CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Librairie Développement Durable > Economie
Une alternative pour répondre aux enjeux économiques de l’avenir ?

Les monnaies locales complémentaires : pourquoi, comment ?

2e édition augmentée et mise à jour

mercredi 8 octobre 2014
Posté par Cyrille , David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Nouvelle mode pour bobo branché ? Parade à la crise ? Monopoly éthique ?
En fait, plus qu’un effet de mode ou qu’un outil anti-crise, nous parlons d’un mouvement mondial, signe d’une incroyable transformation de la pensée humaine et de la société au plan mondial. Une monnaie locale complémentaire (MLC) est une monnaie qui s’ajoute à la monnaie nationale, émise et gérée par les citoyens eux-mêmes pour dynamiser les échanges et redonner sur leur territoire proche l’humanité et le sens que les monnaies conventionnelles n’incarnent plus.

Sorties Automne 2014 aux Editions Yves Michel :

- "Les Monnaies locales complémentaires : pourquoi, comment ?" de Philippe Derudder - 2e édition augmentée et mise à jour
- " Vers une éco-indutrie locale : Pour une réappropriation citoyenne de technologies durables " de Luc DANDO



 Vers une éco-indutrie locale

de Luc DANDO

Pour une réappropriation citoyenne de technologies durables

Le monde de demain sera ce que nous en faisons !

Les clés pour le co-créer et innover… au service d’une économie resynchronisée avec la sphère sociale et environnementale.

Mots-clés : Éco-industrie, innovation, changement société, technologies durables, relocalisation, territoires, écologie, durabilité, transition écologique, industrie locale

La loi sur l’ESS en France définitivement adoptée !

Lundi 21 juillet 2014 dans la soirée, les députés français ont définitivement adopté le projet de loi sur l’économie sociale et solidaire (ESS).

Il est indéniable que l’ESS a aujourd’hui un poids majeur dans l’économie française : elle représente 10 % du PIB et près de 10 % des emplois, avec 2,35 millions de salariés pour environ 200 000 entreprises. Ce projet de loi vise donc à mieux définir le champ de l’ESS et lui permettre de se développer davantage.

Luc DANDO propose un plan audacieux de relocalisation de l’industrie (de taille moyenne), en utilisant des technologies durables. Il consiste à la mise en place d’un réseau de ces petites structures de production le plus localisées possible pour fabriquer des produits vraiment utiles aux consommateurs en plus d’être réparables. Ces entreprises auront pour but une économie locale stable à laquelle les clients participent en achetant dans ce réseau.

Vers une éco-indutrie locale de Luc DANDO - Pour une réappropriation citoyenne de technologies durablesCet ouvrage propose aux citoyens de s’organiser pour se réapproprier la maîtrise des systèmes de production des biens de consommation indispensables à la vie courante. Les secteurs industriels traités sont clairement identifiés par taille et par niveau technologique, et ce concept ne s’applique évidemment pas à tous.

Les grandes lignes de la charte se déclinent ainsi :

- Éco-concevoir et fabriquer des produits fiables, réparables à faible coût et recyclables en circuit court intégré au réseau,

- Adopter un principe de production coopérative et associative, avec un mode de gouvernance plus participatif et égalitaire, indépendant des marchés financiers,

- Implanter des petites structures de production, le plus localisées possible, structurées en réseaux de complémentarités technologiques, énergétiques et humaines

- Adopter une relation d’implication, de contribution, de consom’action, en organisant une répartition équitable de la marge entre les différents acteurs de la chaîne de distribution,

- Contribuer à une économie mutualiste de proximité, stable et non croissante

- Utiliser au maximum les énergies renouvelables disponibles sur place,

- Créer des ateliers de fabrication organisés en cellules flexibles, avec des modes de production discontinus ou par projet, adaptés au mode intermittent des énergies renouvelables,

- Construire localement les machines de production, modulaires et polyvalentes, selon un cahier des charges spécifique à notre mode d’éco-production locale, utilisant des fonctions simples et pilotées par des logiciels libres.

Les idées présentées dans ce livre intègrent les principes de L’Économie Sociale et Solidaire (ESS).

Beaucoup de grandes organisations fonctionnant aujourd’hui sont parties d’initiatives citoyennes. Le seul domaine des coopératives, présentes dans 90 pays, représente 100 millions d’emplois dans un million de coopératives et 1 milliard de personnes en sont membres.

Luc DANDOL’auteur : Luc DANDO est ingénieur concepteur de machines spéciales et procédés, spécialisé en thermo-mécanique. Il a créé en 1994 la SARL « Anthéa Technologies » : machines industrielles et lignes de production clés en main. Il a ainsi construit des machines pour différentes PME et en particulier pour le groupe VALEO (site d’Angers).

Depuis 2007, il travaille essentiellement dans la recherche pour les énergies renouvelables : développement des technologies Stirling et Ericsson en partenariat avec des laboratoires universitaires (PAU & BELFORT), conseil et études pour l’industrie, études et applications des fours solaires à concentration, prototypes d’éoliennes, etc.

Il souhaite aider les territoires à retrouver plus de souveraineté, sur la base de ses 25 années d’expérience.

 Monnaies locales complémentaires

Les Monnaies locales complémentaires : pourquoi, comment ?

de Philippe Derudder

2e édition augmentée et mise à jour

Les monnaies locales complémentaires : pourquoi, comment ? 2e édition augmentée et mise à jourCette nouvelle édition comporte des données actualisées à fin 2014 : découvrez où en sont les monnaies locales en France !

Plus qu’un outil anti-crise, nous parlons d’un mouvement mondial, signe d’une incroyable transformation de la pensée humaine et de la société.

Une monnaie locale complémentaire (MLC) est une monnaie qui s’ajoute à la monnaie nationale, émise et gérée par les citoyens eux-mêmes pour dynamiser les échanges et redonner sur leur territoire proche l’humanité et le sens que la monnaie conventionnelle n’incarne plus.

1ère partie

- Qu’est ce qu’une monnaie complémentaire ?
- Nouveau gadget à la mode ou outil de transformation économique et sociale

2e partie

- Histoire d’une dizaine d’expériences pionnières au XXe siècle

3e partie

- Présentation de quelques expériences actuelles dans le monde

4e partie

- Guide de mise en œuvre d’une monnaie complémentaire locale

Ce sujet est très attendu dans le contexte actuel. L’auteur est un visionnaire, demandé partout en France et à l’étranger pour s’exprimer sur les questions monétaires et de ce qu’il appelle la conscience d’abondance.

- Le site de l’auteur : www.aises-fr.org

Philippe Derudder Ex-patron d’une P.M.E., Philippe DERUDDER décide il y a une quinzaine d’années de démissionner, poussé par le refus de continuer à apporter sa contribution à un système auquel il ne croit plus. Philippe Derudder se consacre depuis à la recherche de solutions économiques et financières alternatives, ainsi qu’à l’évolution des mentalités. Il est consultant et anime des séminaires sur l’économie alternative.

Il est auteur ou co-auteur de quatre livres publiés aux éditions Yves Michel : Les aventuriers de l’abondance, Rendre la création monétaire à la Société Civile, La Dette publique, une affaire rentable et Une Monnaie nationale complémentaire.

Collection : Economie alternative
- 12 x 22 cm – 14,50 €

 Edition 2012

Ces monnaies prennent de nombreuses formes, aussi bien matérielles que virtuelles. Ce sont par exemple les 480 SEL (Système d’Échange Local), l’Occitan à Pézenas ou l’Abeille à Villeneuve-sur-Lot. Après Une Monnaie nationale complémentaire, Philippe Derudder signe un nouvel ouvrage, sur les monnaies locales, aux éditions Yves Michel.

Les monnaies locales complémentaires : pourquoi, comment ? Après un éclairage sur les raisons profondes qui inspirent ce mouvement, Philippe Derudder retrace l’histoire d’une dizaine d’expériences pionnières au XXe siècle, il dresse ensuite le portrait d expériences actuelles dans le monde.

La dernière partie est consacrée à un guide pratique pour mettre en oeuvre une monnaie complémentaire locale. Ce sujet est très attendu dans le contexte actuel. L’auteur [1] est considéré comme un visionnaire, demandé partout en France et à l’étranger pour s’exprimer sur les questions monétaires et de ce qu’il appelle la conscience d abondance.

Philippe Derruder anime le site dédié aux monnaies locales complémentaires conçu comme une plate-forme pour mutualiser des outils, des informations et de la documentation. En guise d’introduction à ce portail, il écrit :

"Une monnaie complémentaire ! Quel peut bien en être l’intérêt ? Améliorer le sort des plus bas revenus ? Il est certain que les monnaie complémentaires sont apparues (je devrais dire ré-apparues, car elles étaient courantes au moyen âge) lors de la grande crise de 1929. L’argent était remisé dans les bas de laine pour parer au plus grave et ne circulait donc plus dans la société, ce qui aggravait les choses. Plus près de nous, ce fut la bouée de sauvetage de millions d’Argentins lorsque, du jour au lendemain, ils n’eurent plus accès à leur compte en banque.

Mais ne nous y trompons pas. Le courant des monnaies complémentaires qui grossit dans le monde entier est la marque d’une profonde évolution des consciences. Depuis la chute du mur de Berlin, le capitalisme, tel un boxeur ayant mis KO son adversaire, est resté seul, triomphant sur le ring. La route était enfin dégagée et le rêve américain allait pouvoir se réaliser, s’imposer au monde entier et faire de tous les jours Noël. La croissance, favorisée par les dérèglementations, la libre circulation des biens et des capitaux, la libre concurrence, allaient tirer le monde vers l’excellence et la prospérité pour tous. 20 ans se sont écoulés et le rêve américain est devenu un cauchemar, en premier pour les américains eux-mêmes. Ce XXIème siècle est né au milieu d’un ensemble de crises qui s’emboîtent les unes dans les autres à la façon d’une poupée russe : Crise de la pauvreté, crise alimentaire, crise énergétique, crise climatique, crise économique et financière, crise de l’emploi… L’humanité est atteinte d’un cancer généralisé.

D’un côté reste le système dominant. Moribond tenu artificiellement en vie sous respirateur artificiel du « quantitative easing » (assouplissement quantitatif qui consiste à injecter des milliards dans le système), entouré d’experts les yeux rivés sur le moniteur de la croissance ; de l’autre des citoyens de plus en plus nombreux qui dénoncent l’illusion. Ces citoyens ont compris ou sont en train de comprendre que le bonheur est dans le respect de la vie et dans le tissage minutieux des liens qui nous y relient.

Étonnamment, la monnaie, le plus souvent considérée comme le bouc émissaire des tous nos maux, devient l’outil de cette réconciliation. Donner de la valeur à la richesse qui existe là, à notre porte ; encourager sa reconnaissance ; découvrir les gens que l’on côtoyait hier sans les voir, en favorisant l’échange local ; redonner du sens à nos activités ; traduire symboliquement les valeurs humaines économiques et sociales que l’on a envie de voir grandir dans la société ; voilà la véritable trame de ces petits billets aux noms évocateurs de « Mesure », « d’Abeille », « Luciole » et autres « ÉcHos » qui passent de main en main pour acheter biens et services, sans doute, mais pour incarner nos espoirs, surtout.

Certains, toutefois, pourraient voir dans ces expériences un élan moins noble que ce qui est dit ici. Ils pourraient percevoir une tendance au repli sur soi, si spontanée lorsque l’individu se sent en danger. Or nous vivons une époque de transition particulièrement dangereuse… Laissons l’histoire révéler qui de la peur ou de la confiance aura été aux commandes. Pour l’heure, je ne peux que me réjouir de l’enthousiasme et de la vision que portent les groupes pionniers."

Retrouvez ces expériences dans ce livre dont voici les références :

Les monnaies locales complémentaires : pourquoi, comment ? de Philippe Derudder - Editions Yves Michel - Date de publication : 27 avril 2012 - ISBN : 978 2 36429 011 2 - Prix public : 14,50 €

 Pour en savoir plus sur les monnaies complémentaires

- Un livre : Une Monnaie nationale complémentaire. A propos de ce livre de Jacques Holbecq et Philippe Derudder (publié en mai 2011 aux éditions Yves Michel) Pierre Rabhi écrit : "Entre un vieux monde en déliquescence et un autre à construire, il existe une transition. Celle-ci constitue un espace qui s’offre à l’imagination pour préparer la suite de l’histoire. Mais cela ne peut se faire sans un changement radical de paradigme plaçant l’humain et la nature au coeur de nos préoccupations. L’homme ne vit pas que de pain, mais de toutes les richesses immatérielles qui nourrissent son coeur, son âme, son esprit. L’argent peut offrir des plaisirs éphémères, mais ce bien suprême appelé la joie n’est pas à sa portée. Car lui aussi a trop de valeurs pour avoir un prix. Merci à André-Jacques Holbecq et Philippe Derudder de contribuer, avec leur ouvrage, à mettre l’essentiel en évidence".

- Sol-Violette : A l’initiative de Jean-Paul Pla, Conseiller Municipal délégué à l’économie sociale et solidaire de la ville de Toulouse, ce projet a par objectif d’experimenter et de rendre compte à la municipalité de la possibilité d’instaurer une monnaie complémentaire visant à satisfaire les nécessités humaines de Toulouse et son Agglomération dans le respect d’un développement économique solidaire. L’édition spéciale de Canal + lui a consacré un petit sujet à découvrir ci-dessous :

- Les monnaies complémentaires en Europe. Un petit doc réalisé en 2004 à l’occasion de rencontres internationales sur le sujet :

- Après l’argent. Amoureux de l’innovation, Jean-François Noubel se dirige en 1995 vers les nouvelles technologies. Il fut un des fondateurs d’AOL France puis dirigea plusieurs « dot com ». Aujourd’hui, il travaille sur l’intelligence collective. Il a d’abord fondé TheTransitioner.org puis publie en 2004 un livre en copyleft, Intelligence collective : la révolution invisible. Et en 2011, c’est le lancement de l’Institut de recherche en intelligence collective. Connu pour sa pensée visionnaire sur les monnaies libres, Jean-François crée l’Institut des monnaies libres dont l’objet est le développement d’économies durables et l’accompagnement de la société civile dans son émancipation du monopole bancaire. Outre à des conférences et séminaires, Jean-François Noubel participe au développement de nouvelles organisations qui permettent de créer des richesses tout en évitant les spirales du consumérisme ou de la prédation. Ci-dessous intervention de Jean-François Noubel en janvier 2011 :

[1Alors qu’il était patron d’une P.M.E. florissante dans le domaine du transport et du négoce international, Philippe Derruder décide un jour de démissionner de ses fonctions, poussé par le refus de continuer à apporter sa contribution à un système auquel il ne croit plus. Un système où la prospérité des uns se traduit par l’appauvrissement des autres, à l’inverse même du fondement de l’économie libérale. Philippe Derudder se consacre depuis à la recherche de solutions économiques et financières alternatives, ainsi qu’à l’évolution des mentalités, pour lutter contre cette logique de misère dans l’abondance. Il est consultant et anime des séminaires sur l’économie alternative.

Article lu 4535 fois

lire aussi :
  • Une monnaie nationale complémentaire pour relever les défis humains et écologiques
  • Opportunités du changement climatique et développement durable de la France
  • 1ères Assises Nationales Des Monnaies Locales complémentaires en France
  • Nos voies d’espérance


  •  

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9835652

    21 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable