CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Humain - Contribution Sociale
Frontière de vie organise plusieurs rencontres autour du film "Sisa Nambi, le chemin de fleur"

Amazonie Equatorienne : le message de tout un peuple, élan vital, symbole universel

L’Amazonie, dernier lien entre l’homme et la nature ?

vendredi 13 novembre 2009
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF

La rencontre de lundi 16 novembre, 20h45 à la Maison de l’Amérique Latine, Paris 7e, sera particulièrement consacrée au projet Frontière de Vie. José et Tupak feront un point sur son état d’avancement et les étapes à venir. Ils nous détailleront sa portée symbolique. Nous ferons plus globalement un point sur la situation de Sarayaku et des populations autochtones en équateur aujourd’hui. Nous découvrirons pour la première fois le documentaire réalisé par Eriberto Gualinga "Sisa nambi" qui montre comment la Frontière de vie prend forme concrètement au coeur de la forêt Amazonienne. Nous comptons sur votre présence, aux cotés de José et Tupak, comme un signe d’encouragement fort. N’hésitez pas à convier d’autres personnes à découvrir ce projet.



« Nous, nous demandons si un peuple petit comme le notre peut changer le monde.
Peut-être pas !
Mais nous sommes sûr que dans chaque cœur, il y a un peuple qui lutte avec la même force
et si petit soit-il, nous sommes le symbole de la puissance de la vie.
 »

José Gualinga, Peuple Kichwa de Sarayaku Amazonie équatorienne

frontiere-vie

 Le projet d’un peuple : une détermination intacte

_1__photo_11La déforestation est une réalité quotidienne pour les dernières communautés indiennes d’Amazonie : elle représente la mort de leur milieu de vie et la fin de leur culture. Parmi les causes, figure en bonne place l’exploitation du pétrole. Face à l’avancée des compagnies le peuple indien Kichwa de Sarayaku, en équateur, a choisi de faire face. Depuis plusieurs années, il refuse obstinément toute pénétration sur son territoire afin de préserver son héritage naturel et culturel. Le projet de ce peuple a ainsi une portée universelle ; son ambition est la valorisation de ses traditions, de son mode de vie, de ses croyances, de sa culture...

_1__photo_6
Les menaces persistent : le 8 mai 2009, le Ministère des Mines et du Pétrole Equatorien a notifié dans la résolution n°080-CAD 2009-04-20 la reprise des opérations d’exploitation des hydrocarbures dans les blocs 23 et 24 incluant les territoires du peuple Kichwa de Sarayaku et des communautés Achuar et Shuar de la Région Amazonienne.

Inspiré par les Yachaks (Chamanes), le projet « Frontière de Vie » est la création sur le pourtour du territoire de Sarayaku, 300 kms de long et 135 000 hectares de forêt primaire d’une immense frontière d’arbres à fleurs de couleurs. Un symbole à valeur universelle émergera ainsi lentement de la forêt amazonienne, vivante incarnation du désir universel de paix et de protection de la Terre. Ce sera le message de tout un peuple, élan vital, expression de sa volonté farouche de préserver son mode de vie, mais aussi, de créer avec nous une vaste solidarité planétaire.

Deux de ces représentants, dont José Gualinga sous protection d’Amnesty International, après avoir été plusieurs fois mis en danger de mort lors des luttes contre les compagnies pétrolières, seront en France du 12 au 24 novembre 2009. Plusieurs rencontres "conférence-projection" auront lieu.

 Programme des rencontres publiques

Frontière de vie

- Jeudi 12 Novembre : 9h30-12h00 - UNESCO - Paris 7e - Métro Ségur ou Cambronne - Entrée libre - Conférence en présence de Vandana Shiva, Danielle Mitterrand, José Gualinga sur la préservation des savoirs traditionnels « Manifeste sur l’avenir des systèmes de connaissance ».

- Vendredi 13 Novembre : 18h00 – Galerie Dupon, 74 rue Joseph de Maistre, Paris 18e. - Métro Guy Môquet - Conférence en présence de José Gualinga et Tupak Viteri – Suivi du Vernissage du livre de Patrick Bard « Amazone, un monde en suspens » (Ed.Seuil), dont une partie est consacrée à la lutte de Sarayaku contre le Pétrole

- Samedi 14 Novembre : 15h00-18h00 – Karma Ling (Chartreuse St Hugon, Savoie 74) - Conférence-projection à l’Institut Karma Ling

- Lundi 16 Novembre : 20h30 – Maison de l’Amérique Latine - 217 boulevard St Germain - PARIS 7e- Métro Solférino - Rue du Bac - Lupuna Association - Entrée Libre -Conférence-projection du NOUVEAU film documentaire « Sisa Nambi » - Avec José Gualinga et Tupak Viteri - Soirée consacrée tout particulièrement au projet Frontière de Vie

- Jeudi 19 Novembre : 17H30-19H30 – Cinéma La Pagode, - 57 bis, rue de Babylone - Paris 7e - Métro Saint-François Xavier – Natureparif - 27e Festival International du Film d’environnement - Entrée libre - Conférence-projection " Pensez la nature autrement : biodiversité et nouveaux indicateurs de richesse" avec José Gualinga, Jacques Weber et Stephan Kampelmann

- Samedi 21 novembre : 19h30 - CENTQUATRE 104 rue d’Aubervilliers / 5 rue Curial - Paris 19e Métro Crimée ou Stalingrade -.Natureparif- 7ème édition du Festival du Livre et de la Presse d’Ecologie - Entrée libre - Conférence - Projection en présence de Tupak Viteri et Patrick Bard

- Lundi 23 Novembre : 16H30-18H30 – Cinéma La Pagode - 57 bis, rue de Babylone - Paris 7e - Métro Saint-François Xavier - 27e Festival International du Film d’environnement – Entrée libre - Conférence-projection des films documentaires « Soy el defensor de la Selva » et « Sisa Nambi » suivi d’un débat avec José Gualinga dans le cadre d’une journée thématique sur le Pétrole

- Mardi 24 Novembre : 19H15 - Siège Amnesty International 72 - 76 Bd de la Villette - Paris 19 e - Métro Belleville ou Colonel Fabien – Entrée libre - Conférence-projection du documentaire « Sisa Nambi » « Les Amérindiens à la merci des industries extractives : Regards croisés Equateur / Guatemala » José Gualinga, Fernando Solis, Javier de León

Merci de confirmer votre présence

- Réservation et programme complet : sarayaku@parolesdenature.org
- www.parolesdenature.org | www.frontieredevie.org

 L’Amazonie, dernier lien entre l’homme et la nature ?

_3__photo_25Une analyse réaliste de l’évolution des perspectives politiques et démographiques actuelles concernant les forêts primaires tropicales aboutit à la triste conclusion que, si rien n’est fait, leur destruction généralisée est, à terme, inéluctable. L’exploitation forestière forcenée et l’extension de l’agriculture en sont les principales causes. Le déplacement et l’acculturation programmée des peuples autochtones, fins et légitimes connaisseurs des écosystèmes forestiers, nous prive du précieux savoir dont ils sont détenteurs.

Dix à vingt millions d’hectares de forêt amazonienne disparaissent chaque année. Disparition sans retour, car on ne sait pas reconstituer un écosystème forestier complexe.

Les peuples de la forêt sont les premières victimes de la destruction de leur environnement. Autrefois nomades, chasseurs et cueilleurs, leur prélèvement sur les ressources naturelles s’est toujours inscrit dans le respect des équilibres vitaux.

_1__photo_10 Aujourd’hui, la modernité arrive avec tout le cortège des maux de notre civilisation. Perte d’identité, acculturation, alcoolisme, dislocation des cellules familiales et sociales sont ainsi devenu les maux quotidiens des hommes de la forêt. Quelques uns, cependant, ont décidé de réagir et de construire.

En attendant une prise de conscience globale de l’importance vitale que revêt la préservation des forêts primaires et des cultures qu’elles abritent, les initiatives de sauvegarde de ces patrimoines émanent d’associations qui luttent pour ne pas laisser se rompre les fils qui relient l’homme à la nature. Leur mission est d’importance.

Peut-être, grâce aux associations citoyennes, verrons-nous un jour un chamane amazonien couronné par un prix Nobel, au nom de sa tribu et de ses ancêtres, pour l’ensemble de ses connaissances botaniques et la sagesse des relations écologiques qu’il entretient avec son milieu.

www.parolesdenature.org

 Le projet d’un peuple

_1__photo12

- Sarayaku, peuple de l’Amazonie équatorienne, lutte depuis 20 ans contre la destruction de son territoire et de sa culture par les compagnies pétrolières

- Leurs droits élémentaires sont bafoués : violences extrêmes contre les personnes, destruction du territoire,…

- Leur situation est emblématique des enjeux du pétrole : jusqu’où sera t-on capable d’aller pour sauvegarder notre mode de vie ?

- Ses dirigeants sont placés sous protection d’Amnesty International ; la cause de Sarayaku a été validée par la cour Inter-Américaine des droits de l’homme

- Le projet de ce peuple a ainsi une portée universelle ; son ambition est la valorisation de ses traditions, de son mode de vie, de ses croyances, de sa culture

Nous remercions, tous ceux sans qui ces rencontres ne pourraient pas avoir lieu : Fondation France Liberté, Festival International du Film de l’Environnement, Natureparif, Amnesty International France, Lupuna Association, La Maison de l’Amérique Latine, Karma Ling, l’Espace Krajcberg, Patrick Bard et tous les parrains de la Frontière de vie et tous les bénévoles...

Contact : Corinne Arnould - Paroles de Nature

Article lu 1822 fois



forum

  • Amazonie Equatorienne : le message de tout un peuple, élan vital, symbole universel
    28 décembre 2009, par Murielle

    Il faut des articles comme ça pour montrer les problématiques. Mettre le maximum de gens au courant pour avoir une véritable action politique et sur le terrain. carpe

  • Amazonie Equatorienne : le message de tout un peuple, élan vital, symbole universel
    16 novembre 2009, par Martin Rochefort

    Cette "extermination" est royalement triste. Dans l’ensemble ce genre de rassemblements publics sont une bonne initiative, le problème est que les "exploiteurs" ne sont jamais aux rendez-vous ... et les militants n’ont généralement pas leur mot à dire. casino en ligne

    • Amazonie Equatorienne : le message de tout un peuple, élan vital, symbole universel
      25 décembre 2009, par Cathy

      Il faut impérativement que tout cela cesse au delà des discours des politiques non suivis d’actions. horaire priere

 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 10549486

64 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable