du personnel municipal).

En 2010-2011, la dimension sociale du développement durable sera investie davantage à travers notamment la thématique du vivre ensemble et les questions de parité, de relations garçon-fille ...

Le Comité 21 soutient les Juniors du développement durable.

- Site des Juniors du développement durable
- Télécharger le guide

 Guide sur « L’éducation au développement durable dans les territoires »

L'éducation au développement durable dans les territoiresL’ARPE Midi-Pyrénées vient de réaliser un nouvel outil sur l’éducation au développement durable, à destination des collectivités et de tous les acteurs locaux. Ce guide, élaboré grâce à la participation de six collectivités territoriales de Midi-Pyrénées, s’adresse aux acteurs qui souhaitent démarrer, diversifier ou généraliser leur politique de développement durable. L’EDD s’adresse à tous les publics - y compris les agents territoriaux et les élus - et dynamise, enrichit voire accélère les actions de développement durable menées sur le territoire.

Ce guide s’inscrit dans la dynamique des partenaires de Midi-Pyrénées engagés dans la promotion du développement durable, membres de la Plateforme Régionale Territoires & Développement Durable et du Comité régional d’éducation à l’environnement en Midi-Pyrénées (Creemp) : il est le fruit de leur collaboration.

Consultable en ligne au format d’un livre, il propose, à partir d’un sommaire interactif, un aperçu de la situation de l’EDD dans les collectivités, des exemples d’actions, des recommandations, des témoignages et des ressources sur l’EDD.

- Télécharger le guide

 Cahier technique « Comment créer un Agenda 21 scolaire ? »

Comment créer un Agenda 21 scolaire ?En partenariat avec l’Education nationale, le Parc naturel régional de l’Avesnois s’est lancé dans la mise en œuvre d’un programme pédagogique, « Les Ecol’ogiques », visant la création d’Agenda 21 scolaires. Sept écoles primaires situées sur le territoire du parc se sont portées volontaires en 2008/2009 pour expérimenter la démarche.

Ce travail partenarial a donné lieu à la réalisation d’un cahier technique « Comment créer un agenda 21 scolaire ? », édité par Espaces Naturels Régionaux et présenté en juin dernier à Tourcoing.

Cet outil vise à transférer l’expérience d’un Parc de l’Avesnois au service des écoles en milieu urbain et a pour ambition de généraliser une démarche environnementale et éco-citoyenne.

La méthode propose six étapes, à mener sur trois ans, dont la formation d’un comité de pilotage, un état des lieux (éco-diagnostic) de l’école, le choix et la mise en œuvre d’un programme d’actions, etc. Vivre ensemble, déplacements, bâtiments, cadre de vie-biodiversité, alimentation, consommation, déchets, eau, énergie... ce sont les neuf thèmes d’actions proposés. Il est recommandé aux écoles d’en retenir un seul, voire deux ou trois, pour commencer.

Le Comité 21 fait partie des partenaires associatifs du Comité de pilotage de l’expérimentation du Parc naturel régional de l’Avesnois.

- Télécharger le cahier

 Blog Agenda 21 scolaire francilien

Blog Agenda 21 scolaire francilienLe réseau Vivacités Ile-de-France et l’association Écophylle co- animent un groupe de travail pour produire une « Boîte à outils » pédagogique afin de développer la mise en œuvre d’Agenda 21 scolaires. Cette boîte à outils doit donner les moyens méthodologiques et pédagogiques de mettre en œuvre un Agenda 21 au sein de l’établissement scolaire (école, collège et
lycée).

Elle se construit à partir de cinq axes :

- les « éco-délégués » ;
- la sensibilisation de toute la communauté éducative ;
- la formation des éco-délégués,
- le diagnostic partagé ;
- les plans d’actions,
- les évaluations des Agenda 21 scolaires.

Le projet, dans sa globalité, s’articule autour de : la conception d’outils pédagogiques selon les cinq axes définis et l’expérimentation terrain des outils réalisés par les membres du groupe de travail et tout acteur éducatif susceptible d’être concerné par ces outils.

Démarré en 2008, le projet se poursuit sur trois années supplémentaires pour pouvoir bénéficier de deux années scolaires complètes pour l’expérimentation. La boîte à outils aura pour support un site Internet dédié fin 2011 proposant une mise à disposition gratuite des outils produits et la valorisation d’expériences franciliennes.

Le blog proposé est donc une phase intermédiaire pour permettre le « postage » d’outils, de retours d’expériences et d’échanges par ses utilisateurs.

Le Comité 21, avec le lancement de son nouveau site portail Agenda 21 France et son entrée Agenda 21 scolaire fin 2010, travaillera en étroitement collaboration avec Vivacités Ile-de-France/Ecophylle afin de valoriser les initiatives et mutualiser les outils d’Agenda 21 scolaires.

- Pour en savoir plus : aller sur le site de Vivavités Ile de France

 l’Agenda 21 scolaire de l’école Marcel Pagnol

Agenda 21 scolaire de l'école Marcel PagnolLa ville de Colombes, impliquée dans des démarches de développement durable depuis plusieurs années, a souhaité à travers son Agenda 21 local renforcer sa politique d’éducation à l’environnement et au développement durable. Mené cette année sur l’école Marcel Pagnol, désignée comme école pilote, le projet d’Agenda 21 scolaire a réuni parents d’élèves, enseignants, personnel communal, élus et élèves.

Ce projet permet à tous les acteurs de l’école (élèves, enseignants, animateurs, agents, parents d’élèves) de faire le point ensemble sur les pratiques déjà en place à travers un diagnostic, les besoins de l’école et de préconiser des actions pour les années à venir. Chaque classe est porteuse d’une thématique et travaille pendant l’année.

De janvier à mai, les groupes de travail ont réfléchi à des actions à mettre en place dans l’école. En juin, a été présentée à tous la synthèse de ce travail lors de la fête de l’école. 26 actions pour 10 thématiques : énergie, biodiversité, alimentation, déchets, eau, mobilité, solidarité, etc., sont abordées avec pour chacune d’elles un ou plusieurs objectifs définis et actions mises en place.

La rentrée 2010/2011 prévoit la mise en place du plan d’action avec l’appui d’un tableau de bord qui permettra de suivre et de visualiser l’impact budgétaire, les indicateurs de suivi, les partenaires ainsi que le planning relié à ces actions sont également explicités.

- Fiches de questionnaires de diagnostic

- Questionnaire de consultation

- Fiche de synthèse du diagnostic

- La synthèse du diagnostic

- Le plan d’action

 Outil méthodologique « Agenda 21 au lycée »

Agenda 21 au lycéeL’ARPE Midi-Pyrénées, avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées, propose un outil méthodologique et pédagogique d’éducation au développement durable « Agenda 21 au lycée ». Cet outil web, conçu à partir d’une expérimentation menée auprès de trois lycées de Midi-Pyrénées, propose à l’établissement de s’engager dans des actions pérennes, visant à réduire les impacts de la communauté scolaire sur l’environnement et à développer les actions solidaires au niveau socioculturel et économique, au lycée.

L’outil méthodologique « Agenda 21 au lycée » réunit de nombreuses ressources. Il propose notamment une méthodologie en six étapes, avec :

• des conseils en termes d’organisation humaine pour aboutir progressivement à une mobilisation effective des acteurs du lycée et des partenaires du territoire à associer,

• trois diaporamas de sensibilisation au développement durable, à la préservation de l’environnement et au développement humain (rappel des enjeux, conseils d’actions au lycée, ressources en sitographie pour « aller plus loin »),

• des questionnaires simplifiés pour établir des états des lieux dans les dix domaines proposés : eau, solidarités, énergie, diversité culturelle, déchets, citoyenneté, achats, santé/qualité de vie, mobilité, Indicateur de développement humain (IDH) au lycée,

• des suggestions d’analyse des résultats pour l’élaboration du programme d’actions,

• des exemples d’actions à engager à court terme et à long terme,

• des tableaux de bord pour organiser le programme d’actions, le suivre en continu, évaluer régulièrement la situation globale, mettre en perspective les objectifs et les résultats obtenus.

- Accéder à l’outil avec le login et mot de passe « agenda21 »

VOIR AUSSI :

- Journée nationale de l’Education à l’Environnement vers un Développement Durable


Comité 21
132 rue de Rivoli - 75001 Paris
tél. : 01 55 34 75 21 - fax : 01 55 34 75 20
Contact : Christine Delhaye


Article lu 5326 fois

lire aussi :
  • Spécial Transport et logistique durable
  • Spécial Assises nationales de l’Education à l’Environnement et au Développement Durable (EEDD)
  • Financer la transition des territoires - Propositions pour les Agendas 21
  • “Bien vivre ensemble, c’est possible ! Des alternatives pour des transitions solidaires”
  • Spécial Education au changement climatique
  • Spécial Objectifs du développement durable


  • forum

     

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9839289

    40 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable