Dans l'actualité :

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques...

Pourquoi arracher les haies malgré les bénéfices environnementaux et sociaux de leur maintien ?

Depuis 40 ans, les haies font l’objet de politiques publiques...

Le Collectif Francophone d’Ecovolontariat vous invite à participer au débat pour définir une charte éthique de l’écovolontariat

Après avoir dépouillé les 190 réponses au questionnaire de l’étape 1 : proposition d’une définition et d’une charte pour l’écovolontariat Francophone, le collectif francophone d’écovolontariat, passe à l’étape 2. Un débat démocratique ouvert à tous

HISTORIQUE DU PROJET

Au mois d’octobre 2013, le Collectif d’Ecovolontariat Francophone est créé à l’initiative de Cybelle Planète. Ce faisant une douzaine de structures travaillant en lien avec le tourisme responsable (dont 8 organismes d’écovolontariat) ont rejoint le collectif pour participer à l’élaboration collective d’une définition de l’Ecovolontariat et d’une Charte Ethique engageant les structures d’écovolontariat travaillant en Francophonie.
Une charte pour l’écovolontariat
Une charte pour l’écovolontariat
UN AMBITIEUX PROJET ORGANISE AUTOUR DE 3 ETAPES : – Etape 1 : Proposition d’une définition et d’une charte éthique (11 points) aux internautes. Ces dernières ont été notées entre 1 et 10 par les internautes, et éventuellement commentées (durée 2 mois). Après dépouillement des réponses, un compte-rendu détaillé a été rédigé et des contres propositions ont été élaborés. – Etape 2 : Les contre-propositions sont soumises une nouvelle fois à l’appréciation des internautes (définition et charte éthique). A l’issue de cette étape, les réponses reçues seront à nouveau prises en compte pour l’élaboration d’une version « finale » de la définition et de la charte éthique de l’écovolontariat. – Etape 3 : La version finale de la définition et de la charte éthique de l’écovolontariat seront soumises une dernière fois au vote des internautes et les différents points seront validés seulement s’ils obtiennent une majorité de OUI.

LA CHARTE : MAJORITAIREMENT APPROUVEE

Une charte pour l’écovolontariat
Une charte pour l’écovolontariat
Les 11 propositions de la charte éthique ont été approuvées, avec une note moyenne de 8,4/10. Cependant les commentaires et propositions reçues ont permis de les réorganiser : 1 nouvelle définition et 8 contre-propositions pour la charte éthique sont proposées dans l’étape numéro 2.

LES RETOURS DE L’ETAPE N°1 EN BREF

QUI A REPONDU ?
Parmi les participants 76% sont des écovolontaires
Parmi les participants 76% sont des écovolontaires
Parmi les participants 76% sont des écovolontaires. Cela nous confirme que les écovolontaires ne sont pas de simples voyageurs/consommateurs mais qu’ils sont réellement engagés dans une action, aux côtés de la structure d’écovolontariat avec laquelle ils partent en mission. 6% des participants sont des structures d’écovolontariat, ce chiffre est un réel succès puisque cette initiative a permis de réunir 8 organismes d’écovolontariat francophones soit une grand majorité des professionnels œuvrant dans ce domaine en France. PLUSIEURS POINTS ONT PARTICULIEREMENT RETENUS L’ADHESION DE LA GRANDE MAJORITE DES PARTICIPANTS AVEC UNE NOTE MOYENNE APPROCHANT LES 9/10 – La nécessité pour les organisateurs de missions d’écovolontariat de donner une information complète et objective sur le programme de recherche ou de conservation auquel vont participer les écovolontaires.
Une charte pour l’écovolontariat
Une charte pour l’écovolontariat
– L’engagement des organisateurs de refuser toute activité annexe portant sur l’utilisation d’animaux sauvages à des fins récréatives (ex : nage avec les dauphins, cirque, dressage) – La totale transparence des organisateurs de missions d’écovolontariat sur l’utilisation de la contribution financière des écovolontaires – L’engagement de l’organisme d’écovolontariat à recueillir et à prendre en compte les retours d’expériences des écovolontaires. POUR CONCLURE Il est important de souligner l’engagement des personnes ayant répondu à la première étape de ce débat démocratique. Toutes ont enrichi le débat de remarques, arguments, commentaires (si bien que les analyses ont pris plus de temps que prévu dans le calendrier initial !). Ce succès est à la fois probant pour l’écovolontariat, qui suscite l’intérêt général, mais aussi pour les débat démocratiques en général et l’utilité d’internet pour mener ces derniers !

DEMARRAGE DE L’ETAPE NUMERO 2

De cette première étape ont été extraites 9 contre-propositions pour la définition et la charte éthique de l’écovolontariat. Dans une 2ème étape, une deuxième version de la définition et de la charte sont présentées aux internautes et sont soumises une nouvelle fois à l’approbation et aux commentaires. Cette nouvelle consultation est ouverte jusqu’au 15 avril via un questionnaire présent sur le site internet du collectif. – Participez au débat (moins de 10 minutes de votre temps)Site internet du Collectif d’Ecovolontariat FrancophonePour consulter ou télécharger le compte-rendu de l’étape numéro 1 cliquez ici.

CONTACT

Le Collectif Francophone d'Ecovolontariat
Le Collectif Francophone d’Ecovolontariat
Collectif Francophone d’Ecovolontariat Cybelle Planète, 4 Plan des Castors, 34750 Villeneuve les Maguelone

 

A lire

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

La consommation écoresponsable et les jeunes : faites ce qu’on dit, pas ce qu’on fait ?

Découvrez dans cet avis-d’expert, les 3 raisons pour lesquelles...

Comment s’adapter à la chaleur en gardant son logement frais tout l’été ?

Rester au frais dans son logement en été, tout...

(Re)donner et faire confiance à la jeunesse dans notre société

La Fabrique Spinoza publie une étude scientifique qui dépeint...

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie un livre vert intitulé « Risque climatique et impact en assurance ». Cette chaire académique...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS), SNCF Réseau mène une démarche pionnière dans le monde des gestionnaires d’infrastructure. Il...

Pourquoi arracher les haies malgré les bénéfices environnementaux et sociaux de leur maintien ?

Depuis 40 ans, les haies font l’objet de politiques publiques qui tentent de dissuader les agriculteurs n’en voyant plus l’utilité de les arracher. Si l’inefficacité...