Dans l'actualité :

Comment adapter nos forêts au changement climatique ?

La forêt, qui couvre près d'un tiers du territoire...

Une technologie thermoélectrique recycle la chaleur perdue pour alimenter notre avenir

La thermoélectricité détrônera-t-elle le photovoltaïque ? Présentée comme une...

Produire de l’hydrogène renouvelable à partir des déchets ménagers pour une mobilité verte

Implantée à côté de l’Unité de Valorisation Énergétique (UVE)...

Generali lance sa première offre dans le développement durable

par Catherine Dufrêne – L’argus de l’assurance

L’assureur lance une offre labellisée à destination des PME-PMI en France. Une première sur le marché. En photo : Zinedine Zidane campagne de communication de Generali lancée le 11 avril.

Du discours aux actes : Claude Tendil, patron de Generali France avait annoncé fin 2005 la nouvelle philosophie de son groupe, soucieux de protéger l’environnement et de s’engager dans une démarche de développement durable. Cette volonté se traduit, dans les faits, par le lancement d’une toute nouvelle offre, très novatrice, à destination des PME-PMI (et plus particulièrement celles de 50 à 250 salariés).
La démarche mise en oeuvre par Generali consiste à proposer aux entreprises un diagnostic gratuit sur leurs performances, leur niveau de maîtrise des risques et axes de progrès, à partir de critères d’analyse élargis (au nombre de 60), dont certains sont liés au développement durable (consommation d’énergie et d’eau, politique de gestion des déchets et emballages, etc).
A l’issue de cette évaluation, une note globale est attribuée, qui permet de déterminer les engagements de Generali et les conditions de son offre en fonction du niveau de performance déjà atteint et/ou des engagements pris par l’entreprise pour être éligible au label nouvellement créé par Generali : « Agir pour notre avenir ». Celui-ci est obtenu quand la note de l’entreprise est supérieure à 15 sur 20. Une fois conquis, le label ouvre droit à un certain nombre d’avantages financiers (réduction du budget d’assurance global pouvant aller jusqu’à 30% par exemple) et de services (conseil en gestion de crise notamment). Quand la note est comprise entre 12 et 15/20, l’entreprise a droit à la mention « entreprise labellisable » et devra respecter certains engagements pour améliorer son score. Entre 8 et 12/20, Generali s’engage mais sans accorder d’avantage ; et en deçà de 8/20, l’assureur refuse d’assurer.
Cette première action concrète de la part d’un assureur auprès des entreprises peut être saluée, d’autant que Generali ne compte pas en rester là.

A lire

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Le gradualisme ou « l’écologie des petits pas » : un obstacle de plus à l’urgence climatique ?

Le chercheur en sciences de la terre Aurélien Boutaud...

Concilier transition agricole et alimentaire, c’est possible !

Soutenir l’agriculture et renforcer la souveraineté alimentaire sont des...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Réussir l’éducation canine de son chien et le promener sans laisse !

Vous avez certainement déjà vu un chien obéir à...

Le plaisir est essentiel pour engager les Français dans la transition alimentaire

Une étude Jacquet Brossard menée avec BVA révèle que...

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

Comment adapter nos forêts au changement climatique ?

La forêt, qui couvre près d'un tiers du territoire de la France métropolitaine, souffre : des arbres meurent, victimes du réchauffement climatique ou d’attaques...

Une technologie thermoélectrique recycle la chaleur perdue pour alimenter notre avenir

La thermoélectricité détrônera-t-elle le photovoltaïque ? Présentée comme une percée dans le domaine de l’énergie durable, cette technologie de pointe, qui recycle la chaleur...

Produire de l’hydrogène renouvelable à partir des déchets ménagers pour une mobilité verte

Implantée à côté de l’Unité de Valorisation Énergétique (UVE) du Syndicat mixte de traitement des déchets urbains du Val-de-Marne (SMITDUVM) à Créteil (94), la...

1 COMMENTAIRE