CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Média du Développement durable > Cinéma
Chaque année en Europe 100 000 enfants meurent de maladies causées par l’environnement

Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud

jeudi 25 septembre 2008
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Chaque année en Europe 100 000 enfants meurent de maladies causées par l’environnement. 70% des cancers sont liés à l’environnement dont 30% à la pollution et 40% à l’alimentation. Chaque année en France, on constate une augmentation de 1,1% des cancers chez les enfants. En France, l’incidence du cancer a augmenté de 93% en 25 ans chez l’homme. Dans un petit village français au pied des Cévennes, le maire a décidé de faire face et de réagir en faisant passer la cantine scolaire en Bio. Ici comme ailleurs la population est confrontée aux angoisses contre la pollution agro chimique. Ici commence un combat contre une logique qui pourrait devenir irréversible, un combat pour que demain nos enfants ne nous accusent pas.



C’est la première fois, sans doute depuis Le Monde du silence de Jacques yves cousteau (Palme d’or du Festival de Cannes 1956), que le cinéma français s’intéresse à un sujet sur l’environnement. Si la préservation de l’univers marin était déjà une cause précieuse, celle de l’alimentation de nos enfants l’est bien plus encore. Pour ne pas dire urgente. Après avoir parcouru les paysages sensoriels français avec sa série des "Quatre Saisons pour...", Jean-Paul Jaud fixe l’objectif de sa caméra sur une tragédie environnementale : l’empoisonnement denos campagnes par la chimie agricole et les dégâts occasionnés sur la santé publique, notamment celle de nos enfants.

Le film "Nos enfants nous accuseront" raconte la courageuse initiative d’une municipalité du Gard, Barjac, qui décide de faire passer la cantine scolaire au bio, en finançant le surcoût sur le budget de la commune. Conscient du danger sanitaire qui menace une jeune génération exposée aux 76 000 tonnes de pesticides déversées chaque année sur notre pays, un maire décide de prendre le taureau par les cornes en donnant un exemple d’une politique sans comparaison. Alerter l’opinion et les pouvoirs publics sur les dérives scandaleuses d’un système économique qui fait passer ses profits et ses intérêts avant la santé de la population.

Consulter le site officiel du film Les différents intervenants du film, enfants, parents, enseignants, soignants, journalistes, paysans, élus, scientifiques, chercheurs, livrent leurs sensations, leurs analyses, leurs engoisses, leur colère, le fruit de leurs travaux à la caméra. Chacun raconte son expérience, dénonce les abus, pose les problèmes, mais tous proposeront des solutions, à condition que les différents organes de décision prennent leurs responsabilités. Des témoignages édifiants et bouleversants sur une réalité qu’il est urgent de maîtriser. Combien de maladies, de tumeurs, d’infirmités, de tragédies humaines sont-elles entrain de proliférer sans que l’on ne fasse rien, ou si peu ?

Le film commence à l’Unesco, lors d’un colloque réunissant des sommités mondiales de la médecine, signataires de l’Appel de Paris. Un seul mot d’ordre : Non pas se contenter de constater les ravages, mais trouver tout de suite les moyens d’agir, pour que, demain, nos enfants ne nous accusent pas de les avoir abandonnées.

Un film au service d’une vérité qui blesse.

 Vidéo 1 : Un extrait du film

 Vidéo 2 : Bande Annonce

 Acheter le DVD

Article lu 47423 fois

lire aussi :
  • Pesticides ? Nos enfants n’en ont pas besoin pour bien pousser !


  • forum

    • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
      7 février 2010, par osyrine

      question : ce film va-t-il ressortir dans les salles le 20 mars 2010 ? Apparemment il y a un buzz la dessus...
      Merci pour l’info, la vraie pas l’intox

    • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
      2 février 2010, par Didier100

      Je suis pour une agriculture raisonné, pour un commerce équitable et pour un retour au juste prix des produits. Je suis contre les aides européennes qui profitent essentiellement aux très gosses structures (industrielles), aides qui sont liée au dumping des prix, mettant en péril les petites et moyennes structures de l’agriculture. Je suis contre la bourse !!!! Le capitalisme non contrôlé ou "ultra libéralisme" commence à toucher le fond !

      Je me pose une Question sur le BIO...
      La société américaine Monsanto contrôle à ce jour 90% de la semence mondiale ! Pas besoin de vous expliquer ce que c’est le Roundup....
      Comme les semences de Monsanto sont tous génétiquement trafique je me demande si on à le droit de labelliser un Produit BIO si les semences sont à base d’OGM (Monsanto) ? 70% de la nourriture qui est distribué aux animaux en France est déjà génétiquement modifié ! A partir du moment ou vous mangée de la viande vous pouvez quasiment être certain de ne plus manger sainement.

      Le diable n’est plus dans l’enfer mais il est sur terre ... Monsanto est un de ses visages. Quel culot ont ses Américains pour breveter les organismes de la nature. Ses organismes sont un bien précieux de l’humanité. Une loi été rédigé aux États Unis qui dit qu’il n’y pas de différence en les semences OGM et les semences non OGM. Cette loi constitue en elle même un crime contre l’humanité (selon moi). Nous n’avons plus de possibilité d’échapper à l’empoisonnement de la nourriture, c’est déjà trop tard ! Non je ne suis pas pessimiste mais réaliste !

      Quand je vois Sarkozy qui nous met la pression pour réduire le nombres des morts sur les routes .... Hors le nombre de morts à cause du cancer en France en 2001 et en 2005 été de 145 000 personnes et le cancer est en progression. Hmmm, Mr Sarkozy ou sont les radars contre les cancers ? :) Ahhh, la M. Sarkozy n’ose pas le toucher à ce sujet, car il y à l’industrie Pharmaceutique d’arrière qui gagne à son tour plein d’argent avec toutes les malades ... et la TVA elle profite à l’État ... La boucle est bouclé !

      Il ne faut pas attendre à ce que nos enfants nous accusent, car à se moment la c’est déjà irréversible ! Alors réagissez avant ... votez massivement "VERT" aux prochain élections régionales... Mettons en marche la révolution verte pour combattre les diables et pour sauver les 10% qui nous restant à être sauvé !

    • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
      15 février 2009, par Zaion

      LE BIO C’EST BON MAIS PAS A TOUTES LES SAUCES....

      Je suis apiculteur amateur et convaincu du bien fondé d’une agriculture plus raisonnée voir bio ;
      Mais je m’inquiète néanmoins de l’utilisation abusive de certains produits dits bio :
      Pyrèthre roténone voir souffre ou sulfate de cuivre ;
      certes naturelles ces substances ne sont pas forcement sans dangers.
      l’arsenic,le curare,la nicotine et j’en passe sont bien naturels d’ailleurs…
      la roténone est très nocive pour les milieux aquatiques et ces effets sur la santé humaine sont encore
      mal connus, mais ça n’a pas l’air très engageant ;quand au pyrèthre on lit un peu par(n’importe ou)tout
      que ce produit est sans danger pour les abeilles et autres insectes utiles.C’est du n’importe quoi et certaines pyrethrines de synthèse (tau fluvalinate par ex)leurs sont certainement bien moins néfastes.
      Il y a un réel danger pour l’environnement et pour la crédibilité du bio a véhiculer ce genre d’info…
      Les engrais naturels peuvent polluer ;demandez au Bretons ce qu’ils pensent des lisiers de porcs épandus en quantité(faute à l’agriculture intensive)et responsables des pollutions aux nitrates…
      Tout est question de dose,le bio oui si il est efficace et sans danger.Mais le pyrèthre vendu a toute
      les sauces en jardinerie, Non ! Devant le peu d’efficacité du produit sur certains ravageurs et sa soi disante
      innocuité les consommateurs surdosent et c’est pire que d’autres traitements chimiques qui cherchent
      parfois à mieux cibler le ravageur avec des retombées environnementales moindres(J’en fait pas une généralité non plus,loin de là).
      Que penser aussi de marques “bio” comme “Naturen”qu’on trouve en jardineries ;
      c’est une sous marque de fertiligene qui est appartient à Scott France et qui elle même fait partie du groupe
      …………………………………………………………………………devinez ça commence par un M et çà termine par un o en
      8 lettres.Une grosse multinationale dont on entend pas mal parler ! Renseignez vous . Moi ça me perturbe
      un peu quand même et je trouve que pour certain l’engagement est + commercial qu’une reelle conviction.
      Voila à+, une dernière citation qu’on prête à Albert .Einstein :
      « Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre »
      et si c’est pas lui( qui l’a dite) celui qui la dite c’etait pas un abruti…

    • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
      27 janvier 2009

      voici 2 mois que j’ai fait parvenir les qq lignes qui suiventaux ’’groupes’’ déffendant soi disant le BIO ! rien pas de réponse... ni de la presse spécialisée... voir l’étude ’’que choisir’’ sur les prix en rayon et les revenus des producteurs... la cupidité est pire qu’en conventionnelle puiqu’ils culpabilisent les réfractaires au BIO...

      Etre ou ne pas être consomacteur et l’accueil en magasin ‘’bio’’…

      Nos enfants nous accuseront : un film de Jean-Paul Jaud…

      Mauvaise surprise ! le samedi je constate en faisant mes courses dans le magasin …, que ,de nouveau, encore, entre autre le prix de la purée et compote de pomme a encore augmenté ! Ce produit basique, pour ne citer que lui a considérablement augmenté cette dernière année (40ou 50 centimes le bocal 4/4) et de nouveau maintenant 15 centimes passant de 2.99€ à 3.14€. j’ai hélas jeté mes anciens tickets de caisse.

      Je me retrouve à la caisse et une autre personne fait la même constatation…. Nous commençons à discuter de la situation actuelle très compliquée et d’une émission de TV diffusant leur enquête sur les profiteurs de la crise, dont la grande distribution réalisant des bénéfices de 16 ou 17% minimum à redistribuer aux actionnaires et des augmentations de prix se limitant soit disant à 6%...

      Un membre du personnel d’xxx c’est alors montré fort incorrecte ! Je n’avais pas le droit de dire ça ! Se sentait-il morveux au point de se sentir visé par notre échange et se mouchait-il ? Emporté par une colère rouge, il est parti en explications forts intéressantes : <> il pouvait nous montrer les factures ! chiche ! les factures sur les 3 dernières années ?

      Puis particulièrement courageux et sans préjugés… :<< vous êtes TOUJOURS en train de critiquer … Vous n’avez JAMAIS….etc, etc,…>> Il m’a ‘’invité’’ tjs aussi cordialement, à ne plus venir chez x ! même partie il continuait ! Vraiment courageux vous dis-je ! Mes dernières remarques concernaient voici qq mois le kg de poireaux à plus de 5€ alors qu’il n’y avait pas de soucis de météo… Tant mieux si le pouvoir d’achat de ce… s’accroît mais au détriment de qui ?

      J’ai téléphoné au producteur de compote…. Etre ou ne pas être consommacteur… le producteur m’a assuré avoir maintenu ses tarifs pour les pommes entre 2007 et 2008 ! Et que les prix ont légèrement augmenter au 1er octobre à causes de l’augmentation des verres ! L’augmentation de début 2008 concernaient-elle par anticipation l’augmentation des transports ?....

      C’est effectivement gênant de poser certaines questions comme je l’ai fait ces dernières années à certains magasins que je fréquente en matière de prix, d’hygiène et d’étiquetage… (les choses avaient bougées…).

      Donc même si de plus en plus de personnes mangent bio, attention aux dérapages ! 30, 40% d’augmentation !certes certains prix n’ont quasiment pas augmentés mais ils sont marginaux. Cherchez un kg de farine à moins de 2€ ! Même pbs que pour les hydrocarbures ? Je ne regarde même plus le prix du pain (machine à pain..) et je suis de plus en plus obligée de me tourné vers le conventionnel label rouge si possible (le poulet, …) ! Cet été les abricots à plus de 8€ le kg : c’est la 1ère année que je n’en ai pas congelé pour les tartes de cet hiver…les croquettes pour le chats, j’en achète maintenant une partie en conventionnelle….

      Donc producteurs, distributeurs, conseillers en tout genre… Arrêtez de nous culpabiliser si on se plaint des dérapages de certains ! Nous n’avons plus le choix… Nous ne pouvons plus réduire nos consommations et choisir le bio ! Je fais parti des enseignants qui ont perdu leur poste avec baisse des revenus… serais-je la seule ? Que dire des personnes de plus en plus nombreuses qui sont licenciées ? Des familles monoparentales ? ‘’Nos enfants vous le reprocheront !’’

      S’il vous plait soyez raisonnables sur les prix au nom de vos convictions de respect de notre planète et non de vos profits !

      Copie ça et là… inc, que choisir, wwf… bio coop, satory, naturalia,…

      • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
        10 mars 2009

        Sur le non choix je ne suis pas d’accord...Heureusement qu’il nous en reste un.
        "Nos enfants nous accuseront". Je suis une de ces enfants. Une de ces enfants née en 86. Tchernobyl comme accueil. Nous n’en sommes qu’au début. Depuis la situation sanitaire et environnementale n’a fait qu’empirer. Combien de copains de classe touchés par un cancer ? Combien de notre famille mourant de maladie ?
        Pourquoi continuer l’hécatombe. Tout est lié. Crise environnementale, crise économique, crise sociale et nous n’en sommes qu’au début...Nous sommes les héritiers d’un triste bilan.
        Il ne faut pas oublier non plus qu’au travers de notre consommation nous véhiculons un modèle social, un modèle sociétal.
        Nos ainés n’ont que ce mot là à la bouche : "le pouvoir d’achat. Notre pouvoir d’achat". Je trouve ça profondément cynique.
        Plus pauvre que vous ne l’étiez, on n’y fait beaucoup moins référence...à notre "pauvre" situation.
        Pourtant face à des enjeux sociaux et sanitaires j’avoue que je considère avec la plus grande attention ce que je consomme, qui l’a produit, dans quelles conditions. Car je ne parviens pas à m’extraire du global. Alors en consommant local, uniquement des produits frais, en favorisant le bio, je tiens à témoigner qu’on vit bien avec 600 euros par mois : faire le marché auprès de producteurs, se fournir auprès des AMAPS permet de consommer sain, de maintenir une agriculture de proximité. On réduit ainsi notre empreinte écologique et nous recréons du lien social.
        Notre consommation est un choix éminemment politique et idéologique. J’ai fait mienne la devise "penser global, agir local"...Car ma consommation est le premier levier d’un changement de modèle de société qui aujourd’hui n’est que consummérisme...
        Solidairement

        Marielle

      • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
        23 août 2009

        Bien sur les magasins Bio -aves une marge autour de 50%- ne sont pas toujours "le jaune de l’oeuf".
        Selon la region AMAPS, associations producteur-consommateur, Reseaux sont souvent plus adaptees et donnent la possibilite d’un contacte direct avec le producteur.
        Au niveau des prix -des grandes surfaces raisonables sont plus interessants : Dans les annees 90 en Autriche le groupe Merkur/Billa avait commence a vendre presque tout aussi en BIO -a un prix pas tres different. Le resultat etait que le nombre des consommateurs BIO a explose, qu’un nombre important d’agriculteurs n’a pas du quitter etc. (Mais la Grande Nation n’aime pas de regarder sur l’autre cote des frontieres...)
        Mais -et c’est un vrai avantage dans l’Hexagone- il y a encore plein de regions merveilleuses, ou on peut se regaler des produits des sa propriete (en echange avec ses amis) en fesant du travail raisonnable et se rejouir de sa vie !

    • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
      22 décembre 2008, par Kilossa

      Bonsoir,
      Dans la même veine, je vous signale ce documentaire "Un monde pas toute à fait mortel" d’Isabelle Jéhannin. Un jour, elle a mis sa caméra sur l’épaule et elle est partie sur le terrain, dans sa campagne, filmer le quotidien de l’emploi des pesticides. Sans parti pris, elle interviewe différents acteurs Chacun raconte son histoire en confiance, exprime ses doutes. Poignant. A voir, à faire connaitre.

      A+

      Kilossa

    • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
      22 décembre 2008, par Gina

      Dans notre village s’est crée une initiative pour faire projeter ce film. Grand problème : Le responsable du cinéma dit qu’il n’existe que deux bobines pour toute la France ! Vrai ou faux ?

      • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
        22 janvier 2009, par elliande

        J’habite à Joué les Tours et hier je suis allé à la projection de ce film suivi d’un débat avec le réalisateur et je peux répondre à votre question. Il nous a dit lui même qu’il y avait au départ 20 bobines et qu’il y en avait à l’heure actuelle 50. le responsable du cinéma cgr centre de Tours nous a dit avoir du se battre pour que ce film revienne dans son cinéma et il souhaite le faire tourner avec l’autre CGR de Tours. Peut être pourriez vous prendre contact avec le directeur du CGR Tours Centre car il a la volonté de faire connaitre ce film. Et il a besoin d’être connu.

    • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
      25 novembre 2008, par dom

      Etre ou ne pas être consomacteur et l’accueil en magasin ‘’bio’’…

      Nos enfants nous accuseront : un film de Jean-Paul Jaud…

      Mauvaise surprise ! le samedi je constate en faisant mes courses dans le magasin …, que ,de nouveau, encore, entre autre le prix de la purée et compote de pomme a encore augmenté ! Ce produit basique, pour ne citer que lui a considérablement augmenté cette dernière année (40ou 50 centimes le bocal 4/4) et de nouveau maintenant 15 centimes passant de 2.99€ à 3.14€. j’ai hélas jeté mes anciens tickets de caisse.

      Je me retrouve à la caisse et une autre personne fait la même constatation…. Nous commençons à discuter de la situation actuelle très compliquée et d’une émission de TV diffusant leur enquête sur les profiteurs de la crise, dont la grande distribution réalisant des bénéfices de 16 ou 17% minimum à redistribuer aux actionnaires et des augmentations de prix se limitant soit disant à 6%...

      Un membre du personnel d’xxx c’est alors montré fort incorrecte ! Je n’avais pas le droit de dire ça ! Se sentait-il morveux au point de se sentir visé par notre échange et se mouchait-il ? Emporté par une colère rouge, il est parti en explications forts intéressantes : <> il pouvait nous montrer les factures ! chiche ! les factures sur les 3 dernières années ?

      Puis particulièrement courageux et sans préjugés… :<< vous êtes TOUJOURS en train de critiquer … Vous n’avez JAMAIS….etc, etc,…>> Il m’a ‘’invité’’ tjs aussi cordialement, à ne plus venir chez x ! même partie il continuait ! Vraiment courageux vous dis-je ! Mes dernières remarques concernaient voici qq mois le kg de poireaux à plus de 5€ alors qu’il n’y avait pas de soucis de météo… Tant mieux si le pouvoir d’achat de ce… s’accroît mais au détriment de qui ?

      J’ai téléphoné au producteur de compote…. Etre ou ne pas être consommacteur… le producteur m’a assuré avoir maintenu ses tarifs pour les pommes entre 2007 et 2008 ! Et que les prix ont légèrement augmenter au 1er octobre à causes de l’augmentation des verres ! L’augmentation de début 2008 concernaient-elle par anticipation l’augmentation des transports ?....

      C’est effectivement gênant de poser certaines questions comme je l’ai fait ces dernières années à certains magasins que je fréquente en matière de prix, d’hygiène et d’étiquetage… (les choses avaient bougées…).

      Donc même si de plus en plus de personnes mangent bio, attention aux dérapages ! 30, 40% d’augmentation !certes certains prix n’ont quasiment pas augmentés mais ils sont marginaux. Cherchez un kg de farine à moins de 2€ ! Même pbs que pour les hydrocarbures ? Je ne regarde même plus le prix du pain (machine à pain..) et je suis de plus en plus obligée de me tourné vers le conventionnel label rouge si possible (le poulet, …) ! Cet été les abricots à plus de 8€ le kg : c’est la 1ère année que je n’en ai pas congelé pour les tartes de cet hiver…les croquettes pour le chats, j’en achète maintenant une partie en conventionnel….

      Donc producteurs, distributeurs, conseillers en tout genre… Arrêtez de nous culpabiliser si on se plaint des dérapages de certains ! Nous n’avons plus le choix… Nous ne pouvons plus réduire nos consommations et choisir le bio ! Je fais parti des enseignants qui ont perdu leur poste avec baisse des revenus… serais-je la seule ? Que dire des personnes de plus en plus nombreuses qui sont licenciées ? Des familles monoparentales ? ‘’Nos enfants vous le reprocheront !’’

      S’il vous plait soyez raisonnables sur les prix au nom de vos convictions de respect de notre planète et non de vos profits !

      Copie ça et là… inc, que choisir, wwf… bio coop, satory, naturalia,…

    • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
      12 novembre 2008

      ce film est scientifiquement douteux, comme le souligne LE MONDE :

      • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
        25 novembre 2008, par GYSLAINE

        Je n’ai pas vu le film, mais la réalité dépasse la fiction.Il est évident que nous sommes tous intoxiqués, je viens de perdre ma soeur jumelle d’une leucémie : première question du grand professeur et chercheur(scientifique) à ma soeur au début :"êtes-vous agricultrice ?Bon , j’ai une amie dont le père est mort d’une leucémie en Bretagne(connue pour sa pollution, on ne boit que de l’eau en bouteille) :êtes-vous agriculteur ?, une collègue de travail dont le frère est mort d’un cancer de l’oesophage, il était agriculteur, je connais dix autres cas autour de moi(mon père, et mon mari qui a aussi un cancer), je continue ou il faut d’autre preuves scientifiques ?Que ceux qui doutent encore, prennent leur courage à deux mains et viennent voir ce qu’il se passe dans les hôpitaux, ma soeur voulait vivre, elle ne fumait pas, ne buvait pas et faisait plus ou moins attention à sa nourriture, autour de notre commune on est entourés de champs de maïs où on envoie les pesticides en plein jour à tout va et on arrose en pleine canicule !Je suis désespérée et en colère, que ceux qui nous font la leçon envoie leurs enfants travailler chez les agriculteurs ou autres industries chimiques, auront-ils le courage de jouer au poker avec la vie de leurs enfants ? Moi je circule en transports publics depuis trente ans, je fais mes courses à pied, s’il le faut , je n’achète pas toujours du bio mais, je rêve de gouter aux fruits et légumes qui ont du gôut, je ne suis ni écolo pure et dure, je suis tout simplement consciente que nous sommes tous pris au piège, en premier les agriculteurs, revenez aux petites exploitations, boycotez les supermarches, partez en promenade acheter directement vos provisions, il y en a pas mal qui le font.Bon je pense que je vous ai assez parlé mais cela fait du bien.Bonne santé à tous, lisez le livre de DAVID SERVAN-SCHreiber(je ne sais plus l’orthographe), c’est édifiant et c’est un scientifique !Allez riez la vie en vaut la peine, croyez moi !.

    • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
      10 novembre 2008, par SPHEROÏDE

      Bonjour à Tous, Je viens de voir le film. Ce documentaire, même s’il joue beaucoup sur l’émotionnel, est exceptionnel. Je regrette néanmoins qu’il ne soit diffusé que dans trois salles en IdF et encore moindre dans nos régions. Aussi, les images magnifiques sont gâchées par une mauvaise projection. Aussi le sujet reste centré sur une seule région et non la France sinon l’Europe. Toutefois, le relationnel entre "la mal bouffe" et la santé est bien documenté. Une plus grande diffusion et une plus grande profondeur des analyses seraient la bienvenue. (Dans le prochain, peut-être ?)

    • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
      9 novembre 2008, par un gardois averti

      J’ai vu le film ce week-end et, si je me félicite qu’il existe des initiatives de ce type pour promouvoir la bio et lutter contre les méthodes de l’industrie agro-alimentaire, je suis en revanche très déçu par la forme de ce documentaire maladroit où l’émotionnel est mis en avant là où les faits seuls auraient suffit : le film ratisse beaucoup trop large au risque d’amalgamer des sujets périphériques et, de ce fait, hésite en permanence entre dénonciation factuelle et bons sentiments larmoyants. Qui trop embrasse mal étreint...

    • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
      9 novembre 2008, par anne sisi

      1-iNFO : j’ai vécu longtemps à Rome, et la cantine de mes enfants a toujours été bio (à partir de 2000), école primaire publique tout ce qu’il y a de normal, centre ville...
      2-problème pour mon petit porte monnaie riquiqui : COMBIEN CA COUTE DE MANGER BIO ????
      3- et combien ça peut coûter à un journaliste d’aller mettre à jour le véritable problème : le crime organisé, fructueux, et béni par les gouvernements de l’industrie céréalière ?

    • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
      9 novembre 2008, par arsymphor

      ouai, d’accord, encore un messages sur bouffez sain, la planète en danger, ect... au secours, à quand la véritable dénonciation des ENJEUX FINANCIERS, le véritable pouvoir des multinationales céréalières, l’industrie du pesticide... et autres Monsanto et Nestlé, le lobying, j’en ai marre de voir sur les écrans les mêmes salades bien vertes soi-disant bio, et pas la tronche des actionnaires de Nestlé...merci quand même aux auteurs du film, mais moins de naïveté SVP

      • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
        10 décembre 2008, par véronique

        et bien si vous voulez un autre film du même genre que celui de Jean-Paul Jaud, regardez également celui de Marie-Monique Robin intitulé "Le Monde selon Monsanto". Vous trouverez les horreurs que l’on nous fait manger et vous verrez toute la difficulté des petits consommateurs (nous) et des réalisateurs (M Jaud et Mme Robin) face à des "monstres" comme cette multinationale qui dirige le monde de l’agriculture et qui, si elle continue, va affamer de plus en plus de personnes. Monsanto= ASSASSIN ! Et félicitations aux courageux réalisateurs de ces 2 documentaires.

        Véronique

    • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
      8 novembre 2008, par seguy M&Mme

      Nous sortons de la séance et sommes trés heureux d’avoir vu ce film, cette expérience locale, cet exemple de prise de conscience collective........cette illustration d’optimisme constructif et concerté.
      Puisse-t-il offrir au plus grand nombre l’espérance renouvelé d’un monde meilleur.

    • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
      7 novembre 2008, par Solange

      Je suis extrêmement choquée, profondément déçue...Ce film primordial n’est programmé dans aucune salle à Montpellier : ni aux Gaumont (j’aurais dû m’en douter) ni au CGR, ni même aux Diagonal (alors là, j’en reste abasourdie) ni pour cette semaine ni dans les prochaines à venir....
      J’en ai presque envie de pleurer....
      Grand mère d’une fillette de 4 ans, je me soucie depuis longtemps de la mal bouffe. Relativement privilégiée puisque je suis née et ai vécu à la campagne, je crains pour la santé de ma petite citadine obligée de manger à la cantine...et celles de tous les autres enfants.

      Ce film devrait être diffusé avec l’aide de l’Etat....Fichu Etat qui préfère envoyer ses enfants se faire tuer en Afganistan... plutôt que d’aider à redonner espoir pour nos enfants...
      Je suis très en colère et désespérée...
      Comment faire pour persuader les administrateurs des salles de programmer ce film essentiel ?

      • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
        9 novembre 2008, par zaralobo

        Merci pour ce film qui à Paris ne passe que dans 3 salles, il y a de quoi etre en colère , et pour combien de temps ???Alors j’en parlerai à tout le monde et je martellerai d’aller le voir !!! aussi tres choquée de ce manque de conscience , on empoisonne nos enfants et on ne va rien faire ? Arretons d’acheter ces mauvais gouters plein de trucs degueulasses pour eux et allez voir ce film magnifique .Bravo à
        ce maire tres touchant, si vrai, si proche si Humain Merci aux enfants et a leurs parents.Comme j’aimerais que notre maire en fasse autant.j’habite a Houilles.

        • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
          11 février 2009, par Jean-Noël

          Bravo, Zaralobo, pour cette prise de position tout à fait claire : continuons de marteler encore et encore pour que les choses changent et que nous ne nous laissions plus mener par les industries (alimentaire, pharmaceutique etc.) qui ne voient que leur intérêt financier...

          Jean-Noël

          • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
            5 mars 2009, par zaralobo

            On est vraiment d’accord Jean Noël...

      • Nos enfants nous accuseront, un film de Jean-Paul Jaud
        20 novembre 2008, par Salima

        Bonjour,
        J’ai, comme beaucoup, cherché à savoir où je pourrais voir ce film à Montpellier et je viens de trouver l’info après de nombreuses recherches infructueuses (au point que j’ai pensé qu’il était déjà passé mais resté très peu longtemps à l’affiche).
        Voici donc :
        le 26-nov Montpellier - Le Diagonal Capitole

        Faites passer l’info, il semblerait que beaucoup d’autres personnes se posent la même question.

        Bien à vous,

    • pas sérieux
      5 novembre 2008

      Ce sont surtout les fruits et légumes qu’il faut sauver !! ça presse (citron !) www.sauvonslesfruitsetlegumes.fr

      • pas sérieux
        12 novembre 2008, par mamie

        A tous......
        N’hésitez pas à réclamer que ce film passe dans les salles près de chez vous. Je l’ai fait dans une petite salle de la banlieue lyonnaise.
        J’ai vu le film au Comoedia à Lyon : extra !!!! Plein d’espoir. En prenant le problème à la base, par l’éducation des enfants, petit à petit nous y arriverons.
        Allez le voir, même si vous devez faire des kms.
        Une mamie concernée

      • pas sérieux
        24 novembre 2008

        Mais bien sur qu’il faut les sauver...en retrouvant leur gout, leur authenticité, leur bienfait ! On ne peut soutenir une agriculture intensive, chimique. Mais soutenons les petits producteurs aux agricultures bio, proches de chez nous.
        a vous de changer votre mode de production. Pas à nous de continuer à être malade

     

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9969662

    83 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable