CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
L’actu du DD > Afrique Durable
Innovations qui nourrissent la planète

Réduire le gaspillage de nourriture en Afrique comme aux Etats Unis

Par Danielle Nierenberg, chercheur senior à l’Institut Worldwatch

jeudi 4 novembre 2010
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Danielle Nierenberg est chercheur senior à l’Institut Worldwatch, une organisation environnementale basée à Washington, DC. Elle voyage actuellement à travers l’Afrique subsaharienne évaluant des solutions durables pour l’environnement dans la lutte contre la faim et la pauvreté. Cette étude aboutira avec la sortie de L’état du monde 2011 : Des innovations qui nourrissent la planète. A suivre sur CDURABLE.info ... chaque semaine une nouvelle initiative pour nourrir la Planète.



De retour des États-Unis où elle est brièvement intervenue au 2010 World Food Prize Borlaug Dialogue Symposium, cette semaine, Danielle Nierenberg nous écrit de St. Louis, Missouri pour partager avec nous une innovation qui empêche le gaspillage et le pourrissement de la nourriture avant qu’elle ne puisse être utilisée. Il y a plus d’un milliard de gens mal nourri dans le monde, alors nous ne pouvons pas supporter le gaspillage de la nourriture dans les champs ou les greniers ni le stress continu sur les sites d’enfouissement saturés.

Des organisations, comme la Food and Agriculture Organization de l’ONU (FAO), Urban Harvest, l’African Ministerial Council on Science and Technology, et les conseils municipaux, comme celui de San Francisco, travaillent pour implémenter des techniques qui aident à réduire le gaspillage.

La Réduction du Gaspillage de la Nourriture

FAODans plusieurs régions en Afrique sub-saharienne, où plus de 265 millions de gens ont faim, plus d’un quart de la nourriture produite est gaspillée avant qu’elle puisse être utilisée, à cause des mauvaises techniques de récolte ou de stockage, ou encore à cause des maladies ou d’animaux nuisibles. Aux Etats-Unis, de l’autre coté de l’océan, des millions de kilos de nourriture sont jetés, ce qui contribue à 12% du gaspillage total, saturant les sites d’enfouissement et contribuant aux émissions de gaz à effet de serre. Aux Etats-Unis, les sites d’enfouissement sont une des plus grandes sources de méthane, constituant 34% de toutes les émissions de méthane.

Pour prévenir le gaspillage des cultures après qu’elles soient récoltées en Afrique et ailleurs, la Food and Agriculture Organization (FAO) implémente des solutions technologiques et d’éducation. Au Kenya, la FAO travaille avec le Ministère de l’Agriculture kenyan afin d’entraîner les fermiers à prendre des mesures pour réduire le gaspillage des cultures attribué à la mycotoxine, une conséquence dévastatrice de la croissance des moisissures.

En Afghanistan, la FAO a récemment fourni des silos métalliques à 18 000 familles dans le but d’améliorer le stockage des cultures après la récolte. Les fermiers utilisent les silos pour stocker les céréales et légumes, les protégeant ainsi du mauvais temps et des animaux nuisibles ; après la mise en place de ces mesures, les pertes ont diminuées d’environ 15 à 20% et limitées à seulement 1 ou 2% des récoltes.

Action éducative ECHO

Reconnaissant le besoin de défendre les récoltes contre le mauvais temps, les maladies, les animaux nuisibles et les mauvaises technologies de stockage, le Ministerial Council on Science & Technology de l’Afrique fait la promotion des recherches sur des technologies variées pour éviter le gaspillage après la récolte et pour améliorer le procédé de fabrication.

The ECHO Global Farm

ECHOECHO Farm, aux Etats-Unis rassemble des innovations variées pour aider les fermiers à chaque étape de culture, y compris après la récolte. Un but d’ECHO est de rendre ces innovations accessibles aux fermiers partout dans le monde ; nous avons vu une démonstration de certaines d’entre elles qui aident à limiter le gaspillage d’après-récolte ; elles étaient à la fois simples et abordables.

Il y a aussi des progrès dans la réduction du gaspillage aux Etats-Unis. Cette année, San Francisco est devenue la première ville qui a imposé à chaque famille de faire le tri sélectif et de séparer le compost du reste des ordures ménagères. Le Département de l’Environnement s’attend à ce que cette règlementation effectue, toute seule, une réduction de 90% du gaspillage ménager dans les sites d’enfouissement locaux.

City HarvestLes organisations de collecte de la nourriture, comme Urban Harvest, ramasse la nourriture, qui serait autrement jetée par les restaurants, magasins ou cantines, et la met gratuitement à la disposition des fournisseurs de nourriture pour les familles à faible revenu et les sans-abris.

La réduction des émissions de gaz à effet de serre était un thème central dans les négociations du climat à Copenhague cette année, car les concentrations de GES ont atteint l’année dernière leur niveau le plus haut. Parce que les sites d’enfouissement produisent beaucoup de gaz à effet de serre et que les prix de la nourriture continuent à augmenter dans le monde, la réduction du gaspillage de la nourriture est une vrai nécessitée pour les gens partout dans le monde - des restaurateurs à New York aux fermiers de maïs à Nairobi au Kenya.

Si vous connaissez d’autres innovations qui nourrissent la Planète et si vous souhaitez partager avec nous, nous vous invitons à laisser un commentaire ou remplir notre enquête sur l’innovation de l’agriculture

- Photo : FAO - Faire des silos métalliques pour le stockage des céréales.

- Plus de photos dans la Galerie de Nourrir la Planète

Blog Institut Worldwatch de Danielle Nierenberg : ‘Nourrir la planète'

Innovations qui nourrissent la Planète à suivre sur CDURABLE.info

Chaque semaine CDURABLE.info publie une innovation qui contribue à Nourrir la planète. Déjà en ligne au 4 Novembre :

- Améliorer la vie des fermiers tout en préservant la biodiversité animale et végétale en Afrique Subsaharienne

- L’irrigation au goutte à goutte en Afrique subsaharienne

- Le rôle vital des femmes pour alimenter les communautés en Afrique subsaharienne

- Des unités de biogaz pour transformer les effluents d’élevage en électricité propre

- Obtenir de l’eau pour irriguer les cultures en Afrique - Zambie

- Transformer la cour d’école en une classe d’enseignement agricole durable au Rwanda

- Réduire ce que les femmes transportent en Afrique subsaharienne

- Une solution pour transformer les déchets organiques humains en fertilisant agricole

- Des solutions locales pour soulager la faim et la pauvreté en Afrique

- Des solutions pour réduire la contamination par les eaux usées à Accra, au Ghana

- Les agriculteurs qui apprennent aux agriculteurs de Maputo, au Mozambique

- Investir dans un meilleur stockage des aliments en Afrique


State of the WorldEn janvier 2011, les efforts du projet Nourrir la Planète donneront lieu à la publication de State of the World 2011 : Innovations that Nourish the Planet, la dernière édition de la publication principale de Worldwatch. Pour la première fois, ce livre annuel sera exclusivement dédié aux solutions pour combattre la pauvreté et la famine.

Le projet Nourrir la Planète établit une évaluation des nouvelles techniques agricoles – des méthodes de récoltes aux technologies d’irrigation et aux politiques agricoles – en mettant l’accent sur le développement durable, la biodiversité, la santé des écosystèmes ainsi que la productivité. Le projet a un double but : celui d’informer sur les efforts mondiaux pour éliminer la faim et celui de promouvoir ces efforts. Le projet étudie également les infrastructures institutionnelles nécessaires à chacune des approches, en suggérant les investissements complémentaires pouvant contribuer au leur succès – des banques de semences locales aux installations de traitement et aux bureaux de marketing.

Mettant l’accent sur les recherches de terrain, la co-directrice du projet Danielle Nierenberg est actuellement en déplacement en Afrique sub-saharienne afin de rencontrer des fermiers et communautés de fermiers, des représentants de gouvernements locaux, des donateurs et des organisations non-gouvernementales.


Article lu 2240 fois

lire aussi :
  • Food Tank : changer le système alimentaire mondial


  •  

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9968134

    52 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable