CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Agenda CDURABLE
19ème édition à Calvi du 27 au 31 octobre 2010

Pluridisciplinarité et conscience écologique au cœur du Festival du Vent

dimanche 10 octobre 2010
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Fondé en 1992, le Festival du Vent est devenu en France un forum incontournable où viennent se débattre les grandes questions de société qui agitent notre monde en pleine mutation. Du 27 au 31 octobre 2010, le Festival du Vent investit à nouveau la ville de Calvi pour proposer une programmation éclectique : des concerts, des conférences, des colloques, des ateliers de création, des animations de rues...



Le programme des rencontres

Pour cette dix-neuvième édition, le Festival du Vent est plus que jamais le reflet des interrogations actuelles. Parce que les problématiques environnementales, sociales, économiques, humanitaires sont désormais absolument inextricables, il importe de proposer au public des rencontres une vision globale des phénomènes contemporains, et surtout, des solutions durables aux crises que nous traversons.

- L’ESPOIR ÉCONOMIQUE : micro-crédit et banques solidaires. L’économie mondiale n’a jamais autant montré les limites de son
système, rejetant chaque jour plus de gens dans la précarité et la
pauvreté. Depuis quelques années cependant, d’autres systèmes
voient le jour, basés sur plus de justice et de solidarité, qui montrent
qu’un autre monde économique est possible. C’est le cas notamment
des micro-crédits prêts inférieurs à 150 euros dans les pays en voie
de développement - accordés à des personnes sans ressources. Dans
les pays du Sud, les femmes sont les principales bénéficiaires de ces
prêts qui vont leur permettre de démarrer une activité génératrice
de revenus. Avec P. Viveret, philosophe, altermondialiste ; J. Blanc président du directoire de La NEF ;M. Picard, rédactrice en chef de Femme Actuelle ; F. Salviato, président de Banca Etica ; M. Carbonare, présidente d’ECIDEC et J.F. Stéfani, directeur de Femu Qui.

- CHIMIE PROPRE, UNE UTOPIE ?. Au cours du siècle dernier, l’industrie chimique a connu un essor exceptionnel grâce à la chimie du pétrole, laquelle s’est avérée présenter l’inconvénient de s’appuyer sur une ressource fossile en voie d’épuisement, de surcroît particulièrement polluante. Tous les espoirs se tournent aujourd’hui vers une chimie « propre » et respectueuse de l’environnement, fondée sur les biotechnologies et l’exploitation des produits agricoles. Reste que cette chimie du futur devra démontrer son efficacité économique et environnementale. Et surtout, prouver qu’elle n’entre pas en concurrence avec l’alimentation humaine, dans un monde où des millions de personnes meurent de sous-nutrition chaque année. Avec A. Picot, toxicologue ; J.M. Petit, Fédération Nationale des Industries Chimiques CGT ; C. Doukhi de Boissoudy, société Novamont.

- FOR’HOME des MÉDITERRES. D’ici 30 ans, le climat du sud de la France ressemblera peut-être à celui de l’Algérie. Dans d’autres pays de la Méditerranée, le réchauffement climatique, dont les premier effets ont
déjà sensibles, pourrait avoir des conséquences dramatiques sur leurs habitants. Des problèmes de pollution à la raréfaction des ressources fossiles, les défis à relever sont nombreux si l’on veut concevoir des lieux de vie "durables" adaptés à la région. Adel Mourtada, architecte libanais, présentera le projet « Héliosthana » : dans une île imaginaire de la Méditerranée, un gouvernement éclairé a mis en place une politique énergétique « idéale » destinée à servir de modèle à ses voisins du bassin méditerranéen. Première édition d’une série destinée
à itinérer en Méditerranée, cette rencontre permettra à des acteurs de cultures différentes d’échanger leurs expériences respectives. Avec : A. Mourtada, architecte ; F-H. Jourda, architecte ; P. Madec, urbaniste. En collaboration avec la Direction Déléguée à l’Énergie - CTC.

- VILLE DURABLE, ÉCOQUARTIERS… MYTHE OU RÉALITÉ ? UNE AUTRE FAÇON D’HABITER LA VILLE. Le secteur du bâtiment est le premier consommateur d’énergie en France (42,5%) et génère 23% des émissions nationales de CO2. Le Grenelle s’est attaqué à cette forteresse et il va bien falloir réduire nos consommations, pour le plus grand bien de tous. Un engagement majeur qui va bouleverser notre façon d’habiter, de concevoir les logements et les bureaux, et de vivre la ville … Avec F.H. Jourda, architecte « durable » depuis 30 ans ; J.M. Huygen, ingénieur civil, architecte, auteur de « La poubelle et l’architecte » ; A. Milano, directeur délégué à l’Energie, Collectivité Territoriale Corse ; un représentant D.D. de Bouygues Construction et F. Alfonsi, ingénieur, député Verts. En collaboration avec la Direction Déléguée à l’Énergie - CTC.

- BIOPIRATES : Les apprentis sorciers du vivant. Systémiste, futurologue et biologiste, Joël de Rosnay vient de publier « Et l’homme créa la vie », son dernier ouvrage de prospective scientifique consacré aux biotechnologies. Capable d’agir au coeur même de l’ADN, l’homme peut désormais créer de toutes pièces de nouvelles formes de vie où le végétal se mêle à l’animal, l’organique à l’électronique. Un livre où l’on apprend que, loin d’être réservée à des laboratoires luxueusement équipés, la manipulation du vivant est à la portée du premier « biohacker » venu, capable de fabriquer une bactérie OGM avec du matériel de récupération et quelques simples produits de cuisine. Joël de Rosnay nous parlera de ces nouvelles menaces de contamination accidentelle ou de bioterrorisme qui pèsent sur nos têtes.

- LA BIODIVERSITÉ DANS LA TEMPÊTE CLIMATIQUE. En ce début de 3e millénaire, la biodiversité est confrontée à ce que de nombreux scientifiques considèrent comme un épisode majeur d’extinction des espèces, le sixième du genre dans l’histoire du vivant. Victimes des forêts dévastées, de la pêche intensive ou des milieux naturels pollués, la fabuleuse biodiversité de notre planète, riche de millions d’espèces animales et végétales, va devoir affronter une dernière menace : le réchauffement climatique. Avec I. Autissier, navigatrice et présidente du WWF ; J. Jouzel, climatologue et membre du GIEC ; Y. Paccalet, philosophe et naturaliste.

-  Rejoignez la campagne 10:10 YANN ARTHUS-BERTRAND, EN CAMPAGNE POUR 10:10. Le célèbre photographe engagé en faveur de l’environnement, Yann Arthus-Bertrand, profitera de l’édition 2010 du festival pour évoquer la nouvelle campagne lancée par l’association GoodPlanet dont il est président. L’objectif : réduire de 10% les émissions de gaz à effet de serre en 2010. L’idée : que chacun s’engage de lui-même, avec sa conscience, pour réduire ses propres émissions de CO2 sans attendre le vote de lois coercitives. Née en Angleterre, cette campagne a reçu là-bas le soutien de plus de 160 députés et 3 000 entreprises. Reste à faire aussi bien, sinon mieux, en France ! Pour en savoir plus sur cette campagne, cliquez ici.

- NOURRIR LA PLANÈTE pour une solution « bio ». Fervent défenseur d’une approche globale de l’agriculture et du développement durable, Yves Cochet s’est vigoureusement élevé contre l’approche productiviste de la dernière loi de Modernisation de l’Agriculture et de la Pêche. La nécessité de produire une alimentation saine, de préparer l’agriculture à l’après pétrole, de protéger les ressources en eau ou la biodiversité, ou encore de lutter contre le changement climatique, impose de développer une agriculture biologique capable de revaloriser le métier d’agriculteur, de freiner l’exode rural et de préserver l’autonomie alimentaire des populations face à la puissance des firmes de l’agro-alimentation.

- SANTÉ ET ENVIRONNEMENT, L’ENJEU DU SIÈCLE. Tributaire de l’air pour sa respiration, de la terre et de l’eau pour le nourrir, l’organisme vivant est en interaction permanente avec son environnement. Si l’un de ces éléments vient à manquer ou à être pollué, le pronostic vital de l’organisme tout entier peut être gravement compromis. Cette indéfectible relation implique une surveillance étroite du milieu dans
lequel nous vivons et de tout ce que nous absorbons, de l’air à l’alimentation. Avec M. Blandin, sénatrice Verts région NPC ; F. Veillerette, président du Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures ; J.P. Jaud, réalisateur ; un représentant du groupe Kraft Foods et S.Orru, directeur général du WWF France.

- LES TOXIQUES ALIMENTAIRES. Toxicochimiste, expert auprès de l’Union Européenne, Antoine Picot s’est tout d’abord passionné pour les métaux lourds avant de s’intéresser au nouveau cheval de Troie de nos organismes : les nanoparticules. Extrêmement toxiques pour tout être vivant, les métaux lourds comme le cadmium, le mercure ou le plomb
peuvent engendrer de graves troubles neurologiques pouvant aller
jusqu’au coma mortel. Ils s’accumulent dans la chaîne alimentaire,
empoisonnant les poissons ou végétaux que nous consommons.
Quant aux nanoparticules, utilisées dans les cosmétiques ou l’alimentation, elles envahissent insidieusement notre vie quotidienne
sans que l’on sache grand chose sur leur toxicité à long terme.

- SEAORBITER - Habiter la mer. L’architecte Jacques Rougerie s’est intéressé très tôt aux milieux marins, à l’origine de toute vie. Créateur d’une architecture spécifique au monde aquatique, il vient présenter
au Festival du Vent son projet futuriste SeaOrbiter, un laboratoire marin à l’architecture résolument avant-gardiste. Cette base océanographique
de nouvelle génération, conçue pour dériver au gré des courants,
permettra d’étudier les phénomènes climatiques et les écosystèmes marins. Après projection d’un court-métrage consacré à SeaOrbiter,
Jacques Rougerie nous parlera de son projet et nous fera partager sa vision de l’habitat du futur.

- Téléchargez le programme : toutes les dates, tous les horaires en cliquant ici.

Également au programme

-  Severn, la voix de nos enfants : le nouveau film de Jean-Paul Jaud Du cinéma : Le septième art, tout particulièrement sous la forme du documentaire, est vecteur de dénonciation. L’oeil de la caméra dresse un état des lieux de notre société, et laisse seul juge le spectateur. Agriculture biologique, société de consommation, biodiversité, droits humains et sociaux, autant de sujets cruciaux dont les images ne vous laisseront pas indifférents … Parmi les nombreux films projetés cette année, l’un des plus attendus est sans conteste SEVERN, LA VOIX DE NOS ENFANTS de de Jean-Paul Jaud. 1992 : Sommet de la Terre à Rio de Janeiro : "Je suis ici pour parler au nom des générations futures"... Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, une enfant interpelle les responsables de la planète. Aujourd’hui la Terre est encore dans le même état et Severn attend son premier enfant. Dans ce film documentaire plein d’espoir et d’émotion, Severn apparaît comme une référence pour ceux qui, du Canada au Japon en passant par la France, mettent en place des actions concrètes et positives pour respecter la biodiversité… Pour en savoir plus sur ce film, cliquez ici.

- Des concerts : Cette année encore, tous les goûts sont permis : rock, chanson française tantôt acidulée tantôt sarcastique, rockabilly, hip hop, électro, ragga, polyphonie, classique… Du Peuple de l’Herbe en passant par Mustang, Jakez Orchestra, Patrizia Poli, Gérard Caussé ou JP Nataf, une programmation éclectique et musclée vous attend !

- Du théâtre : L’imaginaire prend le pouvoir pour cinq jours fantasques, drôles et émouvants. Ce n’est pas le théâtre au sens conventionnel mais les théâtres multiformes qui prendront la baie de Calvi comme décor. Des personnages, des histoires, des univers sonores viendront happer, charmer, enchanter petits et grands.

- Des spectacles de rue : Débridés, poétiques, humoristiques, les spectacles de rue sauront ravir tous vos sens. Comédiens aux mille talents, musiciens, danseurs… les troupes invitées à Calvi transfigurent la ville le temps d’un festival, rêve éveillé dont vous emporterez une part de magie.

- Des plasticiens : Transformer la ville, la plage, tous les espaces
disponibles en un gigantesque terrain d’expérimentations visuelles, tel est le travail des plasticiens. Grâce à la photo, aux projections, aux
montages et autres superpositions décalées, Calvi prendra des allures d’atelier d’artiste !

- La Maison Ecojolie : L’habitat durable est au coeur des réflexions
menées par les urbanistes, architectes, sociologues. Repenser la ville, intégrer la nature à notre mode de vie, choisir de nouveaux matériaux
de construction, autant de challenges pour les années à venir, que relèvent d’ores et déjà les entreprises et spécialistes présents sur cet
espace...

- Téléchargez le programme : toutes les dates, tous les horaires en cliquant ici.

Article lu 1548 fois

lire aussi :
  • Plus de la moitié du made in France est ... importée.


  •  

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9836874

    79 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable