CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Développement Durable en débat
Le changement climatique est apparent dans toute l’Europe

Changement climatique, impacts et vulnérabilité en Europe

Un rapport de l’Agence européenne pour l’environnement qui confirme le besoin urgent de s’adapter

mercredi 21 novembre 2012
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Le changement climatique touche toutes les régions d’Europe et a de nombreux impacts sur la société et l’environnement. Selon la dernière évaluation publiée ce jour par l’Agence européenne pour l’environnement, d’autres impacts sont attendus, qui sont susceptibles d’entraîner des dommages très coûteux.

Comme le montre le rapport intitulé « Climate change, impacts and vulnerability in Europe 2012 » (Changement climatique, impacts et vulnérabilité en Europe), on a observé en Europe des températures moyennes plus élevées, ainsi qu’une diminution des précipitations dans les régions méridionales et une augmentation de ces dernières en Europe du Nord. La calotte glaciaire du Groenland fond, de même que les glaces de l’Océan Arctique et de nombreux glaciers en Europe. Le manteau neigeux a diminué et une grande partie du permafrost s’est réchauffée.



Ces dernières années, des évènements climatiques extrêmes tels que vagues de chaleur, inondations et sécheresses ont entraîné des dommages de plus en plus coûteux en Europe. Il convient certes de disposer de davantage de preuves pour déterminer la part du changement climatique dans cette tendance, mais l’augmentation des activités humaines dans les zones à risque a été un facteur clé. L’évolution future du climat devrait augmenter cette vulnérabilité, car les évènements extrêmes devraient devenir plus intenses et plus fréquents. Si les sociétés européennes ne s’adaptent pas, le coût des dommages devrait, selon le rapport, s’accentuer.

PNG - 83.6 ko
Past and projected global surface temperature change (relative to 1980–1999), based on multi‑model averages for selected IPCC scenarios

Le rapport souligne que certaines régions seront moins à même de pouvoir s’adapter au changement climatique que d’autres, en partie à cause des disparités économiques en Europe. Les effets du changement climatique pourraient renforcer ces inégalités.

Comme Mme Jacqueline McGlade, directrice exécutive de l’AEE, l’a déclaré : « le changement climatique est une réalité à l’échelle mondiale, son étendue et sa rapidité deviennent sans cesse plus évidents. Ceci signifie que tous les acteurs de l’économie, y compris les ménages, doivent s’adapter ainsi que réduire leurs émissions. »

 Observation du changement climatique et projections - quelques résultats clés

La dernière décennie (2002–2011) a été la plus chaude jamais enregistrée en Europe, avec des températures du sol supérieures de 1,3°C à la moyenne de l’ère préindustrielle. Diverses projections modélisées montrent que la température moyenne de l’Europe pourrait être de 2,5 à 4°C plus élevée dans la seconde moitié de ce siècle par rapport à la moyenne enregistrée de 1961 à 1990.

PNG - 267 ko
Projections of extreme temperatures as represented by the combined number of hot summer (June-August) days (TMAX>35°C) and tropical nights (TMIN>20°C)

Les vagues de chaleur sont plus fréquentes et plus longues, et ont causé des dizaines de milliers de décès au cours de la dernière décennie. Le rapport souligne que l’augmentation prévue de ces vagues de chaleur pourrait accroître le nombre de décès qui en découlent dans les prochaines décennies, à moins que les sociétés ne s’adaptent. En revanche, le nombre de décès causés par le froid devrait diminuer dans de nombreux pays.

PNG - 355 ko
State and trend of fire danger

Si les précipitations diminuent dans les régions méridionales, il est établi dans le rapport qu’elles augmentent en Europe septentrionale. Ces tendances devraient se poursuivre. Le changement climatique devrait augmenter la fréquence des débordements des cours d’eau et rivières, surtout dans le nord de l’Europe, car l’augmentation des températures intensifie le cycle de l’eau. Il est cependant difficile de discerner l’influence du changement climatique dans les données historiques concernant les inondations dans le passé.

PNG - 322.9 ko
Urban flooding — impervious surfaces reduce the drainage of rain water and increase the risk for urban flooding

L’assèchement des cours d’eau et rivières semble être devenu plus sévère et fréquent en Europe méridionale. Le débit minimal devrait diminuer notablement en été en Europe du Sud, mais aussi dans d’autres régions de l’Europe, à divers degrés.

PNG - 367.4 ko
Rate of change of the meteorological water balance

L’Arctique se réchauffe plus vite que les autres régions. En 2007, 2011 et 2012, on a enregistré une diminution très importante des glaces de l’Océan Arctique, environ la moitié de l’étendue minimale constatée dans les années 1980. La fonte de la calotte glaciaire du Groenland a doublé depuis les années 1990, avec une perte annuelle moyenne de 250 milliards de tonnes de 2005 à 2009. Les glaciers des Alpes ont perdu environ les deux tiers de leur volume depuis 1850 et cette tendance devrait se poursuivre.

PNG - 710.9 ko
Projected change in average annual and seasonal river flow

Le niveau des mers s’élève, ce qui augmente le risque d’inondations côtières lors de tempêtes. Le niveau moyen des mers a augmenté de 1,7mm par an au cours du XXe siècle, et de 3mm par an au cours des dernières décennies. Les projections varient énormément, mais il est probable que la montée du niveau des mers au cours du XXIe siècle dépassera celle du siècle précédent. Cependant, l’augmentation du niveau des mers sur les côtes européennes varie, par exemple selon le mouvement isostatique à l’échelle locale.

PNG - 338.3 ko
Projected changes in fire danger

Il est souligné dans le rapport qu’outre les impacts résultant de la chaleur, d’autres effets sur la santé humaine sont également importants. Le changement climatique intervient dans la propagation de certaines maladies, il permet par exemple à la tique Ixodes ricinus de se développer plus au nord, et le réchauffement pourrait aider certains moustiques et phlébotomes vecteurs de maladies infectieuses à mieux s’adapter à certaines régions d’Europe. La saison des pollens est plus longue et commence 10 jours plus tôt qu’il y a 50 ans, ce qui affecte également la santé humaine.

PNG - 180.9 ko
Decadal average trends in warm days across Europe for the period January 1960 to January 2012 relative to 1961-1990

De nombreuses études ont constaté d’importants changements dans les caractéristiques des végétaux et des animaux. Par exemple, la floraison des plantes survient plus tôt dans l’année, tout comme le développement du phytoplancton et du zooplancton dans les eaux douces. D’autres animaux et végétaux migrent vers le nord ou en altitude car leur habitat se réchauffe. Mais la vitesse de migration de bien des espèces est insuffisante par rapport à celle du changement climatique, ce qui pourrait conduire à leur disparition.

PNG - 291.9 ko
Trend in absolute sea level across Europe based on satellite measurements (1992–2011)

Si l’Europe du Sud devrait disposer de moins d’eau pour l’agriculture, les conditions pourraient s’améliorer dans d’autres régions. Pour certaines cultures, la saison de croissance s’est allongée en Europe et cette évolution devrait se poursuivre, selon les projections, parallèlement à l’expansion de cultures de saison chaude sous les latitudes plus septentrionales. Cependant, les rendements devraient diminuer pour certaines cultures en raison des vagues de chaleur et des sécheresses en Europe centrale et du Sud.

PNG - 168.7 ko
Global average air temperature anomalies (1850 to 2011) in degrees Celsius (°C) relative to a pre-industrial baseline period

Avec l’augmentation des températures, la demande de chauffage a également diminué, ce qui permet des économies d’énergie. Cependant, ce facteur doit être comparé avec l’augmentation de la demande d’énergie pour la climatisation durant les étés plus chauds.

 Cadre général

Le rapport a pour but de montrer l’étendue des impacts du changement climatique en Europe, et de fournir également des informations pour la stratégie d’adaptation européenne de la Commission européenne qui sera publiée en mars 2013. En outre, l’AEE soutiendra la stratégie par une évaluation d’une sélection d’actions d’adaptation en Europe, qui sera publiée au début de 2013.

Le site web Climate-ADAPT contient une grande quantité d’informations visant à aider au développement et à la mise en œuvre de l’adaptation au changement climatique.

- www.eea.europa.eu


 CHANGEMENT CLIMATIQUE : TOUS VULNÉRABLES ?

Changement climatique : tous vulnérable ?

Par ALEXANDRE MAGNAN - Préface d’Hervé Le Treut

Changement climatique : tous vulnérable ?Alexandre Magnan propose ici de réviser deux idées reçues : les communautés les plus pauvres seraient les plus vulnérables au changement climatique eu égard à leurs faibles capacités d’adaptation, et une telle adaptation serait exclusivement une question de projection sur le temps long. Ces schémas de pensée sont trop généralistes pour retranscrire la complexité et la diversité des réalités nationales et locales de par le monde. Ils ne permettent pas d’élaborer des stratégies d’adaptation réalistes reposant sur l’ensemble des caractéristiques propres à chaque territoire. Il est urgent de les dépasser, car les conséquences du changement climatique sont désormais pour partie irréversibles. Toutes les sociétés, dans les pays en développement comme dans les pays développés, sont menacées, toutes devront s’adapter.

7,50 € – 14 x 18 cm – 68 pages – en librairie le 24 janvier 2013
978-2-7288-0486-3ISSN 2116-374X804863782728

Alexandre Magnan

Docteur en géographie et chercheur à l’Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI, Sciences Po), Alexandre Magnan est spécialiste des questions de vulnérabilité et d’adaptation aux changements environnementaux. Il développe des recherches sur les littoraux des îles de l’océan Indien et du Pacifique, du Bangladesh et du Japon, et s’intéresse particulièrement aux thèmes de la capacité d’adaptation et de la maladaptation. Il coordonne les projets de recherche CapAdapt et VulneraRe.

Hervé Le Treut

Hervé Le Treut est climatologue, directeur de l’Institut Pierre-Simon Laplace et professeur à l’université Pierre-et-Marie-Curie et à l’École polytechnique, membre du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) et de l’Académie des sciences. C’est un expert mondialement reconnu du changement climatique.

Collection « Sciences durables » dirigée par Clément Fabbri (ESPCI ParisTech), Florent Meyniel (ENS-Ulm) et Thomas Tari (Université Paris-Est / IFRIS)

Autres titres parus :

- J. Ballet et alii, Comment préserver les ressources naturelles ?
- S. Carenco, Développons les nanomatériaux !
- O. Fuchs, Le Dommage écologique
- M. Gralepois, Face aux risques d’inondation
- P. Tozzi, Pour une gestion durable des forêts

Éditions Rue d’Ulm | tél. : 01 44 32 36 80 | ulm-editions@ens.fr |

Article lu 1303 fois

lire aussi :
  • L’écart se creuse entre les engagements actuels et les réductions nécessaires pour atteindre les principaux objectifs pour le climat.
  • COP18#DOHA : la 18ème Conférence des Nations Unies sur le Climat à Doha
  • 6 mois de présidence Hollande : bilan des politiques énergétiques et climat
  • 18 propositions pour la Conférence sur le Climat
  • Le Mouvement des Jeunes Arabes pour le Climat
  • Adoption définitive de la loi sur la transition énergétique
  • Rio+20 : le Sommet de la Terre brûlée !
  • Sommet Rio+20 : après 2 ans et une nuit de négociations, les diplomates laissent tomber la planète
  • Le monde ne s’oriente pas vers une voie durable
  • Spécial Rio+20 : engagements et contributions
  • Affronter la rareté : Gérer l’eau, l’énergie et les terres pour une croissance inclusive et durable
  • La conférence de Doha renforce la crise climatique
  • Annuaire du PNUE 2013
  • Dernier rapport du GIEC : le changement climatique s’accélère
  • Synthèse finale du 5ème rapport du GIEC sur le Climat


  •  

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9842331

    44 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable