CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Média du Développement durable > Cinéma
Un documentaire de Michael Madsen au cinéma le 18 mai 2011

Into Eternity : découvrez comment nos déchets nucléaires vont être stockés pendant 100 000 ans !

mercredi 18 mai 2011
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Que faire des déchets radioactifs ? En Finlande, pour la première fois, un lieu de stockage permanent est en cours d’installation. Des milliers de kilomètres de tunnels sont creusés avant d’y déposer les déchets nucléaires, qui doivent être isolés de toute forme de vie pendant 100 000 ans. Mais comment s’assurer que ce lieu ne contaminera jamais personne ? Comment prévenir les générations futures des dangers que représente cette cargaison mortelle ? S’adressant aux générations futures, Michael Madsen livre un documentaire en forme de film de science-fiction fascinant et vertigineux à voir absolument au cinéma le 18 mai prochain.



"Le projet ONKALO, c’est-à-dire la création de la première installation de stockage de déchets nucléaires capable de tenir 100 000 ans, dépasse d’un point de vue technique comme d’un point de vue philosophique, toutes les initiatives humaines existantes jusqu’à présent. C’est complètement inédit. Et en cela, je pense que c’est un projet emblématique de notre époque - mais aussi une façon bien étrange de se projeter dans l’avenir. Cette conception très moderne du temps m’a paru être un point de vue passionnant pour un documentaire", confie le réalisateur Michael Madsen.

Bandes annonces

L’avis de Yannick Barthe, sociologue, chargé de recherche au CNRS et auteur de Pouvoir d’indécision. La mise en politique des déchets nucléaires (Economica, 2006) : "Comment affronter la temporalité vertigineuse des déchets nucléaires ? Comment se protéger de ces matières dangereuses pendant des milliers d’années ? Longtemps hantés par ces questions, les responsables de l’industrie nucléaire croient aujourd’hui tenir la solution. À Onkalo en Finlande comme ailleurs, ils étudient la possibilité de stocker ces résidus dans le sous-sol, à 500 mètres de profondeur. Censé résister au temps, insensible aux aléas de l’histoire, aux guerres, aux épidémies, ce coffre-fort géologique n’aurait nul besoin d’être surveillé. Les déchets nucléaires pourraient y reposer en paix. Pour l’éternité. Les personnes interrogées dans Into Eternity ne sont pas peu fières de leur trouvaille et de la prouesse technologique qui consiste à construire un tel sanctuaire. Rien ne semble avoir été laissé au hasard. Tout a été pensé, anticipé ; les scénarios les plus farfelus ont été pris en compte, intégrés dans le dispositif technologique. Mais voici que certaines questions que pose Michael Madsen à ses interlocuteurs suscitent des silences embarrassés, des sourires gênés, des réponses hésitantes et contradictoires. Et le doute fait alors son chemin dans l’esprit des spectateurs que nous sommes : tout de même, est-ce vraiment raisonnable ? N’est-il pas présomptueux de prétendre garantir la viabilité d’une telle installation pendant des milliers d’années ? En laissant poindre, derrière les discours rassurants des scientifiques, les incertitudes qui entourent le devenir des déchets nucléaires, l’intérêt premier du film de Michael Madsen est d’ouvrir à nouveau le débat sur les problèmes posés et les solutions à imaginer pour gérer cet héritage encombrant."

 Au sujet du film

Onkalo : premier site de stockage permanent de déchets nucléaires

Onkalo signifie « la cachette » en finlandais. Le site se trouve à Olkiluoto
en Finlande, à quelques 300 kilomètres au nord-ouest d’helsinki, (…)
c’est la première tentative au monde de stockage permanent. il s’agit
d’un immense dédale de tunnels souterrains creusés dans du granit.
Le travail en amont a débuté dans les années 70, et l’installation devrait
être remblayée et sécurisée au cours des années 2100, soit dans
plus d’un siècle. Aucune personne travaillant actuellement sur cette
installation n’en verra donc jamais le résultat. Les autorités nucléaires
finlandaises et suédoises collaborent ensemble et la suède prévoit une
installation similaire mais n’en a pas encore commencé les travaux.

Les déchets nucléaires en chiffres

La production d’énergie nucléaire aboutit inéluctablement à une
grande quantité de déchets nucléaires. Ces déchets restent radioactifs
et/ou radiotoxiques pendant au moins 100 000 ans. On estime que
la quantité totale de déchets radioactifs dans le monde se situe entre
250 000 et 300 000 tonnes, tout en sachant que cette quantité
augmente tous les jours.

Les dangers et les normes de sécurité

Les déchets radioactifs sont dangereux pour tous les organismes
vivants et l’exposition aux rayonnements peut entrainer la mort, des
maladies incurables ou la mutation du code génétique. Les normes
de sécurités sont basées sur des hypothèses théoriques et sont estimées à 100 000 ans en Europe.

100 000 ans

Il est difficile pour l’esprit humain de concevoir des périodes plus
lointaines que quelques générations, sans même parler de milliers
d’années… Pour mettre le temps en perspective, voici quelques
jalons : L’espèce humaine telle que nous la connaissons existe depuis environ 100 000 ans. Les plus anciennes peintures rupestres connues à ce jour datent d’il y 30 000 ans ; les pyramides ont 4500 ans, la naissance du Christ date de 2010 ans, et la détection de la radiation
de 115 ans
.

Le stockage provisoire

Le combustible nucléaire usagé est normalement stocké dans des
piscines d’eau dans des entrepôts provisoires. Presque tous ces entrepôts provisoires sont au niveau de la surface du sol, et sont donc
vulnérables aux catastrophes humaines ou naturelles, ils nécessitent
une surveillance et une maintenance extrêmes. L’eau des piscines
refroidit les éléments de combustibles pour éviter un éventuel feu
radioactif dû à la chaleur qui en émane. L’eau permet également
d’agir comme un bouclier contre la radioactivité. il faut entre 40
et 60 ans pour faire baisser la température de ces combustibles en
dessous de 100 degrés Celsius. En effet, c’est uniquement en dessous
de cette température que le combustible peut être manipulé ou
retraité. La plupart de ces lieux de stockage provisoires se trouvent
près des sites de production d’énergie nucléaire, puisque le transport
de déchet est complexe et assujetti à de multiples questions
de sécurités.

Le stockage permanent

Afin de s’assurer que les déchets soient bien isolés de tout organisme
vivant et afin d’éviter qu’ils ne se répandent dans la nature, une
installation de stockage permanent devient indispensable. En effet,
nous ne pouvons assurer une surveillance suffisamment continue, et
une gestion du risque assez pérenne pour un standard de sécurité
fixé à 100 000 ans. Ces stockages doivent être situés dans des environnements très stables. Par exemple, les zones qui ont une activité sismique ou volcanique sont exclues, tout comme les basses terres qui sont sujettes aux inondations, ou encore les sols poreux ou érodés dans lesquels pourraient se produire des fuites. Les pays producteurs d’énergie nucléaire qui n’ont pas de sites appropriés pour le stockage vont donc devoir exporter leurs déchets vers d’autres pays. Dès lors, la sécurité du transport est cruciale mais c’est une question encore non résolue.

 Contacts distributeur

Le film est distribué en France par Chrysalis Films -18 rue Saint Marc - 75002 Paris - Tel : + 33 1 43 33 77 62 - Fax : + 33 1 47 88 91 24

Into Eternity de Michael Madsen

Article lu 6828 fois

lire aussi :
  • Nucléaire français : l’impasse industrielle


  • forum

    • Into Eternity : découvrez comment nos déchets nucléaires vont être stockés pendant 100 000 ans !
      28 avril 2011, par lopi

      Et si un tremblement de Terre survient, comment vont-ils faire pour que leurs tuyaux soient suffisamment solides ?

      • Into Eternity : découvrez comment nos déchets nucléaires vont être stockés pendant 100 000 ans !
        30 octobre 2011

        Aucune solution. Une fuite en avant monstrueuse, présomptueuse et une négation de la vie par de grands malades qui seront morts et enterrés depuis belle lurette quand leurs déchets martyriseront pour des siècles et des siècles encore les habitants de la terre. Lesquels habitants ne seront très probablement pas des humains. Mais les humains d’ici et maintenant s’en contrebalancent, en tous cas ceux qui pèsent dans les décisions fondamentales. Tant pis pour les autres.

     

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9971214

    63 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable