Dans l'actualité :

Ensauvager les villes pour réconcilier nature et société

56 % de la population mondiale habite en ville, une...

Panorama de l’organisation et la performance des services publics de l’eau et d’assainissement

L’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement, piloté par...

Un nouveau cours de l’ONU aide à se protéger de la désinformation qui prolifère sur les réseaux sociaux

Deux enfants s'amusent pendant que leurs parents participent à un atelier sur la sécurité en ligne et l'éducation au Guatémala
Deux enfants s’amusent pendant que leurs parents participent à un atelier sur la sécurité en ligne et l’éducation au Guatémala
L’ONU a mis en ligne sur la plate-forme wikiHow des conseils essentiels sur la façon de se protéger de la désinformation délibérée et dangereuse qui prolifère sur les réseaux sociaux. Alors que des articles ou des mèmes trompeurs continuent d’apparaître dans les fils d’actualité, le cours aide les utilisateurs à distinguer ce qui est réel de ce qui ne l’est pas – et à endiguer le flots de plus en plus inquiétant de la propagande virale.

Lutter contre la désinformation

Pourquoi lutter contre la désinformation ? Depuis 2020, l’initiative Verified (Vérifié) de l’ONU visant à améliorer l’accès à des informations en ligne précises et wikiHow collaborent pour aider les utilisateurs à se préserver de la mésinformation et de la désinformation. Le cours Comment lutter contre la désinformation proposé par l’ONU a démontré qu’il pouvait aider les participants à reconnaître et déjouer avec assurance la désinformation en ligne, et ses performances lui ont valu d’être finaliste du classement World Changing Ideas 2022 de Fast Company. Dans sa dernière mise à jour, wikiHow et Verified aident les utilisateurs à repérer les contenus délibérément inexacts, créés pour tromper et causer du tort. Le cours gratuit explore les modes de propagation de la désinformation et donne les moyens d’identifier certaines des tactiques courantes utilisées pour la diffuser, tels les programmes en ligne autonomes connus sous le nom de bots qui peuvent interagir avec les systèmes ou avec les utilisateurs. L’accent est mis aussi sur les contenus fallacieux, les comptes piratés et les trolls, des utilisateurs qui suscitent intentionnellement confrontations et l’hostilité.

Prendre le temps de réfléchir.

Le cours encourage les utilisateurs à se montrer sceptiques face aux nouvelles informations et à prendre le temps de les jauger avant de les partager. « Ne vous contentez pas de faire défiler ces informations en les prenant pour argent comptant, et regardez-y à deux fois avant de les partager », préconise l’ONU La désinformation peut être préjudiciable et ces informations doivent être validées avant d’être transmises. Cela vaut aussi pour leurs sources et leurs dates.
« Recherchez l’information à la source pour voir si elle y a réellement été publiée. Vérifiez la date de l’article ou de l’information pour vous assurer qu’ils sont à jour et toujours pertinents », conseille l’ONU. « Habituellement, la date est située à côté de l’auteur de l’article ».
Par exemple, si un réseau social mentionne un organe de presse au sujet d’une attaque terroriste, les lecteurs ont intérêt à consulter le site officiel de cette publication pour s’assurer qu’il provient vraiment de cette source. La date peut être extrêmement importante. Un article sur les nouveaux cas de coronavirus vieux de six mois n’est peut-être plus exact. Autre conseil prodigué par le cours : les dates des images peuvent être vérifiées en faisant glisser l’image dans le champ de recherche du navigateur, puis en cliquant sur le bouton de recherche.

Vérifier les auteurs

Les utilisateurs sont également invités à localiser la source originale du contenu afin de s’assurer que l’auteur est bien un expert de ce sujet avant de le croire sur parole. « Si un article ou une information ne mentionne pas l’auteur, c’est un indice d’informations fausses ou trompeuses », prévient l’ONU. Le cours recommande également aux utilisateurs de vérifier les allégations sur d’autres sources en ligne pour s’assurer que les déclarations sont similaires; méfiez-vous des informations qui suscitent une forte réaction émotionnelle; soyez vigilant face au langage sensationnel ou aux termes chargés; comme en présence de propos blessants ou insultants
« Nous pouvons tous contribuer à arrêter la propagation de la désinformation », a déclaré l’ONU.
Commencer le cours « Comment Lutter Contre la Désinformation en Ligne » Le cours est disponible en anglais, tchèque, allemand, français et russe.
L’initiative Vérifié des Nations Unies et wikiHow présentent Comment Lutter Contre la Désinformation en Ligne
L’initiative Vérifié des Nations Unies et wikiHow présentent Comment Lutter Contre la Désinformation en Ligne

 

Documents joints

A lire

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Conseils pour préserver la biodiversité pendant vos aventures de plein air

Ça y est, c'est l'été ! Fini le "métro...

Éducation canine : dresser et punir ou récompenser et respecter ?

Adopter un chiot est un engagement à long terme...

Un contrat de la filière pour faire plus de vélo(s) en France

Comme prévu dans le plan vélo et marche 2023-2027...

Lidl travaille avec le WWF pour offrir des choix de produits plus durables

Lidl, un distributeur majeur en Europe, et le WWF,...

Ensauvager les villes pour réconcilier nature et société

56 % de la population mondiale habite en ville, une proportion qui atteint 80 % en France. Ce contexte d’urbanisation modifie en profondeur les relations entre...

Les Solutions fondées sur la Nature (SfN) offrent la possibilité de recréer un littoral désirable demain et pour tous 

Réputées peu coûteuses et faciles à mettre en œuvre, les solutions fondées sur la nature (SfN)1 sont mises en avant pour lutter contre les...

Panorama de l’organisation et la performance des services publics de l’eau et d’assainissement

L’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement, piloté par l’Office français de la biodiversité avec l’appui des services de l’État, vient de publier son...