Dans l'actualité :

Des Assises nationales pour construire l’avenir du vivant dans le milieu urbain

Les Assises nationales de l’animal en ville 2024 sont...

10 apprentissages clés du Baromètre RSE 2024

Vendredi, une start-up sociale pionnière dans l'intégration de l'engagement...

« Urgence climatique » : une action à l’inverse des mots, malgré l’enfer des chiffres

On parle depuis plus de 20 ans d'urgence climatique !...
L’Institut Mines -Télécom publie son Cahier de veille 2024

Énergie : un équilibre entre innovation et sobriété

Les perspectives d'une transition énergétique complexe mais vitale

L’Institut Mines-Télécom avec le soutien de la Fondation Mines-Télécom, publie son 14e Cahier de veille technologique qui apporte un éclairage prospectif sur l’énergie. Face aux défis environnementaux actuels, le secteur de l’énergie doit entamer sa transition vers un avenir décarboné. Le Cahier de veille explore les perspectives d’une transition énergétique complexe mais vitale sous différents angles, les modes futurs de production, l’adaptation des réseaux, les modifications prévues des usages, la prise en charge des coûts collectifs. Enseignants-chercheurs, enseignantes-chercheuses et professionnels ont participé à l’élaboration de ce Cahier de veille dans une approche pluridisciplinaire en mettant en perspective innovations, recherche et pratiques à mettre en place.

À la croisée des problématiques environnementales, sociales, et géopolitiques, l’énergie rassemble des enjeux critiques. Si en France, elle a longtemps été perçue comme un bien abondant, la conjonction entre des crises internationales d’approvisionnements, un parc nucléaire vieillissant et une insuffisante diversification des sources a fait prendre récemment conscience au grand public de sa rareté. Or, de par son caractère hautement technologique et ses implications économiques et environnementales, la filière énergétique impose des choix délicats qui s’inscrivent dans le temps long.

UN MONDE EN ÉTAT D’ÉBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE

Dans un contexte de transition écologique impérative pour faire face au changement climatique et à la finitude des ressources quelles qu’elles soient, quels seront alors les modes de production et leur mix ? Comment faudra-t-il adapter les réseaux ? Comment les usages en seront modifiés ? Quels coûts collectifs sont pris en charge par la puissance publique ?

Ce 14e Cahier de veille présente les travaux en cours au sein des laboratoires des écoles de l’Institut Mines-Télécom et des partenaires de l’Institut et de la Fondation Mines-Télécom pour préparer l’avenir de l’énergie. Un sujet qui touche aussi bien les professionnels de la filière, que les consommateurs finaux.

Au sommaire

I. Comprendre l’énergie

–          Un monde en état d’ébriété énergétique 

II. Les énergies de l’avenir

–          Des déchets débordant d’énergie

–          Vers une société hydrogène ?

–          Solaire : énergie phare de la transition énergétique

–          De l’énergie en réserve

III. Organiser le réseau

–          Pilotage énergétique d’hier, cherche remplaçant intelligent 

–          Une énergie made in terroir

–          Une petite donnée pour l’énergie, un pas de géant pour la société

IV. Nouveaux usages et nouveau paradigme

–          L’énergie d’avenir est celle que nous ne consommons pas

–          À quoi ressemblera le mix électrique de demain ?

–          L’urgence environnementale d’un renouveau énergétique

VERS UNE SOCIÉTÉ HYDROGÈNE ?

A propos de la Fondation Mines-Télécom

La Fondation Mines-Télécom, fondation reconnue d’utilité publique, soutient le développement de IMT et de ses huit écoles dans leurs missions de formation, de recherche et d’innovation. Elle rassemble plus de 90 entreprises mécènes et 4 200 donatrices et donateurs particuliers qui s’engagent à soutenir des projets concrets à forts impacts technologiques, industriels et sociétaux, autour du numérique, de l’énergie et de l’Industrie du futur ainsi que des actions de solidarité en faveur des étudiants. La Fondation Mines-Télécom finance ainsi, grâce au soutien des entreprises dont les partenaires fondateurs (BNP Paribas et Orange) et des alumni et parents d’élèves, une dizaine de programmes dans les domaines de la formation (bourses, programme d’open-innovation pour les élèves, MOOC), de la recherche (thèses, prix d’excellence, Académie franco-allemande et chaires d’enseignement-recherche), de l’innovation (prêts d’honneur aux start-up et soutien à l’incubation) et de la prospective (Cahiers de veille) ainsi que des actions en faveur du développement des écoles de l’IMT (bourses, ouverture sociale, équipements de pointe, aide à la mobilité internationale).

www.fondation-mines-telecom.org

SOLAIRE : ÉNERGIE PHARE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

À propos de l’Institut Mines-Télécom

L’Institut Mines-Télécom est le 1er groupe public de Grandes Écoles d’ingénieurs et de management de France placé sous la tutelle du ministère de l’Économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique. Établissement public d’enseignement supérieur et de recherche, il est constitué de huit Grandes Écoles publiques : IMT Atlantique, IMT Mines Albi, IMT Mines Alès, IMT Nord Europe, Institut Mines-Télécom Business School, Mines Saint-Étienne, Télécom Paris et Télécom SudParis, et de 2 écoles filiales : EURECOM et InSIC. Il anime et développe un riche écosystème d’écoles partenaires, de partenaires économiques, académiques et institutionnels, acteurs de la formation, de la recherche et du développement économique.

Créées pour répondre aux besoins de développement économique et industriel de la France depuis le 19e siècle, les Grandes Écoles de l’Institut Mines-Télécom ont accompagné toutes les révolutions industrielles et des communications. Par la recherche et la formation d’ingénieures, d’ingénieurs, de managers, et de docteures et docteurs, l’Institut Mines-Télécom répond aux grands défis industriels, numériques, énergétiques et écologiques en France, en Europe et dans le monde.

Aujourd’hui l’Institut Mines-Télécom, fort de ses 10 écoles, imagine et construit un monde qui concilie sciences, technologies et développement économique avec le respect de la planète et des femmes et des hommes qui l’habitent. Il est doublement labellisé Carnot et forme chaque année plus de 13 600 élèves.

www.imt.fr

UNE ÉNERGIE MADE IN TERROIR

A lire

Le Service Civique écologique pour les jeunes de 16 à 25 ans

Dérèglements climatiques, menace de la biodiversité, expansion des déchets...

Quelle place pour l’écologie dans le débat public ?

Le débat public sur l'écologie, s'il est devenu plus...

Féris Barkat porte la voix de la génération Banlieues Climat

Féris Barkat est le fondateur de Banlieues Climat, une...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...

Zéro Artificialisation Nette pour réduire le mal-logement

Comment créer 400 000 nouveaux logements chaque année pendant...

Mode : comment passer du jetable au durable ?

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de...

Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de la construction

Le Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Des Assises nationales pour construire l’avenir du vivant dans le milieu urbain

Les Assises nationales de l’animal en ville 2024 sont une initiative des rédactions du magazine 30 Millions d’amis et de Peuple-animal.com, édités par 1Health,...

10 apprentissages clés du Baromètre RSE 2024

Vendredi, une start-up sociale pionnière dans l'intégration de l'engagement au cœur de la culture des entreprises, en collaboration avec Kantar Insights et 11 partenaires, nous dévoile les résultats...

« Urgence climatique » : une action à l’inverse des mots, malgré l’enfer des chiffres

On parle depuis plus de 20 ans d'urgence climatique ! Cette expression remonte à 1997 dans la presse française, nous rappelle Iris Viloux (Université Paris-Panthéon-Assas). Et...