CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Humain - Contribution Sociale
Dans le cadre de la Semaine sans Pesticides 2012

Congrès Pesticides et Santé : quelles voies d’amélioration possibles ?

Les 23 et 24 mars 2012 au Palais du Luxembourg

mardi 20 mars 2012
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Depuis, quelques années, le sujet des pesticides est au cœur de nombreux sujets d’actualité et fait l’objet d’une attention particulière de la part des pouvoirs publics, des scientifiques mais aussi de la population générale. De nombreuses questions émergent qui restent parfois sans réponse. Des études commencent à être publiées, en France, sur les risques que feraient courir l’exposition de ces produits à la population (aussi bien aux personnes les plus exposées du fait d’une utilisation directe qu’aux personnes étant exposées de manière indirecte). D’autres études/démarches tentent d’apporter des solutions alternatives à l’usage de ces produits.



Alors que le Grenelle de l’environnement prévoyait de réduire de 50% l’usage des pesticides, de retirer du marché les pesticides les plus dangereux, d’augmenter la Surface Agricoles Utile en bio, force est de constater que 4 ans après il y a eu peu d’avancées (voire même certains reculs cf. l’augmentation de l’IFT pesticides entre 2008 et 2011) et que, malgré les décisions prises, la situation reste critique, notamment pour les personnes exposées à ces toxiques. De même, les personnes victimes des pesticides ont aujourd’hui beaucoup de difficultés à faire connaitre et reconnaitre leur situation. Il semblait donc important de rendre visibles et audibles les personnes victimes des pesticides et de tenter de leur apporter des éléments de réponses aux questions qu’ils se posent et que nous nous posons tous.

- Quels bilans sanitaires de l’exposition aux pesticides des professionnels et de la population en générale ?
- Comment aider et conseiller, juridiquement et médicalement, les victimes ou leurs proches à faire évoluer leur situation personnelle ?
- Comment faire évoluer les pratiques vers des systèmes plus respectueux de la santé et l’environnement, sans mettre en péril l’équilibre économique des entreprises ?

Les 23 et 24 mars 2012 au Palais du Luxembourg

Un congrès de deux jours

  • La première journée du congrès est consacrée à un état de lieux sanitaire en France qui se fera lors d’un colloque scientifique au Palais du Luxembourg (Paris 6eme) le vendredi 23 mars. Découvrez le programme en cliquant ici.
  • Cette journée se terminera par projection d’un documentaire de 52’ sur les agriculteurs suivi d’un débat sur les enjeux politiques et remise des demandes aux décideurs à l’hôtel de ville de Paris. Lire ci-dessous notre zoom sur le film Les Combattants de la terre de Eric Guéret.
  • La seconde journée, le samedi 24 mars, se fera au Palais du Luxembourg sous forme d’ateliers techniques destinés à un public ciblé pour répondre aux questions juridiques, de santé ou encore agronomiques ; ces ateliers étant animés par des experts (avocats, agronomes ou encore techniciens chambres). Découvrez le programme en cliquant ici.

Renseignements pratiques

Un événement organisé dans le cadre de la Semaine pour les Alternatives aux pesticides réalisé par un collectif associatif composé de Générations Futures - FNAB - Phyto Victimes - Bio Consom’acteurs - Agir pour l’Environnement - WWF - Réseau Environnement Santé (RES) - Union Syndicale Solidaires ...

Au Palais du Luxembourg (15 rue de Vaugirard
75006 Paris M° Odéon - RER Luxembourg) sous le patronage de Madame la Sénatrice Leila Aïchi et de Madame la Sénatrice Laurence Rossignol.

 La mort est dans le pré

Ce documentaire de Eric Guéret sera projeté, en avant-première, lors de la soirée débat du vendredi 23 mars à l’Auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris à 19h30 en présence des témoins du film et de son réalisateur. La projection sera suivi d’un débat sur les enjeux de cette question de santé publique. Pour vous inscrire cliquez ici.

"Quand on découvrira toute la vérité sur les dangers des pesticides, ce sera un scandale pire que celui du sang contaminé. Car les responsables savent ce qui se passe et ne font rien. C’est un grave problème de santé publique pour nous et pour les générations futures. Je n’ai pas de raisons de me taire."

L’agriculteur qui nous parle au milieu de ses immenses champs de maïs est malade. Et il n’est pas le seul. Des centaines d’agriculteurs français, souvent jeunes, sont frappés, victimes des produits phytosanitaires que l’on croyait « anodins ». Ces élèves, issus de l’école agricole intensive, les utilisent depuis les années 50 sur leurs exploitations jusqu’au jour où les maux de tête, la fatigue, les comas successifs les ont conduits à l’hôpital. Diagnostics : maladie de Parkinson, leucémie, cancers, syndrome myéloprolifératif,…

Apparaît au grand jour depuis quelques années ce qui ressemble de plus en plus à une épidémie.

Ce film documentaire propose de raconter l’histoire de ces hommes atteints de maladies parfois mortelles. Au plus proche de nos personnages, nous partageons en immersion, le temps d’une saison le destin de ces familles ébranlées. Dans l’intimité de leur itinéraire médical, de leur combat pour être reconnu, dans leur travail, sur l’exploitation…

Comment vivent-ils au quotidien avec leur maladie et les remises en question qu’elle soulève ? Quels regard portent-ils finalement sur ce système agricole dont ils sont à la fois les acteurs principaux et les victimes ? Pourquoi la majorité d’entre eux continuent-ils à utiliser les produits qui les tuent à petit feu ?

Mais rien n’est perdu : Seul ou en réseau, certains commencent à s’organiser pour amener les autres agriculteurs à prendre conscience des dangers de leur métier et à imaginer des pratiques différentes.

En France, la situation a longtemps été étouffée par une véritable Omerta, imposée par les intérêts de la filière et par les agriculteurs eux-mêmes. La paysannerie est un milieu fier et discret où très peu de victimes osent avouer leurs maladies. Pourtant, depuis peu, la parole commence à se libérer. Encouragé par l’exemple des premiers malades reconnus et indemnisés, de plus en plus de victimes arrivent à rompre le silence. En parlant, ils donnent un énorme coup de pied dans la fourmilière agricole.

A travers eux, ce film dessine le profil d’une agriculture malade de ses méthodes intensives. Celui d’un modèle productiviste, vieux d’un demi-siècle dont on mesure aujourd’hui les conséquences dramatiques sur les hommes comme sur notre environnement.

Un espoir naît finalement de ces histoires douloureuses. Ces victimes incarnent les bases d’une véritable remise en cause du système. Autour d’eux, des associations se montent, des actions s’organisent, des citoyens découvrent une face cachée de leur alimentation, des avocats proposent leurs services, des médecins prennent conscience.

Certaines victimes finissent même par tout changer…

 7ème semaine sans pesticides

Semaine pour les alternatives aux pesticides

Du 20 au 30 mars 2012 se tiendra la 7ème édition de la semaine pour les alternatives aux pesticides. 10 jours pendant lesquels tout le monde est invité à se mobiliser pour un avenir sans pesticides. Projections de films, débats, ateliers de formation, visites de site, marches symboliques, repas bio… Toutes les idées sont bonnes pour montrer que l’on peut et que l’on doit se passer des pesticides de synthèse !

Chaque année, de plus en plus de particuliers, d’associations, de collectivités et d’entreprises rejoignent ce temps fort de mobilisation citoyenne. En 2011, en France et dans 16 autres pays, plus de 750 actions d’information et de sensibilisation ont été organisées.

Vous aussi, participez à la Semaine pour les Alternatives aux Pesticides ! Tous les évènements comptent ! Pas besoin de gros moyens, d’une longue expérience ou de nombreux soutiens, chaque manifestation permet d’amplifier un message qui doit être enfin entendu : il est urgent de se tourner vers les alternatives aux pesticides.

2012 marquera le 50ème anniversaire de la publication du livre de Rachel Carson « Printemps silencieux », point de départ de la prise de conscience du scandale des pesticides et du mouvement environnemental moderne. Donnons tous de la voix pour demander un printemps sans pesticides !

Des chiffres éloquents

Chaque année, la France utilise pas moins de 76 000 tonnes de pesticides dont 90% concernent l’agriculture. Cela représente 1/3 de la consommation Européenne de produits phytosanitaires. Ce qui la met au premier rang des utilisateurs de ces substances souvent nocives, certains justifieront ce chiffre par le fait que la France est un grand pays agricole et ajouteront qu’en rapportant cette donnée à la surface cultivée, la France gagnerait le 4ème rang, bel exploit ! Ces 76 000 tonnes contiennent de nombreuses molécules dangereuses pour la santé qui peuvent provoquer des cancers, des problèmes de reproduction, neurologiques, des perturbations du système hormonal, et bien d’autres conséquences désastreuses. L’épandage des ces substances a en outre des conséquences néfastes pour l’environnement. Ainsi les pesticides polluent nos rivières, stérilisent nos sols et contaminent nos assiettes.

Des solutions existent

Le baromètre 2009 de l’agence Bio dévoile que ¾ des Français considèrent que la Bio est une solution d’avenir face aux problèmes environnementaux. 84 % des Français estiment que l’agriculture Biologique doit se développer en France. Ces résultats montrent que les Français veulent s’orienter vers une agriculture saine et refusent d’avantage le recours aux pesticides chimiques.

Des pratiques alternatives, à l’utilisation de ces substances chimiques, reconnues comme fiables et économiquement rentables, existent et s’appliquent partout dans le monde et dans tous ces secteurs. Pour promouvoir ces alternatives et informer sur les risques sanitaires et
environnementaux liés à l’emploi des pesticides des acteurs de la société civile ont décidé de lancer en 2006 une Semaine pour les
Alternatives aux Pesticides, appelée encore Semaine Sans
Pesticides (SSP). Initié par les membres de l’ACAP – Action Citoyenne pour les Alternatives aux Pesticides, qui regroupe près de 170 organisations – cette Semaine est coordonnée au niveau national et européen par Générations Futures (ex-MDRGF – Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures).

Plus de 700 manifestations en France

En France, la Semaine pour les Alternatives aux pesticides est soutenue par bon nombre d’associations et d’entreprises. Ainsi par exemple, Jardiniers de France, qui au travers de cette semaine, légitimera leur orientation vers une politique de zéro pesticide dans les jardins amateurs en soutenant activement la Semaine, notamment en organisant des ateliers partout en France. D’autres soutiens sont présents comme le WWF-France, Agir pour l’environnement, la mairie de Paris, le REFEDD (Réseau des Etudiants Français pour le Développement Durable), les CPIE (Centre permanent d’initiatives pour l’environnement) ainsi que la région Ile de France.

Des entreprises comme Botanic, Patagonia, Biocoop, Léa Nature et des revues tels que l’Ecologiste, Nature et Progrès, Rustica, l’âge de faire, s’engagent aussi auprès de cette pour faire de cette 7ème édition un vrai succès.

- Retrouvez toutes les manifestations (visites de vergers, de jardin, expositions, conférences, débats, projection de film...) qui ont lieu près de chez vous lors de la semaine sans pesticides lancée par les membres de l’ACAP.

Article lu 5604 fois

lire aussi :
  • Pesticides ? Nos enfants n’en ont pas besoin pour bien pousser !
  • Pesticides : la mort est dans le pré


  • forum

     

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9972682

    87 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable