CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Planète - Contribution Ecologique
Un rapport des Amis de la Terre France

Rapport : arnaque à l’huile de palme durable

dimanche 22 mai 2011
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Alors que les importations européennes d’huile de palme sont croissantes et que le géant malaisien, Sime Darby prévoit de s’implanter en France, les Amis de la Terre France publient un rapport intitulé Arnaque à l’huile de palme durable qui révèle la face cachée de l’huile de palme certifiée et les vrais enjeux autour de cette culture, notamment sur la question controversée des agrocarburants.



En janvier 2011,l es Amis de la Terre France révélaient que l’entreprise malaisienne, Sime Darby, l’un des plus gros producteurs au monde d’huile de palme était en négociation avec la région Languedoc-Roussillon pour ouvrir une importante usine sur le site de Port la Nouvelle (Aude). Les négociations sont toujours en cours mais les enjeux se confirment : l’objectif pour Sime Darby est de construire une plateforme de stockage et de transformation d’huile de palme pour alimenter l’Europe et l’Afrique du Nord.

L’huile proviendrait dans un premier temps d’Indonésie et de Malaisie puis du Libéria où l’entreprise possède près de 200 000 hectares de plantations. Pour masquer les conséquences désastreuses de l’extension du palmier à huile dans ces pays, Sime Darby met en avant que sa production sera certifiée selon les critères de la "Table ronde pour le palmier à huile durable".

Or, selon le rapport des Amis de la Terre France, cette certification est un leurre : "Nous avons collecté des preuves pour montrer que des entreprises certifiées, comme Sime Darby, étaient directement impliquées dans des cas de déforestation et des conflits avec des communautés. Les critères de la Table ronde sur le palmier à huile durable sont insuffisants et les contrôles laxistes" explique Sylvain Angerand, chargé de campagne pour les Amis de la Terre qui ajoute " Le vrai problème avec l’huile de palme, c’est que nous en consommons trop et que cette dépendance est à l’origine de tensions foncières croissantes dans les pays du Sud. Nous sommes donc opposés à toutes nouvelles infrastructures conduisant à une hausse de la capacité d’importation européenne et défendons le principe d’une agriculture relocalisée".

Les Amis de la Terre France montrent ainsi, chiffres à l’appui, que l’augmentation des importations d’huile de palme depuis dix ans est couplée à l’émergence du marché des agrocarburants. Comme l’explique Sylvain Angerand, le lien est indirect mais manifeste : "L’huile de palme est encore assez peu utilisée directement comme agrocarburant. Mais le détournement des productions d’huile de colza et de tournesol pour faire rouler les voitures et les camions oblige les industriels de l’agroalimentaire à importer davantage d’huile de palme en substitution".

Après avoir interpellé les députés européens, le Parlement a demandé à la Commission une étude sur ce phénomène de vases communicants qualifié de "changement d’usage indirect des sols". Alors que les résultats de cette étude sont attendus pour le début de l’été, les Amis de la Terre maintiennent la pression avec la publication de ce rapport : "Si ces effets pervers sont pris en compte, c’est la politique de développement des agrocarburants de l’Europe qui s’effondre" explique Sylvain Angerand qui conclut "La vocation première de l’agriculture est de nourrir les hommes, pas de faire rouler les voitures ou de faire voler les avions : de plus en plus de voix s’élèvent pour critiquer les agrocarburants, il s’agira assurément d’un des sujets chauds du prochain G20 agricole organisé à Paris le 22 et 23 juin 2011".

Film : la palme de la déforestation

L’huile de palme est un ingrédient discret que l’on trouve dans de nombreux de consommation courante comme les chips, les biscuits, les glaces ou encore la lessive. Mais depuis une dizaine d’années, c’est la demande croissante en agrocarburant qui a conduit à une explosion des importations d’huile de palme en Europe.

Pour ces promoteurs, l’huile de palme est "écologique" et même, désormais, "certifiée" grâce à la Table Ronde sur le Palmier à Huile Durable.

Ce film explore la face cachée de la culture de l’huile de palme "durable" en Indonésie, en particulier les conflits avec les communautés paysannes et les peuples autochtones, expulsés de leurs terres et de leurs forêts.

Grâce au soutien logistique des Amis de la Terre Indonésie (Walhi), la dernière partie du documentaire a pu être tournée en Irian Jaya (la partie indonésienne de l’île de Papouasie), une zone interdite aux journalistes et qui constitue le nouveau front pionnier de l’huile de palme.

Le film a une durée de 43mn. Il est possible de présenter une version courte en projetant les 32 premières minutes.

Le DVD est disponible auprès des Amis de la Terre pour le prix de 10€.

Article lu 2287 fois

lire aussi :
  • Libéria, le nouveau réservoir d’huile (de palme) de l’Europe ?


  • forum

    • Rapport : arnaque à l’huile de palme durable
      26 mai 2011, par Netoyens.Info

      Jeudi 26 mai 2011

      Huile de palme à Port-la-Nouvelle :
      Lettre ouverte à Robert Navarro, premier Vice Président de la Région Languedoc Roussillon

      Un projet de construction d’une usine d’importation et de stockage d’huile de palme à Port-La-Nouvelle (Aude) par la multinationale Sime Darby Unimils est soutenu par la Région Languedoc-Roussillon.

      Le collectif NOPALME (*) regroupant citoyens, associations et partis politiques s’est créé en mars dernier afin de contrer le projet et proposer des alternatives. Il organise une réunion publique le vendredi 27 mai à 19H00, salle de l’étang Boyer à Sigean (face à la gendarmerie).

      Une lettre ouverte adressée à Robert Navarro, premier Vice-Président de la région Languedoc-Roussillon en charge des ports, vient d’être publiée sur Netoyens.info, site d’analyse politique.

      Elle est signée par Sylvain Angerand, Yann Fiévet, Eric Jousse, Christian Laborde et Sonja Laborde, Fabrice Nicolino, Christian Sunt, .

      L’initiative citoyenne est soutenue par Paul Ariès (directeur du Sarkophage), Corinne Morel-Darleux (conseillère régionale Rhône-Alpes).

      Le lien vers la lettre se trouve en annexe du commentaire.


      (*) Nouvelles Orientations Pour des Alternatives Locales en Méditerranée
      Pour contacter les porte-paroles de NOPALME : nopalme@netoyens.info

     

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9837715

    38 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable