CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Développement Durable en action
2015, l’année de l’action mondiale

Les objectifs de développement durable à l’Agenda 2030

Quinze ans et dix-sept objectifs pour transformer le monde

mardi 13 octobre 2015
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

« Il est assez rare de voir des gouvernements prendre des décisions pouvant changer la donne, à la fois pour les peuples et l’environnement, et jamais à ce niveau d’ambition et à cette échelle. Le plan adopté concerne notre survie. Ce moment marque un changement de cap dans la manière dont nous traitons notre Planète et toute l’humanité.

Ce plan nous appartient, à tous, et nous pouvons ensemble en faire une réalité. C’est le message donné par le Pape François dans un discours émouvant devant l’Assemblée générale des Nations Unies juste avant l’adoption formelle par les 193 Etats membres de l’agenda.

Désormais, les dirigeants du monde entier doivent également prolonger ce courage politique dans leurs pays et faire les bons choix en engageant une restructuration totale du point de vue économique, social et environnemental.

La célébration doit rapidement se transformer en actes et en résultats. Pour que ces objectifs deviennent réalité, les décideurs doivent prouver leurs intentions de mettre en œuvre l’Agenda 2030 pour le développement durable. Ils doivent être transparents sur les efforts réalisés à travers des mécanismes de suivi et de contrôle précis.

Le monde s’est donc réuni et a démontré qu’il était possible de concevoir et de parvenir à de vraies solutions en travaillant ensemble et de dépasser les clivages politiciens. Maintenant, faisons ensemble en sorte que cela fonctionne ! »

Déclaration de Yolanda Kakabadsé, présidente internationale du WWF, suite à l’adoption le 25 Septembre 2015 de l’Agenda 2030 pour le développement durable



 2015, l’année de l’action mondiale

L’année 2015 offre une occasion historique sans précédent de réunir les pays et les peuples pour choisir et emprunter de nouvelles voies afin d’aller de l’avant et d’améliorer la vie des populations partout dans le monde. Ces choix détermineront la marche à suivre au niveau mondial pour mettre fin à la pauvreté, promouvoir la prospérité et le bien-être pour tous, protéger l’environnement et faire face au changement climatique.

En septembre 2015, les pays ont adopté un nouveau programme de développement durable, articulé autour de 17 objectifs de développement durable. Cet accord est l’aboutissement d’un travail de concertation avec les gouvernements, la société civile et d’autres partenaires en vue de tirer parti de l’élan donné par les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) pour définir un ambitieux programme de développement pour l’après-2015. Les Etats membres de l’ONU auront également l’occasion de conclure un accord mondial sur le changement climatique en décembre à Paris. Depuis ce site, vous pouvez explorer les initiatives de l’ONU et de ses partenaires visant à construire un monde meilleur.

2015, l'année de l'action mondiale

 Les 17 objectifs de développement durable

17 Objectifs pour un but unique : un cadre de vie prospère et durable pour l’humanité

Quel bilan faire des Objectifs du millénaire ? Qu’attendre des Objectifs mondiaux, adoptés à New York le 25 septembre ? Hubert de Milly, expert à l’AFD, nous livre son analyse…

Quel bilan peut-on tirer des Objectifs du millénaire pour le développement qui s’achèvent ? Quels enseignements ?
Les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) ont été un grand succès. Non pas pour l’atteinte des objectifs fixés, mais un succès de mobilisation.
Nul ne sait vraiment quels objectifs ont été atteints, ni où, ni exactement quand, et ceci à cause de la faiblesse des statistiques dans de nombreux pays. Si l’objectif principal, réduire la pauvreté de moitié par rapport à 1990, semble avoir été atteint à l’échelle mondiale, c’est principalement grâce à la Chine.
Mais l’essentiel n’est pas là. Les OMD ont été un puissant facteur de mobilisation de l’opinion, qui a permis une reprise de l’aide au développement à partir des années 2000, après une décennie calamiteuse de « fatigue de l’aide ». L’enseignement à en tirer, c’est que la communauté internationale a besoin d’objectifs concrets, simples à comprendre, consensuels et si possibles à peu près crédibles. De tels objectifs sont fortement mobilisateurs.

Lire l’entretien intégral avec Hubert de Milly

JPEG - 369.9 ko
Pour les Français, quels sont les objectifs prioritaires ?



La réduction des inégalités au menu des ODD !

Par Tancrède Voituriez et Lucas Chancel, chercheurs à l’IDDRI



La science au service de l’Agenda 2030 pour le développement durable

Par Jean-Marc Châtaigner, Directeur général délégué de l’IRD

 Objectifs de développement durable (ODD)

« Les dirigeants mondiaux ont, cette année, l’occasion de remettre le monde sur la voie d’un développement inclusif, durable et résilient » - Helen Clark, Administrateur du PNUD, janvier 2015.

Sommet sur le développement durable le 25 Septembre 2015, les États membres de l’ONU ont adopté un nouveau programme de développement durable, qui comprend un ensemble de 17 objectifs mondiaux pour mettre fin à la pauvreté, lutte contre les inégalités et l’injustice, et faire face au changement climatique d’ici à 2030.

Mettre fin à la pauvreté sous toutes ses formes, partout

Le nouveau programme se base sur les 8 objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) adoptés en 2000. En 2015, des progrès énormes ont été réalisés vers la réalisation de ces objectifs, ce qui témoigne de la valeur d’un programme unificateur étayé par des objectifs et des cibles. Cependant, malgré ces progrès, la pauvreté accable encore trop de personnes.

Les Objectifs de développement durables permettront d’achever la tâche commencée avec les OMD et ne laisseront personne à la traîne.

 Quel est le rôle du PNUD ?

Le PNUD peut appuyer et appuie déjà les pays de diverses manières, par l’intermédiaire d’une approche en trois volets :

- Intégration
- Accélération
- Appui stratégique

Ainsi,
- nous fournissons un appui aux gouvernements pour qu’ils prennent en compte le nouveau programme mondial dans leurs plans et politiques de développement nationaux. Cette activité est actuellement menée dans de nombreux pays, à la demande des pays ;
- nous aidons les pays à accélérer les progrès à accomplir au regard des cibles définies dans les ODD. À cet effet, nous mettons à profit la vaste expérience que nous avons acquise au cours des cinq dernières années avec le Cadre d’accélération des OMD, et
- nous mettons à la disposition des gouvernements le savoir-faire stratégique des Nations Unies en matière de développement durable et de gouvernance à tous les stades de mise en œuvre.

De manière collective, l’ensemble des partenaires peut appuyer la communication de ce nouveau programme, en renforçant les partenariats pour la mise en œuvre et en palliant les lacunes en ce qui concerne les données disponibles à des fins de suivi et d’examen. En sa qualité de coprésident du Groupe de travail sur le développement durable du Groupe des Nations Unies pour le développement, le PNUD coordonnera la préparation des lignes directrices pour les rapports nationaux sur les ODD qui sont pertinentes et appropriées pour les pays dans lesquels nous intervenons.

Le PNUD est fortement mobilisé en faveur de tous les processus de mise en place des ODD. Les orientations et les outils en cours d’élaboration seront communiqués dès qu’ils seront disponibles. De même, nous mettons à profit notre vaste expérience en matière de programmation pour aider les pays à mettre en œuvre leurs efforts au plan national en vue de la réalisation des ODD.

 L’ONU appelle le secteur privé à contribuer à la mise en œuvre des ODD

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé les entreprises à aider leurs gouvernements à mettre en œuvre les Objectifs de développement durable (ODD).

« Nous nous réunissons un jour seulement après l’adoption historique du Programme de développement à l’horizon 2030 pour mettre fin à l’extrême pauvreté, lutter contre les inégalités et l’injustice et protéger notre planète », a déclaré M. Ban lors du Forum du secteur privé des Nations Unies 2015, organisé dans le cadre du Sommet du développement durable qui se déroulait du 25 au 27 septembre au siège de l’Organisation, à New York.

La veille, le Sommet s’était ouvert sur l’adoption par les 193 Etats membres de l’ONU du nouveau Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de ses 17 Objectifs de développement durable (ODD), conçus pour parachever au cours des 15 prochaines années les efforts entamés dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

« Cet évènement réunit les partenaires dont nous avons besoin pour réaliser ses objectifs : les entreprises, les investisseurs, les représentants de la société civile et les responsables gouvernementaux », a poursuivi le chef de l’ONU, ajoutant que si les gouvernements doivent se montrer à la hauteur des promesses inscrites au sein du Programme qu’ils ont adopté, le secteur privé doit également contribuer à sa réussite.

Organisé par le Pacte mondial des Nations Unies, le Forum devait principalement mettre l’accent sur le rôle du secteur privé dans la mise en œuvre des ODD. Outre M. Ban, le Président de l’Assemblée générale de l’ONU, Mogens Lykketoft, la Chancelière allemande, Angela Merkel, et le fondateur de l’entreprise Facebook, Mark Zuckerberg, devaient notamment participer à l’évènement.

« Les ODD sont sans précédent dans leur ambition, mais la façon dont les entreprises peuvent contribuer reste inchangée », a affirmé M. Ban, soulignant que les entreprises doivent en premier lieu faire des affaires de façon responsable.

« Nous serions plus proche du monde que nous souhaitons si les entreprises partout dans le monde prenaient des mesures de base, comme le respect des droits des employés, ne pas polluer la terre, la mer et l’air, et punir la corruption », a-t-il ajouté, avant de souligner que le Pacte mondial des Nations Unies constitue une première étape pour les entreprises désireuses de faire avancer la cause des ODD.

Lancé en 2000, le Pacte mondial (ou ‘Global Compact’ en anglais) est une initiative onusienne visant à inciter les entreprises du monde entier à adopter une attitude socialement responsable en s’engageant à intégrer et à promouvoir plusieurs principes relatifs aux droits de l’homme, aux normes internationales du travail, et à la lutte contre la corruption.

« Beaucoup d’entre vous êtes en train de sauter le pas  », a salué M. Ban, précisant que le Pacte mondial compte aujourd’hui plus de 8.000 entreprises dans 160 pays.

Les entreprises commencent à se fixer des objectifs en termes de neutralité carbone et de neutralité en eau, d’utilisation de 100% d’énergie renouvelable, de paiement de salaires décents et de chaînes d’approvisionnement inclusives, a expliqué le chef de l’ONU.

« Pour aider à atteindre ces objectifs, l’initiative ‘SDG Compass’ [‘Atteindre les ODD’] a été lancé aujourd’hui par l’Initiative mondiale sur les rapports de performance, le Pacte mondial des Nations Unies et le Conseil mondial des entreprises pour le développement durable (WBCSD)  », s’est félicité M. Ban, expliquant que ‘SDG Compass’ aiderait les entreprises à aligner leurs stratégies et rapports de performance sur les ODD.

Le chef de l’ONU a par ailleurs insisté sur le rôle essentiel devant être joué par les entreprises dans la réalisation des ODD liés à la protection de la planète et à la lutte contre le changement climatique.

« Vous devez montrer au monde que l’économie verte peut être profitable  », a-t-il affirmé.

 AGENDA 2030 - APPEL À ENGAGEMENTS du WWF

- Télécharger le brief du WWF

 Après 2015 - Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD)

 Vue d’ensemble

Des progrès considérables ont été enregistrés pour atteindre la réalisation des OMD. La pauvreté continue de diminuer à travers le monde, les enfants scolarisés en primaire n’ont jamais été aussi nombreux, les décès d’enfants ont diminué de façon spectaculaire, l’accès à l’eau potable a été très élargi et les investissements axés sur la lutte contre le paludisme, le sida et la tuberculose ont sauvé des millions de vies.

Les OMD font une vraie différence dans la vie des gens et avec une responsabilisation et un leadership massifs, ces progrès peuvent être étendus dans la plupart des pays du monde d’ici à l’échéance de 2015. Au-delà de 2015, les efforts engagés pour atteindre un monde de prospérité, d’équité, de liberté, de dignité et de paix seront poursuivis sans relâche.

Avec la conclusion des OMD à la fin de l’année 2015, les dirigeants du monde ont appelé à la mise en place d’un programme ambitieux et de long-terme pour améliorer la vie des populations et protéger la planète pour les générations futures. Ce programme de développement pour l’après-2015 abordera de nombreuses problématiques : mettre fin à la pauvreté et à la faim, améliorer la santé et l’éducation, bâtir des villes plus durables, combattre les changements climatiques et protéger les océans et les forêts.

Les gouvernements sont actuellement en pleines négociations et la société civile, les jeunes, l’industrie et tous les autres prennent part à la conversation mondiale. Les dirigeants mondiaux devraient adopter le programme lors du Sommet spécial sur le développement durable à New York en septembre 2015.

 Faits marquants en 2014 -2015

D’ici au Sommet spécial sur le développement durable de septembre 2015, le Secrétaire général et le système des Nations Unies continueront à soutenir les États Membres alors que les délibérations intergouvernementales se poursuivent. A la demande des États Membres, le Secrétaire général a rassemblé dans son rapport de synthèse, « la Route vers la dignité » toutes les contributions concernant l’après-2015.

Ce rapport concentre pour la première fois les conclusions d’une conversation mondiale ouverte et transparente et d’un processus intergouvernemental prenant en compte un large éventail de recommandations, rapports-clés, avis populaires et points de vues de différents secteurs et parties prenantes. Ce rapport soumet aux États Membres une vision à considérer en préparation des négociations à venir. En septembre prochain, les dirigeants mondiaux devront s’accorder sur un programme historique et d’envergure pour les 15 années à venir. En 2030, nous pouvons mettre fin à la pauvreté et transformer les vies tout en protégeant la planète.

- Réunion d’évaluation de haut niveau du programme de développement pour l’après-2015 du Président de l’Assemblée générale (septembre 2014)
- Session extraordinaire consacrée à la suite donnée au « Programme d’action de la Conférence internationale sur la population et le développement (septembre 2014)
- Rapport du Groupe consultatif d’experts indépendants sur la révolution des données pour le développement durable (2014)
- Rapport de synthèse du Secrétaire général (2014)
- Forum économique mondial (janvier 2015)
- Débat thématique de haut-niveau sur les moyens de mise en oeuvre du programme de développement pour l’après-2015 (février 2015)
- Commission sur le statut de la femme [Beijing+20] (mars 2015)
- Débat thématique de haut niveau sur la promotion de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes dans le programme de développement pour l’après-2015( mars 2015)
- Débat de haut niveau sur la lutte contre les changements climatiques (juin 2015)
- Débat thématique de haut niveau sur le règlement pacifique des différends et le renforcement de la coopération entre les Nations Unies et les organisations régionales (avril ou mai 2015)
- Réunions de printemps de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (avril 2015)
- Rapport sur les objectifs du Millénaire pour le développement (juillet 2015)
- 3e Conférence internationale sur le financement pour le développement (juillet 2015)
- Rapport du Groupe de réflexion sur le retard pris dans la réalisation des OMD (septembre 2015)
- Sommet spécial sur le développement durable (septembre 2015)

 La conversation mondiale

Pour favoriser une conversation mondiale inclusive, le Groupe de développement des Nations Unies a coordonné des consultations nationales, globales et thématiques. À ce jour, plus de 100 consultations, impliquant de multiples parties prenantes, y compris les gouvernements, les entreprises et les groupes de la société civile, ont été soutenues par l’ONU et de nombreuses autres sont prévues. Des organisations de la société civile continuent à s’engager dans le processus de l’après-2015, tandis que des universités et autres institutions de recherche, y compris les groupes de réflexion, restent particulièrement actifs.

Grâce à l’enquête mondiale « MY World », 2 millions de personnes ont déjà voté pour communiquer aux Nations Unies les sujets les plus importants qu’ils aimeraient voir figurer sur l’agenda de l’après-2015 et le nombre de participants ne cesse de croître. En complément de l’enquête « MY World », a été mise en place une plateforme en ligne « 2015 : Le monde que nous voulons » où les citoyens peuvent participer, à travers des consultations, au programme de développement pour l’après-2015.

 Contexte

Lors du Sommet 2010 sur les OMD, les États Membres de l’ONU ont pris des mesures pour promouvoir le programme de développement au-delà de 2015. En juin 2012, à Rio +20, la Conférence des Nations Unies sur le développement durable, les États Membres de l’ONU ont adopté « L’avenir que nous voulons » PDF en anglais document final, qui met en mouvement la plupart des processus intergouvernementaux du programme de développement pour l’après-2015, y compris le Groupe de travail ouvert sur les objectifs de développement durable, le Comité intergouvernemental d’experts sur le financement du développement durable, et le forum politique de haut niveau.

Les contributions apportées par la conversation mondiale, les consultations et d’autres évènements ont été inclues dans les rapports suivants présentés au Secrétaire général et aux États Membres :
- Équipe spéciale du système des Nations Unies EN : « Réaliser le futur que nous voulons » (2012) - « Un partenariat mondial renouvelé pour le développement » (2013)
- Rapport du Panel de haut niveau de personnalités éminentes au programme du développement pour l’après-2015 PDF en anglais (2013)
- Groupe de développement de l’ONU : « Des millions de voix : Le monde que nous voulons » EN
- Pacte mondial de l’ONU : « Architectes d’un monde que nous voulons » EN (2013)
- Réseau de solutions de développement durable : « Un programme d’action pour le développement durable » EN
- Une perspective régionale du programme de développement pour l’après-2015 PDF en anglais

Ces rapports ainsi que d’autres ont alimenté le rapport du Secrétaire général, « Une vie de dignité pour tous », qui présente une vision aux actions fortes afin d’atteindre les OMD et appelle à la mise en place d’un cadre de développement durable nouveau et réactif permettant de répondre aux besoins des populations et de la planète.

Le Secrétaire général a présenté son rapport aux États Membres lors d’une manifestation spéciale consacrée au bilan de l’action entreprise pour atteindre les OMD, organisée par le Président de l’Assemblée générale le 25 septembre 2013. Dans le document final de la manifestation adoptée par les États Membres, les dirigeants du monde ont renouvelé leur engagement à atteindre les cibles des OMD et se sont mis d’accord pour organiser un Sommet spécial sur le développement durable en septembre 2015 pour adopter une nouvelle série d’objectifs pour le programme de l’après-2015.

Depuis septembre 2013, de nombreux évèvenements liés à l’après-2015 ont eu lieu dont :
- Les consultations coordonnées par le Groupe de développement des Nations Unies EN portaient sur le financement et les autres moyens de mise en œuvre au niveau national, régional et mondial.
- Le Président de l’Assemblée générale a organisé six évènements - trois débats thématiques et trois réunions de haut niveau - sur le programme de développement pour l’après-2015, de février à juin 2014.
- Le Forum politique de haut niveau EN s’est réuni au niveau ministériel dans le cadre du segment de haut niveau du Conseil économique et social en juillet 2014.
- Les sessions du Groupe de travail ouvert sur les objectifs de développement durable EN se sont conclues en juillet 2014 avec une proposition d’objectifs de développement durables soumise aux États Membres.
- Le rapport du Comité intergouvernemental d’experts sur le financement du développement durable EN a été présenté à l’Assemblée générale en août 2014.

Des séances de négociations entre États Membres auront lieu régulièrement en 2015, en amont du Sommet spécial sur le développement durable qui devra aboutir à la définition d’un programme de développement pour l’après-2015.

Pour plus d’informations sur le programme de développement pour l’après-2015, consultez la page des ressources en anglais EN.

 Quoi de neuf ?

- Santé des femmes : un domaine négligé
Le Forum de haut-niveau sur la santé des femmes et le développement EN s’est intéressé à la santé des femmes en général (et non seulement à la santé reproductive, et à son rôle dans le nouveau programme de développement. Assurer aux femmes et aux filles un accès identique aux services de santé, à la médecine et aux soins préventifs participe à la durabilité des économies et bénéficie les sociétés. Le forum a identifié des défis et partagés pratiques ayant fait leur preuves dans les domaines suivants : la santé des femmes et le développement durable, élaboration de politiques globales pour la santé des femmes et la réforme des systèmes en place, politiques essentielles pour la rechercher et de développement dans le domaine de la santé des femmes.<

- Débat thématique de haut niveau sur le thème « Les moyens de mise en œuvre d’un programme de développement porteur de transformation pour l’après-2015 EN
Mobiliser des moyens adéquats - ressources financières, développement et transfert de technologies et renforcement des capacités - sera essentiel à la mise en oeuvre et à la réalisation d’un programme de développement véritablement transformateur et ambitieux pour l’après-2015. Le Président de l’Assemblée général fera suivre aux États Membres et autres parties prenantes un résumé des discussions ayant eu lieu lors de ces deux jours de débat.

- Les jeunes dirigeants à l’ONU pour préparer l’après-2015 EN
« 2015 représente une chance pour changer le cours de l’histoire » a déclaré le Secrétaire général lors du Forum de la jeunesse organisé par le Conseil économique et social de l’ONU (ECOSOC). « Vous êtes la première génération qui a la possibilité de mettre fin à la pauvreté et la dernière à pouvoir faire éviter les pires effets des changements climatiques. » a-t’ il ajouté, invitant les jeunes à prendre pleinement part au programme de développement pour l’après-2015.
Cet évènement, d’une durée de deux jours, sert de plateforme de rencontre entre jeunes représentants et États Membres, leur permettant de faire entendre leurs voix et de contribuer à la formulation de politiques pour le futur programme de développement.

-  » Archives

 Ressources

- Rapport de synthèse du Secrétaire général (avancé et non édité) : Sur la route de la dignité PDF en anglais
- Compilation de questions par l’équipe d’assistance technique du groupe de travail ouvert des Nations Unies (2014) EN
- Rapport du Groupe de travail ouvert de l’Assemblée générale sur les objectifs de développement durable (Septembre 2014) PDF
- Rapport du Comité intergouvernemental d’experts sur le financement du développement durable (Août 2014) PDF en anglais
- Document final - Groupe de travail à composition sur les objectifs de développement durable (Août 2014) EN
- Rapport sur les objectifs du Millénaire pour le dévelopemment (Juillet 2014) PDF
- Modes de décarbonisation effective (Juillet 2014)
 PDF en anglais
- Groupe de travail ouvert sur les objectifs de dévelopemment durable (Juillet 2014) PDF en anglais
- Rapport sur le dévelopemment humain 2014 (Juillet 2014) PDF
- Rapport sur l’urbanisation mondiale (Juillet 2014) PDF en anglais
- Prototype de rapport sur le dévelopemment durable mondial (Juillet 2014) PDF en anglais
-  Résistance aux antimicrobiens : rapport de surveillance mondiale 2014 (Avril 2014) EN
- Dialogues sur la mise en oeuvre du programme de développement pour l’après-2015 (Avril 2014) PDF en anglais
- Vidéo : Débat du Président de l’Assemblée générale pour l’après-2015, avec comme thème « Le rôle des partenariats » (Avril 2014) EN
- Bulletin d’information sur le développement durable (Avril 2014) EN
- La FAO lance son site Internet sur le programme de développement pour l’après-2015 et les OMD (Mars 2014)
- Objectifs du Millénaire pour le développement : la vision de la Banque mondiale pour l’après-2015 (Mars 2014)
- Vidéo : 3e session du Comité intergouvernemental d’experts sur le financement du développement durable (Mars 2014) EN
- Déclarations et vidéos : Débat thématique de l’Assemblée générale pour l’après-2015, avec comme thème « Les contributions des femmes, des jeunes et de la société civile » (Mars 2014) EN
- Déclarations et vidéos : Débat thématique de l’Assemblée générale pour l’après-2015, avec comme thème « Eau, assainissement et énergie durable » (Février 2014) EN
- Lettre des coprésidents du Groupe de travail ouvert sur l’identification des domaines clés pour la réalisation des objectifs de développement durable (Février 2014) PDF en anglais
- Vidéo du PNUD : Comment la technologie encourage la conversation mondiale (Février 2014) EN
- Note du Groupe de travail ouvert sur les domaines clés pour la réalisation des objectifs de développement durable (Février 2014) PDF en anglais
- Partenariat global pour la jeunesse (Février 2014) EN
- Note d’information pour l’après-2015 de l’ONU-SLNG, 3e édition (Février 2014)
- PNUD : L’humanité divisée : combattre les inégalités dans les pays en développement (Janvier 2014)
- UNESCO : Enseigner et apprendre : Atteindre la qualité pour tous (Janvier 2014)
- Document final de la manifestation spéciale consacrée au bilan de l’action entreprise pour atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement (A/68/L.4) PDF
- L’ONU-SLNG lance la 2e édition #2 de sa note d’information pour l’après-2015
- Une vie de dignité pour tous : accélérer les progrès dans la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement et dans la définition du programme de développement des Nations Unies pour l’après-2015 (A/68/202) PDF
- Programme d’action du Secrétaire général : « Un programme pour bâtir l’avenir que nous voulons »
- Examen ministériel annuel du Conseil économique et social
- Débat thématique de l’Assemblée générale : « Dialogue sur le développement » (14 juin 2011)

Rapports du Secrétaire général  : « Accélérer la réalisation des OMD : options pour une croissance durable et partagée et enjeux de l’action des Nations Unies en faveur du développement au-delà de 2015 »

- A/67/257 PDF
- A/66/126 PDF

 Rapport sur le développement humain 2014

image

Résumé

Le présent Rapport développe deux propositions de base.
La première est que la vulnérabilité des personnes est considérablement influencée par leurs capabilités et la société dans laquelle elles vivent. L’autre suggère que l’échec à protéger les personnes contre la vulnérabilité est principalement dû à des politiques inadaptées et à des institutions sociales de mauvaise qualité, voire dysfonctionnelles.
Les deux thèses centrales du présent Rapport sont basées sur l’idée que
- 1. l’amélioration et la protection durable des choix individuels, des capabilités et des compétences sociales sont essentielles ; et que
- 2. les stratégies et les politiques de développement humain doivent viser à réduire la vulnérabilité et à renforcer la résilience.
Une meilleure compréhension de la vulnérabilité et de la résilience du point de vue du développement humain permet d’analyser plus profondément les facteurs et les politiques qui expliquent pourquoi certains individus, certaines communautés ou certains pays sont plus résilients aux événements défavorables et y répondent mieux.

A retenir

- Près de 80 pour cent de la population mondiale n’a pas accès à une protection sociale complète
- Plus de 2 milliards de personnes vivent dans une situation de pauvreté multidimensionnelle.
- À l’échelle mondiale, le niveau de développement des femmes est de 8% inférieur à celui des hommes.
- L’Afrique sub-saharienne enregistre les plus hauts niveaux d’inégalité selon le rapport.
- Malgré les progrès effectués, l’Amérique latine et les Caraïbes continuent d’enregistrer les plus fortes inégalités de revenus
- Les pays les plus égalitaires sont la Finlande, la Norvège, la République Tchèque et l’ Islande selon le rapport

- Télécharger le Rapport sur le développement humain en francais

Article lu 2981 fois

lire aussi :
  • Les Objectifs mondiaux en faveur du développement durable (ODD)
  • 21 solutions pour demain


  •  

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9838206

    46 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable