CDURABLE.info sélectionne, depuis 9 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Développement Durable en action
Réalisé en partenariat avec l’association Yamana, le cabinet EVEA et des professionnels de la filière textile

Le Guide WWF d’éco-conception des produits textiles-habillement

La notion de cycle de vie, au cœur de toute démarche d’éco-conception, est le fil conducteur de ce guide.

jeudi 20 octobre 2011
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Si la question de l’éco-conception des produits textiles relève de la
responsabilité de l’opérateur industriel, elle l’est tout autant des acteurs qui
font appel à ses services. L’esprit qui sous-tend les relations entre les parties
doit être celui de la confiance, fermement ancrée sur la transparence des
données d’une part, et sur la confidentialité des informations échangées
d’autre part. Ce guide WWF d’éco-conception des produits textiles-habillement recommande aux donneurs d’ordre de renouveler leurs relations avec
les fournisseurs encore trop souvent basées sur le critère unique du prix et
de s’adresser à des opérateurs disposant de sites de transformation intégrés
qui regroupent la filature, le tissage-tricotage et l’ennoblissement. Souvent équipés de systèmes de dépollution opérationnels, la gestion centralisée de ces sites offre une plus grande traçabilité et plus de possibilité de réutiliser les eaux ou de récupérer de l’énergie.
L’évolution des marchés reste très fortement liée à la capacité du secteur à
accepter les surcoûts de fabrication (choix de la teinture naturelle par exemple)
et à pouvoir les payer, c’est pourquoi les grandes marques et enseignes ont
une responsabilité particulière. La progression de leur demande entraine
l’augmentation des volumes disponibles, générant elle-même la baisse des prix.
Plutôt que de fonder votre approche de manière défensive, voyez l’écoconception
comme une opportunité. Outre le « made in local », la mise en
avant de votre performance socio-environnementale devient un argument
concurrentiel sans cesse plus déterminant. La montée de la conscience
écologique dans l’opinion est un phénomène irréversible qui oblige à réinventer
son métier. Ne laissez pas les attentes du législateur ou des consommateurs
avancer plus vite que vos actes, avec ce Guide, dès maintenant passez à l’action !



  Sommaire  

Qu’ils servent à l’habillement, au linge
de maison ou à l’ameublement (nappe,
rideaux, etc.), les produits textiles nous
accompagnent du berceau à la tombe.

Progressivement,
le principe visant
à optimiser les
performances
environnementales
à chaque étape
de production est
perçu comme source
d’innovations et facteur
de différenciation
positive sur un marché
globalisé.

Se vêtir fait partie des besoins de l’Homme au même titre que se nourrir ou occuper un habitat. Nécessité due au climat, obligation légale, code culturel et social, le vêtement est un bien de consommation aux allures d’attribut universel.

L’empreinte écologique des articles textiles n’est pas neutre pour la planète : chaque étape de leur cycle de vie (culture des fibres, ennoblissement pour produire l’étoffe, confection, distribution, transports, entretien, fin de vie) soulève des enjeux environnementaux, sanitaires et sociaux considérables. Indissociables, ces enjeux découlent de la même logique de fonctionnement.

Parmi tous les défis environnementaux qui se dressent devant le secteur du textile et de l’habillement, la problématique de la pollution de l’eau est certainement la plus critique. Si aujourd’hui le réchauffement climatique occupe tous les esprits, comme hier l’épuisement de la couche d’ozone, l’accès à l’eau potable sera demain l’un des plus grands défis de l’humanité. D’après l’Organisation Mondiale de la Santé, près d’un milliard de personnes n’ont toujours pas accès à l’eau potable tandis que les Objectifs pour le Millénaire visaient à réduire ce chiffre de moitié pour 2015. Dans un monde où l’eau potable se fait sans cesse plus rare et plus précieuse, il est urgent d’agir pour la préserver. Une fois encore, les enjeux environnementaux et les enjeux humains se trouvent intrinsèquement liés, pour le meilleur comme le pire.

Des effets de l’utilisation massive d’intrants chimiques nocifs pour l’environnement aux conditions de travail et risques pour la santé humaine, le secteur est l’objet de scandales réguliers telles les conclusions des derniers rapports de Greenpeace International « Dirty Laundry » [1]. Les attentes des consommateurs, le développement des labels et la pression croissante de la réglementation le poussent à évoluer. Plusieurs acteurs influents se sont déjà engagés : certaines marques et enseignes proposent des gammes intégralement éco-conçues. Progressivement, le principe visant à optimiser les performances environnementales à chaque étape de production est perçu comme
source d’innovations et facteur de différenciation positive sur un marché globalisé.

Tiré par le prêt-à-porter, le secteur textile a véhiculé durant des décennies une image de superficialité qui éveille les soupçons : le développement durable n’est-il qu’une nouvelle tendance au royaume des modes ? Le chemin est encore long avant que l’éco-conception ne soit plus uniquement considérée comme une niche économique.

La complexité des chaînes d’approvisionnement, la multiplicité des acteurs mais
aussi la question des coûts apparaissent comme des freins au changement. La force des habitudes acquises en est un autre : penser et agir différemment, adopter des comportements nouveaux dans son exercice professionnel ne se fait pas en un jour.

Il n’y a pas si longtemps, confier à un salarié la mission de gérer la sécurité et
l’environnement était considéré comme une dilapidation des moyens de production.
La mondialisation de notre économie a entrainé une délocalisation et une concentration massive des industries textiles dans certaines régions du monde. Dans les zones concernées on assiste à une réelle uniformisation des savoir-faire et des pratiques, accentuant par là même les défis sociaux-environnementaux de la filière. Mais nous pouvons également y voir un motif d’espoir. Car si demain les donneurs d’ordre prennent la pleine mesure de leur périmètre élargie de responsabilité, des bassins industriels entiers basculeront vers de meilleures pratiques environnementales.

Isabelle Autissier : Présidente du WWF-France
Serge Orru : Directeur Général du WWF-France

 INTRODUCTION

Particulièrement précurseur lors de la
première révolution industrielle du
19ème siècle, le secteur du textile et de
l’habillement est aujourd’hui l’un des plus internationalisé.

Il devrait être logiquement avant-gardiste en matière de développement durable.
Or, malgré la multiplication des initiatives, l’éco-conception des produits textiles
reste peu développée. Les éléments de littérature sur le sujet sont dispersés
et la connaissance des différentes parties prenantes de la filière du textile
et de l’habillement (producteurs, confectionneurs, distributeurs, clients, collecteurs
et recycleurs, etc.) se limite en général à leurs domaines d’activités respectifs.
Basée sur la notion de cycle de vie, l’éco-conception propose un cadre méthodologique et conceptuel approprié en vue d’intégrer dès l’amont la diversité des enjeux environnementaux, sanitaires et sociétaux de la filière. Au travers de ce guide, pensé en collaboration avec des acteurs du secteur, nous nous sommes efforcés de mutualiser certains axes de progrès généralement abordés de manière cloisonnée tels que les approvisionnements (approche filière), la gestion des sites industriels (approche site) et la qualité environnementale des articles textiles (approche produit). C’est dans cet esprit que cet outil pédagogique d’aide à la décision est proposé ; il vise notamment à :

I/ Apporter aux différentes parties prenantes de la filière les clés de
compréhension essentielles à une approche intégrée des enjeux du
développement durable, à chacune des étapes du cycle de vie des produits
.

II/ Mettre en évidence certaines orientations méthodologiques et alternatives
opérationnelles en vue de réduire l’empreinte écologique des produits
textiles sur l’ensemble de leur cycle de vie
.

III/ Servir, dans un second temps, de repère pour le déploiement des
indicateurs socio-environnementaux dans le cadre d’une stratégie globale
de responsabilité sociale et environnementale (RSE)
.

La notion de cycle de vie est au coeur de toute démarche d’éco-conception, elle est
également le fil conducteur de ce guide. Chacune des étapes du cycle de vie des
produits textiles-habillement est ainsi décrite au travers de ses enjeux sociaux et
environnementaux. Dès que ce fût possible, nous nous sommes attachés à identifier et à prioriser les actions d’amélioration les plus notables. Afin de vous accompagner pas à pas dans votre projet, huit fiches pratiques sont également proposées. Pour aller encore plus loin, la liste complète des principales ressources bibliographiques consultées est mise à votre disposition en fin du document.

Face à la très grande diversité des pratiques du secteur, les informations présentées dans ce guide ne se prétendent bien évidemment pas exhaustives.

Bien qu’il se veuille avant tout force de proposition, ce guide a également vocation à évoluer : nous vous invitons vivement à l’utiliser au quotidien, le partager avec vos collaborateurs et à le faire progresser par votre retour sur expérience.

À l’heure où, presque partout en Europe, l’habitant achète des articles importés d’Asie et où les pollutions engendrées ainsi que les conditions de travail des salariés font de plus en plus débat, nous croyons fermement que l’approche systémique proposée dans ce guide peut contribuer à la revalorisation du savoir faire européen et à la mise en oeuvre de démarches d’amélioration continue, inscrites sur la durée.

 SOMMAIRE

AVANT-PROPOS
INTRODUCTION

LE CYCLE DE VIE DES PRODUITS TEXTILES-HABILLEMENT : COMPRENDRE POUR AGIR

DES FIBRES AUX FILS
Les principales fibres naturelles
Les principales fibres chimiques
La filature

DU FIL À L’ÉTOFFE
La fabrication des étoffes
Les opérations de pré-traitement
La teinture
Les opérations de finition
Du bon traitement des eaux rejetées

LA CONFECTION ET LA DISTRIBUTION
Sur le site de confection
Le système d’emballage
La logistique
La mise en rayon

L’ENTRETIEN ET LA FIN DE VIE
Nettoyer sans polluer : bien conseiller ses clients
La collecte et la réutilisation des vêtements usagés
Le recyclage des fibres textiles

PASSEZ À L’ACTION
FICHES PRATIQUES : DE LA THEORIE A LA PRATIQUE
1. Mettre en oeuvre la démarche d’éco-conception
2. Mettre en place la traçabilité dans la chaine d’approvisionnement
3. Évaluer le management environnemental de ses fournisseurs
4. Identifier les substances chimiques les plus dangereuses pour la santé
5. Diagnostiquer la qualité des eaux rejetées par les sites d’ennoblissement
6. Bien évaluer la durée de vie d’un article textile
7. Se repérer dans le labyrinthe des labels
8. Vers une nouvelle relation client/fournisseur, les 5 étapes vers le contrat d’engagements réciproques (CER)

ANNEXES
Liste des encadrés et des figures
Références & autres sources bibliographiques
Glossaire


WWF

WWF France

Le WWF est l’une des toutes premières organisations
indépendantes de protection de l’environnement
dans le monde. Avec un réseau actif dans plus de 100
pays et fort du soutien de 5 millions de membres, le
WWF oeuvre pour mettre un frein à la dégradation de
l’environnement naturel de la planète et construire
un avenir où les humains vivent en harmonie avec la
nature, en conservant la diversité biologique mondiale,
en assurant une utilisation soutenable des ressources
naturelles renouvelables et en faisant la promotion de
la réduction de la pollution et du gaspillage. En 2011, le
WWF fête ses 50 ans.
Depuis 1973, le WWF France agit au quotidien afin
d’offrir aux générations futures une planète vivante.
Avec ses bénévoles et le soutien de ses 170 000
donateurs, le WWF France mène des actions concrètes
pour sauvegarder les milieux naturels et leurs espèces,
assurer la promotion de modes de vie durables, former
les décideurs, accompagner les entreprises dans la
réduction de leur empreinte écologique et éduquer
les jeunes publics. Mais pour que le changement soit
acceptable il ne peut passer que par le respect de
chacune et chacun. C’est la raison pour laquelle la
philosophie du WWF est fondée sur le dialogue et
l’action. Depuis décembre 2009, la navigatrice Isabelle
Autissier est présidente du WWF France.
Coordination et rédaction : Steve Duhamel, Nicolas
Garcia.
- www.wwf.fr

YAMANA

Fibre Citoyenne - YamanaDepuis sa création en 1999, l’ONG Yamana met en
oeuvre différents projets unis par le même objectif
 : intégrer les enjeux du développement durable au
coeur des modes de production et de consommation
du textile et de l’habillement. Son programme “Fibre
Citoyenne” est destiné aux entreprises du secteur
textile-habillement (filateur, ennoblisseur/teinturier,
tisseur, confectionneur, distributeur, loueur de linge,
etc.) et aux consommateurs de produits textiles
(collectivité, entreprise, utilisateur, etc.) qui souhaitent
concilier activité textile et développement durable. Le
programme vise à accompagner ces acteurs sur la voie
de l’intégration des enjeux du développement durable,
respectivement au coeur de leurs modes de production
et au coeur de leurs politiques d’achat d’articles textiles.
Une dynamique vertueuse entre l’offre et la demande
de produits responsables est ainsi créée. Les activités
de Yamana se développent autour de deux axes
complémentaire :
• Accompagner les acteurs économiques, en leur
donnant les moyens d’intégrer les enjeux du
développement durable dans leur activité,
• Réunir des comités d’experts, par pays et par secteur
d’activités, pour encadrer et évaluer cette démarche de
progrès.
Conseils et contribution : Damien Bosschaert, Éric
Defrenne, Fréderic Fournier.

- www.fibrecitoyenne.org

EVEA

ACV, éco-conception et affichage environnemental
Des fabricants au consommateur final en passant par
les distributeurs, EVEA accompagne chaque acteur
pour intégrer l’environnement dans son offre de
produits et services. Evea aide ses clients à innover et à
créer une dynamique de filière par :
• l’accompagnement à l’éco-conception et l’affichage
environnemental,
• l’édition de logiciels collaboratifs tel E-Dea pour l’écoconception
des produits qui s’adresse aux métiers et
partenaires d’une entreprise : marketing, R&D, achats,
finance, fournisseurs, fédérations, clients,
• la réalisation de projets R&D en tant qu’organisme de
recherche reconnu par le Ministère,
• le transfert de compétences, avec plus de 200
professionnels formés par an.
Conseils et contribution : Sarah Benosman, Marion
Huet, Jean-Baptiste Puyou.

- www.evea-conseil.com


[1Dirty Laundry - Unravelling the corporate connections to toxic water
pollution in China ; GREENPEACE ; juillet 2011

Article lu 3206 fois



 

__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable