Dans l'actualité :

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...
Campagne Greenpeace France

Mettons nos voitures au régime pour sauver le climat !

Aujourd’hui, en Europe, le secteur des transports est le seul à voir ses émissions de CO2 augmenter depuis 1990 (+26 %). À elles seules, les voitures particulières sont responsables de 12 % des rejets de gaz à effet de serre. En France, la situation n’est pas meilleure : à l’origine de 26 % de nos émissions (dont 14 % pour les véhicules particuliers), le secteur des transports est le plus polluant. Pour respecter les objectifs du protocole de Kyoto, l’Union européenne (UE) doit réduire ses émissions de 8 % entre 2008 et 2012, par rapport aux niveaux de 1990. Or, pour l’instant, en quinze ans, elle n’a réussi à les faire diminuer que de 2 %. Il est donc plus que temps de mettre les bouchées doubles pour réduire les émissions de CO2 de vos voitures.

Constat : Des promesses, toujours des promesses…

Il y a douze ans, les constructeurs automobiles européens promettaient de faire tomber les émissions moyennes des voitures neuves de 180 à 140g/km d’ici à 2008. Mais cette bonne intention des constructeurs de mettre leur voiture « au régime » côté carbone est restée au point mort. L’engagement volontaire de 1998 a surtout permis de retarder l’adoption de normes contraignantes au niveau européen. En décembre 2007, la Commission européenne a présenté un projet de réglementation visant à limiter les émissions de CO2 des nouvelles voitures. Ce texte devrait être examiné par les ministres de l’Environnement et le Parlement européen durant le deuxième semestre 2008. Suite au travail de sape réalisé par les industriels, regroupés au sein de l’Association des constructeurs européens d’automobiles (Acea), ce projet de réglementation manque cruellement d’ambition. Il propose ainsi de limiter les émissions moyennes des moteurs à 130g/km d’ici à 2012.

Solution n°1 : une réglementation européenne ambitieuse

Pour être à la hauteur du défi climatique, l’Union européenne doit se doter d’une réglementation sur les émissions des voitures neuves qui comprenne : – une obligation de limiter la moyenne des émissions de CO2 à 120g/km d’ici à 2012 et 80g/km d’ici à 2020 ; – une répartition de l’effort entre les constructeurs fondée sur le critère de l’emprise au sol (c’est-à-dire la surface entre les 4 roues d’un véhicule) et non du poids ; – la mise en place d’un système de pénalités immédiatement dissuasif : 150 euros pour chaque gramme de CO2 supplémentaire pour chaque véhicule vendu ; – une limite maximale d’émissions pour chaque véhicule en fonction du critère d’emprise (en plus de la limite pour la flotte de chaque constructeur).

Solution n°2 : Réduire le poids des voitures : le moyen le plus efficace de limiter les émissions de CO2

Depuis une vingtaine d’années, l’industrie automobile a amélioré l’efficacité des moteurs. Malheureusement, au lieu de développer des modèles légers, plus économes et émettant le moins de CO2, elle en a profité pour construire des voitures de plus en plus puissantes et lourdes. Le poids moyen des voitures augmente de 1,5 % par an. On pense à tort que plus un véhicule est lourd, plus il est sûr. C’est faux. De nombreuses marques commercialisent déjà des modèles qui, à performances, sécurité et confort égal, consomment moins. Certains prototypes ou les voitures « modèles » exposées lors des salons automobiles et mises en valeur sur les publicités, prouvent qu’il est techniquement possible, dès aujourd’hui, de produire des véhicules plus efficaces et moins polluants. Mais ce ne sont pas ces voitures-là que les constructeurs vendent au plus grand nombre…

Solution n°3 : Les voitures efficaces : bien pour le climat et… pour notre porte-monnaie !

Plus une voiture consomme de carburant, plus elle va émettre de CO2. Ainsi, obtenir des véhicules plus efficaces permettrait de mieux respecter l’environnement mais aussi de faire des économies ! Au fil du temps, les automobilistes ont obtenu que les constructeurs leur offrent des voitures plus confortables et plus sûres. Exigeons désormais des modèles plus respectueux de l’environnement ! Au lieu de tout faire pour saper les négociations européennes en cours, les constructeurs doivent prendre leurs responsabilités face à l’urgence climatique.

Passer à l’action

Signer la pétition de Greenpeace : Ne laissez pas la France et l’Allemagne marchander un mauvais accord sur les émissions de CO2 des voitures – Télécharger la liste des voitures moins emettrices de CO2Télécharger le tract « Mettons nos voitures au régime pour sauver le climat »Télécharger le PV écolo

 

A lire

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions écologiques et sociales en Occitanie.

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (Cpccaf) est, depuis son origine en 1973, au service de la croissance...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux du Pays d’Aix, la nouvelle Zone de Rejet Végétalisée de la Station d’Épuration a été...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage à l’échelle des entreprises ! C’est pourquoi l’Impact Tank et le Groupe SOS prennent position...