CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Librairie Développement Durable > Planète
"L’écologie est à la portée de main pour chacun d’entre nous, si nous le voulons bien !" Régina Quéva

L’écologie est un jeu : 50 écolo-jeux pour préserver la planète

lundi 18 janvier 2010
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF

Même les singes préfèrent les bananes bio : info ou intox ? Les ampoules fluocompactes sont-elles aussi écologiques qu’on le prétend ? Peut-on vraiment dépolluer sa maison avec des plantes ? Savez-vous distinguer les vrais labels écologiques des labels attrape-écolos ? Vous aimez la nature, vous vous méfiez des OGM et des pesticides, mais au fond, vous ne savez pas trop quoi penser des problèmes d’environnement. Entre le discours alarmiste des uns et les propos rassurants des autres, comment vous faire votre propre idée ? A travers une cinquantaine de jeux et de questions, cet ouvrage vous aide à prendre le pouls de la planète. Ses explications détaillées et ses conseils pratiques mettent l’écologie à portée de toutes les mains... vertes. Et en faisant le test vous saurez quel éco-citoyen vous êtes !



- L’auteur : Régina Quéva a été enseignante, puis éditrice dans le domaine du scolaire. Elle se consacre désormais à la formation ainsi qu’à l’écriture. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages dont Les méthodes de lecture, La science est un jeu et le Guide du ciel, parus en Librio.

- Références : L’écologie est un jeu de Régina Quéva - Editeur : J’ai lu - Collection Librio - 96 pages- ISBN-13 : 978-2290020999 - Prix public : 3 €

Extrait : Introduction par Régina Quéva

"Comme la Terre est lourde à porter ! L’on dirait que chaque homme à son poids sur le dos. [...] Nous l’entendons gémir sur nos épaules lasses Poussant d’horribles cris Qui dévorent l’espace. Mais il faut la porter toujours un peu plus loin Pour la faire passer d’aujourd’hui à demain." JULES SUPERVIELLE, Lourde.

"Qu’elle est lourde aujourd’hui à porter, cette Terre si belle qui, malgré tout, nous porte et nous supporte encore. Nous l’avons fatiguée, nous l’avons épuisée, mais que lui avons-nous fait subir exactement ? Il serait bien temps de se poser cette question, de pénétrer les entrailles de notre propre complexité pour comprendre l’état dans lequel la planète se trouve. Il serait temps de comprendre pour pouvoir changer.

Comprendre cette "sixième crise d’extinction" qui menace la Terre et les merveilles, qui l’habitent depuis plus longtemps que nous. Cette faune, cette flore deviendront-elles fossiles ? Sommes-nous à la veille d’un Printemps silencieux, comme la pressenti, en 1962, la biologiste Rachel Carson, bien avant "l’éco-mode actuelle" ?

Comprendre le risque de chaos qui nous guette d’après les climatologues, nombreux à penser qu’un risque de non-retour est possible. Penchons-nous un instant sur les informations qui nous aident à mieux saisir les tenants et les aboutissements de l’écologie, vaste question qui englobe l’environnement, l’économie et la politique.

Penchons-nous aussi sur le monde chimique que nous manipulons sans vergogne et qui laisse ses traces, dans nos corps, dans l’air qu’on respire et partout désormais sur la Terre. Les hauts sommets ne sont plus guère blancs et, au bout du monde, les baleines aussi sont touchées par nos produits de synthèse.

Enfin, essayons de comprendre notre vie quotidienne, encombrée de bien trop d’objets et dispendieuse en énergies éphémères. Qui sommes-nous pour dilapider ainsi une fortune que nous n’avons même pas gagnée ? Des enfants gâtés, des Occidentaux atteints par "l’effet de snobisme" qui nous pousse à la consommation ostentatoire. Assurément. Si l’on veut se démarquer de cette fâcheuse tendance, peut-on vraiment consommer vert et, si oui, comment faire ? Deviendrons-nous alors écologistes des boulevards, des "écotartuffes", comme on les nomme parfois : verts-sur-le-tard et verts-pourvu-que-les-affaires-continuent ? Mais, vu de la planète, "consommer vert" pourrait bien être un oxymore, car consommer vient du latin consummare (jusqu’au XVIIe siècle, les verbes consommer et consumer étaient d’ailleurs souvent confondus). La société de consommation brûle la planète par les deux bouts. La Green Revolution et la Greed Revolution ont déjà causé de nombreux dégâts.

Le temps des réparations est venu. Passera-t-il par un "développement durable", sorte de croissance économique verte où 20% de la population veillerait désormais à la bonne santé de la planète, tout en continuant à polluer, certes moins, mais encore trop longtemps ? Ou bien est-on parvenu au temps du changement, au temps de l’évolution verte où les idées cèdent la place au concret, où chacun doit remettre en cause sa consommation ?

Vous aurez tout loisir d’y réfléchir et de vous faire votre propre opinion, chapitre après chapitre, à travers nos questions et nos jeux. De la vie quotidienne aux grands maux du monde, rien ou presque ne vous sera épargné ! Heureusement, vous croiserez aussi le chemin d’hommes et de femmes qui construisent en respectant la Terre et, en fin d’ouvrage, vous découvrirez des recettes simples à appliquer au quotidien pour préserver l’environnement. L’écologie est à la portée de main pour chacun d’entre nous, si nous le voulons bien !" Régina Quéva

Article lu 5312 fois



 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 10178292

24 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable