CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Développement Durable en action
Empreinte Ecologique

Comment réduire ses émissions de CO2 lors d’un évenement

Quelques conseils de l’ADEME et exemple du salon Planète Durable 2008

samedi 2 août 2008
Posté par juliette

Imprimer Enregistrer au format PDF

Chaque manifestation constitue l’occasion de présenter votre activité de la manière la plus positive possible : c’est une vitrine de son savoir-faire.

Mais, toute manifestation est aussi nécessairement à l’origine d’impacts sur l’environnement (consommation de papier, transports, déchets, énergie...) qu’on pourra chercher à réduire.
Cela offrira l’occasion d’afficher votre implication concrète, en faveur de l’environnement, en cohérence avec vos discours et les attentes croissantes de vos partenaires.



 Transports et déplacements

 :
des choix pour les limiter et les optimiser

  • Une accessibilité favorisant des déplacements plus écologiques...

Cherchez un lieu facilement accessible en transports collectifs (métro, tramway, train, bus…), à vélo, à pied, afin d’éviter l’utilisation des voitures individuelles (personnelles, taxis…) et ainsi de limiter la pollution.

  • Favorisez ces types de déplacements en apportant les informations utiles sur les annonces et les invitations...

Pour inciter les participants à utiliser ces modes de déplacements, précisez, par exemple sur l’invitation, différentes informations telles que : le plan d’accès en transports en commun à partir des gares et des aéroports, les temps de parcours...

En effet, ne connaissant pas les lieux, certaines personnes, qui n’avaient peut-être même pas envisagé de recourir aux transports en commun, se rendront compte grâce à vos informations de la facilité et de la praticité d’utiliser ces modes de transport. De même, vous pourrez - indiquer la présence de pistes cyclables ou d’un parking à vélos sur le lieu de la manifestation, voire même des possibilités de location de vélos !

  • Mettre en place un système de navettes

(aux gares et aux aéroports...), une location de vélos, un système de co voiturage… Attention cependant, pour de gros événements nécessitant d’importantes livraisons (par exemple nombreux camions livrant les stands, fournitures, etc.), on prendra en considération l’accessibilité de ces livraisons et/ou leur organisation afin d’éviter d’autres nuisances.

 Caractéristiques du bâtiment

Vous pouvez, lors du choix d’un lieu d’accueil, vous informer sur les efforts réalisés par le gestionnaire du site quant à la prise en compte de l’environnement : des actions ont-elles été mises en place afin d’optimiser le fonctionnement du site et afin d’apporter un confort aux visiteurs tout en limitant ses impacts ? Même si les bâtiments HQE sont encore peu nombreux, peut-être avez-vous la chance d’en avoir un à proximité ?

Par exemple, les gestionnaires des lieux d’accueil pourront vous informer quant aux efforts réalisés :

  • en termes de consommation d’énergie
    Utilisation de lampes basse consommation (et mise en valeur de l’éclairage naturel)…, gestion rationnelle de la température des salles (pas d’abus de climatisation ou de chauffage…), et pourquoi pas utilisation d’énergie d’origine renouvelable…
  • en termes de prévention et gestion des déchets, de formation du personnel et d’utilisation d’éco-produits ? tri sélectif des déchets, produits de nettoyage plus écologiques (écolabel officiel européen…)…
  • en termes de facilités d’accès pour les personnes à mobilité réduite…

 Eco-conception des stands

Lors d’une manifestation, les stands peuvent être à l’origine de nombreux impacts sur l’environnement, tant en phase de montage, d’exposition qu’en phase de démontage* :

* consommation de ressources naturelles et production de déchets de différentes natures et en quantités importantes : panneaux, structures, moquettes, emballages, publications… papiers, cartons, bois, plastiques, métaux…

* consommation d’énergie notamment pour l’éclairage. La diffusion des supports de communication : rapports, prospectus… est loin d’être négligeable.

Pour agir efficacement sur ces impacts, on cherchera à privilégier des solutions plus respectueuses de l’environnement tant en qualité d’organisateur qu’en qualité d’exposant.

Consulter la suite des recommandations de l’ADEME dans le guide éco-com

- Lire aussi : Le guide de l’éco-communication

Dans cet ouvrage, l’ADEME apporte des réponses concrètes et argumentées à toutes ces questions, parmi beaucoup d’autres :

• Pourquoi intégrer le développement durable aux actions de communication ?

• Comment éco-concevoir tous les supports de communication ?

• Quelle démarche adopter pour rendre les manifestations événementielles éco-responsables ?

• Comment inscrire cette démarche dans la durée, puis la valoriser ?

Achetez LE GUIDE DE L’ECO-COMMUNICATION chez notre partenaire Eyrolles

Fort de témoignages de professionnels de la communication, du privé comme du public, cet ouvrage propose de nombreux conseils, astuces et outils et présente des exemples pratiques, sans oublier des pistes de questions à se poser avant, pendant et à l’issue de toute démarche.

 Le Bilan Carbone du salon Planète Durable 2008

La 1ère édition du Salon a intégré dans sa conception et sa gestion une prise en compte des impacts environnementaux et la mise en œuvre d’ actions d’amélioration.
Pour évaluer objectivement les impacts environnementaux, le salon s’est appuyé sur la méthode du Bilan Carbone® de l’ADEME qui permet de quantifier les émissions de gaz à effet de serre (GES).
Les acteurs du salon ont été invité à compléter des questionnaires pour recueillir des données les plus exactes possibles.

Quelques éléments du Bilan Carbone 2008 :

- Le salon a émis 104 tonnes de CO2
- 44 % des émissions sont dues aux matériaux et 43 % au transport

Exemple d’actions qui ont été mises en œuvre en 2008 par Planète Durable pour réduire son impact écologique :

- L’utilisation de papier recyclé a permis d’économiser environ 8 tonnes de CO2.

- L’utilisation de moquette louée en dalles a permis d’économiser environ 7 tonnes de CO2.

- Les outils de communication Planète Durable ® en papier éco-labellisé et compensés carbone ont permis d’économiser 2 tonnes de CO2.

- Le tri sélectif des déchets a permis d’économiser environ 1 tonne de CO2.

- La moquette recyclable a permis d’économiser environ 1 tonne de CO2.

AU TOTAL, UN GAIN DE 19 TONNES, SOIT 18% VS UN SALON NON OPTIMISE .

 Les objectifs du salon Planète Durable 2009

Parce que le développement durable est une approche de progrès continu,

et que 104 tonnes de C02 en seulement 4 jours, cela représente tout de même :

- 40 A/R Paris-New york en avion

- ou 520 000 km en voiture essence 5CV (faire une simulation avec CO2 Solaidaire)

Le salon 2009 s’est fixé pour objectifs de

PORTER A 16 Kg/m2 LES EMISSIONS DE CO2 DU SALON 2009 (GAIN DE 6 %/2008) :

1/ Réduire l’empreinte carbone des transports visiteurs

- Objectif -10 % soit 3 tonnes eq CO2 économisées (27 t vs 30 t en 2008)

- Incitation à l’utilisation des transports en commun .

2/ Réduire l’empreinte carbone des outils de communication

- Objectif -10 % soit 2 tonnes eq CO2 économisées (20t vs 22t en 2008).

- Renforcement de l’incitation à l’utilisation de papier recyclé pour les documents commerciaux distribués par les exposants.

3/ Réduire l’empreinte carbone des matériaux utilisés pour les stands

- Objectif – 10% soit environ 2 tonnes eq CO2 économisées (16t vs 18t en 2008)

- Incitation à l’éco-conception des stands par les exposants.

Article lu 8428 fois



forum

  • Comment réduire ses émissions de CO2 lors d’un évenement
    19 octobre 2010, par RIPOSTE VERTE

    Un outil gratuit conçu pour vous aider

    ADERE est un autodiagnostic transversal et cohérent avec le fil rouge de l’organisation, pour cerner les grands pôles d’impacts environnementaux de votre manifestation, qu’elle soit en phase de création ou déjà bien rodée.

    Il propose des pistes d’actions et des exemples de réalisations pour aller vers des événements plus éco-responsables.

    Toutefois cet outil ne présente en aucun cas un programme d’actions « clef en main » directement applicable, mais un engagement dans une démarche de progrès et d’amélioration continue

    disponible ici : www.evenementresponsable.fr

    cyril

    www.riposteverte.com

  • Comment réduire ses émissions de CO2 lors d’un évenement
    4 août 2008, par Laurent H

    La part des documents distribués dans une manifestation est souvent considérable, avec un gâchis phénoménal. Savez-vous, par exemple que Palexpo a calculé que 30 % des documents consommés pour les salons à Genève arrivaient APRES le salon et partaient donc directement à la benne ?

    Il existe dorénavant des possibilités de prestations basées sur le "distribute & print", c’est-à-dire sur une impression numérique à la demande, via Internet ou extranet, livrée sur place dans les quantités nécessaires. Pour les exposants internationaux, ne plus transporter du papier imprimé sur de longues distances économise des droits à polluer en CO2.

    pour en savoir plus : www.newworks.com

 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 10383511

57 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable