CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Librairie Développement Durable > Planète

L’imposteur, c’est lui : réponse à Claude Allègre

lundi 10 mai 2010
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF

Le livre L’imposteur, c’est lui répond au dernier succès de librairie de Claude Allègre, intitulé L’imposture climatique. Rédigé par Sylvestre Huet, journaliste à Libération, c’est un réquisitoire argumenté démontrant que Claude Allègre a dupé ses lecteurs et les médias. Ce livre rétablit la vérité point par point. Il relève de nombreuses erreurs factuelles. Prouve que Claude Allègre a falsifié des graphiques scientifiques. Qu’il a calomnié de nombreux scientifiques. Démontre que sa présentation des sciences du climat est mensongère ou erronée, comme celle des textes et du fonctionnement du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) ou sa dénonciation d’un système "totalitaire et mafieux" régissant les laboratoires de climatologie.



L’ouvrage de Claude Allègre se révèle être une tentative de manipulation de l’opinion publique alors que cette dernière joue un rôle important dans la prise de décision politique sur la prévention du danger climatique. C’est pourquoi de nombreux scientifiques se mobilisent pour le dénoncer et ont apporté leur concours à l’auteur. Des dénonciations partielles de cette manipulation ont commencé sur Internet : la révélation de "l’affaire Grudd" - auteur de l’un des graphiques falsifiés par Claude Allègre - a été vue plus de 45 000 fois en 36 heures sur le blog Sciences2 tenu par Sylvestre Huet et dont la fréquentation (près de 5 millions de pages vues en un an) est une rampe de lancement pour le livre.

Depuis la sortie de L’imposture climatique, le débat monte avec la participation de Claude Allègre à des émissions comme "L’objet du scandale" de Guillaume Durand sur France 2, de très nombreux articles de presse écrites et sur internet. Mais il manque à ce débat une opération vérité sur l’ensemble de l’ouvrage. C’est ce que permet le livre de Sylvestre Huet. La question est d’importance car, y lit-on : "S’il a raison, la géopolitique du climat est fondée sur du sable. S’il a tort, il est nécessaire que cela se sache".

- Références : L’imposteur, c’est lui de Sylvestre HUET - Éditeur : Stock - Date de parution : 04/2010 - 198 pages - Code EAN / ISBN : 9782234064881 - Prix public : 12,00 €

- Achetez l’ouvrage "L’imposteur, c’est lui" chez notre partenaire Amazon.fr en cliquant ici

Lettre de 258 membres de l’Académie des sciences américaine

C’est une info relayée par Sylvestre Huet sur son blog que je vous invite à visiter en cliquant ici. Le 7 mai est parue dans Science une lettre signée de 258 membres de l’Académie des sciences américaine. Intitulée Climate change and the integrity of science, elle s’élève contre "les attaques politiques menées contre les scientifiques en général et les scientifiques du climat en particulier".

Plusieurs Français membres étrangers de cette Académie, comme le géologue Xavier Le Pichon, l’astrophysicien Jacques Blamont ou l’océanographe Anny Cazenave l’ont signé... mais pas Claude Allègre, lui aussi membre, précise Sylvestre Huet.

On le comprend, car le texte de cette lettre - ici en pdf - affirme de manière la plus nette possible que :

- "La planète se réchauffe en raison de l’augmentation des concentrations de gaz à effet de serre dans notre atmosphère."
- "L’essentiel de l’augmentation de cette concentration de ces gaz durant le dernier siècle est due aux activités humaines, en particulier la combustion de combustibles fossiles et la déforestation."
- "Les causes naturelles jouent un rôle dans les changements climatiques de la Terre mais sont aujourd’hui dépassées par les changements dus aux hommes."
- "Le réchauffement de la planète va causer de nombreux autres changements climatiques à une vitesse sans précédents dans les temps récents, dont l’augmentation de la vitesse de l’élévation du niveau marin et le changement du cycle hydrologique. L’augmentation des concentration en gaz carbonique va acidifier les océans."
- "La combinaison de ces changements climatiques complexes menace les communautés et villes côtières, nos ressources alimentaires et en eau, les écosystèmes marins et d’eau douce, les forêts, l’environnement des hautes montagnes et d’autres."

La suite de leur lettre insiste pour que des politiques permettant de contenir cette menace climatique soient prises, y compris la limitation de l’usage des combustibles fossiles. Elle s’élève contre les menaces, le harcèlement des scientifiques par des politiciens et des associations.
L’absence de Claude Allègre dans la liste des signataires s’explique aisément : au mépris de son ancien statut de chercheur, il fait partie des acteurs de ce harcèlement, fondé sur une série de mensonges dont le livre "L’imposteur, c’est lui" démonte les mécanismes et liste l’essentiel de ceux qui constituent l’essentiel du livre de l’ancien ministre L’imposture climatique.

Article lu 2283 fois

lire aussi :
  • Dernier rapport du GIEC : le changement climatique s’accélère


  •  

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 10234647

    40 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable