CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Consommer responsable
Une réglementation sans effet, des souffrances évitables

Charal : un abattoir infiltré par une association de protection animale

samedi 29 août 2009
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF

L’abattoir Charal de Metz a été infiltré par un enquêteur de l’association de protection animale L214. Les images tournées en caméra cachée sont sans appel. Que ce soit en abattage rituel ou non, le non respect de la réglementation en vigueur entraîne des morts insoutenables : des bovins (vaches, boeufs) suspendus par une patte à la chaîne d’abattage s’agitent désespérément pendant de longues minutes avant de rendre leur dernier souffle. L214 porte plainte contre Charal pour cruauté envers les animaux et dénonce la tromperie de l’entreprise envers les consommateurs. L’association L214 nous a transmis la vidéo que nous diffusons ci-dessous. Nous invitons l’entreprise Charal a s’exprimer sur ces pratiques.



Pour l’abattage standard, les bovins sont étourdis puis suspendus à la chaîne d’abattage, mais au lieu d’être immédiatement égorgés comme l’exige la réglementation [1]
, l’employé chargé des mises à mort accumule du retard ce qui entraîne une reprise de conscience des animaux avant leur égorgement.

L'abattage rituel du bovin dans l'usine de Metz du groupe Charal Concernant l’abattage rituel (sans étourdissement préalable à l’égorgement), la vitesse de la chaîne d’abattage est inchangée par rapport à l’abattage standard (entre 50 et 60 bovins à l’heure). Cette cadence ne permet pas d’attendre le temps nécessaire à une saignée complète dans le tonneau à contention. Pourtant la réglementation exige que « l’immobilisation [soit] maintenue pendant la saignée. » [2]

Comme le montre clairement les images, ces deux principales violations entraînent une mort des bovins en toute conscience, suspendus par une patte à la chaîne d’abattage.

L’enquêteur a pu constater que ces infractions étaient répétées et quotidiennes.

« Notre groupe a fait de la protection animale un volet central et spécifique de sa politique "Qualité", qui va au-delà des exigences actuelles et préfigure les évolutions réglementaires. » C’est ainsi que se présentait Charal dans une lettre à L214 motivant un refus de visite [3]. L’enquêteur a également pu constater le changement momentané des pratiques de l’abattoir à l’occasion d’un audit mené par McKey, le fournisseur des steaks chez McDonald’s.

Les Services vétérinaires pourtant présents en permanence dans l’abattoir ont montré leur incapacité à faire respecter la réglementation de protection des animaux. Ces constatations corroborent celles de l’Office alimentaire et vétérinaire (OAV) de la Commission européenne qui relève des défaillances récurrentes des Services vétérinaires français. Au cours de sa dernière mission [4], l’OAV a notamment pointé explicitement l’insuffisance de formation des agents officiels concernant le bien-être des animaux.

- Télécharger le rapport d’enquête de L214


Pourquoi L214 ?

L214 En 1976 les animaux sont pour la première fois explicitement désignés comme "êtres sensibles" dans la loi française. C’est l’art. L.214-1 du Code rural. Les implications éthiques de la sentence animale sont considérables. Pour l’heure, elles n’ont été sérieusement prises en compte ni dans les pratiques ni dans le droit.

L’association L214 s’inscrit dans le mouvement de refus du spécisme.

Les campagnes de L214 ciblent des pratiques nocives pour les animaux et représentatives des problèmes généraux posés par la production de viande, dont L214 prône l’abolition.

L214 a été fondée par des militants végétariens pour les animaux de l’équipe de Stop Gavage, campagne pour l’abolition du foie gras qui se poursuit dorénavant au sein de L214.


[4« Rapport d’une mission effectuée en France en vue d’évaluer les systèmes de contrôle en place régissant la production et la mise sur le marché de viandes de volaille et produits à base de viande de volaille », OAV, du 17 au 26 novembre 2008.


Voir en ligne : Consulter le site de L214

Article lu 3936 fois



forum

  • Charal : un abattoir infiltré par une association de protection animale
    2 avril 2010

    Le problème ce n’est pas l’abbatage en lui même, mais le respect de la règlement difficilement tenable. C’est le marché et les consommateurs qui veulent ça. Le mec est tout seul avec son petit couteau, normal qu’il galère a tuer toutes les bêtes en respectant la règlement. Mais aujourd’hui, avec les consommateurs qui demandent de la qualité à un coût réduit, ben y’a pas d’autres choix que de prendre moins de personnel. Au lieu de dire "je ne mangerai plus de viande !! les pauvres vaaaaches !!", il faudrait réfléchir au prix de la viande qu’on est prêt à payer pour que les entreprises puissent employer plus de monde.

  • Charal : un abattoir infiltré par une association de protection animale
    17 septembre 2009

    Je ne vois pas le problème, ne soyons pas hypocrites les images sont certes dures mais représentent un métier noble. Il faut bien des personnes qui exercent cette fonction et qui nous permettent de déguster des hamburgers et steaks. Et puis il faut relativiser, qui croyait vraiment que les vaches naissaient directement sous cellophane ?

  • Charal : un abattoir infiltré par une association de protection animale
    4 septembre 2009

    Et les huitres qu’on mange vivante, les homards qu’on met dans l’eau bouillante, l’association s’en moque ?! Pourquoi s’en prendre toujours aux mêmes cibles, c’est quand même un peu facile.

  • Charal : un abattoir infiltré par une association de protection animale
    3 septembre 2009, par Lila

    c’est sûr c’est pas agréable à voir mais c’est la réalité, moi je mange de la viande alors j’admets que tout n’est pas rose... Et puis Charal s’est expliqué et les services véto aussi alors la polémique n’a plus raison d’être !

  • Charal : un abattoir infiltré par une association de protection animale
    2 septembre 2009, par Norman

    Je suis parent de deux enfants et autant je reconnais que les images sont dures, autant je ne cautionne pas la méthode de l’association. Tous les experts que j’ai entendu s’exprimer sur le sujet déclarent qu’après avoir été assommée, la bête est inconsciente.

    Alors je ne vais pas m’amuser à aller leur dire leur contraire moi qui n’y connais rien !

    • Charal : un abattoir infiltré par une association de protection animale
      3 septembre 2009

      Oui je pense aussi que le plus important est que nos enfants continuent à avoir une alimentation et équilibrée. Et pour cela y’a pas de mystère, il faut manger de la viande. Donc manger des légumes c’est bien, mais manger des légumes et de la viande c’est mieux, non ?

    • Charal : un abattoir infiltré par une association de protection animale
      3 septembre 2009, par olive

      Tout à fait d’accord avec vous Norman, je trouve cette polémique sur Charal démesurée. Les services vétérinaires affirment que Charal n’a rien à se reprocher, c’est donc la réalité des abattoirs qui choque, images qu’il faudrait faire retirer au plus vite pour ne pas que des enfants, justement, tombent dessus.

  • Charal : un abattoir infiltré par une association de protection animale
    30 août 2009, par maelgon

    Images qui heurtent, bien entendu. Qui heurtent car elles ne sont pas connues d’une grande partie des habitants de ce pays. Mais c’est la réalité de tous les grands abattoirs industriels.
    L’industrie agroalimentaire fait exploser nos assiettes... Nous mangeons trop de viande, trop de tomates d’Alméria et trop de produits bourrés de ce que vous voulez et qui ont fait exploser les allergies et autres maladies plus graves pour certaines... Retrouvons une alimentation seine, arrêtons de surexploiter l’agriculture, redonnons aux agriculteurs leur vraie raison d’être et suspendons nos subventions aux grands groupes alimentaires qui ne pensent qu’à leur profit... Alors nous pourrons peut-être ne plus voir ce type d’abattoir et nous vivrons incontestablement mieux !

    • Charal : un abattoir infiltré par une association de protection animale
      2 septembre 2009, par PETOUX

      images insoutenables.
      Prête à soutenir cette association qui a sur faire connaître au public ces horreurs indignes de l’humain.

  • Des images insoutenable ? Vraiment ?
    29 août 2009, par t-buster

    Des images insoutenable ? Vraiment ? C’est plutôt que la plupart des gens n’ont jamais vu l’abattage des animaux qu’il mangent. car franchement ce sont des images normales d’un abattoir industriel. Et pour ceux que cela heurte, qu’ils regardent la chaine animaux, et la a coup sur vous verrez des images autrement choquante... Mais où la souffrance des animaux mit à mort par d’autres est naturelle.
    Sinon il faut être un peu stupide pour envoyer des végétaliens dans un abattoir... Mais bon quelques mois de cauchemar leur ne fera pas de mal.

    • Des images insoutenable ? Vraiment ?
      26 mars 2010, par Gout

      A dire que les services vétérinaires cautionnent tout cela.
      Images insoutenables car les animaux sont nos congénères.
      Dégouté de manger de la viande sur le plan moral.
      L’être humain ne mérite pas d’être mieux traité que les animaux...

      • Des images insoutenable ? Vraiment ?
        28 juin 2010

        je suis tous a fait d’accord c’est pas jolie à voir, mais le consommateur veut e la viande il ne faut pas oublier qe ’homme est carnivores en partie cela a des consequences. les industries rêpondent juste au demande du consommateur. om peut parler du porc aussi, la castration est un acte dur mais si on le fait pas la viande a du gout puis si vous etes pas d’accord avec se qu’il se passe au lieu de critiquer trouvaient des solutions !!!!

 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 10328468

45 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable